TRIOMPHE DE LANN AEL 2

Comme en 2013 avec les Loison père et fils, ou en 2015 avec Géry Trentesaux, cette année encore c’est un équipage français qui remporte cette épreuve mythique en IRC overall devant 350 concurrents.

Ce succès fait d’autant plus plaisir à voir que l’an dernier, pour sa 1ere saison avec ce nouveau bateau, Didier Gaudoux avait eu un peu de mal à trouver la bonne carburation.

Ni Paris, ni Rome ne s’étant fait en 1 jour, pas mal de réflexion et de boulot cet hiver ont permis de trouver des solutions, et l’équipage de Lann Ael 2, renforcé de Fred Duthil et de Christian Ponthieu, a réussi la course parfaite qui leur permet de graver leur nom au bas d’un trophée qui reste l’un des plus convoités de notre sport .

Cette édition 2017 restera marqué tout d’abord par un long louvoyage de 360 miles pour atteindre le célèbre phare, dont une bonne partie se faisant avec des conditions plutôt viriles et des températures que ne respiraient pas franchement le plein été .

On pourra également parler « d’une course de riches », il faut en effet descendre à la 23eme place du classement overall pour trouver le 1er bateau ayant un rating inférieur à 1.050 : « Night and day » le célèbre JPK 10.10 des Loison qui gagne par ailleurs le classement en double, ainsi que l’IRC 4.

Sur les 40 premiers classés Overall il n’y a que 4 bateaux affichant un rating inférieur à 1.050, « Night and Day », puis « Dream Pearl » 33eme, « Time Line » 34eme, et « Foggy Dew » 39 eme.

Sur les 20 premiers classés il n’y a que 3 bateaux en dessous de 1.100 de rating ……

On remarquera au passage que c’est une tendance assez marquée cette saison pour les épreuves en manche, Cowes – Dinard et la Channel ayant notamment vu la victoire en réel et compensé de « Rambler 88 ».

L’autre fait marquant de cette édition 2017 reste le carton plein, presque habituel maintenant,des navigateurs tricolores.

En plus de l’Overall en équipage et en double, aucune victoire de classe ne leur échappe si ce n’est en 0 ou le seul bateau français présent, « Bretagne Télécom », le Mach 45 de Nicolas Grolleau termine 3eme.

Pour le reste c’est « business as usual » comme disent nos amis d’outre manche.

En Imoca, doublé de « SMA » et « St Michel – Virbac », « Hugo Boss » n’est que 8eme.

En Class 40 c’est « Vand B » de Maxime Sorel qui l’emporte devant un beau plateau de 26 concurrents.

En Volvo 65, « Dongfeng » le projet Franco-Chinois mené par Charles Caudrelier met tout le monde d’accord .

Intéressant présage avant le départ de la Volvo dans quelques mois ?

En IRC Overall, la victoire revient, nous l’avons vu à « Lann Ael 2 » , mais la fête ne serait pas complète sans la 4eme place de « Pintia » le J 133 de Gilles Fournier qui continue de nourrir son impressionnant palmarès, sans la 7eme place de « Bretagne Télécom », la 9eme place de « Grain de Soleil », le Vismara 40 de Nicolas Svilarich qui ne cesse de progresser depuis sa 1ere course l’an dernier lors de Cowes – Dinard, ou la 10eme place de l’inévitable « Codiam » toujours mené de main de maitre par Nicolas Loday.

En Double Overall, les Loison récidivent après leur victoire de 2013 et leur seconde place de 2015, « Vaimiti » l’A 35 de Yann Level finit 7eme et « Cheyenne 2 » le JPK 9.60 d’Alexis Bondu termine 10eme.

En IRC 1, 5 français dans les 10 premiers, « Lann Ael » en tête, «Grain de soleil » 4eme, « Codiam » 5eme, « Stamina », le quasi sister ship de « Lann Ael 2 » de Michel Pérétié, 7eme, et « Lady First » le Grand Soleil 50 de Jean Pierre Dreau, 10eme.

En IRC 2, même punition, « Pintia » 1er devant « Nutmeg » le MC 34 Malouin, 6eme, « Lorelei » le J 122 de Marie Catherineau 8eme, « Optimix » le X 40 de Franck Lang, 9eme, et « Exception », celui de Patrick Ponchelet 10eme.

En IRC 3, il y a eu bataille au couteau entre « Dream Pearl » le JPK 10.80 d’Eric Mordret, et « Time Line », celui de Marc Alpérovitch.

Finalement c’est « Time Line » qui franchit la ligne devant, mais il est battu en temps compensé de 71 secondes ( après 5 jours de courses) par Dream Pearl .

C’est dire l’intensité de la lutte…..

En 5eme position on trouve l’A 35 R « Altikhan » de Johann Bouic et Serge Jamet, et 10eme l’A 35 « Vaimiti » de Yann Level.

On notera par ailleurs, que dans cette classe les 8 premiers sont tous de conception française, 4 JPK 10.80, 3 Sun Fast 3600, et 1 A 35 R.

En IRC 4, festival des JPK 10.10 français qui prennent les 3 premières places avec les 2 habitués « Night and Day » et « Foggy Dew », devant « Cocody », de Richard Fromentin.

Ce tir groupé est complété par la 7eme place de « Ad Hoc », celui  de Jean François Cleriaux.

Très belle prestation de Marc Noel qui termine 8eme avec « China Girl » son Norlin 37 de plus de 30 ans d’âge. Apparemment les bateaux présentent quelques similitudes avec le bon vin……Et « Cheyenne » complète la démonstration avec sa belle 9eme place.

A l’issue de ce Fastnet, « Pintia », « Dream Pearl » et « Foggy Dew » vont conforter leurs positions en tête de leur classes respectives au Championnat de Rorc.

Il reste pour finir à s’interroger sur la dichotomie que l’on est obligé de constater entre le niveau des équipages français dans les épreuves internationales et les participations trop souvent squelettiques à bon nombre de régates chez nous …….

A nous de trouver des solutions pour palier ce problème ……

Eric Basset

 

 

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *