Une flotte hétérogène sur le Championnat d’Europe IRC

Un superbe rassemblement de bateaux répondant à la jauge IRC est attendu à Cowes à la mi-juin pour le premier Championnat d’Europe IRC à se dérouler sur le Solent. Ce bras de mer qui sépare l’île de Wight de l’Angleterre, représente à lui seul le lieu spirituel de l’IRC, cette règle de jauge à handicap gérée conjointement par le Royal Ocean Racing Club et son homologue français, l’Union Nationale pour la Course au Large.

Le bateau CUSTO POL IRC 1 de François Lamiot

C’est également un endroit magique d’un point de vue historique – la première édition de Cowes Week s’y est tenue en 1826 et la première Coupe de l’America en 1851. Le Solent est également le lieu de départ des plus grandes épreuves, telles la Round the Island Race mais surtout La Rolex Fastnet Race du RORC, créée en 1925, et qui est devenue aujourd’hui la plus grande course au large au monde. Du 10 au 16 juin, le championnat d’Europe IRC, l’épreuve la plus prestigieuse à remporter dans cette jauge, marquera un nouveau chapitre dans l’histoire des courses à la voile dans le Solent.

Les bateaux britanniques et français sont traditionnellement les plus forts en IRC : un bateau britannique a remporté le Championnat du RORC ces deux dernières années, mais en 2015, la France a trusté tout les podium. Les trois dernières Rolex Fastnet Race ont été remportées par des bateaux français, et la France a remporté la dernière Commodores’ Cup, tandis que la dernière victoire anglaise remonte à 2012

Il n’y aura pas de trêve dans ce duel franco-anglais, avec la participation entre autres des bateaux les plus récents de la jauge IRC : le JPK 11.80 du chantier JPK Composites. Le 10.80 a remporté la Rolex Fastnet Race 2015, tandis que le 10.10 la remportait en 2013 – les deux menés par de talentueux équipages français. Le 11.80, nouveau plan Jacques Valer, a plus de volume en avant et un bouchain plus prononcé.

Le JPK 1180 #1 sera mené par Géry Trentesaux, légende française vainqueur du Fastnet 2015 et qui a également remporté la Commodore’s Cup en 2006 avec son équipe française. Son Courrier Recommandé a terminé deuxième derrière un TP52 lors de sa première sortie sur le Spi Ouest-France à Pâques. Le Championnat d’Europe IRC sera l’un de ses premiers grands événements : ” J’aime naviguer à Cowes et je suis membre du RORC, c’est donc une bonne idée de venir naviguer contre mes amis anglais “, explique Trentesaux.

Le programme du Championnat d’Europe IRC suit le même format bien rodé de la Commodores’ Cup avec huit courses côtières (parcours techniques, parcours côtiers, départs au reaching), un tour de l’Ile de Wight (coefficient 1,5) et une course au large de 150 milles nautiques / 30-36 heures de navigation (coefficient 2x). ” Il n’y a pas beaucoup de courses au large “, explique Trentesaux. ” Et c’est merveilleux de naviguer à Cowes au mois de juin – je suis très heureux de revenir. Mais nous avons un nouveau bateau. À l’heure actuelle, il marche bien dans le petit temps ou le vent fort, mais pas dans le medium au portant – nous n’avons pas assez de surface de spinnaker. Sinon, il est très agréable. “

Le Britannique Tom Kneen sera également présent avec un JPK 11.80 sur ce Championnat. ” Ce sera une semaine vraiment intéressante à suivre entre Sunrise et Courier, mais ils auront eu quelques semaines d’entraînement de plus que nous “, dit-il. Comparé à l’expérimenté Trentesaux, l’arrivée de Kneen est bien plus récente, avec l’acquisition de son premier bateau il y a seulement quatre ans. Depuis, il a fait campagne avec enthousiasme sur ses bateaux, qui, comme Trentesaux, ont abouti à un JPK 10.80.

Kneen admet que gagner le Championnat d’Europe IRC est un sérieux objectif. ” Il y a quatre ans, je n’aurais jamais imaginé avoir l’ambition un jour de gagner ce Championnat. Si nous y parvenons, je vais sauter au plafond ! Et si nous montons sur le podium, je vais danser ! ” Kneen est également en train de constituer une équipe de trois bateaux afin de participer à la Commodores ‘Cup, qui pour la première fois se tiendra en même temps que le Championnat d’Europe IRC.

Le Championnat d’Europe IRC 2018 est ouvert à tous les bateaux jaugés IRC, dont le TCC est compris entre 0.995 à 1.270. Parmi les inscrits, des FAST 40+ comme l’ancien GP42 Tokoloshe II de Mike Bartholomew et le HH42 INO XXX de James Neville, ou encore la famille de Graaf des Pays-Bas à bord de leur nouveau Ker 43 Baraka GP.

L’événement permet également aux plus petits bateaux d’atteindre le haut du classement. En effet, les deux premiers vainqueurs des Championnats d’Europe en IRC étaient parmi les plus petits : le Quarter Tonner Anchor Challenge de Paul Gibbons à Cork en 2016 et le JPK 10.10 Expresso 2 de Guy Claeys sacré Champion d’Europe IRC à Marseille l’année dernière.

Parmi les plus petits ratings, on retrouve l’Elan 37 Elaine de Mike Bridges. Depuis son acquisition il y a 13 ans par Bridges, Elaine est une habituée des Championnats Nationaux en IRC. Le Championnat d’Europe est la suite logique : ” Nous cherchions quelque chose de différent à faire. A l’annonce de cette épreuve, nous nous sommes dit que c’était une bonne idée d’y participer. En revanche, nous ne ferons pas d’autre grosse régate cette année. “

Bien entretenu et au sec, Elaine est en excellente condition pour la régate, et avec l’aide de North Sails, Bridges a fait modifier sa voile d’avant afin de réduire son rating IRC. Bien qu’il ait peu navigué au large récemment, il a toute l’expérience nécessaire même s’il admet : ” s’il y a un peu de brise, tout ira bien. En revanche, si le vent est léger, nous serons relayés à l’arrière de la flotte “.

The Royal Ocean Racing Club
T: +44 (0)7880 518689
E: trish@j2pr.co.uk
www.rorc.org

Crédit Photos : © Paul Wyeth/pwpictures.com

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *