Spi-Ouest-France Destination Morbihan : La flotte IRC est venue en nombre

Ils étaient 105 en baie de Quiberon du 24 au 27 septembre et les résultats aux Championnats UNCL Manche Atlantique 2020 sont maintenant connus.

Traditionnellement courue le week-end de Pâques, la Société Nautique de la Trinité sur Mer et le journal Ouest France, les organisateurs, sous l’égide de la FFV, ont bataillé dur pour maintenir cette 42è édition dans le contexte compliqué de la crise sanitaire. Et ça a marché !  Les comités de course, pilotés par Christophe Gaumont, sont parvenus à multiplier les manches, 88 au total, sur 5 parcours. 330 équipages impatients d’en découdre étaient au rendez-vous de cette incontournable compétition.

Du beau monde mêlant amateurs éclairés et professionnels, monocoques et multicoques, Osiris, monotypes et voiliers de série IRC.

La flotte des IRC était largement la plus représentée avec 47 équipages et 61 Duos. Dernière étape du Championnat UNCL Manche-Atlantique 2020, l’enjeu de cette régate était de taille pour maintenir son bon classement ou grignoter quelques places. Ça a bataillé dur, le niveau était très élevé dans ces deux catégories avec des équipages affutés et des bateaux très bien préparés.

La première journée de régates, un temps retardé pour laisser passer l’orage, s’est déroulée dans des conditions très musclées.

Le coup d’envoi est finalement donné à 14h. Départ à l’anglaise sous spi pour la flotte IRC, direction le rocher de la Vieille à contourner avant un long bord de près jusqu’au large de Quiberon. Le spectacle est magnifique, 20 nds de vent, une mer creusée, et des rafales à 35 nds qui provoquaient de gros coups de gîte. Les régatiers ont été secoués d’entrée. C’était un long parcours sportif qui demandait beaucoup de manœuvres. A ce jeu-là, le redoutable Raging Bee prend vite le dessus et s’impose net et sans bavure dans sa catégorie IRC A, où pourtant le niveau est très élevé.

Toujours très fédérateur, et comme lors de l’Atlantique Le Télégramme, Louis Marie Dussère a combiné à bord de son JPK 1080 un équipage mélangé de jeunes loups du match racing et de copains expérimentés des courses au large. Cocktail gagnant !

En IRC double, la plus grosse flotte en présence, la lutte a été magnifique, surtout dans ces conditions comme en témoigne Alexandre Ozon, vainqueur de l’épreuve sur Sapristi son Sun Fast 3300: « Nous nous sommes bagarrés sur un parcours bien long et manœuvrant où il ne fallait surtout pas rater les transitions….vent moyen de 26 27kts… Et nous finissons 1er en réel et 1er en compensé… Nous sommes contents et kapoute »

Un refus de priorité au passage du Rocher de la Vieille contraint Adeosys, le JPK 10.10 de Ludovic Menahes et David Le Goff, à abandonner, génois déchiré. « Cela va nous coûter plus de 10 places au général car avec l’abandon, on marquera 61 points (c’est plus que pour 3 manches cumulées !!!) »

Grand coup de chapeau à Léon, le JPK 1030 mené par le duo Jean Pierre Kelbert et Fred Duthill, qui très en retard sur la ligne de départ a fait une remontée spectaculaire et pris la 4ème place lors de la première manche. Une vraie « remontada »! Comme nous le raconte Jean-Pierre Kelbert: « Le départ est lancé 4mn 30 avant que nous n’arrivions enfin sur la ligne. La flotte est déjà loin et descend sous spi vers le rocher de la Vieille. A Houat nous sommes déjà revenus en milieu de paquet et le passage du rocher de la Vielle est chaud car les multi croisent aussi en même temps alors que le vent re-grimpe à plus de 25 nds . C’est vraiment limite casse bateaux mais bon on sort du chaudron pour un bord de près assez serré à la bordée vers Méaban à 7 milles de là. Fred règle, je barre et on passe pas mal de monde au vent. On doit être dans les 10 à Méaban et on décide d’envoyer le spi lourd et on reprend encore 3/4 places. A suivre du près costaud jusqu’à sud Quiberon puis Bugalet avec des claques à plus de 30/35 nds. Fred gère les bascules de vent nickel mais le dernier coup à gauche était de trop. Dommage on venait de passer Sapristi le SF 3300 de mon meilleur ennemi Alex Ozon. « wasabi » le JPK 1030 de Stéphane Bodin s’est aussi rapproché et la manche est encore potentiellement jouable. Le dernier bord est court et pas assez ouvert pour spier. Alex va très vite sur ce bord et creuse sur nous. Sur la ligne c’est « Sapristi » qui claque devant « wasabi » quand pour nous c’est quelques secondes qui nous manquent pour faire 3. Nous sommes à la fois contents et très frustrés car les conditions étaient vraiment pour nous ».

Seconde journée du Spi Ouest-France dans la Baie de Quiberon plus clémente, mais avec un départ de régates retardé, Les pêcheurs artisanaux de Lorient ayant bloqué le port de La Trinité-sur-Mer. A 13h30 le comité de course donnait les top départs sur chacune des cinq zones réparties dans la baie. Départ toujours sous spi à l’anglaise, dans un tout petit vent paresseux Nord de 6 à 8 nds. Il fallait bien prendre les bascules et trouver les bons couloirs de pression. Le vent va monter et très vite, la flotte se scinde dans le groupe de tête. Les stratégies s’affinent. Les Sun Fast (Sapristi, Festa 2, What Else) prennent l’option gauche, les JPK (Aileau et Léon) celle de droite. Sapristi s’échappe et remporte cette deuxième manche qui le place en tête du classement provisoire IRC duo devant Léon et What Else. Raging Bee2 maintient sa position en IRC A devant Qualiconsult (le Milan 41 de Jacques Pelletier) et Pen Koent, tandis que Leclerc Hennebont, le JPK 1180 de Richard Fromentin prend la tête en IRC B, devant Musix (J122E de Philippe Baetz) et Codiam le Grand Soleil de Jean Claude Nicoleau.

Beaucoup de casse pour cette troisième et dernière journée de course chez les duos. C’était chaud et même très chaud car le bord sous spi étant court, forcément la flotte est groupée pour passer la marque, chacun demandant de l’eau à la bouée. Confusion, panique, des bateaux se percutent fort et restent bloqués pendant que le reste de la flotte défile.

Sapristi en tête très tôt, confirme sa première position au classement général IRC double devant Leon , qui après un départ à l’abattée peu après le départ, réalise encore une formidable remontée suivi par Whatelse.

Au final, en équipage IRC A Raging Bee 2 s’impose devant l’inoxydable Pen Koent et Qualiconsult, le 41 dessiné par Jacques Valer et construit chez Capelle de Jacques Pelletier.

IRC B, C’est Tiger le MMW33 de Quentin Anne avec Fabien Delahaye à la barre suivi du grand Soleil de Gildas Delon Cap Solidaires En Peloton et du trinitain Yves le Goff sur son A35 Realax.

La 42 ème édition du Spi Ouest France Destination Morbihan a été une réussite tant en mer, qu’à terre. L’organisation de la Cap Martinique 2021 était présente et a remis une bouteille de rhum pour les Duos IRC qui terminaient premiers en temps réel à chaque manche. Un avant-goût de la saison prochaine !

 

Les vainqueurs des Championnats UNCL Manche – Atlantique 2020 sont maintenant connus.

Avec le Trophée des Minquiers qui se courait le même week-end pour les équipages, Le Spi clôt la saison 2020 des Championnats UNCL Manche Atlantique. Les jeux sont faits et nous pouvons dès à présent annoncer les vainqueurs.

L’UNCL se félicite de la régularité de participation des bateaux sur ses Championnats malgré un contexte sanitaire compliqué et un programme chamboulé. Les clubs se sont particulièrement investis pour maintenir leur course en s’accordant intelligemment entre eux sur les changements de calendrier.

Les résultats cette année reflètent bien les forces en présence avec un haut niveau dans les Championnats UNCL 2020 Manche – Atlantique.

SAPRISTI - Alexandre Ozon

Alexandre Ozon : En cette année bien particulière, le niveau était très relevé, faire du bateau n’était pas une priorité mais un bel échappatoire…

Au classement Duo, aux trois des meilleures des 6 manches, les Sun Fast raflent les trois premières marches du podium.

  • 1er : Sapristi, le Sun Fast 3300 d’Alexandre Ozon et Cédric Pouligny (Régates de Royan), 279 points.
  • 2ème : Festa 2, le Sun Fast 3300 de Jean François Hamon (YCCA), 270 points
  • 3ème : Georgia Pour le Conservatoire du Littoral, le Sun Fast 3200 de Penny Aubert, 268 points.

Au classement Overall, aux trois des meilleures des 5 manches courues après l’annulation de la Round the Ireland Race et Cherbourg Race, la tendance s’inverse et ce sont les JPK qui prennent la main.

  • 1er: Fastwave 6, le JPK 11.80 d’Eric Fries (UNCL), 264 points
  • 2ème : Raging-Bee 2, le JPK 10.80 de Pierrick Letouze (YCC), 257 points.
  • 3ème : Leclerc-Hennebont, le JPK 11.80 de Richard Fromentin (CNL), 250 points.

Ces deux catégories de bateaux comptent pour plus de la moitié de la flotte des Championnats UNCL Manche Atlantique 2020 Overall, avec 31 Sun Fast et 41 JPK. Voiliers audacieux et puissants, parfaitement adaptés à la course en solo, en double ou en équipage, ils se sont livrés à de véritables duels sur toutes les manches, avec succès !

Félicitations aux coureurs et organisateurs pour avoir permis le maintien des Championnats UNCL 2020 et on à déjà hâte d’être en 2021 !

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *