Lady Mariposa remporte la Myth of Malham 2018

Le Ker 46 Lady Mariposa, skippé par Daniel Hardy, est le gagnant au classement  général de la Myth of Malham Race 2018 organisée par le RORC. Le Ker 40 Hooligan VII d’Edward Broadway est deuxième, remportant l’IRC 1 et le First 40.7 Philosophie IV de Nicolas Gaumont-Prat termine troisième en remportant l’IRC 3.
Félicitations à tous les gagnants des autres classes, y compris Christian Teichmann et son Figaro II Abu 43 SH (IRC 2), Chris Blackburn et Simon Dipple  avec  leur Sun Fast 3200 All or Nothing (IRC 4) et Ian Hoddle avec son Sun Fast 3600 Game On (IRC Duo).


La course de 230 milles nautiques autour du phare d’Eddystone a produit une étonnante variété de conditions météorologiques. Les concurrents commencèrent sous spi jusqu’à que la brise se mette à basculer doucement vers l’est, le vent atteignant 15 noeuds, 20 dans les rafales. En quittant le Solent, les équipages ont connu des conditions de course rapides en plein soleil vers le célèbre phare d’Eddystone. Pour la première partie de la course, la majorité des équipes sont restées au large à marée haute mais avec une brise mollissante. Une nuit chaude et humide a provoqué un violent orage accompagné de pluies torrentielles. Dimanche matin, la majorité de la flotte connaissait des vents légers du sud et a donc choisi de se rapprocher des côtes, avant Portland Bill, pour échapper au pire de la marée. À la recherche de la brise pour améliorer le vent du sud extrêmement léger, ces équipes qui ont fait tout le chemin vers Lyme Bay, en ont récolté les fruits.

 « Baraka a eu une meilleure position sur la ligne de départ et nous avons rencontré des difficultés à dépasser les concurrents, donc Baraka était devant nous en sortant du Solent, ce qui nous mis sous pression », admet Daniel Hardy, vainqueur au général avec Lady Mariposa : « Le vent était capricieux, avec des changements constants de 30 à 40 °. Nous avons décidé d’aller un peu plus près de la côte avec  une belle brise près de Salcombe. Dans une mer calme, nous marchions à 20 nœuds de moyenne pendant environ une heure. La course a cependant changé  quand l’orage a frappé, nous avons eu un spectacle de lumière étonnant, pluie torrentielle et dauphins autour de la proue pendant environ quatre heures, c’était comme une scène d’Avatar! Nous avons juste battu Baraka au phare d’Eddystone avec cinq minutes d’avance. Sur le chemin du retour, le vent était très instable, allant de 8 à 18 noeuds – le gain le plus important était probablement de ne pas changer la voile d’avant trop tôt, pour que le bateau continue à avancer. Notre système de surveillance était très strict, donc nous avions des personnes clés encore alertes pour l’arrivée dans la brise mollissante, les derniers milles nous ont pris plus de trois heures. « 

La First 40.7 Philosophie IV de Nicolas Gaumont-Prat a réalisé une performance exceptionnelle pour remporter l’IRC 3, avec 47 secondes d’avance sur Game On de Ian Hoddle en temps compensé. Philosophie IV, Game On et Bellino de Rob Craigie, se sont  battu jusqu’à la fin, jusqu’au Phare d’Eddystone, et une photo-finish après 42 heures de course.

 « Nous avons décidé de rester proche de la route directe lors de la première partie de la course, ce qui a bien fonctionné. Quand la tempête a frappé, nous avions un spinnaker en tête de mât, et nous étions très proches d’un départ à l’abattée », a commenté Gaumont-Prat. «Nous avons réussi à garder le contrôle, ça a duré plus d’une heure, mais si vous voulez gagner des courses, vous devez tourner des moments comme celui-ci  à votre avantage. Nous avons eu une vraie bataille à l’approche d’Eddystone avec les leaders de notre classe qui allaient tous vers la côte. Nous avons décidé d’aller vers Lyme Bay, nous étions à cinq mètres de la plage avec des hautes et basses pressions. Cependant, nous avons fait une erreur après Portland en mouillant trop tôt, ce qui nous a coûté 15 minutes. C’était une arrivée stressante, car nous étions les premiers à manquer de vent. Nous avons regardé les autres bateaux revenir  vers nous, nous étions donc très heureux de remporter la victoire en classe. Dans une course comme celle-ci, tout le monde fait des erreurs, mais la clé est de limiter les dégâts qu’elles causent. « 

Communiqué de presse : RORC
Crédit photos : © Paul Wyeth
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *