Mikaël Mergui et Richard Robini remportent la Duo Max !

En franchissant la ligne d’arrivée de la 14ème édition de la Duo Max organisée par le CNTL-Marseille ce samedi 2 juillet à 5h19, le Class40 Centrakor marque une nouvelle victoire dans son jeune mais déjà brillant palmarès. Une très belle performance pour cet équipage de haut vol qui avait déjà remporté la première étape entre Marseille et Barcelone, malgré la pression sans relâche de HBF – Reforest’Action qui ne lui a laissé aucun répit. Blue007 en IRC et Yelkouan en Osiris remportent leurs catégories au terme d’une très belle et très compétitive course au large.

Class40 : la Med en double avant le Rhum
La taille et le talent de Mikaël Mergui n’ont d’égal que sa simplicité et sa gentillesse. A 1m90 et 41 ans, le régatier hyérois, très apprécié dans le milieu, a dans son escarcelle un palmarès fourni qui va de l’équipe de France de Match Race aux 52 Super Series en passant par des campagnes de l’America’s Cup. En 2022, il effectue un véritable virage du côté de la course au large avec comme objectif une participation à la Route du Rhum. Retour aux sources peut-être pour cet ancien Ministe qui a commencé à naviguer à l’âge de 4 ans et fait sa première transat avec ses parents. « Le début de cette deuxième étape de la Duo Max m’a rappelé l’époque où je faisais le Tour de France à la Voile » évoque avec plaisir le régatier aux 13 participations dont 2 victoires en amateur et en pro « C’était super chouette. On a quitté le quai de nuit et navigué toute la journée au ras des cailloux pour se protéger du courant et chercher les petits effets de site à chaque pointe en évitant les bancs de sable. On virait quand les crabes mettaient les casques ! » Pour la Duo Max, c’est Richard Robini – dit Tintin – avec qui il partage cette belle première place. « C’était l’occasion de continuer à découvrir le bateau qui a été mis à l’eau plus tard que prévu. En double, on voit beaucoup plus de choses parce qu’on mène le bateau à 110% alors qu’en solo on est plus à 80%. » c’est dire si les grands bords de reaching dans la brise entre Minorque et Barcelone dans la première étape, et à partir du cap Creus en direction de Marseille dans la seconde, ont été analysés au plus près par les deux navigateurs.
A noter que pas moins de cinq des Class40 qui participaient à la Duo Max dans le cadre du Trophée Méditerranée vont se retrouver au départ du Rhum le 6 novembre.


IRC et OSIRIS : des parcours plébiscités
Une des caractéristiques de la Duo Max, c’est de proposer à des équipages amateurs de pratiquer la course au large en double. Si la participation réduite en OSIRIS cette année a conduit les organisateurs du CNTL-Marseille à simplifier l’aller de la Duo Max « originale », qui s’est faite sans étape à Roses, tous les participants de la Duo Max + s’accordent à reconnaître l’intérêt du parcours. Que ce soit dans la première étape de 350 milles nautiques entre Marseille et Barcelone en contournant l’île de Minorque, ou dans la seconde de 190 milles de Barcelone à Marseille, les différentes zones météorologiques traversées ouvrent le jeu en permanence, avec des transitions à gérer, des possibilités d’options et des points de passage stratégiques comme Minorque ou le Cap Creus. « On a bien joué le flux de tramontane à l’ouest dans la première manche » explique Dominique d’Andrimont qui l’emporte sur Blue007 en IRC avec Michel Sastre, et garde un souvenir enchanteur du passage à Minorque et de la descente sur Barcelone « Sur la deuxième manche, on a fait une très belle entame. La suite était un peu plus compliquée avec beaucoup de courant contraire et le vent qui n’était pas comme prévu, mais le tout s’est terminé en beauté avec un finish sur Marseille qui s’est mieux passé que prévu : ils ont « ouvert l’écluse » et on est arrivé avec du vent ! ».
Philippe de Saignes et Antoine Servajean sur le J11s Yelkouan remportent haut la main la première étape courue entre brise et zones sans-vent, et gagnent en OSIRIS malgré une avarie de grand-voile sur la deuxième « Ce bateau a une particularité : même avec 3 nœuds de vent, si on ne fait pas d’erreur qu’on règle bien les voiles, on arrive toujours à le faire avancer. »

 


Duo Max+ Class40 général après 2 courses
1) Centrakor, Mikael Mergui, Richard Robini
2) HBF Reforest’Action, Kito de Pavant, Brice Decrisenoy
3) Everial, Stanislas Thuret, Fabio Muzzolini
6 inscrits

Duo Max+ IRC général après 2 courses
1) Blue007, Dominique d’Andrimont, Michel Sastre
2) Hathor 5, Paul Van Gaver, Patrick Van Gaver
3) Jeanne, Pierre-Henri Duffaud, Karine Arpin-Pont
10 inscrits

Duo Max « originale » OSIRIS général après 2 courses
1) Yelkouan, Philippe de Saignes, Antoine Servajean
2) Mage Energie – Demosthene, Pierre Benard, Donatien Brand
3) Magic Freeman, Pierre Sarasso, Maturin Schiano (DNS)
3 inscrits


Cercle Nautique et Touristique du Lacydon
Franck Recoing, président du CNTL
Yves Ginoux, vice-président du CNTL, responsable pôle voile
Francis Habert, responsable de la commission communication
Samuel Cartier, responsable des Evénements Nautiques

Duo Max 2022
Mathias Louarn, directeur de course Duo Max
Florence Baudribos, présidente du Comité de Course
Hélène Silve, présidente du Comité Technique
Tom Grainger, président du Jury

En partenariat avec le Reial Club Maritim de Barcelone

www.cntl-marseille.com
Facebook – CNTL-Marseille et Duo Max CNTL
Twitter – @CNTLMarseille
Instagram – cntlmarseille

Relations Presse
Maguelonne Turcat 06 09 95 58 91
magturcat@gmail.com

Photo Yohan Brandt

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bandeau.png.
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *