Quelques rappels sur la Jauge IRC

Avant le démarrage des Championnats IRC et en cette année de Transquadra, il nous semble important de clarifier certains points de la Jauge IRC qui sont sujets à interprétations ou dérives auprès des coureurs. Cet article se rapporte directement aux chapitres et alinéas de la Jauge IRC 2020 et ne saurait remplacer une relecture attentive et complète du texte de la jauge.

Congrès IRC 2019 Antibes

Chapitre B – 8 : Certificats de jauge : Pour une épreuve donnée, un bateau ne doit détenir qu’un seul certificat valide dont un exemplaire doit être à bord. Cependant un 2ème certificat de type Equipage Réduit (certificat ER) peut être à bord simultanément mais uniquement réservé aux courses solos ou duos. Ce certificat ER prend en compte essentiellement des modifications des dimensions des voiles pour adapter le bateau à la navigation en équipage réduit (Art. 8.2.1).

Pour éviter la plupart des litiges, il est recommandé aux propriétaires de demander un certificat IRC Endorsed basé sur des mesures qui ont été auditées par un mesureur agréé.

Important : Toute modification apportée au bateau, susceptible d’affecter ses performances, doit être déclarée et peut entraîner l’invalidation du certificat (article 8.9). Ceci s’applique même à des modifications jugées « minimes » comme la modification du poids du bateau (ex : remplacement de batteries au plomb par des batteries ion-lithium), des aménagements (ex : démontage table du carré), de la carène, des appendices (ex : remplacement de safran) et bien sûr de dimensions des voiles (liste non exhaustive).

Chapitre C – 20 : Moteur et hélice : Un bateau avec moteur inboard doit atteindre une vitesse minimale égale à 1,8 x LWP^0,5 kn soit par exemple pour un bateau de LWP = 9 m une vitesse de 5,4 kn.

Chapitre C – 21 : Gréement et voiles : dans une régate courue sur plusieurs jours consécutifs, en incluant les jours de repos, les voiles embarquées doivent rester les mêmes et être à bord pour toutes les courses. Cette règle peut être amendée par un Avis de Course (Art. 21.1.5.d)

Longueur d’étai : Lorsque le bateau est équipé de pataras ou de bastaques, tout autre réglage de l’étai avant autre qu’un ridoir conventionnel doit être déclaré (At 21.1.6). L’étai doit rester fixé à sa ferrure.

Grand-voile : Le point le plus haut de la grand-voile doit être établi à l’intérieur de la marque de jauge (Art. 21.5.3). Le point le plus haut de la grand-voile peut être le point le plus en arrière de la têtière, ou l’extrémité supérieure d’un anneau (ou d’une sangle) sur la voile, auquel est fixé la drisse.

Le point le plus en arrière de la grand-voile doit être établi à l’intérieur de la marque de jauge de bordure (Art. 21.5.4).

Nombre de spis : Un bateau ne doit pas embarquer en course un nombre de spinnakers supérieur à celui indiqué sur son certificat IRC (Art.21.6.1)

Caractéristiques des spis : Les spinnakers embarqués doivent avoir une surface (SPA) inférieure ou égale à celle inscrite sur le certificat IRC (Art 21.6.2). La largeur d’un spinnaker mesurée à mi-hauteur doit être égale ou supérieur à 75% de la bordure (Voiles – Généralités). Dans le cas contraire cette voile n’est pas un spinnaker mais une voile d’avant, et elle devra être déclarée et mesurée comme une voile d’avant (HLU, HLP, HHW, HTW, HUW) si elle est utilisée en course.

Spis avec prise de ris : un spinnaker peut être établi arisé (ex : spi A3 et A5 une fois arisé) mais dans ce cas doit encore être conforme à la définition IRC d’un spinnaker, notamment sa largeur mesurée à mi-hauteur une fois le spi arisé doit être égale ou supérieur à 75% de la bordure.

Code 0 (ou 3 ou 5) à double guindant : Les systèmes permettant de replier le guindant d’un spinnaker, et de créer ainsi une voile à double guidant, doivent être déclarés au Centre de Calcul. (Note IRC 2016/01 : https://ircrating.org/wp-content/uploads/2019/01/irc_notice_2016_01_161208_spinnaker_luff.pdf). Une telle voile doit rester un spinnaker quelle que soit la configuration dans laquelle elle est utilisée. Dans le cas contraire elle n’est pas autorisée par l’IRC.

Voiles d’avant : La plus grande surface de toutes les voiles d’avant à bord en course (HSA), les mesures de cette voile (HLU, HLP, HHW, HTW, HUW) et la mesure du plus grand guindant de toutes les voiles d’avant (HLU max) portées sur le certificat IRC sont les valeurs maximales permises pour les voiles d’avant (Art 21.7.3). Plusieurs voiles d’avant peuvent établies simultanément en course (Art.21.7.4).

Un tangon de foc fixé au mât pour établir une voile d’avant peut être utilisé mais doit être déclaré.

Chapitre C – 22 : Equipement et armement : Les équipements pouvant être retirés du bateau (ex : coussins, table, …) avec lesquels le bateau a été pesé doivent être conservés dans leur position normale en course (Art. 22.1.1)

Lest mobile ou lest variable : un bateau peut être équipé de lests mobiles et/ou variables. De tels systèmes doivent être installés de façon permanentes et doivent être déclarés à l’Autorité de Rating. 5Art. 22.3.1).

Pour les bateaux munis d’un système de lest variable (ballast) et qui déclareraient ne pas l’utiliser, le système doit être désactivé (Art. 22.3.7).

Poids de l’équipage : Le poids de l’équipage ne doit pas excéder 85 kg multiplié par le nombre d’équipiers imprimé sur le certificat (Art 22.4.2). Cette règle ne s‘applique pas aux certificats pour équipage réduit et peut être modifiée par un Avis de Course.

Le rappel de ces quelques règles devrait vous permettre d’aborder au mieux la saison de régates IRC 2020 lors des nombreuses et passionnantes courses organisées sur nos côtes.

Rédigé par Yves Ginoux et Ludovic Abollivier.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *