Transquadra : Alexandre Ozon en Solo, François René Carluer en Double !

Victoire en temps réel au départ de Barcelone pour Twinl’ Banque d’affaires, puis au départ de Lorient pour Alexandre Ozon (Team2Choc) en solo et François René Carluer et Gwen Roth (Agence directe 3.9%) en double. Bon départ pour les membres de l’UNCL dans la Transquadra-Martinique 2017-2018 !

Alexandre Ozon (Team 2 Choc) a coupé la ligne d’arrivée de l’étape Lorient – Madère à 5h 57’ 52’’ ce samedi 22 juillet, en grand vainqueur de la flotte des solitaires, 2 heures devant Jean-Pierre Kelbert (3DDI), devant les doubles, et quelques 70 à 80 milles devant Stéphane Bodin (Enertek) le 3e solo. Son temps de course est de 5j 13h 57min 52s. Chapeau bas.

En tête dès les premières 24h de course, le Charentais a, pendant presque 6 jours et 6 nuits, contrôlé son adversaire direct Jean-Pierre Kelbert. « Je l’ai marqué tout le temps, surtout au passage du DST du cap Finisterre. On a hésité, jusqu’au dernier moment … Heureusement qu’il ne m’a pas emmené à l’extérieur, je n’y croyais pas. Ensuite j’ai contrôlé, je n’ai quasiment pas lâché la barre. Je ne sais pas trop si j’ai dormi … »

Malheureusement, sa balise défectueuse n’a pas permis de suivre sa course … Mais lorsqu’on l’écoute raconter ses 6 jours de régate au contact avec Jean-Pierre, on capte vite l’intensité que ce jeune quadra a mis dans cette première étape : « J’aime bien que le bateau aille toujours vite, il n’y avait que 6 jours de course, je savais qu’il fallait se faire mal pendant 6 jours. Dès que je pouvais attaquer, j’ai attaqué. Mon défaut c’est que je ne veux rien lâcher. La prochaine étape, je ne ferai pas pareil. J’ai toujours dit que je visais un podium, c’était clair et net, je ne l’ai jamais caché. J’ai le bateau pour, j’ai le niveau, j’ai tout ce qu’il faut pour. »

 

Arrivée Madère_Double Lorient

Vainqueurs en temps réel en double de l’étape Lorient – Madère, François-René Carluer et Gwenaël Roth (Agence Directe 3,9%) ont coupé la ligne d’arrivée à 9h 46’ 20s samedi 22 juillet, un peu moins de 4h après le premier solitaire et 38’ derrière le 2e solo : « Et pourtant, on a vraiment poussé le bateau ! ». Leur temps de course est de 5j 17h 46min 20s.

 

François-René Carluer et Gwenaël Roth (Agence Directe 3,9%) : « Se faire battre par un gars tout seul, c’est sûr qu’on est un peu interpelés voire embêtés ! Il faut admettre la maestria d’Alexandre Ozon et de Jean-Pierre Kelbert, surtout que nous ne sommes, de fait, pas les seuls à être battus par eux… »

Il faut rester modeste

On a bien allongé par rapport aux autres : j’ai un excellent tacticien navigateur, un bateau bien préparé qui marche bien.

Il faut rester modeste car nous n’avons fait qu’un tiers du parcours et malheureusement l’expérience prouve que ce ne sont pas forcément les premiers à Madère qui terminent sur le podium final. Il faut rester très humble. C’est la deuxième fois qu’on fait cette course, on vient se bagarrer.

En temps compensé on surveille notamment Ogic… on va avoir le temps de manger un petit steak et on commencera à faire les comptes ! » (NDLR :  arrivé 4h30 après Agence Directe, c’est bien Ogic, le Jpk 10.10 mené par Pascal Chombart-de-Lauwe et Fabrice Sorin, qui s’impose en temps compensé).

Transquadra 2017-2018

François-René Carluer et Gwenael Roth – Transquadra 2017-2018

La course s’est jouée au Cap Finisterre

Ce n’était pas plus intense que prévu, c’était normal. La descente du Golf a été super, je crois que c’est là qu’on a décroché un peu les autres. On est parmi les rares à être passés par l’intérieur du DST, Jean-Pierre et Ogic sont passés là. Sur le coup c’était pas mal, par la suite, il valait mieux être positionné plus au large. Mais on a douté : ça a été un passage difficile intellectuellement. La difficulté de l’étape était là. On a beaucoup réfléchi, beaucoup discuté. La course s’est jouée là.

On a bossé… et on a bien mangé !

Après on a vraiment poussé le bateau, on était au maximum. J’avais amené un bouquin à lire, je n’ai pas eu le temps de l’ouvrir ! On a bossé… et on a bien mangé ! On est plus gros qu’avant le départ !

 

Images: © François Van Malleghem / Transquadra – Martinique

Communiqués Transquadra – Martinique