European IRC Championship : Rapport de stage à bord de Weekend Millionaire

Philippe Caillibotte, piano sur Weekend Millionaire durant lors du Marseille 2017 European IRC Championship, nous adresse un rapport de stage haut en couleur et non sans humour… Un retour agréable sur notre Championnat, en texte et en images …

 

RAPPORT DE STAGE

MARSEILLE 2017 EUROPEAN IRC CHAMPIONSHIPJuillet 2017

Embarquement à bord de « WEEKEND MILLIONAIRE »

Du nom de la chanson (Cinéma show) du groupe pop anglais des années 80 Genesis

dans laquelle un garçon et une fille se lèvent un beau matin pour passer un « WeekEnd Millionaire », avec un seul n, à l’anglaise !

 

 

REMERCIEMENTS

Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont contribué au succès de mon stage et qui m’ont aidé lors de son déroulement.

Tout d’abord, j’adresse mes remerciements à mon professeur, Mr Yves Ginoux de l’Université du CNTL qui m’a beaucoup aidé dans mon stage et surtout m’a admis à bord.  Son attention permanente, son talent  et ses conseils (« rappels ») clairs et ciblés m’ont permis d’améliorer encore plus la stabilité de l’entreprise durant mon stage, dans des moments qui pouvaient être critiques.

Je tiens à remercier vivement mon équipe d’encadrement  pour son accueil, le temps passé ensemble et le partage au quotidien de ces moments forts. Grâce aussi à sa confiance j’ai pu m’accomplir dans mes missions. Elle  fut toujours d’une aide précieuse dans les moments les plus délicats.

WEM2_EURIRC2017_PierikJe remercie donc , tout spécialement :

  • Isabelle pour sa confiance, son travail permanent en plage avant, et ses talents de couturière réparatrice urgentiste,
  • Arthur pour son tonique hissé de drisses , qui facilitait notablement mes tâches,
  • Christophe pour sa tchatche , sa bonne humeur et son attention permanente à la marche du bateau,
  • Olivier pour sa connaissance des réglages, notamment de la came de coinceur et des poudres blanches,…et aussi de l’humeur du patron (sous spi),
  • Chris pour son calme et sa veille permanente sur la GV,
  • Jean Philippe pour son calme et sa sérénité, qualités requises pour garder la tête froide, même lors des grandes chaleurs et des moments chauds sur la rade de Marseille.

Enfin, je tiens à remercier mon épouse qui m’autorise à trainer sur les plans d’eau et les pontons depuis de (très) nombreuses années.

 

Introduction

La France est en marche et Nicolas Hulot est au gouvernement. La propulsion éolienne a le vent en poupe.

Dans le cadre de ma retraite  à l’Université DU GRAND AGE, j’ai souhaité réaliser mon stage dans une entreprise répondant à ces enjeux du futur en matière de mode de transport et d’écologie, tout en me formant au métier de « pianiste » , qui peut toujours  être l’occasion de mettre une bonne ambiance. J’ai pu choisir une société dont le nom était symbole festif « WEEK-END MILLIONAIRE », et de surcroît avec moins de « N ».

Déroulement du stage

Le stage s’est déroulé en 4 jours , dans des conditions toujours différentes. D’ailleurs , l’encadrement nous a fait porter des tenues différentes chaque jour. L’une d’entre elles avait une grande bande jaune , ce qui nous a fait remarqués.

Dès le premier jour, on m’a dit :  « tu fais ça  et tu ne te trompes pas. »

Avec les histoires de poudre blanche et de came, je devais faire attention de ne pas avoir de coque en stock sur les drisses. Le professeur attachait une grande importance à la présence à bord d’une bouteille de PASTIS 51 ; plus ou moins remplie car faisant l’objet d’une grande attention en fin de régate. Je me suis demandé si le fait de faire plusieurs fois des tours sur nous – mêmes ( 360°)  était lié à la présence de cette bouteille.

Je tournais le dos aux gens de la cellule arrière mais je sais qu’ils discutaient de choses très savantes. Je crois que le professeur a été satisfait du classement final –  notamment en battant une fois les Anglais (Glaouiches !?!).

D’autres auraient aussi aimé que les Belges (Un Belge)  soient plus derrière.  La construction de l’Europe éolienne n’est pas facile.

 

Conclusions

Ce stage en immersion en entreprise a été une excellente occasion,  dans une bonne ambiance, de mettre en avant les atouts de la propulsion éolienne ; mais aussi de boire de bières à la fin des régates.

Chris et Olivier étaient d’ailleurs les premiers à aller chercher les bières dès l’arrivée au ponton.

Merci à tous.

Philippe Caillibotte, pianiste

 

Photos: Pierik Jeannoutot – www.pierik.fr

Vidéo: UNCL – Reayprod

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *