Lettre du Président de l’UNCL

Suite aux programmes des Championnats UNCL 2021 qui ont été dévoilés, le Président de l’UNCL Jean-Philippe Cau, adresse un message à nos membres et coureurs.

« L’année 2020 a été totalement perturbée par la situation sanitaire et je tiens tout d’abord à rendre hommage à tous les clubs, de Manche, d’Atlantique et de Méditerranée qui ont tout mis en œuvre pour déplacer les dates de leurs épreuves et permettre, aux coureurs de profiter des rares moments de navigation autorisés, et au championnat UNCL de se maintenir. Ce ne fut pas le cas pour tous les sports.

Nous finissons l’année tous frustrés et avides de renaviguer l’an prochain, si la situation sanitaire – qui ne semble pas s’améliorer autant que souhaitée – le permet.

L’esprit de compétition qui nous anime aiguise la sensibilité de certains d’entre nous et je ne saurai trop vous mettre en garde contre une utilisation des mails qui ne permet pas le débat mais l’expression unilatérale d’émotions légitimes mais qui, sans filtre, ne contribuent pas à la sérénité qui sied aux marins….

Les conditions de navigation dans les différents bassins sont extrêmement différentes et les flottes de bateaux sont adaptées aux spécificités de chacun. Il n’y a donc pas lieu de faire des comparaisons et je nous engage tous à nous serrer les coudes dans ces circonstances particulièrement difficiles.

Il y a une dizaine d’années, la demande principale était pour des parcours construits et techniques avec force manœuvres et peu d’entre nous demandaient des courses offshore, sauf ceux qui participaient au championnat du RORC, à la Giraglia ou à la Middle Sea Race.

Aujourd’hui la forme des bateaux a évolué, permettant des bords de reaching bien plus rapides et donc des distances plus longues avec des équipages réduits.

Je rappelle que la jauge IRC est une jauge internationale et que le nombre d’équipiers est définie en tenant compte des souhaits de chaque pays, libre aux organisateurs de chaque épreuve de faire varier le nombre d’équipiers dans l’avis et les règles de course.

Enfin ce sont les clubs, à l’écoute des coureurs, qui organisent les épreuves et adaptent leurs courses à leurs souhaits.

Ensemble nous essayons de trouver celles qui, in fine, donneront la meilleure représentativité de la performance pour définir le championnat.

Les 10 épreuves sélectionnées pour la Manche Atlantique en équipage offrent une variété entre inshore et offshore qui nous a semblé être suffisamment diversifiée pour permettre à chacun de trouver son bonheur.

Ceci dit, nous enregistrons vos remarques et suggestions avec intérêt et si l’an prochain nous avons plus d’opportunités de collecter des opinions lors de rencontres informelles qui ont été impossibles cette année, ce sera avec plaisir que nous les prendrons en compte.

D’ici là, considérons que la situation est suffisamment exceptionnelle pour requérir la plus grande indulgence entre nous et regarder le verre à moitié plein plutôt que la partie à moitié vide.

Avec toute mon amitiés à vous tous, coureurs engagés, et à vos clubs qui se donnent tant de peine, et j’appelle de mes vœux qu’une nouvelle année soit plus favorable à nos rencontres amicales. »

 

Jean-Philippe Cau

Président de l’UNCL

Mail : jean-philippe.cau@uncl.com

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *