Un Tour de Corse dans les Alizés

Cette 25e édition, organisée par le Yacht Club de Bonifacio, clôture notre Championnat Méditerranée  Equipages 2018, en couronnant de beaux vainqueurs, tous représentants les couleurs du club, l’UNCL. Le coup d’envoi a été donné mercredi à midi au pied des falaises de Bonifacio, menant la flotte à une allure débridée d’Est en Ouest dans des conditions plutôt inhabituelles pour l’évènement, plus coutumier des grosses conditions d’octobre pour un long périple de 250 milles.

 

 

 

 

 

 

 

 

En IRC 1, Laurent Camprubi, à la barre du TP 52 ALIZEE boucle le Tour de Corse avec 4 heures d’avance sur son concurrent direct, CONFLUENCE L’ORINELLA, le GP 42 skippé par Yannick Peduzzi.

Malgré une avarie rencontrée tôt dans la course : « On était sous code 0 (une voile d’avant, 190 m2 sur Alizée) dans une mer formée avec 18 noeuds de vent, quand la sous-barbe en carbone du bout-dehors a cassé! On a chaluté un moment pour récupérer la voile. C’était sport, mais il a surtout fallu trouver une solution pour réparer. » Commente Matthieu Foulquier Gazagnes et enchaîne sur la suite : « On a renvoyé un spi pour descendre le Cap Corse à fond, et là c’était un grand moment de plaisir, avec au passage un record de vitesse du bateau à 24,76 nœuds pour 25 nœuds de vent! »  L’équipage du TP 52 composé de 15 fins régatiers, parvint à garder une avance suffisante pour arriver en vainqueurs à Bonifacio grâce notamment à une option payante au large de la côte Ouest pour éviter au mieux la pétole rencontrée en fin de parcours. Juste derrière, se trouve un autre de nos membres, Jean Yves Thomas sur le GS 54 TY SOLEIL qui boucle le Tour de Corse en une journée et 19 heures. Belle performance de l’équipage qui a su tenir la dragée haute au Nacira 67 SHAMLOR ou encore au Club Swan 50 GENAPI.

 

 

 

 

 

 

 

En IRC 2 et 3, les classes furent regroupées en raison d’un faible nombre de bateaux. 11 inscrits mais seulement 7 bateaux au départ de la course. En tête de la flotte, une bataille fratricide entre membres UNCL est lancée. En effet, Jean Claude Bertrand avec son A35 TCHIN-TCHIN, livre une bataille de tous les instants fasse à Franck Perrier et son Dehler 39. L’A35 devait en raison d’un TCC plus élevé que son concurrent du jour, creuser rapidement l’écart pour s’assurer une victoire. Ce fut chose faite lors de la remontée EST direction le Cap Corse où l’A35 restait au contact des « gros » pour passer au même moment que le Swan 50 GENAPI ! : « On est resté au contact visuel des plus gros bateaux pour notre plus grand bonheur, l’option d’aller chercher du vent vers l’Est fut bonne » nous dit Jean Claude Bertrand. A ce moment-là, ils sont en tête de la flotte overall. Mais le passage du Cap Corse puis la descente vers Calvi furent musclée : « la descente vers Calvi fut difficile, on n’avance pas aussi vite que les TP 52 et donc on subit les systèmes météos. Le passage de Calvi fut ardu, rafales à plus de 40 noeuds de secteur Nord Nord Ouest avec des creux de 2 à 4 mètres, on décide alors d’affaler le spi. A la fin de la deuxième journée, on prend l’option de couper tout droit à travers « le ventre mou de la corse » pour filer jusqu’à l’entrée du Golfe d’Ajaccio. Option payante car on trouve un vent de 8- 10 nœuds, pas prévu sur les fichiers météo. La suite ? Une succession de bulles jusqu’à l’arrivée. On prend 10 milles nautiques au Dehler 39 sans comprendre pourquoi… » Sans doute un bon bateau et un bon équipage. Justement, l’équipage de l’A35 coupe la ligne d’arrivée avec plus d’une heure d’avance sur YENAEL 3 en bouclant le parcours en un peu plus de deux jours dans des conditions météos variées. MUZYKA 2, l’X-442 de Simone Taiuti ferme la marche à la troisième place arrivant à peine 15 minutes derrière le Dehler 39. Et à Jean Claude Bertrand de conclure : « c’est ma 10ème participation au Tour de Corse et je suis toujours émerveillé par le spectacle qu’offre le plan d’eau. Les conditions variées ont permis aux régatiers de prendre un maximum de plaisir ! ».

 

Concernant les IRC 4, dernière classe représentée, l’Ofcet 32 de Jean Yves Le Gall ONLINE, membre et bien connu du club, s’octroie la première place devant l’A 31 FURTIFE de Gerard Guilly et le Sun Fast 3200 DESPERADO de Jean Christophe Cascailh. Deux jours et cinq heures de courses auront suffi pour remporter cette 25° édition du Tour de Corse à la voile.

Jean Yves Le Gall : « Cette année fait office de préparation pour le bateau. On récolte un maximum de données et ce Tour de Corse nous en a fourni plein, grâce à un parcours varié et des conditions changeantes. Le bateau a du potentiel, j’en suis sûr, on se prépare bien au vu de la Transquadra 2020. Revenons à la course, on part sans anémomètre et sans ordinateur, cassé lors du convoyage aller dans du gros temps ! On navigue donc à vue …  Belle remontée vers le Cap Corse où le bateau dans le petit temps marche très bien. Tout est, en fait, une question de poids avec ce bateau. Après on libère les chevaux dans des allures débridées où le bateau marche à 15 nœuds.  On revient à 4 milles de Tchin-Tchin dans la descente Ouest ! Après on est scotché net pendant 5 heures aux Sanguinaires, au Nord du Golfe d’Ajaccio. Derrière on tricote dans le petit temps pour terminer 6ème Overall et premier en IRC 4. Mon équipage de 6 copains Belges et moi-même étions ravis, d’autant que le bateau commence à être regardé différemment… »

Retrouvez les classements du Tour de Corse ici : http://tourdecorse.eu/classementranking-2018/

Nos membres auront fait parler la poudre lors de cette édition du Tour de Corse qui clôture cette saison le Championnat Méditerranée Equipages de l’UNCL.

On peut donc à présent féliciter nos vainqueurs de notre Championnat Méditerranée qui sont :

En IRC 0 :

1 – ALIZEE / TP 52 de Laurent Camprubi

2 – TEAM VISION FUTURE / TP 52 de Jean Jacques Chaubard

3 – AROBAS² / IRC 52 de Gérard Logel

 

En IRC 1 :

1 – CONFLUENCE SOPRA DPMF / GP 42 de Jean Pierre Joly

2 – TONNERRE DE GLEN / Ker 46 de Dominique Tian

3 – LEU / JV 45 de Thierry Desseine

 

En IRC 2 :

1 – VITO 2 / A 40 RC de Gian Marco Magrini

2 – JIVARO / J 133 de Yves Grosjean

3 – BERNINA X / X 41 de Marc Verdet

 

En IRC 3 :

1 – TIP / Sun Fast 3600 de Gilles Pages

2 – JIN TONIC SEQUEL / A 35 de Bernard Daurelle

3 – SOLENN / JPK 10.80 de Ludovic Gérard

 

En IRC 4 :

1 – ROSTANBAR 2 / JPK 10.10 de Philippe Mazoyer

2 – ALMOGAVER / X 34 de Atoine Illes

3 – RAGING BEE / JPK 10.10 de Jean François Hamon

 

Retrouvez tous les Classements de notre Championnat ici : https://www.uncl.com/courses/mediterranee/mediterranee-equipages/#toggle-id-4

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *