2017-rfr-start-fleet-cowes-cb_mod

FASTNET 2017: L’UNCL célèbre Lann Ael et les victoires françaises

Le cocktail du mardi 5 septembre célébrait les victoires françaises du Fastnet (sans chauvinisme aucun !).

P1000759Après avoir retracé les intérêts de Gustave Caillebotte pour la navigation et la régate (ce peintre, ingénieur et régatier, inventeur de la « jauge à restriction » qui fut à l’origine des Tons Cup), Didier Dardot a fait l’éloge des équipages français qui ont tous fait d’excellentes places puisque tous les bateaux se situaient dans le premier tiers de leur classe…

Un résultat qui met en valeur la formation des régatiers Français accumulé par des années de formation sur le tour de France à la voile ou au Figaro.

Pour ce Fastnet 2017, la palme revenait à Didier Gaudoux (ci-contre avec Didier Dardot), propriétaire de Lann Aël qui a gagné superbement cette course après avoir eu bien des difficultés dans les compétitions en 2016 et début 2017.

C’est grâce à l’acharnement de Didier et de son équipage que le bateau s’est révélé dans le Fastnet. En effet, il n’a pas hésité à faire des simulations multiples et variées,  avant de modifier sa quille et son mât pour que le bateau soit « optimisé ». Tout a été étudié avec le concours des architectes.

Plus d’une trentaine de personnes ont applaudi le récit de Didier Gaudoux, qui a raconté sa course avec simplicité, humour et réalisme, en toute modestie.

 

Dans les Cahiers du Fastnet, que nous publierons régulièrement dans les jours à venir sur www.uncl.com, vous retrouverez les témoignages que les membres de l’UNCL ayant participé à l’édition 2017 ont eu la gentillesse de nous faire parvenir.

L’UNCL

Photo en introduction: départ de la 47ème édition – © Rolex/Carlo Borlenghi

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *