uncl logo course
Jeu 18 déc
Jeu 18 déc
 
uncl_miximage

amare_colG
voile > Actualité
La Route du Rhum au crible de Jean SANS
7 novembre 2014
par Jean SANS

La Route du Rhum - Destination Guadeloupe s’est élancée de Saint-Malo dimanche dernier. Plusieurs bateaux sont à ce jour à la mi-parcours ou en sont proches. Dix éditions déjà pour la célèbre transatlantique, et une histoire écrite au gré des évolutions techniques que Jean Sans a plaisir à revisiter pour www.uncl.com


1978
Temps en heures et jours* Vitesse moyenne*
559 heures (23 jours et 7h00) 6.33 Nds
*Temps de course et vitesse du premier bateau.
JPEG - 48.6 ko
1978 : Olympus Photo, premier vainqueur de la Route du Rhum ©AFP
1978 : Olympus Photo, premier vainqueur de la Route du Rhum ©AFP

Pas de routage en 1978, ni de prévisions météo très précises, on utilise toujours le sextant, la liaison avec Saint Lys Radio est peu fiable … Il n’y a pas de balises de repérage et ce sont les concurrents qui donnent leurs positions au PC Course. Mike BIRCH gagne de 98 secondes devant le second, Michel MALINOVSKY. Le plus grand Monocoque, 39 mètres, se nomme LILLIE AGGIE (ex Vendredi 13), skippé par Yvon Fauconnier contraint à l’abandon lorsque ses pilotes le lâchent dans le golfe de Gascogne. Il faudra attendre 2014 pour trouver un multicoque un peu plus long sur la ligne de départ.

1982
Temps en heure et jours Vitesse moyenne
433.5 heures (18 jours et 1h30) 8.17 Nds
JPEG - 126.4 ko
1982 : Marc Pajot et Elf Aquitaine ©AFP
1982 : Marc Pajot et Elf Aquitaine ©AFP

Quelques bateaux utilisent le routage, les prévisions météo s’améliorent. Les liaisons radios se font toujours via Saint Lys Radio et Sat Nav (qui n’est pas un GPS), fait son apparition. Des balises de repérage Argos sont embarquées sur tous les bateaux. Les concurrents récupèrent leur position par les flots Argos retransmis oralement par le PC Course. La moyenne de Marc PAJOT est identique à celle du premier des 40 pieds lors de l’édition 2006.

1986
Temps en heure et jours Vitesse moyenne
352 heures (14 jours et 16h00) 10.06 Nds
JPEG - 59 ko
1986 : Philippe Poupon et Fleury Michon VIII ©AFP
1986 : Philippe Poupon et Fleury Michon VIII ©AFP

Peu d’évolution par rapport à 1982, si ce n’est l’arrivée de nouvelles générations de Trimarans et des matériaux composites qui commencent à être apprivoisés (Kevlar et surtout carbone). C’est la fin de l’ère des Maxi Catamarans. La longueur des bateaux est limitée. Philippe POUPON gagne avec panache une Route du Rhum durant laquelle la météo fut particulièrement sévère.

1990
Temps en heure et jours Vitesse moyenne
354 heures (14 jours et 18h30) 10.00 Nds
JPEG - 63.1 ko
1990 : Florence Arthaud et Group Pierre 1er ©AFP
1990 : Florence Arthaud et Group Pierre 1er ©AFP

Le routage devient plus opérationnel, Saint Lys Radio demeure et la météo est reçue par le NagraFax, début du standard C. L’évolution des trimarans se poursuit, notamment avec les nouveaux flotteurs longs et volumineux. La course à la “surpuissance” des trimarans est lancée. Florence ARTHAUD surprend et s’impose.

1994
Temps en heure et jours Vitesse moyenne
342.5 heures (14 jours et 06h30) 10.34 Nds
JPEG - 48.1 ko
1994 : Laurent Bourgnon sur Primagaz ©AFP
1994 : Laurent Bourgnon sur Primagaz ©AFP

C’est la dernière année avec Saint Lys Radio, le Standard C sert aux relations bateau/équipe à terre et au positionnement individuel. Arrivé à pleine maturité, le routage est très développé. Les foils droits et rétractables font leur apparition. C’est le début de la domination de Laurent BOURGNON.

1998
Temps en heure et jours Vitesse moyenne
297 heures (12 jours et 09h30) 11.32 Nds
JPEG - 64.8 ko
1998 : Nouvelle victoire de Laurent Bourgnon ©AFP
1998 : Nouvelle victoire de Laurent Bourgnon ©AFP

L’ordinateur entre véritablement en jeu, tout comme les fichiers météo. La gestion de la course entre le skipper et l’équipe à terre devient plus scientifique. Laurent BOURGNON optimise son bateau de 1994 (foils, cockpits, etc…) et gagne de nouveau en améliorant son temps précédent.

2002
Temps en heure et jours Vitesse moyenne
313 heures (13 jours et 07h30) 11.00 Nds
JPEG - 57 ko
2002 : Michel Desjoyeaux et Géant ©Gilles Martin Raget
2002 : Michel Desjoyeaux et Géant ©Gilles Martin Raget

Les prévisions météo sont fiables, mais elles n’empêchent pas la casse, car les bateaux doivent sortir du proche Atlantique. Piège fatal ! Les foils courbés sont généralisés, leur surface est limitée par la Classe ORMA. L’évolution technique des plateformes a surement été un peu trop rapide au détriment de la fiabilité. Les régates en Grand-prix ont générées des bateaux surpuissants. Michel DESJOYEAUX fera le meilleurs temps après une course prudente et réfléchie. 15 abandons de Multis ORMA sur 18 engagés !

2006
Temps en heure et jours Vitesse moyenne
185 heures (7 jours, 17h et 19 min) 19.11 Nds
JPEG - 25.8 ko
Lionel Lemonchois et Gitana 11 ©AFP
Lionel Lemonchois et Gitana 11 ©AFP

Le renforcement des plateformes a amélioré la fiabilité des Multis. La météo offre sur un plateau d’argent une route pratiquement directe entre Saint-Malo et Pointe à Pitre. Les skippers ont su saisir cette opportunité et montrer qu’il est possible, lorsque l’on est entrainé et professionnel, de traverser l’Atlantique à près de 20 nds et à un peu plus de 20 nds sur la route fond ! Lionel LEMONCHOIS parade et gagne … Un temps de course qui sera difficile à battre. C’est la fin de l’épopée ORMA.

2010
Temps en heure et jours Vitesse moyenne
219 heures (9 jours, 3h, 14 min et 47 sec) 16.17 Nds
JPEG - 53.3 ko
Franck Cammas, vainqueur sur Groupama 3 ©AFP
Franck Cammas, vainqueur sur Groupama 3 ©AFP

En vigueur depuis l’édition de 1982, la restriction sur la longueur des bateaux, est levée par l’Organisateur. Les Super Maxis sont donc acceptés. Tous ont un déplacement sensiblement identique, entre 11 et 12 tonnes. Groupama 3 est néanmoins le plus puissant avec ses 22,5m de large (contre 16.50m pour Sodebo et Idec).

Avec ses 310m² de surface de voile au près et 450 m² au portant pour seulement 7 tonnes de déplacement, Gitana 11 jumboïsé fait figure de dragster. Fracnk CAMMAS sur Groupama fera 4476 nm à 20.4 Nds de moyenne sur cette route. Sur l’Ortho, la moyenne chute à 16.1 nds. Le reccord de LEMONCHOIS tient toujours !

JPEG - 45.7 ko
Cliquez sur l’image pour agrandir
Cliquez sur l’image pour agrandir
Dans cette rubrique

Club allié du Yacht Club de France

Voir l'agenda du mois

uncl logo