alkaid3_peseeirc_20160909

Contrôle de Jauge IRC sur Atlantic Loisirs – Alkaïd 3 – ADDENDUM

En application de l’Article 5 du Règlement du Championnat Atlantique Équipages IRC-UNCL 2016, l’UNCL a demandé à Gérard Quenot, propriétaire du Jpk 10.10 Atlantic Loisirs (Alkaid III), de soumettre son bateau à un contrôle de Jauge IRC (poids et flottaison).

Le Centre de Calcul effectue régulièrement des analyses statistiques sur des séries de bateaux homogènes. Ces analyses portent essentiellement sur le poids, les élancements et les mesures de voiles. Une telle analyse a été effectuée à la fin du premier trimestre 2016 sur une série de 18 JPK10.10 produits  entre les années 2010 et 2014. Cette analyse a montré que le poids du bateau Alkaïd (4137 kg) appartenant à Gérard Quenot, sortait de « l’intervalle de confiance à 95% » formé par le poids moyen (soit 3988 kg) encadré de deux écarts types. Simultanément, des propriétaires de bateaux concurrents se sont étonnés, à la vue des certificats, de la différence de poids entre Alkaïd et les autres bateaux de la série.

Bien qu’aucune réclamation n’ait été déposée à l’encontre du bateau Alkaïd mais avec pour objectif de clarifier cette situation, le Centre de Calcul a décidé de faire une nouvelle pesée du bateau Alkaïd. Cette nouvelle mesure a été effectuée le 09 septembre à Lorient sous la direction de Jean Sans. Le poids du bateau a été mesuré à 4103 kg soit une différence de 34 kg, jugée  non significative compte tenu de la précision relative des pesons (0,2% de la pleine échelle, soit environ 30kg) et des conditions de mesure non totalement reproductibles. Cependant, la dernière pesée ayant été exécutée dans de bonnes conditions, le mesureur en charge a proposé d’adopter le poids de 4103 kg pour un nouveau certificat qui a été émis le 14 septembre 2016 et dans lequel le TCC est inchangé à 1,001.

Le Centre de Calcul constate qu’avec un poids de 4103 kg, le bateau AlkaÏd demeure le plus lourd de la série de 18 bateaux dont le poids moyen s’établit après correction à 3986 kg (écart type inchangé). Il serait souhaitable que le chantier JPK et l’architecte de la série analysent et fassent connaitre les raisons (conception et fabrication) qui peuvent justifier un écart de 117 kg avec le poids moyen (soit 2,9%) et de 70 kg avec le deuxième bateau le plus lourd (1,75%). La demande leur sera transmise par le Centre de Calcul.

L’UNCL

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *