JIVARO

Palerme Monaco 2016, A bord de JIVARO magnifique J 133 d’Yves GROSJEAN, membre de l’UNCL

Arrivant sur le site de la Marina Villa Igiea, à Palerme, le ton est donné !!! Ciel bleu sans nuage, Grosse chaleur (35°) légère brise Mer bleue marine !!!!  Beaux bateaux allant du VOR 70 passant par le maxi  Rambler au SF 3200……

Dès l’accueil, à l’ombre des tentes de l’organisation, une ambiance laborieuse d’avant course est palpable

Sur les pontons c’est pire ! Voiles, et autres matériels en tout genre sont étalés faisant du trajet pour rejoindre JIVARO un steeple chase original….

L’impression d’un immense déménagement en cours règne sur les quais…

Des palettes, sur lesquelles s’entassent un matériel hétéroclite, sont à proximité de chaque bateau, palettes que l’on retrouvera à l’arrivée à Monaco !  Belle organisation !!!!

Rejoignant enfin JIVARO et l’équipage  présent, déjà très affairé afin de remettre le bateau dans sa version course (après quelques semaines en croisière entre Copa del Rey et Palerme Monaco) transpire à grosses gouttes sous les ardeurs du soleil …

Yves et son épouse m’accueillent à bord avec une extrême gentillesse !!L’équipage n’est pas en reste non plus …

Je découvre un bateau superbe, hyper équipé, voiles, électronique, communication, et aussi en matériel de sécurité de haute technologie !! Rien n’est laissé au hasard ou à l’approximation !!

Après cette journée de labeur, des bus emmènent l’ensemble  des équipages au Club House du Circolo della vela Sicilia situé à une petite demi-heure de la Marina dans la Baie de Mondello pour la soirée des équipages dans la pinède au bord de la plage et de la piscine ….

Site paradisiaque, très beau et bon buffet  Que du bonheur….

Le lendemain, on finit l’optimisation course du bateau, entrainement sur l’eau, briefing des Skippers  Invitation d’Yves pour son équipage dans un restaurant typique du vieux Palerme !!

Dimanche : les choses sérieuses commencent !!!!

Départ à midi dans la baie de Mondelo   1 seul départ pour l’ensemble de la flotte.

Heureusement la ligne est longue …

Bouée de dégagement à 1 mille, la droite du plan d’eau semble plus favorable

Nous faisons un tribord à Rambler, barré par un certain Brad Butterworth,  pas disposé du tout à faire valoir notre priorité, virant au dernier moment et par cette action tardive nous oblige à virer pour éviter le pire…..cela méritait un rouge … !!!! Bon…Passons !!

Après la bouée de dégagement, toujours par vent faible et sous spi, route vers le nord….

Au fil du temps les tactiques se précisent, les empannages se multiplient afin de s’extirper d’une pétole des plus sévère !!! La nuit est chaude, le vent mou et parfois erratique, le sommeil n’est pas facile à trouver au gré des quarts pas toujours respectés…. Demain sera un autre jour…

Effectivement le retour du vent de Nord Nord Est est annoncé et ne fait que se renforcer durant la journée …

Les routages tournent à plein temps… Faut-il aller sur la droite du plan d’eau ? Finalement c’est la tendance à bord de Jivaro !  Bonne option et à l’issue d’une nuit difficile, agitée, ambiance équatoriale à l’intérieur du bateau (hublots fermés par 30 Knts au près et mer forte, cassante et désordonnée, estomacs en difficultés pour certains …..

Au matin, enfin la porte de Porto Cervo apparaît puis s’ouvre comme les voiles, la délivrance est pour bientôt …

4ème en IRC à cette porte, tous les espoirs de podium sont permis

Bravo à Despérado le « petit » SF 3200 qui par son option très droite met le compte à tout le monde…

Félicitations à Give Me Five pour sa brillante  remontée durant cette nuit éprouvante

Et aussi à Scricca qui nous devance de quelques minutes

Quel bonheur de traverser l’archipel de la Maddalena sur mer plate et encore un vent soutenu parmi les Yachts et autres voiliers au mouillage ayant passé, eux, une nuit tranquille dans ce site merveilleux..

La remontée le long de la cote ouest de la Corse s’avérait très tactique, donc très risquée

Des bulles sans vent jonchaient la dernière partie de notre périple

Un choix osé, mais assumé, par les têtes pensantes du bord nous emmenait à 90° de la route…

Suspense !!!! Nous saurons après l’arrivée par nos poursuivants immédiats (Give me Five et SL Energies qui nous pistaient à la trace) que cette option nous à fait gagner environ 20 à 25 milles !!!! Bravo au navigateur et tacticien !!

Malgré tout, nous sommes restés scotchés 2 bonnes heures avant de retrouver en fin de journée un petit 10-12 Knts d’Est Nord Est salvateur nous rapprochant à grands pas de l’arrivée

Nuit exceptionnelle sous une voute céleste constellée d’étoiles, mer plate, vitesse 8 knts

A 8 heures du matin, nous filons toujours à 8 knts vers la ligne, de même à 9 heures,

A 10 heures ça tient toujours !moins de 20 milles à parcourir ….On y croit de plus en plus

Aucune voile dangereuse visible derrière nous…… 10 heures 05   7 knts   10heures 10    3 knts ……10 heures 15   0 knts  ……

La plus dure des batailles commence !!Recherche du moindre souffle …Soleil de plomb ….

Surtout ne pas se retourner !!!!

Après avoir erré plusieurs heures en quête de la  moindre risée, on voit revenir les spis de nos poursuivants, gonflés par les restes de la brise qui nous avait amené jusque là !!!

Vers 14 h la brise de mer (Ouest) s’installe, nouveau départ pour tout le monde…..

Vers 17h la ligne est enfin franchie ……

Ô rage … Ô désespoir  …. Ô pétole ennemie ………………………….

La frustration fait vite place à la satisfaction d’une navigation bien construite, exécutée par une équipe soudée, parfaitement  managée par Yves

La robustesse, l’engagement, la compétence et la gentillesse des équipiers entre eux et surtout envers moi-même, (le vétéran +++ de l’équipage) restera pour moi  une image remarquable de cette course Offshore !!!

L’accueil à Monaco, princier comme il se doit, n’est pas usurpé  Tout simplement splendide, magnifique

Au Yacht Club, on respire, on vit dans un autre monde….

Si les indiens Jivaros étaient des réducteurs de têtes, je peux affirmer qu’à bord aucun ne l’avait grosse (la tête),

Au final 8ème en IRC   10ème en ORC   sur un plateau de plus de 50 inscrits

Merci à Yves GROSJEAN de m’avoir accueilli à bord de sa flèche rouge JIVARO,

Bravo d’avoir réuni autour de lui une équipe performante qui a forcée mon admiration…

Bonne Middle Sea Race à  JIVARO …..

Par Jean Claude BERTRAND – Correspondant IRC – UNCL  Méditerranée

 

 

 

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *