Virago remporte la Channel Race 2021

Les duos en IRC4 ont dominé le classement général de la Channel Race organisée par le Royal Ocean Racing Club. Tenue dans des airs légers à moyens, la course au large de 98 milles été remportée au général par le MG335 Virago de Jeffrey Knapman (aussi vainqueur du classement en double). Deuxième au classement général, le Sun Fast 3200 Cora, skippé par Tim Goodhew et Kelvin Matthews. Le Corby 25 Duff Lite de Gavin Doyle, a terminé troisième. Duff Lite avait 17 secondes d’avance sur William McGough & Christian Jeffery avec le J/109 Just So.

Félicitations à tous les gagnants dans chaque classe, Eric de Turckheim avec son NMYD54 Teasing Machine, Michael O’Donnell’s et son J/121 Darkwood, Ross Applebey sur son Oyster 48 Scarlet Oyster, Henry Bomby & Sam Matson et leur Sun Fast 3300 Swell, et enfin le Class40 Manic, skippé par Brian Thompson.

Lien vers les résultats complets

Partant de la Royal Yacht Squadron Line à marée descendante, la flotte de 80 bateaux du RORC est partie à l’ouest pour sortir du Solent. La route ingénieuse exigeait alors que la flotte franchisse une ligne virtuelle, au sud de Bournemouth, avant d’abattre pour passer sous le vent de St Catherine’s Point. Une deuxième ligne virtuelle, au sud de Littlehampton, était la seconde marque du parcours. La flotte a ensuite contourné la tour Nab, avant de terminer à Stokes Bay East au large de Gilkicker Point.

  Jeffrey Knapman’s MG335 Virago, racing with Tristan Kemp.
© Rick Tomlinson/RORC

« Il s’agit de notre première course en double, même si nous avions couru, ensemble et les uns contre les autres, plus jeunes dans des canots pneumatiques. » sourit Jeffrey Knapman, vainqueur au classement général. « Pour être honnête, les conditions convenaient vraiment à la configuration du bateau. Le no 2 est notre plus grand foc et était parfait pour les conditions en amont. Cette saison, nous avons un spinnaker beaucoup plus grand, ce qui augmente notre rating, mais augmente vraiment la puissance du bateau. » Jeffrey et Tristan ont réussi à dormir deux heures chacun dans la première moitié de la course. « Il est inhabituel de dormir autant, mais cela nous a aidés à être proactifs dans la dernière partie de la course, en particulier en restant attentifs aux changements de vent et a une mer imprévisible. Lorsque le Sun Fast 3200 Cora a terminé, nous avons calculé qu’ils avaient trois minutes d’avance sur nous en temps comprensé. Cela nous a vraiment incités à rattraper le temps perdu pour gagner dans notre catégorie, et au final, nous avons été très surpris de remporter la course au classement général! »

RORC Channel Race 2021
Teasing Machine

Eric de Turckheim’s French NMYD54 Teasing Machine © Rick Tomlinson/RORC

IRC 0
Teasing Machine, le NMYD54 français d’Eric de Turckheim a remporté l’IRC Zero après une bataille fascinante avec le Botin 52 britannique Tala de David Collins. Il remporte cette course avec les honneurs.
« Nous avons eu une bonne course qui a été très intéressante », a commenté Eric de Turckheim de Teasing Machine. « Les waypoint donnaient beaucoup d’options tactiques, surtout l’angle d’attaque et la stratégie avec les courants. La plupart des logiciels de routage fonctionnent en utilisant des points de cheminement, pas des lignes de longitude, aussi vous devez planifier beaucoup plus en avant pour la prochaine étape. Sur la première étape à l’ouest, Tala était sur un extrême sud, et nous étions sur l’autre extrême nord, mais nous avons terminé la course presque ensemble. Au final, Tala a été plus rapide que nous à l’arrivée, mais c’était une bonne course pour Teasing Machine. Place ensuite à la Rolex Fastnet Race, et j’ai vraiment hâte d’y participer. »

RORC Channel Race 2021
Darkwood

Michael O’Donnell’s J/121 Darkwood  © Rick Tomlinson/RORC

IRC 1
Le J/121 Darkwood de Michael O’Donnell est le vainqueur en IRC 1, avec trois minutes et 42 secondes d’avance sur le Français Jacques Pelletier et son Milon 41 L’Ange De Milon. Le troisième était l’éclectique britannique Azuree 46 de Colin Campbell.

« Pour nous, battre L’Ange De Milon, qui est une référence étant donné qu’ils ont remporté la dernière Rolex Fastnet Race, souligne vraiment notre performance », a commenté Michael O’Donnell’s. « Pour cette course, ils ont toujours été rusés, et nous avons passé tout notre temps à regarder par-dessus notre épaule. Elle était toujours en contact avec nous, jusqu’à l’arrivée. L’équipe de Pelletier est composée de formidables compétiteurs, et en temps compensé, nous n’avons que sept secondes par heure d’avance. Je suis sûr qu’ils seront l’un des bateaux à battre et que la bataille sera encore une fois difficile pour la grande course. Nous regardons le FAST40+ aussi, et nous sommes compétitifs dans des conditions où ils ne peuvent pas voler, probablement 14 nœuds de vent. Notre occasion se présente quand les conditions de vents sont un peu plus légères, et cette saison se déroule jusqu’à présent dans airs légers. Nous ne serions pas du tout mécontents si les conditions pouvaient être similaires pour la Rolex Fastnet Race. Cela dit, il faut bien naviguer. La course du RORC au printemps a été très utile, car nous avons sorti chaque voile, réalisés beaucoup de manoeuvres et le tout dans diverses conditions. »

RORC Channel Race 2021
Scarlett Oyster

Ross Applebey’s Oyster 48 Scarlet Oyster © Rick Tomlinson/RORC

IRC 2
Le voilier anglais Oyster 48 Scarlet Oyster de Ross Applebey a été le gagnant de la catégorie IRC 2. Deux JPK 11.80 britanniques se sont battus pour la deuxième place. Dawn Treader d’Ed Bell a remporté le duel avec seulement 17 secondes d’avance.

RORC Channel Race 2021
Swell

Henry Bomby & Sam Matson won IRC Three racing Sun Fast 3300 Swell © Rick Tomlinson/RORC

IRC 3
Le duo compose d’Henry Bomby & Sam Matson a remporté l’IRC 3 avec le Sun Fast 3300 Swell. Le J/109 JAGO de Mike Yates et Eivind Bøymo-Malm, a terminé deuxième, à seulement 26 secondes derrière. Le troisième en lice était le Sun Fast 3600 Diablo de Nick Martin. Nick Martin faisait la course en duo avec Calanach Finlayson.

Les Championnats du RORC et de l’UNCL se poursuivent dimanche 8 août avec la 49e édition de la Rolex Fastnet Race. Environ 400 bateaux prendront le départ de la course phare au large du Royal Ocean Racing Club.

Photos: Rick Tomlinson
Report: Louay Habib 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *