GASCOGNE 45 5 2022 : LA formidable devenue classique de la Rochelle

Idée, née du team Transquadra de la rochelle, avec son coach Marc Reine, organisée par la Rochelle Nautique sous l’égide de la FFV, la 45 5 ambitionne d’emmener les coureurs à 170 miles à l’ouest dans le golfe de Gascogne, au nord de l’Espagne en aller-retour vers la fameuse bouée météo, 45 5.

Les organisateurs ont réussi à attirer 39 bateaux, malgré une année Transquadra puis Cap Martinique qui se déroule en même temps. L’organisation est à la hauteur de l’épreuve pilotée par la Rochelle Nautique : Etienne Chabry à l’organisation, Dominique Flayac aux contrôles sécurité, François Seruzier, Directeur de course, Patrick Maurin, Président du Comité de Course et Bernard Bonneau, Président du Jury.

Le départ donné le jeudi 5 mai à 16h, près des Minimes s’est réalisé dans des conditions météo parfaites, vent de 12 à 18 nœuds d’ouest, avec une rotation de 25° à droite, a permis la sortie du pertuis rochelais de tous les coureurs précédés par Kriter VIII, bateau amiral de la flotte. Après passage d’Antioche, au sud de Chassiron, Fripouille, l’excellent 3300 est le 1er à plonger sous code alors que l’ensemble de la flotte continue au près débridé tribord amure.

La plupart des bateaux passent progressivement sous code ou A3 pendant la nuit et font route directe dans un vent variable en direction de la bouée à virer, 45 5.

Le retour s’effectue au près babord amure, avec un vent très variable en force et en direction, permettant de naviguer sur un seul bord jusqu’à proximité d’Oléron permettant la reprise de service des voiles asymétriques grâce à une rotation gauche du vent à 5 – 10 miles du phare d’Antioche permettant à nouveau de naviguer vite à plus de 8 nœuds.

Pour finir une traversée du pertuis d’Antioche sous spi asymétrique et symétrique pour certains jusqu’à la ligne d’arrivée malgré un gros refus à ½ mile de la ligne d’arrivée située à la bouée des Minimes. Les premiers bateaux arrivent à 15h30, les suivant s’échelonnant jusqu’à dimanche matin.

Très belles performances de Juzzy, Thomas Bonnier, en double, suivi d’Eric Poyet sur Faribole. La suite du classement s’avère serrée. Mispik 7 de Benoit Fagart l’emporte en équipage. Vari, barré par Yann Jestin arrive à 16h 28mn et l’emporte en solo.

A noter la présence remarquée de Wilfrid Clerton qui passe la ligne d’arrivée en tête sur Kriter VIII à 15h24.

La sécurité était un des points clés, bien préparée, avec visites de sécurité et conformité de tous les bateaux avant le départ sous l’égide de Dominique Flayac, mise à disposition de balises de tracking par François Seruzier. Le port de la brassière avec longe obligatoire pendant toute l’épreuve, la veille permanente AIS et VHF, l’Iridium Go, conseillé. L’organisation a été rigoureuse et précise.

A terre, une prestation exceptionnelle, qui réalise un sans-faute depuis l’accueil des concurrents jusqu’à la remise des prix, le dimanche 8 mai à midi.

En effet, la convivialité est le maitre mot de cette régate originale avec un accueil des plus sympathiques avec des repas d’équipages très réussis. L’accueil avant et après la course par l’équipe de choc, était réalisé par Brigitte Apolda, Marie Flayac, Anne Phelipon Viviane Maurin et Jean-Claude Barré, tous bénévoles, qui proposaient, jour et nuit en continu, huîtres fraîches, entrecôtes frites pour les équipages au fil de leur arrivée dans une ambiance très conviviale très réussie.

Pour Brigitte Apolda, double casquette avec les contrôles sécurité et l’accueil au club « Les contrôles ça m’apprend plein de choses et notamment les contacts avec les coureurs et favorisent les rencontres, retrouver et reconnaître les coureurs dans le club a l’occasion des repas ».

Jean Claude Barré, à l’origine de cet accueil maintenant bien reconnu comportant huitres – qu’il a ouvertes toute la soirée – entrecôtes frites à toute heure au fil des arrivées des coureurs, organisation véritablement unique !

Viviane Maurin, Marie Flayac et Anne Phelippon avec Brigitte et Jean-Claude, assurent avec chaleur, gentillesse et disponibilité l’accueil et la prise en charge de tous les concurrents.

Paroles de concurrents :

Jérôme Apolda et Yan Sibé, sur Fastlane Élan 350 soulignent :

« un nombre de dauphins joueurs incroyables ! L’un d’entre eux faisait un flap dans l’eau avec sa nageoire à proximité du barreur.

Très beau temps, avec un vent de mer agréable dans un golfe de Gascogne peu agité.

La fin de course en cuillère pour rentrer dans le pertuis d’Antioche sous génois puis A3 » aura été un bon moment pour Philippe Triem sur Phu Cam.

A noter la présence d’équipages familiaux dont Alix Lefevre sur le Sun 3200 Kiralamur était l’une des trois femmes à participer à cette 45 5 avec son père, Pierre. Elle a aimé le départ « Tu sais pas trop où tu vas, ni ce qui va se passer… c’est très sympa. »

Partenaire de la 45 5 et de là Duo Cat Amania, Grassi bateaux est présent, pour Olivier « l’arrivée et l’accueil des femmes avec les huîtres, course chouette 100% La Rochelle. Cette course ouvre la saison avant l’Ar Men et la Duo. »

A venir également la prochaine course en solo : la fameuse course des Iles.

Clin d’œil à Henri Laurent qui a mis à disposition son Sun Fast 3200, Cœur de Chauffe, qui faisait hôtel pour Etienne Chabry et a permis d’accueillir tout le matériel de con voyage de concurrents !

Au total une course très réussie, organisée par la Rochelle Nautique avec Etienne Chabry omniprésent, en amont et tout au long de l’épreuve. Une réussite cette belle course, à l’année prochaine !

Site internet de l’épreuve : https://www.larochellenautique.com/gascogne_45_5/

Article rédigé par Penny Aubert et Alain Roland

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *