Modifications de la Règle IRC en 2020

Le Congrès a validé un certain nombre de modifications de la Règle IRC pour 2020, sur proposition du Comité Technique IRC, notamment la prise en compte des tangons de foc, la modification de traitement des ballasts liquides telle qu’annoncée dès la fin 2018 par l’UNCL et le RORC, la modification de la définition du poids du bulbe. Retrouvez ci-dessous l’intégralité des modifications de la règle IRC 2020. Tous les documents sont disponibles sur notre site.

Certains changements du logiciel IRC n’apparaissent pas dans le texte de la Règle elle-même ; elles auront toutefois un impact sur les TCC en 2020, notamment la prise en compte dans le calcul de l’allongement des quilles (aspect ratio). En priorité dans l’agenda du Comité Technique pour 2020 : le traitement des « flying Jib » avec mise en place de tests accessibles aux propriétaires dès le début du second semestre.

 

 

  1. Modifications de la Règle IRC sans impact sur le TCC
  • Règles IRC 8.2 et 8.2.2 : Ces deux règles sont modifiées pour préciser qu’un bateau qui participe à des courses dans l’un des deux hémisphères, peut obtenir un second certificat valide pour lui permettre de courir dans l’hémisphère opposée. Après l’introduction du certificat pour équipage réduit, c’est la seconde exception à la Règle selon laquelle un bateau ne peut détenir plus d’un certificat IRC valide à un instant donné.
  • Règles IRC 21.4, 21.1.5.b) et 21.2.2 : la Règle IRC 21.4 indiquait que les voiles contenant des matériaux exotiques subiraient une taxation supplémentaire, tout en indiquant qu’aucun matériau de voile n’était défini comme exotique par la Règle IRC. Cette règle a été supprimée. La Règle IRC 21.2.2 précise à présent qu’un Facteur de Gréement pourra être augmenté si le bateau utilise des voiles contenant des matériaux exotiques. A ce jour, aucun matériau de voile n’est défini comme exotique par la Règle IRC.
  • Règle IRC 22.1.1 : cette règle est complétée pour indiquer que pour les compétitions disputées en RSO 4 et catégorie inférieure (Règlementations Spéciales pour Course Inshore), un Avis de Course peut mentionner que les bateaux jaugés avec les coussins de couchettes à bord peuvent les débarquer pour la compétition, sans avoir à embarquer de poids compensateur.

Bien entendu si un Avis de Course ne mentionne pas cette option, le bateau doit conserver ses coussins s’il a été pesé IRC avec, où s’il a déclaré les garder à bord en course.

  • Annexe 2 – SCHEMAS ET MESURES IRC : cette annexe était évoquée dans le texte de la Règle sans avoir de contenu formalisé. C’est à présent chose faite. Dans cette annexe sont illustrés les différents types de quille, les mesures d’élancements, les mesures de voiles, celles du gréement ainsi que plusieurs exemples illustrant les caractéristiques de gréement arrière. Elle sera complétée au fil du temps.
  1. Modifications de la Règle IRC impactant le TCC
  • Règle 8.2.1 : cette règle est modifiée pour préciser que le nombre de spinnakers est un élément qui peut différencier le certificat IRC de base du certificat IRC pour Equipage Réduit.

 

QUELQUES RAPPELS SUR LE CERTIFICAT IRC POUR EQUIPAGE REDUIT

Un Certificat pour Equipage réduit n’a d’utilité que si un bateau a un programme mixte au cours d’une saison : équipage complet pour certaines compétitions, double ou solitaire pour d’autres. Le certificat pour équipage réduit ne peut être créé sans l’existence préalable d’un certificat IRC « de base » en cours de validité.

Le nombre d’équipiers/poids de l’équipage inscrit sur le certificat IRC est automatiquement calculé par la formule IRC et ne peut être modifié. Le passage d’un nombre d’équipiers « équipage » à un nombre d’équipiers « équipage réduit », n’a pas d’impact sur le TCC.

Si pour vos courses en double (ou en solo), vous ne modifiez aucun des éléments indiqués dans la Règle 8.2.1, votre certificat de base reste tout à fait valide et vous pouvez participer à une compétition en double (ou solo) avec ce certificat.

Si votre configuration en équipage réduit est différente de celle utilisée en équipage complet, vous demanderez alors un certificat IRC pour Equipage Réduit. Dès lors il existera deux certificats valides simultanément, et la Règle 8.2.1 précise bien que ce certificat devra être celui utilisé sur les courses en équipage réduit. Dès lors il n’est plus question de présenter votre certificat de base pour une inscription à une course en équipage réduite.

  • Règle IRC 21.3.5 et Définitions IRC du Tangon de foc et de STL :

L’utilisation d’un tangon comme un support pour régler une voile d’avant (génois, foc) se répand, autant sur les bateaux jaugés sans spinnaker que sur ceux jaugés avec spinnaker et qui peuvent « tangoner » une voile d’avant pourvu qu’un spinnaker ne soit pas établi.

World Sailing encadre l’utilisation d’un tangon pour régler une voile d’avant :

RCV 50.3 (c) Une voile d’avant peut être bordée ou fixée à son point d’écoute à un tangon de spinnaker ou de foc, à condition qu’un spinnaker ne soit pas établi.

La REV F. 1.4.(d)(ii) définit le tangon de foc :

REV F. 1.4.(d)(ii)  TANGON DE FOC

Un espar fixé au mât et au point d’écoute d’une voile d’avant.

Sur la photo ci-dessus, l’écoute de la voile d’avant (mais pas le point d’écoute de cette voile) est fixée au tangon (mais pas à son extrémité).

A la question de savoir si une telle configuration est conforme à la RCV 50.3.(c), World Sailing répond par l’affirmative. Selon son interprétation, la RCV 50.3.(c) ne restreint pas et ne précise pas comment la voile d’avant doit être amurée au tangon.

Référence : « World Sailing Racing Rules – Question and Answer Service, Q&A 2019.017 https://www.sailing.org/tools/documents/QA2019.017L003-[25287].pdf

Une ambiguïté demeure, car la RCV 50.3 (c) et la REV F. 1.4.(d)(ii) évoquent toutes deux le « point d’écoute » de la voile d’avant.

Afin de lever cette ambiguïté et de se conformer à l’interprétation donnée par World Sailing sur ses propres règles, l’IRC introduit sa définition du tangon de foc dans la Règle 2020:

Tangon de foc un espar fixé au mât pour établir une voile d’avant. La REV F. 1.4.(d)(ii) ne s’applique pas.

Ainsi, l’IRC indique clairement toutes les configurations d’utilisation autorisées du tangon de foc. Le point d’écoute, ou l’écoute peuvent être attachés à l’extrémité du tangon, ou à tout autre niveau du tangon, au moyen d’un embout spécifique ou pas ; moyennant une prise en compte dans le TCC.

  • Règle IRC 22.3 Lest mobile et lest variable

Les Règles 22.3.1 à 22.3.7 sont modifiées ou créées pour instaurer le nouveau cadre de la taxation des lest mobiles (ex : quille pendulaire) et des lest variables (ballast liquides).

Ce cadre distingue 3 cas :

  • Bateau équipé de lest variable uniquement : l’angle de gîte, avec les réservoirs des lests variables complètement remplis d’un seul côté, et le volume d’eau maximum pouvant être porté de chaque côté du bateau, en incluant les tuyaux de transfert, sont demandés.
  • Bateau équipé de lest mobile uniquement : l’angle de gîte avec les lests mobiles entièrement transférés du même côté du bateau est demandé.
  • Bateau équipé de lest mobile et de lest variable : l’angle de gîte propre aux lests mobiles et le volume d’eau maximum pouvant être porté de chaque côté du bateau, en incluant les tuyaux de transfert, sont demandés.

Notons que la taxation des lests variables est significativement revue dans l’IRC 2020.

  • Définition IRC du poids du bulbe

Dans certaines classes de bateaux apparait la tendance de dessiner des embases de voile de quille excessivement large, une opportunité que l’ancienne définition du bulbe par l’IRC ne permettait pas de fermer. Le poids du bulbe inclut à présent toute partie du voile de quille incluse dans le bulbe.

Poids du bulbe : le poids du bulbe, et de toute partie de la quille située sous la surface supérieure du bulbe (inclus les pièces d’assemblage, entretoises et remplissages).

  1. Modifications de la formule IRC sans modification du texte de la Règle

La formule IRC 2020 reconsidère la taxation des quilles plates de types 4, 5 et 6 en adoptant un système de taxation graduelle basé sur l’allongement des quilles (Aspect ratio). Il n’y aura donc plus de « grand écart » entre ces 3 types de quilles mais une taxation lissée bien plus en adéquation avec l’efficacité réelle de chacun de ces types de quille. Le Comité Technique IRC mènera une étude globale sur l’ensemble des types de quille en 2020.

En pratique et pour chaque quille, les Centres de Calcul intègreront les mesures de l’envergure, de la corde supérieure et de la corde inférieure, dans le calcul du TCC. Nous disposons déjà des données adéquates pour un grand nombre de types de bateaux.

Accédez au Cahier Technique à tout moment

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *