Entrainement_Printemps_2017_190317_intro

Challenge de Printemps SNT: Les marins se sont régalés

Les conditions ont été idéales pour le quatrième week-end du Challenge de Printemps de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer. Sous un ciel couvert et dans un vent établi de secteur Ouest au-dessus de 20 nœuds samedi et faiblissant un peu dimanche, les équipages ont pu s’en donner à cœur joie. Le Spi Ouest-France Destination Morbihan approchant, ce sont presque 500 équipiers qui ont navigué pendant les deux jours, faisant monter la pression d’un coup. La bataille été rude dans chaque série et les marins se sont bien fait chahutés.

Samedi, le comité de course a lancé un parcours côtier pour les IRC Double, deux parcours construits pour les IRC 1 / 2 / 3 / 4 et pour les Osiris Habitables. Les Open 7.50 et les Mach 6.5 ont quant à eux validé trois manches sur parcours construits. Dimanche, les IRC Double et les Osiris Habitables ont réalisé un parcours côtier tandis que le reste de la flotte, rattrapée par les Grand Surprise qui étaient en entraînement samedi, s’est affrontée sur deux parcours construits.

Ce week-end était également l’occasion pour la SNT d’accueillir pour la première fois les Brittany Moth Series. Jouant l’acte II de leur circuit, les meilleurs foilers de la discipline sont venus s’affronter dans la baie de Quiberon. Julien Villion, initiateur des BMS : « Pour une première, c’est une réussite! Nous avons eu de bonnes conditions, voire parfaites pour nous dimanche. Nous étions un peu moins nombreux que nous l’avions espéré, mais cela ne nous a pas empêché de nous amuser. Nous avons pu valider sept manches malgré des conditions un peu techniques car il y avait pas mal de mer, ce qui rend la navigation exigeante. J’étais en tête du général provisoire samedi, mais malheureusement j’ai eu un problème technique dimanche et la bataille s’est jouée entre mes deux poursuivants, Yann Andrillon et Nicolas Andrieu. Comme toutes les manches comptent, la moindre erreur coûte cher! Finalement, Yann Andrillon réalise une superbe journée et remporte cette étape du circuit, devant Nicolas Andrieu. En troisième position, on retrouve Moana Vaireaux, qui fait partie de l’équipe de France de Nacra 17, et dont c’était la première régate en Moth. Tout le monde est ravi, nous avons été très bien reçus à la SNT. J’ai trouvé cela particulièrement plaisant de voir autant de Moth à la SNT, qui est mon club depuis de très nombreuses années. Nous comptons bien revenir, et plus nombreux la prochaine fois! »

Chez les IRC 1, le niveau est relevé et la bataille a été serrée sur les quatre parcours construits du week-end. Loïc de Poix sur Les 4 Chemins VI prend ses marques mais a encore un peu de chemin à faire pour rattraper les têtes de séries de la flotte, à l’image de Saga qui part toujours du bon côté et qui vire systématiquement les bouées en tête. Le Nelson Marek 47 d’Alain Foulquier se place donc comme le leader incontesté en temps de réel de cette catégorie. Les deux Grand Soleil 43 Codiam, de Jean-Claude Nicoleau, et Anne et Sébastien 4, de Jacques Fily, continuent à se titiller, avec un sensible avantage pour Codiam qui remporte toutes les manches du week-end. Quant au Grand Soleil 44 Spirit of Spineck skippé par Yoann Richomme, il n’a malheureusement toujours pas de certificat, mais semble redoutable.

La catégorie IRC 2 monte lentement en puissance avec six bateaux inscrits. La flotte s’est enrichie grâce à l’arrivée de deux bateaux de chantier: le J 112 E (J Lance 12) skippé par Didier le Moal, ainsi que Léon, le JPK 10.80 skippé par Jean-Pierre Kelbert. Tous deux sont de très sérieux clients, pour mémoire, ils ont mené le Spi Ouest-France Destination Morbihan 2016 et ont terminé la régate à égalité de points. Derrière on retrouve les bateaux habituels, avec une mention spéciale pour Antoine Croyère sur Hey Joe (A 35), qui réalise de belles manches en temps réel comme en temps compensé, et pour Philippe Baetz sur Musix (J 112 E). Ils sont actuellement au coude à coude au général provisoire, le week-end prochain sera décisif pour les départager.

En IRC 3, le bateau à battre est Foggy Dew de Noël Racine. Il a écrasé la concurrence en finissant en tête de toutes les manches en temps réel. Il semblerait bien que ce bateau descendu de la Manche a pour objectif de remporter le Spi Ouest-France Destination Morbihan 2017, au nez et à la barbe des équipages locaux… Mary de François Moriceau se retrouve un peu distancé mais tient toujours la tête du général provisoire, suivi de près par JP Concept de Jean-François de Premorel, toujours aux avant-postes. Enfin, notons la belle performance du X 36S d’Alain Rougeulle (Exetera) qui a bien performé tout au long des quatre parcours construits.

Dimitri Caudrelier Benac (Atrox) n’a manifestement pas laissé beaucoup de place à ses concurrents dans la catégorie IRC 4. Il a fait un carton plein en remportant les quatre manches devant Bernard Fournier Le Ray sur Brittany Drizzle, qui s’est pourtant bien défendu. Suivent Claude Charbonnier sur Sibelius et Jean-Claude Merlivat (Minipyge) qui se sont également battus âprement.

En IRC Double, Blue Dream Too, le JPK 10.10 d’Alain Maumy se distingue en remportant les deux parcours côtiers. Derrière lui, on retrouve Patrice Hamon (Charline) et François Valraud accompagné de Daniel Peponnet (Bouznik’) qui remportent la côtier de dimanche en temps réel. A noter, Patrice Mack et Jean Egeley sur Triga et Matthieu Lucet sur Didgeri Two, qui réalisent eux aussi un bon week-end.

Paulette La Mouette skippé par Ronan Jehanno dégomme tout sur son passage en Grand Surprise. Les trois suivants, Patrick Viant (Cro Magnon), Philippe Lambourg (Défi Bigouden) et Jean-François Guilmard (Zewaow) sont dans un mouchoir de poche.

Les Osiris Habitables étaient en nombre ce week-end. Eric Philippot (Alhea) remporte le parcours côtier, suivi de Laure Marchais sur Jolly Jocker et de Frédéric Guillemot (Miss J). Belle performance pour ces grands bateaux pas toujours faciles à manier, tels que le J 122 de Laure Marchais ou le First 40.7 de Rémi Vidor (Les Sinagots).

Du côté des sportboats, le week-end a été magique avec des conditions idéales pour ces engins exigeants. Les équipages se sont bien faits secouer et de nombreux spis ont été déchirés. En Mach 6.5, trois bateaux ont dominé la flotte: Alternative Sailing de Mathieu Jones, West Paysages – Le Carré 56 de Manu Guedon et Actual de Yves Le Blevec. Tous trois se préparent pour le Spi Ouest-France Destination Morbihan et comptent bien rafler la mise pendant le week-end de Pâques. L’équipage d’Isabelle Joschke sur Générali – Horizon Mixité a réalisé de belles manches.
En Open 7.50, les grands noms avaient répondu présents et la bagarre a été rude. C’est Nicolas Groleau (Bretagne Télécom) qui réalise la plus belle performance, remportant quatre des cinq manches. Derrière lui on retrouve Charles Caudrelier (DongFeng Race Team 1) venu engranger de l’expérience avec ses équipiers en vue de la Volvo Ocean Race. L’équipage DongFeng Race Team 2, mené par Marie Riou, termine à la quatrième place. Mathieu Leys (Qualiconfort Isolation) prend la troisième place. Marc Guillemot (Team SOG) remporte la dernière manche du week-end.

Les 1er et 2 avril se tiendra la dernier week-end du Challenge de Printemps, dernier entraînement avant le grand rendez-vous tant attendu du Spi Ouest-France Destination Morbihan.

Les résultats

Challenge de Printemps SNT

4 et 5 février

18 et 19 février

4 et 5 mars

18 et 19 mars

1e et 2 avril

Crédits photos: BMS et Jakez
Toutes les infos: www.snt-voile.org

Facebook: Société Nautique de La Trinité-sur-Mer (SNT)

Twitter: @SNTrinite

 

Célia Mas Delfault pour la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer

Attachée de presse
md.celia@gmail.com
06.14.21.50.34

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *