SpiOuest2017_2

Spi Ouest France – Destination Morbihan 2017 : regonflé à bloc !

409 bateaux participants contre 352 l’an dernier, le Spi Ouest France Destination Morbihan 2017 retrouve ses couleurs vives, appuyé par une météo de rêve avec du soleil et suffisamment de vent pendant tout le weekend Pascal en baie de Quiberon. Dès la remise des prix, Antoine Croyère, Président de la Société Nautique de la Trinité sur Mer exprimait sa satisfaction devant « un bilan extrêmement positif qui redonne confiance dans l’avenir de notre sport… » Avis partagé par l’ensemble des concurrents des 4 classes IRC Équipage et de la classe IRC Double (118 IRC au total contre 112 en 2016) qui se sont régalés sur des parcours adaptés aux spécificités de chaque série.

En IRC1 (12 bateaux), Jean-Claude Nicoleau et son Grand Soleil 43 Codiam remportent difficilement le Spi dans un petit temps qui n’est pas celui qu’affectionne particulièrement le bateau. De la ténacité et de l’expérience, un peu de chance aussi, mais la victoire est au bout des 7 courses disputées en IRC 1. Yohann Richomme et le Grand Soleil 44 Spirit Of Spineck (Eleuthera) frôlent l’exploit. Quatrième à 4 secondes de Codiam sur la course 5, la victoire finale s’est jouée dans un mouchoir de poche ! Mené par Marc Menesguen, le Ker 39 Tiger3 vainqueur l’an dernier, complète le podium de cette classe.

En IRC2 (14 bateaux), Didier Le Moal et l’équipage du J112 J Lance 12 profitent d’un Spi « complet » pour l’emporter. L’an dernier, avec 4 courses au total, J Lance s’était incliné devant 3D Développeurs (Jpk 10.80, Jp. Kelbert).  Disposant d’une belle avance après les premières courses, l’équipage se fait peur en ne courant pas la course N°6 qu’il croit annulée… Joker perdu qui viendra mettre un peu de pression sur les épaules de Didier et de ses compères. Les Malouins de Raphaello (Eric Mordret, Arnaud Delamarre) parviennent quant à eux à prendre le meilleur sur leur sistership Léon, mené par Jean-Pierre Kelbert, vainqueur 2016. Les deux Jpk 10.80 complètent le podium dans cet ordre.

En IRC3, classe la plus représentée en Équipage avec 31 bateaux, la victoire de Pascal Chombard de Lauwe sur son Jpk 10.10 Ogic, n’a pas été aussi facile que peuvent le laisser entrevoir les résultats purement comptables (4 courses gagnées, 2 places de 2, une place de 3 et une de 4), tant les prétendants à la plus haute marche étaient nombreux et le niveau élevé. Le bateau se prépare pour la Transquadra et s’est révélé très performant en équipage, avec Corentin Douguet à la barre. Sur Raging Bee, le Jpk 10.10 de Louis-Marie Dussere second du général, c’est aussi un figariste qui tenait la barre (Alexis Loison). Quand à Jean-François de Prémorel, troisième sur son Sun Fast 3200 JP Concept Bois Energie Ouest, il avoue s’être purement régalé pendant 4 jours et salue le niveau de ses concurrents dont au moins les 10 premiers avaient les capacités de monter sur le podium.

En IRC 4 (26 bateaux), l’absence de Matamouf Of Recoucou, tenant du titre à qui nous souhaitons un retour rapide sur les plans d’eau, n’a pas pour autant fait perdre leur hauteur aux débats. C’est peut-être même ici que la régate a été la plus acharnée. Troisième lors de son premier coup d’essai en 2014, Alain Guelennoc revenait sur le Spi après une sérieuse optimisation de son X 332 Riwanon III : mât carbone et nouveau jeu de voiles bien étudié en amont pour une super vitesse au rendez-vous le Jour J. Appuyé notamment par Rodolphe Jacq à la barre et Tanguy Mahé à la tactique, l’équipage brestois s’est montré des plus performants et réguliers. Le méditerranée Bruno Howelljones et son Surprise Indigo ont eux aussi marqué les esprits. Déjà second l’an dernier, on peut penser que l’équipage de Théoule ne lâchera pas l’affaire jusqu’à ce qu’il s’impose. Il dispose de tout le potentiel pour atteindre ce but, en témoigne notamment la troisième place de Brittany Drizzle de Bernard Fournier Leray.

Classements du Championnat Atlantique Équipage IRC-UNCL 2017 après une compétition

 

S’il est une classe qui a pris de l’ampleur cette année, Transquadra oblige, c’est bien la classe IRC Double et ses 35 bateaux ! Une course par jour pour les Duos, un long parcours côtier répondant parfaitement aux souhaits exprimés par la flotte. Mené par Louis Lagadec et Olivier Burgaud, dont l’objectif majeur de la saison reste la Transquadra, Le Jpk 10.80 LS Resa a dominé son sujet. C’est, conjugué aux qualités de l’équipage, le fruit d’un travail d’optimisation très sérieux depuis la mise à l’eau du bateau en novembre dernier. Avec une surface de voiles plus sage que celles de ses concurrents et sistership, notamment Bouznik de François Valleraud et Daniel Peponnet qui termine second, LS Résa n’a été que peu handicapé par son déficit de vitesse dans les très petits airs. Au contraire, le choix d’un plan de voilure bien adapté au double a doté LS Resa d’un rating compétitif, parfaitement exploité sur ce 39ème Spi. Très remarqués également sur ce Spi, le J 11S Jataka, mené par Nicolas Troussel et Eric Kerscaven, troisième, juste devant le nouvel Ofcet 32 Of7 de Yann Dubé et Xavier Macaire. Seconde épreuve du Championnat Double Atlantique IRC-UNCL 2017, la Duo-Demi Clé qui s’élancera le 29 avril prochain sera un nouveau test intéressant pour les Duos … Une trentaine de bateaux sont attendus à Locmiquélic pour la troisième édition de cette épreuve en plein essor.

Sur ce Spi, la Jauge s’est montré plus discrète que l’an dernier, ciblant les bateaux à contrôler avant et pendant la compétition, plutôt que d’effectuer de nombreux contrôles aléatoires comme c’était le cas en 2016. Nous remercions les équipages des bateaux contrôlés de s’être pliés à l’exercice et d’avoir même totalement adhéré à notre démarche, avec un grand respect vis-à-vis des jaugeurs. Ces contrôles et inspections d’équipement ont permis de répondre aux interrogations du Comité Technique, nouvelle appellation de la Jauge sur une compétition. Aucun d’entre eux n’a révélé la moindre anomalie, ce qui semble logique si l’on considère le nombre sans cesse croissant de bateaux Endorsed, pesés et/ou partiellement voire quasi totalement mesurés officiellement.

Enfin, n’oublions pas de citer le nouveau Trophée du meilleur Club IRC imaginé par la SNT, le YCF et l’UNCL. Cette année, c’est la SNT qui l’emporte devant la Société des Régates Rochelaises et l’UNCL… Ce classement illustre la volonté de dynamiser toujours plus l’IRC et l’esprit de club, un objectif unanimement recherché par les trois clubs à l’origine de ce Trophée. Il est par ailleurs fort envisageable d’élargir ce Trophée à l’ensemble des classes à handicap présentes au Spi l’an prochain, car il est clair que les 118 IRC, 52 Osiris Habitables, et 17 Multi 2000 présents sur l’édition 2017 se retrouvent autour une passion commune pour notre sport.

Enfin, n’oublions pas de citer le nouveau Trophée IRC des Clubs imaginé par la SNT, le YCF et l’UNCL. Cette année, c’est la SNT qui l’emporte devant la Société des Régates Rochelaises et l’UNCL … Ce classement illustre la volonté de dynamiser toujours plus l’IRC et l’esprit de club, un objectif unanimement recherché par les trois créateurs de ce Trophée. Il est par ailleurs fort envisageable d’élargir ce dernier à l’ensemble des classes à handicap présentes au Spi l’an prochain, car il est clair que les 118 IRC, 52 Osiris Habitables, et 17 Multi 2000 de l’édition 2017 se retrouvent autour d’une passion commune pour notre sport.

 

L’UNCL

Image : Marc Ollivier _ Ouest France

 

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *