Une Saison en Manche

La synthèse d’Eric Basset

2017 étant une année avec Fastnet, le nombre de participants à nos championnats est très élevé, 219 classés par ex en IRC 1 et 2 et 86 classés en IRC 3 et 4 en Manche ouest, mais cela ne rends absolument pas compte des plateaux maigrichons présentés par la plupart de nos épreuves, excepté les courses anglaises …

Il y a là matière à sérieuses réflexions .

Ce d’autant plus que, paradoxe total, ces participations anémiques chez nous n’empêchent pas nos coureurs de continuer à montrer, avec enthousiasme et détermination, leurs tableaux arrières à nos amis britanniques.

Doit on en conclure que, contrairement à tout ce qui partout enseigné, l’absence d’entraînement aurait un impact bénéfique sur les résultats ?

Hypothèse parfaitement saugrenue qu’il convient de ne pas retenir. Les remarquables performances tricolores sont plutôt à mettre au crédit de quelques bateaux, toujours les mêmes, dont les équipages ont abondamment fréquenté auparavant les circuits Tour de France, First class 8, Melges 24, Figaro ou J 80, voire Voile Olympique ou séries internationales en dériveur.

Mais derrière les incontournables « Pintia », « Foggy Dew », « Dream Pearl », « Night and Day », « Codiam », « Black Jack » ou « Time line », la relève ne saute pas tout de suite aux yeux, et il serait grand temps que plus d’équipages retrouvent les chemins des plans d’eaux et des régates chez nous si l’on veut que perdure cette belle série de succès.

Notons cependant cette saison l’émergence en haut de tableau de quelques « nouveaux venus ».

C’est tout d’abord « Lann Ael », auréolé de sa superbe victoire Overall dans le Fastnet. Après une 1ere saison décevante, beaucoup de chantier cet hiver et pas mal d’entraînement, le superbe prototype de Didier Gaudoux a enfin trouvé la carburation et apporte à nos couleurs une 3eme victoire consécutive toutes classes dans cette épreuve mythique après les Loison et Gery Trentesaux.

C’est la très belle saison de « Grain de Soleil », le Vismara 40 de Nicolas Svilarich, entouré d’une belle équipe costarmoricaine dont Etienne Svilarich, qui fut le barreur du Mumm 30 « Côtes d’Armor » durant 6 ou 7 Tour de France à la Voile. Après une première saison en demi teinte, les résultats arrivent : 10 eme à Cowes Dinard en IRC 1, 9eme au Fastnet Overall et 4eme en IRC 1, vainqueur du Championnat Manche Ouest IRC 1 et 2 devant « Dream Pearl », tout cela est de bon augure pour l’avenir.

C’est la montée en puissance du JPK 10.10 malouin « Bertrand Finance-Space Oddity » à Grégory Bertrand qui après une 5eme place en IRC 4 à Cowes Dinard, termine sa saison par une victoire toute classe au Trophée des Minquiers et une 3eme place au Championnat Manche Ouest IRC 3 et 4.

Cocorico, Gros Bateaux et Fausses Idées Reçues

Comme tous les ans, depuis maintenant un bout de temps, cette année encore, les équipages tricolores dominent très largement leurs homologues britanniques.

Au Championnat du RORC,Corinne Migraine et Gilles Fournier sur « Pintia » gagnent en IRC 2, Eric Mordret et Arnaud Delamarre sur « Dream Pearl » en IRC 3 et Noel Racine sur « Foggy Dew » en IRC 4. Pour compléter le tableau, « China Girl » le Norlin 37 de Marc Noel finit 3eme en IRC 4, tandis que « Time Line » à Marc Alpérovitch termine 6eme en IRC 3 et « Exeption » le X40 de Patrick Ponchelet 9eme en IRC 2

Au classement Overall, « Pintia » termine 2eme, 30 points derrière le vainqueur « Lisa », mais avec une course de moins…..  « Dream Pearl » est 4eme et « Foggy Dew » 7eme, eux aussi avec des courses en moins.

Cocorico complété par le fait qu’en IRC 3 les 6 premiers sont des bateaux de conception française, soit des Sun Fast 3600, très prisés par nos amis Anglais, soit des JPK 10,80.

Cocorico encore pour les résultats sur Cowes Dinard et sur le Fastnet.

Sur Cowes Dinard pour les doublés en IRC 2 ( « Black Jack » et « Pintia » ) et IRC 3 ( « Philosophie 4 le 40.7 de Nicolas Gaumont Prat et l’inévitable « Dream Pearl »), et pour la superbe 2eme place en IRC 4 de « China Girl » le Norlin 37 de Marc Noel.

Sur le Fastnet pour la victoire Overall de Lann Ael, mais aussi pour le triplé des JPK 10.10 en IRC 4 ( « Night and Day », « Foggy Dew », et « Cocody » ), pour le doublé en IRC 3 des JPK 10.80 ( « Dream Pearl » et « Time Line » ), pour la victoire en IRC 2 de « Pintia », pour celle de « Lann Ael » en IRC 1, pour celle des Loison en Double, et pour la 3eme place de « Bretagne Télécom » le Mach 45 de Nicolas Grolleau en IRC 0 ( seul bateau français engagé ).

Un des points que l’on pourra retenir de cette saison en Manche, c’est qu’elle aura été plutôt favorable aux gros bateaux.

Que Rambler 88 ait pu gagner Cowes Dinard en réel et en compensé est suffisamment rare pour être noté, qu’il ait ensuite récidivé sur la Channel laisse à penser qu’il y a sans doute là une tendance lourde pour cette saison.

Tendance confirmée quand on observe d’un peu plus près les classement overall de Cowes Dinard et du Fastnet.

A Cowes Dinard, il n’a que 2 bateaux en dessous de 1.100 de rating dans les 10 premiers, et seulement 11 bateaux en dessous de 1.050 dans les 30 premiers, et pour la plupart classés après la 20 eme place

Quand au podium, il est occupé par Rambler 88, suivi d’un HH 42 et d’un Ker 46 !

Au Fastnet, dans les 40 premiers, il n’y a que 6 bateaux avec un rating inférieur à 1.100, le premier d’entre eux, un First 40 est 14eme, nous trouvons ensuite un JPK 10.10 23eme, 2 JPK 10.80 33eme et 34 eme, un J 122 36 eme, et « Foggy Dew » 39eme .

Je ne voudrais pas finir cette synthèse sans tordre le cou, une fois de plus, à cette sempiternelle « fausse idée reçue » qui traîne sur les pontons, et qui voudrait que pour marcher en IRC, il faudrait dépenser beaucoup d’argent pour avoir le bateau et le matériel dernier cri !

Cette année encore, les résultats sont là pour nous montrer que c’est très loin d’être une vérité intangible.

« Lisa » le 44.7 anglais gagne le championnat du Rorc overall pour la 2eme année consécutive, à Cowes Dinard ce sont 2 J133 qui gagnent en IRC 2, tandis qu’un 40.7 l’emporte en IRC 3 et que des « antiquités » font un carton plein en IRC 4 : un Swan 44, devant un Norlin 37, un Delher 38,et un SS 41 !

Le Championnat Manche Ouest en IRC 1 et 2 est gagné par Vismara 40, un bateau italien qui n’est pas tout à fait une nouveauté, quand au classement IRC 3 et 4, il voit la victoire du Sprint 108 Granvillais « Sea FM Jurassic Captain Corsaire » à J. Desvaux, ou comment gagner un championnat sans pour autant dépenser des fortunes !

Voilà qui est parfaitement rassurant, et pour terminer n’oublions jamais que de l’entraînement, un équipage soudé, des manœuvres bien faites,et des compétences en tactiques et navigation sont sûrement plus efficace pour gagner des régates que la chasse tout azimuth aux millièmes de TCC.

Un départ loupé, une relance approximative après un virement, un spi qui chalute, un empannage en vrac, c’est beaucoup de millièmes ……..

A méditer

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *