Championnats UNCL Méditerranée 2021 – Les vainqueurs sont connus !

En 2021, une demi-saison riche de belles régates.

Le premier semestre 2021 a été marqué par une absence de régates IRC en Méditerranée du fait de la crise sanitaire. La principale victime de cette situation a été le Championnat d’Europe IRC qui aurait dû être organisé fin juin par le COYCHyères et qui n’a pas pu se dérouler au final. Il en fut de même pour la Porquerolles’ Race ou la DuoMax, alors que d’autres épreuves de début de saison ont pu être reportées sur le dernier trimestre, comme la Massilia Cup ou la SNIM, à des dates prévues initialement pour d’autres régates.

Dans ce contexte difficile la Rolex Giraglia et au Large de St Tropez ont ainsi constitué le réel début de la saison 2021 des Championnats IRC Med, respectivement pour les équipages et pour les duos et solos avec la mise en œuvre obligatoires de contraintes sanitaires rigoureuses. Mais ces contraintes et l’obligation pour certains propriétaires ou équipiers de se consacrer d’abord à la relance de leurs activités professionnelles ont pesé sur la fréquentation aux régates avec une diminution de quelques 20% environ du nombre d’inscrits par rapport aux mêmes épreuves de 2019.

La Classe IRC 0 (18 bateaux) n’a pas connu le succès des années précédentes avec l’arrêt de plusieurs teams français qui courraient en TP52, seules la Rolex Giraglia et Palerme Monaco ont permis à des bateaux IRC 0 essentiellement italiens de s’illustrer. Arobas 2, le plan Botin de Gérard Logel, Wallyño, le Wally 60 de Benoit de Froidmont, et Lorina 1895, le Swan 601 de Jean-Pierre Barjon, sont les seuls bateaux français de la classe, respectivement aux 2ème, 7ème et 8ème places.

A bordo di Nacira 69 « 12 »

Franco Niggeler – Cookson 50 Kuka 3

« On a couru 6 régates en 2021 et on est très heureux d’avoir vaincu notre classe au sein du championnat Med UNCL/IRC. Une belle initiative de l’UNCL ! En 2022, on espère pouvoir sortir de la Méditerranée et aller faire des régates en Australie… »

Le Championnat IRC 1 (29 bateaux classés) revient à un habitué, Tonnerre de Glen le Ker 46 de Dominique Tian, qui s’est imposé à la Massilia à Cup. Jacanda 3 le MAT 11.80 de Marc Rouanne, prend la seconde place, suivi du ICE 52 Mahana de Jean-Yves Thomas qui fût régulier. A noter dans cette classe, plusieurs bateaux compétitifs ont participé à des courses au large hors championnat comme Albator au Fastnet ou Daguet 3, Chenapan 4 ou Albator encore à la Rolex Middle Sea Race.

Tonnerre de Glen – Dominique Tian

« Un grand merci à tout mon équipage : Alexandre, Augustin, Aymeric, Barbara, Bruno, Carine, Christophe, Edouard, Eric, François-Xavier, Gilles & Gilles, Hervé, Jean-Christophe, Jean-Pierre, Joël, Lili, Marie, Oliver, Romain, Samuel, Serge et Serge, Stéphane, Stefano, Sylvie et William. Et Bravo aux organisateurs et bénévoles qui ont su s’adapter à la situation sanitaire et aux reports de leurs régates ! »

Dominique Tian

Le podium de la Classe IRC 2 (23 bateaux) revient à 3 bateaux bien connus qui se « tirent la bourre » depuis plusieurs saisons sur de nombreuses régates et pour 2021 c’est Sloughi, le First 40 de la famille Rivas qui sort vainqueur, suivi du toujours redoutable J133 Jivaro d’Yves Grosjean et du Sydney 46 Adrenaline de Michel Gendron.

Sloughi – Paul Rivas

Les Minots de la Nautique et leur A35 très affuté et skippé par Victor Bordes ont fait une réelle démonstration de maîtrise en IRC 3 (54 Bateaux) en gagnant quasiment toutes les régates auxquelles ils ont participé. L’initiative de la SN Marseille d’encourager ce très jeune équipage de laséristes (moyenne d’âge 19 ans) est une grande réussite et un exemple à suivre. Ce résultat ne doit pas occulter la première saison du magnifique Mat 10,70 Checkmate de Jean-Yves Legall qui finit second et le toujours redoutable Uka Uka le Mumm 30 de Stéphane Sollari troisième.

Les Minots de la Nautique – Victor Bordes

« C’est une récompense à la fois pour l’équipage et pour le Club qui nous fait toujours confiance en nous mettant à disposition ce super bateau. On s’est entrainé, on a réussi à prendre le bateau en main, et à gérer le projet comme on peut, avec nos emplois du temps respectifs. On fait tous des études et on navigue entre copains. Gagner une deuxième fois, c’est vraiment top ! On est vraiment super contents ».

Victor Bordes

L’équipe toulonnaise de Raging Bee, le célèbre JPK 10,10 vert et noir de Jean Luc Hamon toujours aussi véloce, remporte largement la classe IRC 4 (43 bateaux classés) devant Epsilon le SF3200 de Jean Rameil et l’A 31 Havana Glen, mené par Frédéric Tian.

Raging Bee – Jean Luc Hamon

« Mais qu’est ce qu’on fout là ? Nous n’avions jamais fait de double et la première course au large de Saint Tropez fut un baptême du feu. Nous remercions chaleureusement l’UNCL, tous les clubs organisateurs, notre club le CNMT, les comités de course, jury, jaugeurs, les bénévoles et toutes celles et ceux grâce à qui nous pouvons vivre ces moments intenses, joyeux et conviviaux. »

Jean Luc Hamon

Encore un équipage qui domine la saison en duo en récidivant en 2021, Pierre Perdoux et Pierre Grosgogeat ont survolé le Championnat Duo en remportant les 4 courses auxquelles ils ont participé avec leur JPK 10,10 Ilogan. Sébastien Henri est un nouveau venu en Duo, très prometteur et bien secondé par Victor Bordes ou Maxime Sorel à la SNIM, excusez du peu ! Ce qui l’amène à la méritée seconde place du Championnat Duo avec Télémaque 2 son JPK 10,10. Sur la 3ème marche du podium les frères Bommier mènent avec brio leur A31 Romarin devant les 38 bateaux de la classe duo.

ILOGAN – Pierre Perdoux et Pierre Grosgogeat

« On retiendra aussi un super état d’esprit de toute la flotte avec beaucoup de plaisir à se retrouver sur l’eau et à terre tout au long de la saison. Vive le DUO IRC en Méditerranée ! ».

Pierre Perdroux / Pierre Grosgogeat

Maintenant bien au point avec son JPK 10,30 Télémaque 3, Eric Merlier remporte la classe Solo (18 bateaux) devant l’inusable Michel de Bressy et son Figaro 2 Figolo et Richard Delpeut qui étrennait son tout nouveau JPK 10,30 Walili.

TELEMAQUE 3 – Eric Merlier

« Naturellement, je suis très heureux de remporter pour la deuxième fois le championnat solo Méditerranée. En 2018, j’avais un JPK 10,10 et depuis une quinzaine de mois j’ai un 10,30. On parle de solo mais en réalité c’est un duo le bateau et le skipper, au point de lui parler ! Il y a vraiment de quoi se faire plaisir et quand nous ne sommes pas suffisamment nombreux, on se tire la bourre avec nos copains en double ! »

Eric Merlier

Article rédigé Par Yves Ginoux

Crédit photo : © Pierik Jeannoutot

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *