Retour sur la 17e édition du Trophée Dominique Sémac

Par Philippe Serenon

La 17e édition du Trophée Dominique Sémac qui s’est déroulée le week-end dernier, a marqué le coup d’envoi d’une fin de saison palpitante pour les bateaux présents dans la rade de Marseille, en quête d’un titre. Avec trois ronds de course, l’Union Nautique Marseillaise a mis les petits plats dans les grands, pour accueillir une quarantaine de bateaux de la plus belle des manières : la fine lame de l’IRC. Retour sur cette épreuve du Championnat UNCL Méditerranée à bord de Jivaro, vainqueur dans sa catégorie.

Enfin une épreuve qui se déroule à sa bonne date et sans perturbation hormis la présentation d’un pass sanitaire en plus de sa licence de voile.

Quand je dis sans perturbation, c’est un peu inexact : vendredi en début d’après-midi, inimaginable de sortir du vieux port dans lequel on n’avait jamais vu autant de bateaux de gendarmerie de toutes tailles. Et pour cause, le président la République partait dans les calanques à l’issue de ses trois jours marseillais !

La fin de cette journée sous un ciel plombé se terminait par un orage dont le Sud a la spécialité. S’il était bienvenu pour arroser la nature et réduire les risques de feux de forêt, non seulement il annulait toute velléité de sortie mais il provoquait le retour « animé » des courageux sortis le matin.

Mais la Méditerranée a de ses vertus qui font que samedi matin, le calme et le beau temps étaient revenus. La flotte s’ébrouait gentiment et quittait l’anse de la réserve, fief de l’UNM, pour se retrouver rade sud. Le comité, particulièrement efficace, enchainait trois manches entre midi et la fin de journée par un vent de sud-ouest entre 7 et 15 nœuds, propice à une reprise. L’impatience de la première manche conduisait à un rappel général et à l’application d’une règle noire. Les IRC 1 et 2 étaient regroupés dans la même classe et malgré des écarts en temps réel significatifs, la bataille au classement en temps compensé faisait rage au point qu’à la 3ème manche seulement 27 centièmes séparaient Confluence (GP42) de Jivaro (J133).

C’est entre nous deux que le lendemain, par un vent plus léger, la bataille se poursuivit, gagnée in extremis par nous sur Jivaro, avec un même nombre de points.

Avec un équipage d’amateurs et un bateau de plus de dix ans, on a remporté cette belle épreuve et retrouvé les joies de la régate dans des conditions idéales. Je suis mal placé pour un plaidoyer pro-domo mais le fait est que la jauge IRC est géniale : comme il y eut peu de mistoufles sur le plan d’eau, ce fut une course de vitesse et, si on était sur sa polaire et en gérant bien les phases de transition, on avait toutes ses chances !

Nous dédions cette victoire à Yves Grosjean, propriétaire de Jivaro, qui la jambe dans le plâtre n’a pas pu courir. Il ne laisse rien au hasard quant à l’entretien et la performance du bateau avec l’aide précieuse d’Alexis Lepesteur. Il a aussi su créer un « esprit Jivaro » en construisant son projet sur plusieurs années et bâtit un équipage mixte et multi générationnel qui sont une des raisons de ce succès. A noter que sur le trophée SEMAC l’équipage était à exacte parité H/F.

Rendons enfin hommage à tous les équipages du trophée SEMAC dont le comportement sur l’eau a été exemplaire, au comité de course et au jury sur l’eau mais également à l’UNM pour son accueil à terre aussi amical que copieux et délicieux : allez déjeuner ou diner le soir au restaurant au-dessus de l’UNM : le coucher de soleil avec le fort Saint Jean rougi par les derniers rayons de notre étoile y est juste magnifique…

Rendez-vous à la Massilia où l’esprit de revanche amical risque de nous rendre la vie moins facile !

Puis Jivaro s’en ira vers Malte pour la Middle Sea Race pour l’une des dernières courses de son équipage à son bord avant de toucher une nouvelle monture l’an prochain.

Union Nautique Marseillaise

Club nautique fondé en 1882 – 34 boulevard Charles Livon – 13007 Marseille

Président – Joël Heisserer

Responsable de la commission sportive – Frédéric Forestier

Responsable presse – Raphael Mira 06 16 26 01 78

unm1882.fr – Facebook : page Union Nautique Marseillaise

Article rédigé par Philippe SERENON

Crédit Photo : Adeline Schoen

Crédit Vidéo : Marie C

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *