SOF2016_Départ_mod

Spi Ouest France 2016 : en demi-teinte

Particulièrement défavorable sur la baie de Quiberon, la météo pascale est venue ternir le Spi Ouest France 2016. Nombre de participants légèrement en baisse, mais 360 bateaux quand même, et répartis dans un nombre pléthorique de séries et de classes, convivialité délicate à entretenir dans un tel contexte, de la 38ème édition du Spi, nous garderons néanmoins des éléments positifs, à savoir une très belle journée de régates le vendredi 25 et une flotte IRC qui a sérieusement préparé l’évènement au regard de la Jauge.

Désaffection des courses en Atlantique, routine, convivialité en berne, mélange hétérogène entre quillards de toutes tailles, monotypes et DIAM 24 ? L’alchimie du Spi tient à un subtil équilibre. Pourtant il reste un évènement majeur sur la côte Atlantique toujours soutenu par Ouest France et porté par une équipe de bénévoles et permanents de la SNT qui ne baisse jamais les bras.

Tiger3 – Ker 39 – Marc Menesguen - vainqueur en IRC1

Tiger3 – Marc Menesguen – vainqueur IRC1

Sur l’eau, la journée du vendredi fut heureusement idéale et bien mise à profit par les comités de course, avec 3 courses pour chaque classe IRC (2 côtiers pour la classe Double). Puis, seuls les IRC 1, 2 et 3 ont pu courir une ultime manche le samedi avant l’affolement des anémomètres, les BMS et la frustration générale venus ternir le weekend …

Avec le peu de courses validées sur le plan d’eau trinitain, il fallait s’exprimer vite et bien pour remporter ce Spi 2016. Le TP 52 PAPREC de Stéphane Névé l’emporte en IRC 0-1 (12 bateaux) et IRC 0, groupe dans lequel le Tp52 était seul, TIGER3, le Ker39 de Marc Menesguen gagne en IRC 1, 3D DÉVELOPPEURS IMMOBILIERS, le Jpk 10.80 mené par Jean-Pierre Kelbert en IRC 2, CIFRALINE 4, le Sun Fast 3200 de Daniel Andrieu en IRC 3 et MATAMOUF OF RECOUCOU, le plan Valer de Dominique Lucas en IRC 4.

3D Développeurs Immobiliers – Jpk 10.80 – Jean-Pierre Kelbert – vainqueur en IRC2

3D Développeurs – Jean-Pierre Kelbert – vainqueur IRC2

A noter cette année la création d’une classe IRC Double qui, si elle est a peut-être légèrement dégarni les classes équipages en IRC3 et 4, a aussi permis de regrouper une vingtaine de bateaux dont tous n’auraient probablement pas participé au Spi dans un cadre autre que celui du double. Sur deux courses, Jean-François et Patrice Hamon se sont imposés sur leur Jpk 10.10 CHARLINE, à égalité de points avec ALLIGATOR FOR EVER (Jpk 9.60 – Bruno Recoules et Benoit Lanet) et avec 3 points de mieux que le troisième, GROUPE 5 (Sun Fast 3200 – Patrice Carpentier et Gilles Brétéché).

Ce Spi Ouest a permis de faire un état des lieux sur le respect de la jauge IRC par les concurrents. De ce point de vue, il faut noter une nette amélioration, notamment en comparaison avec les manquements révélés en fin de saison dernière à Lorient. Grâce aux moyens mis en place par la Société Nautique et le Port de la Trinité (salle pour mesurer les voiles, grutage pour vérification de pesée), des contrôles approfondis ont été menés par les jaugeurs sur une vingtaine de bateaux avant et pendant l’épreuve : mesures de voiles et de gréement, pesée IRC, conformité des filières, nombre de voiles à bord et conformité de l’aménagement déclaré sur les bateaux en tête le vendredi soir et dont le certificat n’était pas Endorsed. Sur la vingtaine de bateaux contrôlés, nous n’avons constaté qu’un unique dépassement de surface de spi de moins d’un demi-mètre carré sur un bateau. Le certificat de ce bateau, modifié suite au contrôle, conservait un rating identique.

Cifraline 4 – Sun Fast 3200 – Daniel Andrieu – vainqueur en IRC4

Cifraline – Daniel Andrieu – vainqueur IRC3

Si l’on observe les podiums de chaque série IRC, on retrouve en majorité des bateaux disposant d’un Certificat IRC Endorsed (Paprec, Dream Pearls, Brittany Drizzle), ou ayant au moins fait peser le bateau et mesurer les voiles avant le Spi Ouest France (3D Développeurs, JLance 12), et enfin des bateaux n’ayant pas pris ces dispositions mais ayant été contrôlés avant ou pendant l’épreuve (Tiger3, Black Jack, Cifraline, Charline).

C’est un constat encourageant en ce début de saison IRC en Atlantique. On a des bateaux qui, contrairement à ce que l’on peut entendre ici ou là, sont dans les règles au regard de la jauge. La crédibilité des résultats s’en trouve renforcée et les bruits de pontons atténués. UNCL, organisateurs, arbitres et coureurs doivent poursuivre dans cette direction.

Le Championnat Atlantique en Équipages continue avec sa deuxième étape, l’Armen Race du 5 au 8 mai. Souhaitons à la SNT de bénéficier de conditions plus clémentes pour cette belle course au large. Souhaitons aussi que le Spi 2017 voit les rangs de l’IRC se garnir à nouveau.

SOF2016_Départ

 

 

 

 

 

 

 

Images : © Jakez – www.jakez.bzh

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *