Retour sur la première édition de la Coupe Napoléon

Du 8 au 11 octobre se déroulait la première édition de la Coupe Napoléon organisée par la Société des Régates d’Antibes.

C’était une première pour cette course au large destinée à devenir un des grands rendez-vous méditerranéen du Championnat UNCL.

Avec une demande croissante des coureurs pour les courses hauturières, elle vient compléter les épreuves inshore, comme la Sanaryenne, et s’inscrit parfaitement dans le calendrier des Championnats IRC Méditerranée.

La Société des Régates d’Antibes (SRA), a su peaufiner un beau parcours entre Antibes, les îles à l’Est et Nord Est de la Corse, et retour Antibes. 50 voiliers étaient alignés, et les IRC équipage, double et solo ont largement répondu présent.

Le parcours initial (Antibes-Elbe et retour) fut réduit, l’heure limite d’arrivée reculée et le départ avancé : l’organisation a tout fait pour que cette course soit une réussite malgré l’absence de vent annoncé.

Le départ fut donné le 8 octobre à 9h30. Horaire très matinal qui permet de profiter de vent thermique. Il était bien présent et la flotte de 51 bateaux a pu profiter d’un flux de nord de 10 nœuds pour rapidement quitter la baie de la Salis.

La tempête Alex avait fait des dégâts et on pouvait rencontrer sur l’eau des forêts de troncs d’arbres. Dans la première nuit le POGO 12.50 ZEF2 d’olivier Leroux était contraint à l’abandon suite à une collision avec un gros morceau de bois.

Bruno MAERTEN (Shamrock V) qui a couru en Duo La Coupe Napoléon nous raconte ce passage délicat : « cette première nuit nous gratifiera d’un 7/8 noeuds pendant 2 bonnes heures. Mais cette première nuit sera aussi marquée, a près de 50miles au large, par la traversée d’une zone très étendue (plusieurs miles) de débris végétaux, certains troncs d’arbre faisant plus de 10m de long. Impossible d’éviter les collisions et les branches coincées sans les safrans. Ca fait du bruit, et mal au ventre pour le bateau. »

Au passage de la Giraglia, le vent mollissait et une guerre tactique s’engageait. Les plus rapides se détachaient, Chenapan 4, Albator et Team42 faisaient le trou mais les poursuivants se battaient à tous les niveaux de la flotte.

Finalement ce retour sera plus rapide que l’aller, un flux de wsw a 8-10 noeuds s’établissant dans la matinée de samedi. Le gros de la flotte prend la route directe, quelques éclairés partent plus sud très tôt, rares sont ceux partis au Nord. Mais tout le monde retraversera la zone de débris, le “champ de mines”. Encore quelques coups sur les quilles et les safrans.

La deuxième nuit, Chenapan4 de Gilles Caminade et Albator de Benoit Briand se détachaient pour arriver le 10 octobre à 13h15 et 13h30.

En double, sur 18 voiliers engagés, le Sun Fast 3200 Addiction de Jean Gonon et Thierry Bouchard termine premier devant l’expérimenté Expresso, deuxième, le nouveau JPK 1030 de Guy Claeys.

Côté équipage, sur les 31 voiliers répartis en 4 classes, le puissant Ker 40 Chenapan IV de Gilles Caminade termine premier tout comme l’A 40 Biche de Philippe Chenus en IRC 2, l’A 35 Les Minots de la Nautique en IRC 3 et le J 92 Madecennale de Pierre Couillabin.

Belle régate, beau match à tous les niveaux de la flotte. Le dernier concurrent passera la ligne le 11 octobre à 4h du matin.

Shamrock V qui termine loin des premiers, à cause, entre autres, d’un bord au Sud trop tardif nous dit quoi retenir de cette première édition : « La SRA est un super club de passionnés, qui a monté une bien belle épreuve. La pétole en méditerranée çà peut être persistant, même en automne. La course au large c’est vraiment bien, on apprend à chaque course, même si ça fait mal … On reviendra ! »

Coup de chapeau aux Minots de la Nautique

Après s’être affuté et avoir bien dompté leur monture dans des régates inshore, avec de très belles victoires lors du Brescou d’Or et du Trophée Dominique Semac, qui les propulsent très tôt en tête du Championnat en IRC 3, la première course au large se présente pour cet équipage de bizuths.

Ce n’est pas un problème pour eux, leur manque d’expérience laisse vite parler leur enthousiasme et l’insouscience de la jeunesse. Après une première nuit difficile, ils réalisent une belle remontée au petit matin, qui les propulse en tête du classement jusqu’à leur arrivée à 17h29.

Encore bravo à l’organisation. Pour les concurrents engagés, cela aura été quasiment une Giraglia mais au départ d’Antibes.

Site internet du Yacht Club de la  SRA : http://sr-antibes.fr/2-uncategorised/897-la-coupe-napol%C3%A9on.html

Contact : regates@sr-antibes.fr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *