SPI OUEST France 2018

La quarantième édition du Spi Ouest-France Destination Morbihan a pris fin dans la baie de Quiberon. Si le soleil n’a pas été de la partie, le vent constant, a permis aux 374 bateaux, répartis en 18 catégories, de régater de façon acharnée.

Pendant quatre jours, les bateaux se sont livré bataille sur les cinq zones de compétition. L’engagement physique des 2 500 équipiers a été totale dans des conditions météo, parfois musclées, et pas toujours simples à négocier.

 

En IRC 1 où 11 bateaux régataient ensemble, le TP 52 Paprec réalisant de belles glisses au portant skippé par Stéphane Névé remporte la course. Le tout nouveau JPK 11.80 Courrier Recommandé finit lui second avec à son bord Géry Trentesaux. Anne Sebastien 4 complète le podium à la troisième place remportant son duel avec Codiam qui termine lui a la cinquième place, tout deux étant des Grands Soleil 43. Hommes à la mer, démâtage, Le Spi n’a pas été de tout repos dans cette classe.

En IRC 2 (15 bateaux), c’est Pen Koent, un First 40.7 skippé par Emmanuel Le Men qui truste la première place au général après avoir remporté les deux premières courses sur huit courues juste devant un certain Dream Pearl, JPK 10.80 barré par Arnaud Delamare. Le J112 E de Didier Le Moal termine troisième en remportant les quatre dernières courses de la compétition. Alexandre Ozon tout juste revenu de la Transquadra avec une belle victoire, finit lui à la sixième place avec Sail.Cloud, un Sun Fast 3600.

En IRC 3 (19 bateaux), le JPK 10.10 de Noel Racine, Foggy Dew, termine premier au général avec trois belles victoires dans les courses 1,2 et 4 sur les dix courues. Le Sun Odyssey 40 de Frederic Bourdereau, Charrette III lui aura livré une lutte acharnée. IL termine deuxième avec deux victoires. Le JPK 10.10 Ad Hoc de Jean Francois Chériaux clôture le podium avec une victoire et une belle constance durant la compétition.

En IRC 4 (25 bateaux), Dimitri Caudrelier et son X332 Atrox remportent nettement la compétition avec six victoires sur dix possibles. Juste derrière, les Half Tonner sont à l’honneur, en effet la deuxième et troisième place reviennent à Bernard Fournier Le Ray et son bateau Brittany Drizzle et à Philippe Pilate avec General Tapioca. On retrouve encore un Half Tonner, ici à la cinquième place, Sibelius, barré par Claude Charbonnier.

En IRC Double, le Solaris 37 Festa avec à son bord Jean-François Hamon termine premier au classement en remportant deux courses sur cinq courues. En deuxième position, Mary, le JPK 10.10 de Patrice Carpentier accompagné de François Moriceau finit deuxième avec une excellente régularité dans la compétition. Ce qui leur permet d’être juste devant Penny Haubert et Guy Delcroix sur leur Sun Fast 3200 Georgia remportant deux belles victoires ce qui leurs vaux de terminer sur le podium.

 

 

 

 

 

 

Christophe Gaumont raconte :

On a quand même dans toutes les catégories de bateaux assez légers entre 12 et 13 courses de courues, cela veut dire que pour arriver premier, il fallait une belle régularité ou pas beaucoup de faiblesses.

Sur les IRC double et les Multis, les IRC 1 et 2, et les Osiris 1, on a renoué avec des grands parcours. On est allé faire un parcours vers l’île Dumet, soit un parcours vers les Cardinaux. On est reparti sur des parcours qui font 50 milles, alors qu’on faisait un peu moins dans les années passées. A priori, les gens ont apprécié. Sur ces gros IRC, il y a eu un peu moins de courses car elles durent plus longtemps. En même temps, ces grands parcours ils ne pouvaient pas le retirer comme plus mauvais score, donc il ne fallait pas se louper.

On a innové cette année, en ayant la possibilité vendredi de faire un départ pour les IRC double où ils ont été jusqu’à Houat, pour donner un deuxième départ, ce qui faisait deux côtiers dans la même journée. Et cela a marché.

La Jauge IRC sur le Spi par Ludovic Abollivier :

Le Comité de Jauge du Spi 2018 était composé de Charlotte Abadie, Delphine Largenton, Jean-Luc Laurent, Nicolas Pecha et moi-même. Nous avons mené des contrôles dès les inscriptions sur la quasi-totalité des séries présentes au Spi.

En ce qui concerne l’IRC, tous les vainqueurs ont été contrôlés durant la compétition et/ou disposent de certificats IRC Endorsed*. Les contrôles n’ont pas révélé d’anomalie, qu’il s’agissent des mesures de voiles ou d’espars, du nombres de spi embarqués, de l’aménagement déclaré en place à bord.

Globalement le nombre de certificats Endorsed ou quasi Endorsed est en progression. Les nombreux échanges avec les propriétaires en amont de la compétition montrent qu’ils font de plus en plus attention aux données transmises au Centre de Calcul. Ce sont des éléments très positifs.

On remarquera néanmoins, non seulement pour l’IRC mais pour toutes les séries présentes au Spi et concernée par cette règle, une certaine négligence concernant la mise en place des marques de jauge sur le mât et la bôme. C’est un point récurrent, mais il doit être considéré par les propriétaires dans leur préparation des prochaines épreuves de la saison.

*Un certificat IRC Endorsed est délivré lorsque le bateau (coque, gréement et toutes les voiles) ont été certifiés par un Mesureur IRC Agréé Endorsed.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *