bandeaupresse

En mode plaisir et recherche de courant d’air !

CP N°6 – L’attente aura été longue sur le quai, mais comme prévu le thermique s’est levé à l’heure de la sieste. En attendant, on a papoté. Découverte des uns et des autres !

Wallyno_PJ_CP6Rapide explication sur la philosophie de l’IRC. “Un TP 52 pèse 7 tonnes, notre Wally pèse 18 tonnes. Le but de l’IRC est de compenser ces différences, et la jauge est juste…“ Benoit De Froidmont, le propriétaire belge de Wallyño (ci-dessous) mesure l’écart qui le sépare des quatre racers favoris de ce championnat d’Europe, mais y trouve une vraie source de motivation.

“C’est dur pour nous de nous mesurer aux TP52, mais c’est un véritable challenge. Et pour moi, le Wally est un bateau mythique…“ La preuve, sur le temps compensé, le “petit“ Wally parvient à être devant.

Ce soir, il pointe à la première place du général en IRC0. Plan Farr construit en 2003 par Luca Bassani (créateur de ces voiliers ultra modernes), le bateau aux lignes épurées et au pont en bois précieux est racheté en 2014 par Benoit de Froidmont, qui le mène à la victoire sur la Giraglia et la Maxi Rolex Cup en 2016.

En 2014, un terrible coup de vent d’est l’empêche de rallier Marseille pour participer à l’une des grandes courses de printemps. Le Marseille 2017 European IRC Championship est enfin l’opportunité pour ce bateau plutôt habitué à régater dans les eaux de Porto-Cervo, Saint-Tropez ou Palma de découvrir Marseille. “On est ravis de naviguer pour la première fois sur ce plan d’eau, que l’on découvre un peu plus chaque jour. Il est complexe, mais intéressant, et l’ambiance à terre, est magique. C’est incroyable de se retrouver comme ça, en plein cœur de ville…“ Et aussi incroyable d’être en tête à mi-championnat. “Le vent était mieux qu’hier, dit-il avec une grosse banane. Léger mais constant. On a pris un bon départ, navigué propre et parti du bon côté. On n’espérait pas être là…“

Paolo Guido Gamucci, propriétaire Italien du Ker 40 Cippalippa Rossa, n’a pas attendu 2017 pour découvrir Marseille. En 1976, il naviguait en one toner, sur la SNIM et la one ton cup. Après 52 années dédiées à sa “passion terrible“ sur toutes les côtes de Méditerranée, le Milanais délaisse la jauge ORC, pour s’offrir un parcours initiatique avec la jauge IRC. “Ce bateau est né pour être en IRC, alors je voulais voir où on en était par rapport à notre préparation…“ Chaque jour lui offre de nouvelles certitudes.

Le temps est aux échanges en français, en italien, en anglais, à l’ombre du soleil qui cogne au mois autant que le vent qui brille par son absence. Philippe Faure, Président du Comité de Course rond nord, est depuis un long moment sur une mer d’huile. “Aujourd’hui, ça va être comme hier, avec un thermique faible qui doit rentrer en début d’après-midi. On essaye des choses, mais c’est compliqué…“ Seul en mer pendant près de 5 heure, à attendre, Philippe Faure décide d’appeler les concurrents sur le coup des 14h30. Une “petite“ manche sauve la journée dans les deux rades.

En rade sud, Alice remporte la manche et conforte son avance au général en IRC3. Expresso mène la danse en IRC4, devant l’italien Old Fox qui prend peu à peu la mesure du plan d’eau marseillais (5, 8, 5, 4 et 3 aujourd’hui).

En rade nord, Adrenaline et Geranium Killer jouent au chat et à la souris (IRC2), tandis que Tonnerre de Glen remporte sa première course en IRC1. Les Italiens de Cippalippa Rossa continuent de prendre la mesure du règlement, de leur bateau et de la rade. Ils reviennent un peu dans le jeu pour la gagne finale.

Les deux derniers jours de ce Championnat d’Europe sont annoncés (un poil) (plus) ventés. Les 53 concurrents vont pouvoir lâcher quelques chevaux. Surtout les TP52 à la traine…

 

Les classements généraux avant jury :

IRC0 (3 courses disputées)

1/ Wallyno – Benoit de Froidmont (Bel) – 8 pts
2/ Alizée – Laurent Camprubi (Fra) – 9 pts
3/ Lorina 1895 – Benjamin Enon (Fra) – 10 pts

IRC1 (2 courses disputées)

1/ Tonnerre de Glen – Dominique Tian (Fra) – 3 pts
2/ Magic Twelve – François Pailloux (Fra) – 3 pt
3/ Imagine – Jean-Claude André (Fra) – 7 pts

IRC2 (2 courses disputées)

1/ Adrenaline – Michel Gendron (Fra) – 3 pts
2/ Geranium Killer – Pascal Fravalo (Fra) – 3 pts
3/ Jivaro – Yves Grosjean (Fra) – 7 pts

IRC3 (5 courses disputées)

1/ Alice – Simon Henning (GB) – 6 pts
2/ Absolutely – Philippe Frantz (Fra) – 16 pts
2/ Week-end Millionnaire – Yves Ginoux (Fra) – 21 pts

IRC4 (5 courses disputées)

1/ Expresso 2 – Guy Claeys (Fra ) – 6 pts
2/ Old Fox – Paolo Colangelo (Ita) – 25 pts
3/ Atlog – Christophe Heurtault (Fra) – 29 pts

 

Les prix :

Il y aura un trophée Marseille 2017 European IRC Championship, pour chaque classe, IRC 0, 1, 2, 3, 4. Le premier du classement toutes classes recevra le titre de Champion d’Europe IRC.

Le programme :

Les trois clubs marseillais (CNTL, SNM et UNM) associés à l’UNCL sont en charge de l’organisation de l’événement sur mer et à terre. Les bateaux sont amarrés et regroupés à la Société Nautique durant l’événement. Chaque jour, le signal d’avertissement de la première course sera donné à 11h. L’heure du signal d’avertissement de la grande course sera donnée par avenant.

Samedi 8 juillet

8h : Petit déjeuner servi sur la plateforme de la SNM
11h : Mise à disposition en mer, parcours banane et/ou parcours côtiers
18h : Bières servies sur la plateforme de la SNM
20h : Soirée des équipages au CNTL

 

Dimanche 9 juillet

8h : Petit déjeuner servi sur la plateforme de la SNM
11h : Mise à disposition en mer, parcours banane et/ou parcours côtiers
16h : Remise des prix au club-house du CNTL

 

Plus d’informations : www.uncl.com
Contact presse : Raphaël Mira – 06 16 26 01 78
Photo Pierik Jeannoutot

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *