Les Trinitains et les Lorientais ont repris les entrainements

Un groupe composé de 15 voiliers Trinitains et Lorientais, dont 11 membres de l’UNCL, se sont organisés un weekend d’entrainement en configuration de régate. Le plateau était relevé et le retour sur les plans d’eaux était attendu impatiemment de tous !

C’était le 2ème week-end de sortie en course de nuit depuis le déconfinement pour le groupe d’entrainement. La dernière fois, ils étaient partis vers l’Ouest, cette fois-ci, le choix a été pris de partir faire un tour vers le Sud avec comme objectif de chercher à faire un maximum de portant pour se préparer aux futures courses offshores.

Le parcours a été revu à plusieurs afin de chercher à avoir les meilleurs angles pour ouvrir et éviter de se retrouver au reaching.

Pour maximiser le nombre de bateau, un regroupement a été fait à la sortie du chenal de la Teignouse entre les Lorientais et ceux de la baie de Quiberon.

Le groupe était composé de Figaro 2, JPK 10.10 et 10.30, A 35 et 31, Sun Fast 3300 et 3200 ainsi qu’un Ofcet 32. Un plateau très relevé !

Le départ a été donné à 15h00, pour contourner Belle-Ile par l’Ouest au près. La seule partie stratégique où il ne fallait pas se tromper, ensuite, ce fut une course de vitesse avec le bon choix de voiles d’avant (on ne le sait qu’après) :

Belle-ile – Sud Guérande : Grand Spi

Sud Guerande – Ile d’Yeu : Code 0

Ile d’Yeu – Basse Capella : A5

Basse Capelle – Petit Trého : GV 1 ris + A5

Alain Peron, avec son JPK 10.10 portant les couleurs de l’association Un Papillon contre l’eczéma, revient pour nous sur ce weekend d’entrainement tant attendu :

« Nous étions nombreux en ce mois de juin à avoir été privés de notre petite musique marine depuis de trop longs mois. Depuis quelques semaines, nos instruments se faisaient une beauté, le ballet des sorties d’eau et des carénages était comme un prélude à une symphonie beaucoup plus belle et puissante que nous désirions tous ardemment.

C’est pourquoi nous décidâmes à quelques-uns d’organiser un petit concert. Certes, un petit concert local, mais avec de beaux instruments. Nous avions tous des fourmis dans le stick! Nous nous retrouvâmes donc à une huitaine de bateaux trinitains, rejoints à Goué Vas par 5 potes lorientais, en ce samedi 20 juin, pour jouer notre fête de notre musique.

Certains seront malheureusement restés sur le carreau, pour cause de bateau en travaux ou d’arrivée tardive sur la ligne. Ils seront les bienvenus la prochaine fois.

Départ sous un beau soleil entre les 2 bouées latérales sud du chenal de la Teignouse à 15 heures, direction les Poulains. Nous avions même un bateau accompagnateur comité, qu’il en soit remercié ! Très vite la flotte se divise en 2 groupes, ceux du sud, qui iront jouer leur partition le long de Belle-île, profitant d’un peu plus de pression et d’un peu de gauche près de l’île dans ce vent de SW de 10-12 nds, et ceux qui décideront de longer d’abord Quiberon en partant à droite. Ils auront quelques mesures de retard aux Poulains…

Encore un peu de reaching jusqu’à Goulphar, puis la musique s’emballe accompagnant le spectacle des spis qui montent, gonflent, claquent… Le speedo monte, le sillage s’amplifie, ajoutant ses notes humides et salées aux notes aériennes du vent dans nos voiles. Nous sommes les acteurs du concert que nous vivons, dont nous nous délectons, nous jouons nos partitions, avec bonheur, et à l’écoute des fausses notes du mauvais réglage ! Les habitudes reviennent vite…

Après avoir laissé Sud Banc de Guérande sur tribord à l’heure de l’apéro, nous filons tous au reaching vers l’île d’Yeu, chacun prenant la mesure de son instrument flottant. Yeu est contournée de nuit et laissée sur tribord, la petite musique de nuit du Sud se faisant de plus en plus forte, accompagnée parfois du clapotis de la pluie sur la mer.

Puis chevauchée plein nord vers Ouest basse Capella dans un vent de 25 nds, parfois 30, un soliste se dégageant alors du concert, jouant sa propre musique rapide et fluide avec ses belles voiles puissantes. Un maestro constructeur de bateaux à Lorient… Les grosses caisses FB2 n’arriveront pas à tenir son rythme.

Puis arriveront les premiers violons et autres instruments à corde (pardon, à bouts !) : JPK 10.30 et 10.10, A35 et 31, Sun Fast 3200 et 3300, Ofcet 32… Peu importe l’ordre d’arrivée, mais si on peut être devant au Petit Trého…

Quelques cernes autour des yeux, les participants à ce concert marin se retrouveront au resto à la Trinité en ce dimanche midi, sous le soleil revenu, afin d’échanger, refaire le concert, donner son avis sur telle ou telle partie de la partition, raconter ses propres couacs.

Nous avons fait la fête de notre musique, entre potes, amoureux de la chanson du vent dans les voiles et des carènes dans les vagues. Merci à tous pour votre participation, à Jean-Pierre pour sa démonstration, à Ludo pour le parcours et à Jérôme pour la coordination de tout ça.

A très vite les potes. »

 

Par Alain Péron et Ludovic Menahes, membres de l’UNCL.

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *