Compte rendu de l’Atelier dédié à la préparation de la Sun Fast World Cup

Pour aborder au mieux cette nouvelle compétition IRC, qui se tiendra à la Trinité sur Mer les 6 et 7 avril prochains, l’UNCL a organisé dans ses locaux un Atelier axé sur les Sun Fast 3200 et 3600 afin de permettre un échange entre les 17 propriétaires, présents sur place ou connectés à distance et les différentes parties prenantes.

Ainsi, le chantier Jeanneau, organisateur de la Sun Fast World Cup était présent et représenté par Antoine Chancelier, responsable voile au sein du chantier Jeanneau. Il était accompagné de Daniel Andrieu, concepteur et architecte et de la série Sun Fast (3200, 3600, 3300) et membre UNCL actif. Antoine Croyère, président de la Société Nautique de la Trinité, qui accueillera cette première édition ainsi que Ludovic Abollivier, Directeur du Centre de Calcul UNCL, étaient aussi présents pour apporter leurs connaissances et expériences.

Tout d’abord commençons par déterminer le rôle global de l’UNCL. L’UNCL est co-propriétaire de la jauge international IRC avec le Royal Ocean Racing Club (UK). Parmi les missions du club, on en distinguera trois principales qui sont de promouvoir, encourager et développer les courses à la voile, regrouper les coureurs et passionnés de la course au large et enfin entretenir des liens forts avec les grands clubs nautiques en France.

La compétition

Antoine Croyère commença par présenter l’organisation de cette compétition, accueillie par la Société Nautique de la Trinité. La Direction de Course sera assurée par Christophe Gaumont, arbitre international français, qui participa notamment aux JO de Pékin en 2008 et qui dispose donc d’une grande expérience dans ce domaine : « cela permet de donner une dimension internationale à cette compétition » nous explique Antoine Croyère. Christophe Gaumont sera accompagné par  Corinne Aulnette, elle aussi arbitre internationale, et qui sera Présidente du Jury. « Avec Christophe et Corinne, nous souhaitons dans la mesure du possible mettre en place un arbitrage sur l’eau, comme lors des grandes compétions mondiales » (NDLR : et comme sur comme sur le Championnat de France IRC !) poursuit Antoine Croyère. Les équipages seront constitués de 4 personnes, des parcours construits et parcours côtiers seront spécialement mis en place pour cette première édition sous le contrôle du Comité de Course présidé par Gilles Bricout, responsable des évènements sportifs au sein de la SNT.

Les Sun Fast

Antoine Chancelier quant à lui nous présenta le nouveau Sun Fast 3300 du chantier Jeanneau, bateau taillé pour l’IRC notamment grâce un plan de pont et de voilure simple et performant. Ideal pour tous les régatiers en IRC : « nous avons souhaité rester dans la continuité concernant cette nouvelle unité qui j’en suis sur se fera naturellement une place dans le circuit IRC tout comme les Sun Fast 3200 et 3600 » pour conclure sur la répartition géographique des ventes de Sun Fast, tableau ci-dessous :

 

 

 

 

 

Palmarès Sun Fast 3200 aux Championnats UNCL 2018

Palmarès Sun Fast 3600 aux Championnats UNCL 2018

Palmarès Sun Fast 3200 à la Transquadra

Plamarès Sun Fast 3600 à la Transquadra

L’optimisation

Passons à la partie optimisation de son bateau afin de grapiller quelques millièmes sur son certificat. Ludovic Abollivier nous donne son sentiment : « Il faut garder en principe d’optimiser d’abord les performances du bateau sur l’eau pour ensuite trouver le bon ajustement en termes de TCC, et pas l’inverse. Il faut privilégier la vitesse avant tout. Je pense que cela est la bonne méthode.» Intervention confirmée par Daniel Andrieu : « Les Sun Fast 3200 et 3600 sont des bateaux performants avec un jeu de voile conséquent, si on taille trop les voiles pour grapiller quelques millièmes sur son certificat de jauge, on ne retrouvera pas le gain sur l’eau en termes de performances. » Dans ce couple, c’est donc la vitesse qu’il nous semble falloir privilégier : on cherche d’abord à optimiser les conditions de navigation qui permettent au bateau d’exprimer son potentiel maximum ; puis on envisage les ajustements techniques de manière à optimiser le TCC.

La jauge IRC, secrète mais totalement ouverte, offre de multiples possibilités d’optimisation. Elle permet d’adapter son bateau à son besoin où a son envie, à partir du moment où cela est déclaré au Centre de Calcul IRC.

D’un bateau à un autre, les variations de rating s’expliquent surtout par des configurations distinctes : poids, flottaison, surface des voiles, type de gréement, Le type de quille…

Une configuration distincte résultera souvent d’un choix pour la navigation en Equipage, en Double ou en Solo, de la région dans laquelle le bateau évolue, du type de parcours que l’on va privilégier.

Pour le Centre de Calcul, une bonne optimisation doit suivre des principes simples. Dans l’ordre :

  • S’interroger sur le programme de courses envisagé : Grand-Prix, Course au Large, Equipage ou Double…
  • Faire mesurer son bateau de manière à disposer de données fiables dès le début de la procédure, et d’un TCC de départ qui correspond à une situation réelle.
  • Demander des simulations en faisant varier les paramètres que l’on souhaite, dans la recherche du bon compromis vitesse/rating.

C’est le point de vue du Centre de Calcul. Les architectes, les régatiers, n’ont pas nécessairement le même angle d’approche de l’optimisation.

Les offres de simulation du centre de calcul IRC destinées à tous les propriétaires permettent de travailler le TCC dans le but d’atteindre un compromis idéal entre la vitesse du bateau et son rating.

N’hésitez donc pas à solliciter le centre de calcul à travers des demandes de simulations accessibles via notre site internet mais aussi à poser toutes vos questions à l’adresse mail suivante irc@uncl.com. Nous nous ferons un plaisir de vous accompagner dans cette démarche tout au long de votre saison de régate en IRC.

Nous remercions toutes les personnes présentes à cet Atelier, tout particulièrement le Chantier Jeanneau et le Club de la Trinite sur Mer pour leurs disponibilités et expertises.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *