Il y a plus d’un an, Christophe Esnault, Président de l’ANSM, l’Association Nautique de Saint Mandrier, a rencontré les représentants locaux de l’UNCL, Philippe Sérénon et Yves Ginoux. De cette rencontre est née le projet de créer une nouvelle épreuve en IRC, la 1ère dans la rade de Toulon.

Elle s’est courue le weekend dernier, concomitamment avec la régate traditionnelle du muguet dimanche 1er mai. Heureusement le Charles de Gaulle avait décidé de quitter la rade samedi car il aurait trouvé le plan d’eau bien encombré dimanche !

19 bateaux étaient inscrits en IRC mais seulement 18 coururent suite à l’avarie d’Adrénaline lors de son convoyage depuis Marseille. L’affrontement fut féroce entre les Marseillais venus en force , Weekend Millionnaire en tête, et les Toulonnais et Mandréens qui ont su imposer leur connaissance du plan d’eau , particulièrement dans les petits airs qui ont prévalu. Coup de chapeau à Jean-Marie Vidal, venu de la Grande Motte avec son J99 Jason!

Le Comité de Course, présidé par Denis Reynaud, a su tirer profit du thermique établi pour lancer cinq bananes le samedi suivies d’un côtier de 12 miles le dimanche, l‘ensemble faisant le bonheur de tous les participants. Jean Rameil du club de la Marine sur son X35 Le Lupin l’emporte en IRC 3 et l’incontournable Guy Claeys de St Tropez sur son JPK Expresso 2 en IRC 4. Un seul IRC Vintage, le Delph 28 Esmeralda, est venu montrer la voie aux autres anciens IRC espérés nombreux l’an prochain !

L’organisation était aussi parfaite sur l’eau qu’à terre où l’accueil et les agapes ont dépassées les espérances des participants. Cette épreuve a été marquée par le vent de fraîcheur et de convivialité qui a prévalu lors des deux soirées animées par un orchestre de jeunes jazzmen Seynois talentueux. Plus de 70 bénévoles venus, entre autres des divers clubs de la rade, ont participé à cette organisation conclue par une remise des prix avec de magnifiques trophées suivie d’une tombola qui fit plus d’un heureux !

Yves Ginoux a largement félicité l’organisation et a été très applaudi en annonçant que l’épreuve intègrerait vraisemblablement le championnat IRC Méditerranée en 2023.

Pour ceux qui ne connaissent pas Saint Mandrier, c’est un havre de paix qui rappelle les ports du Péloponnèse où on retrouve une simplicité et un calme devenus rare sur nos côtes méditerranéennes.

Il faut remercier la CCI, TPM, la Mairie et la Capitainerie qui ont soutenu l’ANSM et accueilli bateaux et équipages dans des conditions idéales.

Vidéos et photos vont alimenter le site du club dans les jours qui viennent qui diront mieux que je n’ai pu l’écrire l’ambiance qui a régné. https://www.ansmvar.fr/page/1709448-regate-irc-la-mandreenne

Bref, la Mandréenne a coché toutes les cases et à l’an prochain pour une épreuve de haut vol !

Philippe SÉRÉNON