Atlantique Le Télégramme, une édition réussie

Toutes les équipes du CNL étaient sur le pont pour organiser l’Atlantique Le Télégramme 2020. Un beau programme de 3 jours, sportif et festif, qui s’est joué du 11 au 13 septembre, à Lorient La Base.

Une organisation parfaite qui a su rassembler de nombreuses séries (120 bateaux inscrits, sans compter les 19 Imoca du Défi Azimut), et d’agréables festivités à terre, à la plus grande joie des spectateurs venus nombreux admirer le spectacle dans la Rade de Lorient. Les règles sanitaires ont toutes été bien respectées et n’ont pas gâché la fête.

Cette épreuve phare de Lorient inscrite aux Championnats UNCL 2020 Manche-Atlantique pour les IRC duo et overall, a rassemblé de nombreux coureurs qui ont répondu à l’appel. La série reine toujours bien représentée avec 25 Duos : Des 3300 des JPK 10.30, des 3200, 3600, figaro 2, JPK 10.10, X34, pogo30 etc… Bref, super plateau pour de belles batailles sur l’eau.

La confrontation s’annonce riche d’enseignements sur un plan d’eau pas toujours des plus simples.

Trois jours pour en découdre, et où les manches bien tracées se sont enchaînées sous le soleil et dans un vent assez léger (4 à 16 nds). Les parcours construits pour les IRC équipages demandaient beaucoup de manœuvres, ce qui favorisait les petites unités. Parcours côtiers pas très variés mais bien tordus où rien n’est simple. Il fallait savoir jouer avec ces vents variables, et de la tactique dans le dévent de Groix. Confrontations riches d’enseignements.

A ce jeu, le niveau était très élevé chez les Duo, avec un trio de tête très expérimenté : Sapristi (Sun Fast 330 – SRR) mené par Alexandre Ozon et Cédric Pouligny, Georgia (Sun Fast 3200) Penny Aubert, Joe Lacey et Festa 2 (Sun Fast 330) Jean François Hamon, Maxime Paul.

Dès la première bouée de dégagement, le combat faisait rage entre Georgia et Sapristi, comme nous le confirme Penny Aubert « Quel WE !  Tous derrière sur les deux 1ères manches…  je garde en tête le passage au vent de la 1ère manche avec Alex Ozon… un grand moment pour notre petit Sun Fast 3200… qui va vite. Alex, qui ne fait pas de quartiers se sort à merveille du vent. Festa qui régate très bien fait 3 au General ! »

BFD pour un départ anticipé sous drapeau noir lors de la 4ème et dernière manche (3 rappels généraux dont deux sous drapeau noir pour faire partir toute la flotte IRC regroupée), Georgia prendra finalement la 2ème place (comme à l’Armen) derrière Sapristi, « le 3200 Georgia  nous a quand même tous impressionné malgré qu’on connaisse bien Penny qui est à coup sûr toujours dans les bons coups et avec une excellente vitesse. Dommage qu’il se soit enflammé sous noir, ce qui le prive d’aller bagarrer jusqu’au bout… » écrit Alex Ozon.

C’est ce dernier qui remportera la victoire. « Tout roule à merveille et nous poursuivront sans aucune erreur jusqu’à arriver devant tous les duos et équipages sauf les 3 gros gros IRC mais devant les gros IRC Jusqu’à « péter » la manche toute classe… Après avoir fait 2 l’an dernier en Sunfast 3600, nous gagnons en Sunfast 3300. C’était la régate des Sunfast avec 4 victoires de  manche, 2 par le 3200 de Penny Aubert tout juste magistral, et 2 par le 3300 Sapristi et le 3300 Festa. Podium Sunfast complet »

Mention spéciale à Adeosys, le JPK 1010 de Ludovic Menahes et David Le Goff, en préparation pour la Cap Martinique 2021 qui réalise deux manches de deux.

Côté IRC Equipage ça a bataillé jusqu’au bout !  Les passages de bouées étaient toujours aussi chauds et les victoires toujours aussi serrées. Le premier jour 4 bananes de 1,2 miles courtes et intenses où les gros IRC sont sous pression pour arriver à creuser suffisament sur des manches très courtes et une rentrée au port à 21:00 ce jour là. Avec le vent de Nord Ouest les deux premières journées, l’option était de partir sur la droite du plan d’eau dès le coup d’envoi. Pen Koent, le First 40.7 du Costarmoricain Emmanuel Le Men (YC Val André) tire son épingle du jeu et remporte un quatrième titre devant Tiger, le MMW33 de Marc Menesguen et Fastwave 6 le tout nouveau JPK 11.80 d’Eric Fries.

« Il a fait super beau on a manqué un peu de vent, samedi, alors que nous, on préfère des conditions un peu plus ventées mais au final, ça s’est plutôt bien passé », lâche Samuel Marsaudon.

Pour sa première course en rade de Lorient, un terrain de jeu qu’il découvre, Raging Bee prend la septième position du classement overall. Plutôt habitué au solo et double, Louis Marie Dussère le skipper du JPK 10.80 apprend à naviguer en équipage : « Notre projet, on l’a appelé « objectif Fastnet 2021 ». On a décidé de faire une année complète d’équipage. C’est une année de transition » Un équipage 100 % cherbourgeois qui mélange l’expérience et la jeunesse. « C’est un mixte d’anciens et de jeunes loups ».

L’ouverture cette année à trois nouvelles classes (Mini, J 80, Belouga et Caravelle) a séduit, avec une cinquantaine d’inscrits et un spectacle à portée de vue dans la rade de Lorient.

Le spectacle était aussi du côté des Imoca

Trois Pen Duick (le II, le III et Le Pen Duick I) ont accueilli samedi sur la ligne de Lorient les trois héroïnes des 48 heures du Défi Azimut. Il fallait au moins ça pour féliciter comme il se doit les trois dauphines de Jérémie Beyou, vainqueur sur Charal. Par ordre d’entrée en scène et toutes trois sur leur Imoca ancienne génération : Samantha Davies (Initiatives Cœur), Isabelle Joschke (MACSF) et Clarisse crémer (Banque Populaire X).

Dimanche soir le Centre Nautique de Lorient avait le sourire. Pari réussi ! L’UNCL et tout le monde de la voile ne peuvent que s’en féliciter.

Les classements provisoires aux Championnats UNCL 2020 Manche-Atlantique s’affinent

Dans le programme Duo, la Société des Voiles Rochelaise ne nous a toujours pas, à ce jour, communiqué ses résultats. Quoi qu’il en soit, On peut d’ores et déjà voir se profiler des leaders dans les différentes séries. En Duo, après 4 épreuves disputées, Adeosys (JPK 1010), Georgia (Sun Fast 3200) et Mécanique Expertises (JPK 1030) prennent les commandes.

Le classement overall, quant à lui, après 5 compétitions met en tête deux JPK 11.80, Fastwave et Leclerc Hennebont, suivis du J 112 Musix. Pour l’AT, le classement overall tient compte des deux parcours côtiers du samedi et dimanche où tous les IRC ont pu régater ensemble.

Informations Atlantique le Télégramme : https://www.cnlorient.org/?mode=evenements&idEvenement=5689&modeEvenement=resultats

Crédit Photo : Antoine Louce Photographie

Rendez-vous du 24 au 27 septembre à la Trinité sur Mer pour la nouvelle édition du Spi Ouest France Destination Morbihan, prochaine manche des Championnats UNCL 2020 Manche Atlantique !

Retrouvez ici les Calendriers des Championnats UNCL 2020

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *