Météo : une science pour gagner – Pierre Le Roy Vainqueur de la Mini Transat 2021 en proto

Pierre Le Roy, expert chez Météo France, vainqueur de la Mini Transat en proto au terme d’une magnifique saison 2021, est intervenu devant 70 personnes, à l’invitation de l’UNCL, le 23 mars, au YCF.

En 1ère partie, Pierre détailla certains aspects météorologiques qui impactent la bonne réalisation d’un évènement : si la probabilité qu’il pleuve n’est que de 10%, la gestion est différente de si elle approche les 70%. C’est déterminant pour le déroulement d’évènements qu’il couvre comme Wimbledon ou Roland Garros.

La 2e partie portait sur la mini Transat et sa stratégie. Pierre a utilisé tous ses outils météo afin d’identifier la succession de situations, comprendre le passage des fronts et autres zones de contact entre masses d’air aux propriétés physiques différentes (température, humidité, …).

Puis, il a simulé plusieurs trajectoires possibles, recherché les points de passage clés et défini le point pivot approchant de sa layline. Il choisit sa stratégie en fonction de différents paramètres : concurrents, météo ou autres, arbitrant entre rester au contact ou optimiser sa trajectoire. In fine, il a plongé au milieu du parcours plus au sud que ses concurrents et termine avec une centaine de milles d’avance.

Après une séance de questions/réponses, chacun put échanger au cours du diner avec Jean-Pierre Dick, et le député du Morbihan, Jimmy Pahun.

Au micro de cette soirée UNCL – Yacht Club de France du mercredi 23 mars, un formidable régatier, vainqueur de la Mini Transat en proto, après une saison 2021 marquée par d’excellents résultats. Ingénieur, Pierre Le Roy travaille pour Météo France, et maîtrise son sujet. Il l’a illustré par la description de différentes situations qui l’orientent dans l’élaboration de sa stratégie de gestion d’un évènement ou d’une course. 

La soirée, qui s’est déroulée dans les salons du Yacht Club de France, réunissait près de 70 personnes, elle s’est déroulée en trois temps : une 1ère partie au cours de laquelle Pierre a détaillé certains aspects météorologiques pratiques qui impactent un évènement : va-t-il y avoir de la pluie, avec quelle probabilité et quel impact en termes de coût pour la bonne réalisation de l’évènement. Il est clair que si la probabilité qu’il pleuve n’est que de 10%, ce n’est pas la même approche que si elle se rapproche des 70%. Pour des évènements qu’il couvre comme les tournois de tennis de Wimbledon ou Roland Garros, l’impact est déterminant sur le bon déroulé.  

La 2e partie portait sur la mini Transat et la stratégie mise en œuvre pour définir la meilleure trajectoire. Pierre a utilisé tous les outils météo dont il disposait afin d’identifier la succession de situations météo, bien comprendre le passage des différents fronts et autres zones de contact entre masses d’air aux propriétés physiques différentes (température, humidité, …) auxquels il allait être confronté. Dans un second temps, il s’est efforcé de définir un grand nombre de trajectoires possibles, puis a recherché un ou des points de passage clés, comme au départ longer la côte de l’ile ou identifier le point pivot approchant de sa layline puisqu’il a eu une route très sud. 

Enfin, il a choisi de définir une stratégie en fonction de différents paramètres : les concurrents, la météo, ou d’autres paramètres, afin de rester avec ses proches concurrents ou au contraire réaliser la meilleure trajectoire définie à partir de ses différentes simulations. Au total, il a nettement plongé sud au milieu du parcours, été le plus sud des concurrents et … termine avec une centaine de milles d’avance en s’étant accordé un petit matelas d’une trentaine de mille pour ne pas être complétement layline. 

La 3e partie a porté sur les réponses aux très nombreuses questions suivi d’un excellent diner au cours desquels les uns et les autres ont pu échanger avec de grands marins comme Jean-Pierre Dick, et le député du Morbihan, Jimmy Pahun venus pour la soirée. 

Le rapprochement de l’UNCL avec le Yacht Club de France s’illustre par cette organisation commune qui ouvre la saison des conférences, ateliers, keynotes, cocktails et diners de l’UNCL.  

Penny Aubert 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *