Au large de Saint-Tropez : J- 2 ! Les concurrents enfin sur le pont, prêts à en découdre

Rubrique: Voile/ Course au large

Communiqué de Presse 31 mai 2021

Photos : Société Nautique de Saint-Tropez

A deux jours du départ de la course au Large de Saint-Tropez 2021, l’heure est aux derniers préparatifs pour les trente-deux voiliers engagés.

32 voiliers sont inscrits à cette belle épreuve au large qui cette année se court en double ou en solitaire sur un parcours de 400 nautiques sans escale (Saint-Tropez, tour de corse et retour).

Sous la houlette de Georges Korhel, le comité de course ne ménage pas ses efforts pour que l’épreuve se déroule dans les meilleures conditions et dans le respect des consignes sanitaires ! Ainsi, les confirmations d’inscription sont dématérialisée et se feront uniquement par e-mail. Il n’y aura pas d’accueil à la SNST (à l’exception du briefing en deux groupes (les duos puis les duos) le 1er juin 2021).

Les concurrents qui s’amarrent dès ce 31 mai 2021 au Port de Saint-Tropez, doivent respecter les règles de distanciation physique, port du masque, gel hydro alcoolique et ne pas faire de rassemblement.

Après l’annulation de plusieurs épreuves ces derniers mois, tous les marins, amateurs et professionnels, ont hâte de retrouver la mer, la compétition, impatients de prendre le départ de la course au Large de Saint-Tropez, le 2 juin vers midi…

Du côté des concurrents, l’engouement est au rendez-vous !

Premières entrevues :

Kito de Pavant et Gwenaël Gbick sur HBF REFOREST ACTION (Tizh 40) Port Camargue – Première participation Kito (habitué des : « il y avait au moins une course au large que je n’avais pas faite (Au large de Saint-Tropez) … et voilà c’est fait !C’est notre première course de l’année avant de participer à la Rolex Giraglia et la Corsica Med, Palerme Monaco. Puis ce sera au tour de la Transat Jacques Vabre en Normandie.

Nous avons besoin de s’entrainer, d’être en compétition, de subir les conditions météo… On est là pour ça !!!

Sur cette épreuve, on est un peu le vilain canard car notre bateau est plus gros mais avec un rating épouvantable. Mais c’est le jeu : sauver le rating ! et si les conditions sont bonnes, on peut y arriver, ça devient intéressant et c’est sympa de gagner (à la quadra solo, nous avions réussi à gagner quatre manches…).

En lice, il y a de bons bateaux avec de bons ratings, on va jouer avec ça et nous espérons qu’on ne va pas se faire claquer par la pétole… Pour cette épreuve Au large de St-Tropez, j’aimerais bien un jour voir plusieurs Class 40 en lice. Cette course pourrait faire partie d’un circuit de la Classe. » Gwenaël Gbick « ce qui est intéressant en Méditerranée c’est qu’il y a toujours du suspens avec les conditions météo… »

Antoine et Julien Lacombe sur BIDIBULLE POWERED BY COR2ED (JPK 10.10) – Première participation : « Nous sommes en pleine préparation pour la Transquadra qui partira le 13 Août prochain de Marseille. Notre participation aux 400 miles de Saint Tropez en plus d’être la parfaite course de préparation est aussi qualificative pour la TSQ. C’est notre première participation et nous ferons tout notre possible pour être à la hauteur de la réputation grandissante de cette belle course. »

Damien Despierres BLUEONE (First 31,7) – Première participation – Port Camargue : « Je viens à cette épreuve pour m’amuser et me confronter aux copains. J’ai participé à la Quadrasolo (Marseille-Porquerolles) en 2020 que j’ai remporté avec ce bateau. Mon objectif est de faire un bon classement pour le Championnat IRC de Méditerranée Solo. Nous n’avons quasiment pas navigué ces derniers mois donc c’est un peu plus compliqué d’autant que ce sera ma première longue course en solo… »

Frédéric Ponsenard sur COCO (Dehler 30 OD) – 4ème participation – « Les raisons de ma participation c’est d’abord et avant tout de se retrouver tous ensemble à naviguer (bonheur décuplé par cette sortie de crise) Pour les projets, personnellement, c’est la transquadra en solo (cinquième participation) dont je prendrai le départ cette année de Lorient, par manque de concurrents en Méditerranée … »

Jean Rameil Christophe Olgiati SUR EPSILON (Sun Fast 3200) – Première participation pour l’équipage en double Après presque un an sans régater en IRC – « Epsilon a participer à la Quadrasolo 2020), la Société Nautique de Saint-Tropez lance la saison. C’est une formidable épreuve en Duo tant sur le plan sportif qu’humain sur un plan d’eau remarquable. Christophe et moi avons hâte de prendre le départ puis Epsilon va enchaîner avec la Giraglia et la Quadrasolo. Merci d’avance à la SNST !»

Guy Claeys sur EXPRESSO (JPK 10.30) Membre de la Société Nautique de Saint-Tropez, Guy est un sérieux adversaire puisqu’il a déjà remporté plusieurs courses de Méditerranée en solo et duo (3 fois vainqueur en double du championnat IRC de Méditerranée et une fois en solo) :  « Voilà la réouverture de la saison voile régates 2021 qui démarre avec les 400 nautiques de mon club SNST, j’ai hâte de prendre le départ. Il y a pas mal de bons concurrents à cette belle épreuve qui tourne autour de la corse avec plein de variations. Ensuite, je prendrai part à la Rolex Giraglia en double avec mon équipière Sandrine et à la Corsica Med qui part de Marseille fin du mois de juin en direction de Macinaggio, avec un retour en solo. Bref que de la belle voile avec mon spi aux couleurs de la Société Nautique de Saint-Tropez, ça promet ! »

Romain et Jean-Marie Vidal et sur JASON (J99) La Grande Motte – Première participation : « Après la frustration, nous sommes heureux de pouvoir à nouveau naviguer en compétition. Nous avons acheté un bateau pour refaire la Transquadra (participation en 2014-2015) mais la course a été reportée. Ce sera notre première épreuve avec ce voilier que je trouve élégant et maniable même si le rating est moins bon que les JPK par exemple. Le but est de se faire plaisir et de participer à une course qui n’est pas des plus faciles car le Tour de Corse peut être difficile surtout pas petit temps… »

Laurent Camprubi SUR JEANNE (JPK 10.30) Troisième participation, 2 fois deuxième (battu en 2016 de 15 secondes, en 2019 de 3 secondes… – « C’est peut-être pour cette année) Ce sera ma seule régate avec mon JPK 10.30 pour 2021 car j’ai la chance d’avoir intégré le Team Full Save de Jean-Pierre Balmes pour participer à la prochaine Transat Jacques Vabre en Class 40. Le bateau actuellement en chantier à La Ciotat sera mis à l’eau vendredi prochain, et je consacrerai donc les prochaines semaines à la préparation de ce beau projet ! »

Arnaud Vuillemin sur JUBILATIONS (JPK10.10) – 5ème participation – « IMPATIENT, c’est le mot pour reprendre les régates, enfin ! Les 400 nautiques, ce sera la reprise pour moi et mon bateau « Jubilations ». Cette régate est le dernier gros rendez-vous avant le départ du bateau pour Lorient et la Transquadra que je fais en solo cette fois-ci. Mes dernières régates en solo en IRC datent de 2019 avec de beaux podiums sur le championnat IRC solo et une place de 2ème du championnat. Mais ces résultats datent un peu maintenant, j’ai un peu le trac de la reprise… »

Emmanuel et Sophie Santelli sur MANUREVA CALVI (JPK 10.10) – première participation – « Cela fait plusieurs années que nous souhaitions faire la course et là, c’est bien tombé ! Nous sommes naviguons en couple (mariés). Nous avons gagné les Voiles sur King of Blue en 2020, le Championnat IRC en équipage avec Guy Claeys en 2017, le championnat du monde de J70 en 2017 et nous faisions partie de l’équipage sur le TP52 Alizee de Laurent Camprubi qui a aussi remporté le championnat IRC de Méditerranée en 2018. C’est notre première course avec ce bateau donc on va voir le résultats de notre hiver… »

Caroline Petit et Emmanuelle Blivet sur MOOGLI (Dufour 36) – Première participation – Saint-Tropez Membre de la société nautique depuis plus de 20 ans, Caroline Petit a d’abord navigué avec son père, Jacques, avant de reprendre les rênes toute seule. Elle a désormais son bateau, basé à Saint-Tropez, un Dufour 36 performance dénommé Moogli : « Avec ma Co-équipière, Emmanuelle Blivet, nous avons le projet de participer en double à la TRANSQUADRA, course transatlantique qui aura lieu en Aout 2021 et février 2022 en 2 étapes. Marseille Madère puis Madère Martinique. Ces 400 Milles font office de Prologue et d’entrainement. Nous formons le seul équipage féminin sur ces courses. »

Jean-Luc Hamon et Patrick Rouvier sur RAGING BEE (JPK 10.10) – Première participation à cette course : « Nous avons hâte de régater car notre dernière course date de 2020 ou nous avons participé à la Middle Sea Race (3ème en IRC 6).  Nous devrions poursuivre ensuite en équipage à la Rolex Giraglia et les épreuves du Championnat IRC. Nous avions remporté le championnat IRC de Méditerranée en équipage en 2019 et c’est la première fois qu’on naviguera en duo. »

Nicolas Mourard sur WASABII (Figaro 2) – remière participation : « J’ai participé à d’autres courses au large comme la QuadraSolo, la DuoMax mais c’est la première avec ce bateau, un Figaro 2 que j’ai trouvé à l’abandon en Martinique et retapé entièrement depuis un an. Nous allons lui donner une 2ème vie ! Cette course me permet de qualifier ma personne et le voilier en vue de la course Transatlantique Cap Martinique qui se déroulera en mai 2022. Je suis heureux d’être là, de retrouver mes copains de régate. De belles conditions sont annoncées pour mon bateau… »

 

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/AuLargedeSaintTropez

Instagram : lanautiquesainttropez

 

Organisation :

Société Nautique de Saint-Tropez

Président : Pierre Roinson

Directeur du Comité de Course : Georges Korhel

Communication:

Chloé de Brouwer

Chargée de communication

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *