bandeauPresse

Les TP52 retrouvent la banane !

CP N° 7 – Ils se morfondaient depuis deux jours. Les TP52 et l’ensemble de la flotte se sont offerts une belle après-midi de navigation ! Les positions se resserrent avant une dernière journée décisive.

“Ça fait plaisir de voir naviguer tout le monde…“ Le soulagement est palpable dans les mots de Philippe Faure, Président du Comité de course des IRC 0, 1 et 2. Le visage est cramé par ces trois derniers jours de mer. Des matinées interminables à traverser les rades comme une âme en peine, en quête de ce “chouya“ d’air libérateur. Petit côtier, banane, Philippe Faure a tout essayé dans son esprit. Il a réussi à envoyer cahin caha des petites manches. Aujourd’hui, c’est le demi-graal. Une dizaine de nœuds de vent du sud. Tout le monde s’en contente largement.

Et du coup, ce soir, les mouches ont changé d’âne. Les TP52 à la peine pendant deux jours, ont enfin pu justifier leur qualité de racer. Ils trustent les premières places dans les trois manches du jour.

Tp52_PJ_CP7“On n’a pas été vraiment vernis par le temps jusqu’à aujourd’hui“, sourit Xavier Rohart, maître tacticien sur Arobas2. “On n’est pas ici pour jouer la victoire, mais on est bien aujourd’hui. Notre bateau est préparé, c’était un vrai jeu de tacticien. C’est parfait pour le jeu que l’on ait des temps différents. Comme ça, chaque type de bateau a les moyens de s’exprimer…“

 

Double vainqueur de la Coupe de l’America en 1995 et en 2007, huit fois champion du Monde, Ed Baird, barreur américain de Phœnix, savoure la première place du général, au soir de cette troisième journée. “C’est une belle surprise ! On est venus se confronter aux TP 52, mais également aux autres bateaux. Il y a du très haut niveau. Rien n’est joué car chaque bateau a remporté une manche différente…“

 

Sur Team Vision Future, c’est la fête. “On a retrouvé le modjo, il était caché ! rigole Mickaël Mergui. Aujourd’hui, c’était plus facile pour notre bateau, typé plutôt medium brise. On a fait deux belles manches, et on remporte le côtier autour du Frioul, avec de supers virements de bord. On s’est bien remis dans le match. »

Concrètement, les six premiers bateaux du classement se tiennent en cinq points et peuvent l’emporter.

Ce n’est plus le cas de l’absent surprise, Endless Game le Cookson 50 napolitain barré par Luis Doreste Blanco. Déjà, la veille au soir, le double champion olympique espagnol (470 en 1984 et Flying Dutchman en 1992) ne cachait pas sa déception. (Hier) “C’était un désastre“, plaisante-t-il. Pour sa toute première course sur ce bateau, Luis n’est pas verni. Deux journées de course sans vent et deux déroutes pour celui qui a participé également à la Coupe de l’America en 1999 et qui a beaucoup navigué sur des Swann 65 et Wally.

L’apprentissage du plan d’eau marseillais continue. “On apprend… En tout cas, nous sommes heureux d’être à Marseille…“

En IRC1, les Italiens de Cippalippa Rossa apprivoisent un peu plus la jauge et viennent se mêler à la lutte, après une dernière belle victoire, ce jour. Tonnerre de Glen doit rester vigilant. En IRC2, Geranium Killer prend l’ascendant et devrait remporter sa série, sauf double ou triple accident, demain. Enfin, Alice (IRC3) et Expresso2 (IRC4) ont bien fait le job, leurs poursuivants ne devraient pas les revoir.

Les classements généraux avant jury :

IRC0 (6 courses disputées, 5 retenues, le plus mauvais résultat supprimé)

1/ Phœnix – Hasso Plattner (USA) – 13 pts
2/ Team Vision Future – Jean-Jacques Chaubard (Fra) – 15 pts
3/ Alizée – Laurent Camprubi (Fra) – 16 pts

IRC1 (5 courses disputées)

1/ Tonnerre de Glen – Dominique Tian (Fra) – 8 pts
2/ Cippalippa Rossa – Paolo Guido Gamucci (Ita) – 13 pts
3/ Imagine – Jean-Claude André (Fra) – 17 pts

IRC2 (5 courses disputées)

1/ Geranium Killer – Pascal Fravalo (Fra) – 7 pts
2/ Adrenaline – Michel Gendron (Fra) – 13 pts
3/ Jivaro – Yves Grosjean (Fra) – 14 pts

IRC3 (6 courses disputées, 5 retenues, le plus mauvais résultat supprimé)

1/ Alice – Simon Henning (GB) – 6 pts
2/ Absolutely – Philippe Frantz (Fra) – 16 pts
2/ Tip – Gilles Pagès (Fra) – 17 pts

IRC4 (6 courses disputées, 5 retenues, le plus mauvais résultat supprimé)

1/ Expresso 2 – Guy Claeys (Fra ) – 6 pts
2/ Havana Glen – Frédéric Tian (Fra) – 22 pts
3/ Old Fox – Paolo Colangelo (Ita) – 24 pts

Les prix :

Il y aura un trophée Marseille 2017 European IRC Championship, pour chaque classe, IRC 0, 1, 2, 3, 4. Le premier du classement toutes classes recevra le titre de Champion d’Europe IRC.

Le programme : 

Les trois clubs marseillais (CNTL, SNM et UNM) associés à l’UNCL sont en charge de l’organisation de l’événement sur mer et à terre. Les bateaux sont amarrés et regroupés à la Société Nautique de Marseille durant l’événement.

Dimanche 9 juillet

8h : Petit déjeuner servi sur la plateforme de la SNM
10h : Mise à disposition en mer, parcours banane et/ou parcours côtiers
17h : Remise des prix au club-house du CNTL

Plus d’informations : www.uncl.com
Contact presse – Raphaël Mira – 06 16 26 01 78
Photo – Pierik Jeannoutot
Vidéo – Readyprod.com

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *