Retrouvez les actualités du club, toutes les news et évènements marquants de l’ Union National pour la Course au Large: Nuit de la Course au Large, Commodore’s Cup, Salon Nautique, etc…

La Trinité-Cowes by Actual : Victoire de Lady First III

Clap de fin sur la deuxième édition de La Trinité-Cowes by Actual inscrite au Championnat UNCL 2019 Manche – Atlantique. Malgré onze abandons majoritairement dus à un vent léger, la course a conquis les équipages grâce à son parcours très ouvert, ses splendides paysages et son organisation impeccable. Les coureurs reconnaissent et apprécient le professionnalisme des équipes de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer (SNT), ainsi que la bienveillance et la vigilance du directeur de course Yves le Blevec. Cette course hauturière est d’ores et déjà inscrite parmi les événements incontournables de la saison en Atlantique.

Jackpot pour Lady First III de Jean-Pierre Dreau qui s’adjuge la première place non seulement au scratch mais également en IRC Overall et IRC A. Sébastien Harinkouck (Amanjiwo) maîtrise de mieux en mieux son Frers 44 et prend la deuxième place au scratch devant Charlie Capelle (Acapella Proludic).

Philippe Girardin (Hey Jude) conserve son titre en IRC B, devant Bruno Salle de Chou (Eukem by X-Elles) et Exception 2 skippé par Patrick Ponchelet. Belle performance pour le skipper du J120 Hey Jude qui s’adjuge également la deuxième place en Overall.

Alain Peron (Un papillon contre l’Eczema) remporte la course en IRC Double. Dans cette catégorie, Philippe Baetz (Musix), décidément très en forme dans toutes les configurations cette saison, se place en deuxième position devant le duo mixte emmené par Jean-Louis Goblet (Galatée).

Le vainqueur 2018, Courrier Recommandé skippé par François Lamiot, monte sur le podium à la troisième place du classement Overall et en deuxième position en IRC A. Richard Fromentin (Leclerc Hennebont) complète le podium en IRC A.

Après un début de course très engagé, Charlie Capelle (Acapella Proludic), unique Multi 2000 inscrit, a joué de malchance et est arrivé avec plus de sept heures de retard sur le vainqueur. Le manque de vent et le courant l’ont contraint à mouiller par 50m de fond à quelques milles de l’arrivée, un gros bout de chalut s’est emmêlé dans l’ancre et ils ont perdu un temps précieux à s’en débarrasser.

Christophe Pratt – tacticien, en charge du projet Lady First III : « Nous sommes ravis d’être arrivés et d’avoir remporté cette course. C’était une première en Atlantique et en Manche pour ce troisième Lady First qui est sorti du chantier en août dernier. C’était aussi notre première grande course et nous avons vraiment bien fait de répondre à l’invitation de nos amis trinitains ! Nous étions quatorze à bord, un peu plus nombreux que d’habitude, il faut croire que le format a attiré les équipiers. Nous partons ensuite pour une campagne anglaise avec Cowes-Dinard, la Channel Race et la Fastnet Race et cette course a été un bon échauffement. Nous avons été extraordinairement bien accueillis par la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer, le parcours et les paysages sont splendides, l’organisation est géniale, La Trinité-Cowes by Actual est une course qui a de l’avenir ! »

 

Philippe Girardin – Hey Jude : « C’est une course superbe ! Une vraie course au large avec un parcours technique qui nous amène dans des endroits magnifiques comme le passage du Raz de Sein. Le bateau marche très bien depuis que nous avons un nouveau jeu de voile. Malgré un voilier typé croisière et un équipage purement amateur, en mettant beaucoup d’engagement à bord, on arrive à performer. L’utilisation de l’AIS a été primordiale, nous avions un tacticien en permanence devant l’écran pour anticiper les mouvements de la flotte et donc pouvoir contrôler au maximum. La stratégie adoptée fut prudente, notamment à l’approche du DST et cela a payé. Vivement la prochaine édition ! »

 

Nos membres font parler la poudre :

Ils étaient 9 membres du club à prendre le départ de cette superbe édition pour avaler le plus rapidement possible les 348 milles qui les séparaient de l’arrivée à Cowes. Présents dans toutes les classes IRC, certains ont hissé haut les couleurs du club devant plus de 40 concurrents. Philippe Girardin qui réalise une saison exceptionnelle cette année,termine deuxième Overall devant un autre de nos membres, Courrier Recommandé de Gery Trentesaux qui possède l’un des plus beaux palmarès au monde. Richard Fromentin en IRC A s’adjuge la troisième place et réalise une superbe performance avec son JPK 11.80. En Double, la classe la mieux représentée avec 23 unités, Alain Péron remporte l’épreuve en double avec son JPK 10.10 juste devant Philippe Baetz et son J112 très en forme, qui termine deuxième devant Antoine Croyère sixième. Cela augure de belles choses pour la suite de la saison !

Les équipages vont maintenant profiter de l’accueil qui leur est réservé au Royal Ocean Racing Club (RORC) et se préparer à traverser de nouveau la Manche pendant la Cowes-Dinard dont le départ sera donné le 12 juillet à 08h30. 197 bateaux IRC prendront le départ de cette édition qui s’annonce déjà comme exceptionnelle. Un record de participation depuis plus de 10 ans !

 

Les résultats

La cartographie

Facebook : @TriniteCowes

Duo Max + : Dans les coulisses du succès de la première édition

Imaginée cette année pour la première fois par le CNTL Marseille Vieux Port du 20 au 30 juin, la Duo Max + est une nouvelle course au large en double en Méditerranée entre la France et l’Espagne en deux étapes : une première manche de 350 milles nautiques à destination de Barcelone, via Minorque, et un retour de 190 mn en route directe. Retour sur une création originale qui a coché toutes les cases d’une véritable réussite.

Une nouvelle course hauturière

Alors que la Duo Max « originale » qui enregistrait cette année sa 13ème édition est bien ancrée dans les gènes de la course en équipage réduit en Méditerranée – une véritable tendance de fond dont elle a été l’un des événements précurseurs – plusieurs facteurs ont été déterminants dans l’avènement de la nouvelle épreuve, la Duo Max +. Dès 2016, les prémices se sont manifestées avec l’ouverture à l’initiative du CNTL d’un double classement, OSIRIS et IRC, permettant aux équipages qui le souhaitaient depuis de cumuler des points pour le Championnat Double Méditerranée UNCL. Le deuxième élément est indiscutablement le changement de catégorie de l’épreuve, passée cette année en RSO 3 (Règlement Spécial Offshore 3) à la demande de la Fédération Française de Voile. Cette requalification a impliqué quelques nouvelles contraintes pour les organisateurs – arrivée d’un directeur de course – comme pour les concurrents – obligation d’être en conformité avec le stage ISAF de survie, devenu obligatoire pour l’un des deux équipiers – mais elle a aussi ouvert la porte à la possibilité d’organiser des étapes plus longues et plus éloignées des côtes. Dernier élément déclencheur, la perspective de la Transquadra dont le départ Méditerranée sera donné de Marseille le 14 juillet 2020, épreuve en double pour laquelle les équipages en lices doivent se qualifier en pouvant faire valoir leur participation à une course de plus de 150 milles.

Oursy remporte la première édition !

Si les douze concurrents qui ont répondu présents à ce tout premier rendez-vous sont la preuve du bien-fondé de cette nouvelle épreuve, seul un vainqueur aura gravé son nom sur la première ligne. C’est l’Elan 350 Oursy qui a remporté le titre dans des conditions météorologiques qui resteront comme exceptionnellement favorables à la navigation en Méditerranée à cette saison de l’année, puisque le vent n’a pas manqué au rendez-vous lors de la première étape, la plus longue. Pour Didier Brouat et André Morante-Perez, qui courraient en tandem ensemble pour la première fois, cette victoire est à marquer d’une pierre blanche. L’équipage prenait le départ avec une pression spéciale puisque ce même bateau, mené par une autre paire de marins – Marc-Antoine Sulmon et Adrien Uhl – avait remporté la « classico » l’an dernier. Au-delà du plaisir de la « belle nav », les vainqueurs qui ont porté haut les couleurs du pôle course du CNTL, auront eu à gérer une pression qui ne leur aura pas été ménagée par les autres concurrents, et notamment celle de leurs frères de panne – et des frères à la ville – Erik et Pierre Lacoste à bord de leur redoutable Delher 36 Delos, vainqueurs en temps réel de la seconde étape et qui terminent second au général, ou du Figaro 2 Shamrock, mené de main de maitre par Bruno Maerten et Olivier Guillerot, qui complètent un podium entièrement siglé CNTL.

RALF TECH CHRONOMETREUR OFFICIEL DE L’UNCL

La Duo Max + à l’heure de la performance : Prix UNCL by RALF TECH chronometreur officiel

Pour les vainqueurs de cette grande première, une dotation de prestige : une montre RALF TECH WRX Pirates Shadow. Il y a 15 ans, RALF TECH a embarqué dans le monde de l’horlogerie avec l’ivresse du sel et des embruns dans son ADN.

La marque française qui avait fait sa renommée dans la plongée a fait son entrée dans ce secteur en créant la montre championne du monde de profondeur avec l’exploit de Pascal Bernabé à – 330 mètres. Aujourd’hui, la signature horlogère dont les qualités marines sont unanimement reconnues accompagne les plus grands noms de la course au large : Armel Le Cléac’h, Thomas Coville, François Gabart ou Michel Desjoyaux. « Notre engagement aux côtés de l’UNCL en qualité de chronométreur officiel était une évidence » explique Frank Huyghe, président de RALF TECH « Au-delà de la passion commune, notre souhait est de nous rapprocher au plus près de la réalité : on peut avoir un petit bateau et les mêmes exigences ! Notre marque est fière d’être au plus près de la pratique, et c’est pour cela que nous souhaitons être présents dans les salons nautiques, autant que dans ceux de l’horlogerie« . « L’Union Nationale pour la Course au Large a signé un partenariat pour deux ans avec RALF TECH » détaille Yves Ginoux, vice-président de l’UNCL  » Pour 2019, nous avons choisi quatre compétitions de course au large en Méditerranée et quatre autres en Manche-Atlantique pour créer un prix UNCL by RALF TECH. Nous partageons la même vision de la régate et nous voulons favoriser la pratique de la course au large. Nous sommes heureux que nos efforts servent au CNTL, organisateur de ce type de belle course avec la création cette année de la Duo Max +. »


Site internet www.cntl-marseille.com
Facebook  CNTL Marseille Vieux-Port et Duo Max CNTL

CNTL
Michel Graveleau, Président du CNTL
Mathias Louarn, directeur de course Duo Max 2019
Florence Baudribos, Présidente du Comité de Course
Hélène Silve, Présidente du Comité Technique
Tom Grainger, Président du Jury
En partenariat avec le Reial Club Maritim de Barcelone et le Port de Rosas

Communiqué de Presse du Vendredi 5 juillet 2019 – CNTL

Relations Presse
Maguelonne Turcat 06 09 95 58 91
magturcat@gmail.com

Photos Yohan Brandt
disponibles en HD sur demande

Une dernière journée de rêve qui marque la fin des Championnats d’Europe IRC 2019

L’équipage français du Farr 36 Absolutely II, skippé par Yves Ginoux, vice-président de l’Union Nationale pour la Course au Large et sous les couleurs du Cercle Nautique et Touristique du Lacydon (CNTL) Marseille, est le grand vainqueur du Championnat d’Europe IRC 2019 à Sanremo.

Le championnat, organisé par le Yacht Club Sanremo, qui a réuni plus de 40 équipages venant de tout le continent, s’est terminé en apothéose samedi avec trois superbes manches dans de véritables « conditions champagne ».

Si vendredi, le vent très léger a temporairement interrompu l’épreuve, obligeant les organisateurs à annuler la course côtière, samedi, le golfe de Sanremo a offert des conditions parfaites – 8 nds montant à 20 nds l’après-midi – avec trois courses très serrées qui ont couronné les nouveaux champions d’Europe. Des courses très disputées et physiquement difficiles.

Le titre de Champion d’Europe IRC 2019 a été décerné une fois de plus à un équipage français, celui d’Absolutely II skippé par Yves Ginoux, qui a également remporté le trophée corinthien disputé entre les classes IRC 3 et 4, marquant un triplé impressionnant pour un équipage familial. La deuxième marche du podium au classement général a été décernée à une autre équipe française, le GP42 Confluence Sopra skippé par Jean-Pierre Joly, tandis qu’une équipe Italienne de Sarchiapone Fuoriserie, l’IY 998 détenu par Gialuigi Dubbini a sauté sur la troisième marche du podium.

L’équipage français du Farr 36 Absolutely II, skippé par Yves Ginoux

« La semaine a été excellente, nous avons eu les conditions les plus variées, des jours de brise comme aujourd’hui et d’autres avec un vent très léger, où il faut rester concentré et constant. La flotte n’était pas si grande, mais le niveau était très élevé. » s’est réjoui Yves Ginoux. « C’était la première fois que je venais ici dans le cadre d’une compétition, le plan d’eau est parfait pour régater, très technique. Nous nous sommes régalés et nous avons hâte de revenir dans ce lieu magnifique pour tous les amoureux de la voile et de la régate.»

Remise des prix du Championnat d’Europe IRC 2019

Résultats par Classes:

IRC 0
1 – Team Vision Future – Jean-Jacques Chaubard – TP52 – France – YC de Toulon
2 – Freccia Rossa – Vadim Yakimenko – TP52 – Russia – YC Mosca
3 – Rowdy Too – Howard Dyer – TP52 – British Virgin Island YC

IRC 1
1 – Confluence Sopra – Jean-Piere Joly – GP 42 – France – S.N. Marseille
2 – Bewild – Renzo Grottesi – Club Swan 42 – Italy – C.V. Portocivitanova
3 – Ange Transparent – Valter Pizzoli – Swan 45 – Italy – Yacht Club de Monaco

IRC 2
1 – Sayann – Paolo Cavarocchi – First 40 – Italy – LNI Anzio
2 – Obsession – Mario Rosselo – First 45 – Italy – LNI Savona
3 – Vito 2 – Gian Marco Magrini – A40 – Italy – SNST

IRC 3
1 – Absolutely II – Yves Ginoux – Farr 36 – France – UNCL – CNTL Marseille
2 – Sarchiapone Fuoriserie – Gianluigi Dubbini – IY 998 – Italy -Yacht Club Sanremo
3 – Chenapan III – Gilles Caminade – A35 – France – Union National Course au Large

IRC 4
1 – Alkaid – Christophe Heurtault – JPK 10.10 – France – CNTL Marseille
2 – Faster 2 – Marcello Focosi – Italy – First 34.7 – CN San Vincenzo
3 – Racing Bee – Jean-Luc Hamon – France – JPK 10.10 – Club Nautique de Toulon

IRC European Championship : des conditions de navigation parfaites

Trois très belles manches ont définitivement lancé le Championnat d’Europe à Sanremo. Après un vent capricieux lors des deux premières journées de compétition qui permis à la flotte de plus de quarante voiliers de ne terminer qu’une manche sur un parcours raccourci lors de la deuxième journée, le Golfe de Sanremo a finalement livré hier pour la troisième journée, des conditions de navigation presque parfaites, si bien que les organisateurs ont pu lancer trois manches.

Le premier départ fut donné à 14 h 40, la flotte bénéficiant d’excellentes conditions de vent de secteur ouest de 8 à 9 nœuds. Il ne leur a fallu qu’un peu plus d’une heure pour parcourir le parcours de 8 milles (réduit à 6 milles pour les plus petits bateaux) et franchir la ligne d’arrivée, placée à quelques dizaines de mètres du brise-lames du port. Le groupe de tête est généralement formé par les puissants TP52, avec une très belle performance de Felci 61 ’Itacentodue et son tacticien l’Italien Andrea Casale.

Quelques minutes plus tard, le comité de course dirigé par Mario Lupinelli pu lancer la seconde manche de la journée. Le vent atteignant 16 noeuds vers 18 h 30, des conditions parfaites pour la troisième et dernière manche, mettant fin à une journée fantastique sur l’eau.

« Absolument fantastique, les conditions de navigation étaient parfaites. Nous ne nous attendions pas a pouvoir lancer trois manches aujourd’hui. Ensoleillé, mer plate, vent soutenu. En un mot, parfait ! Merci au comité de course pour l’organisation de ces trois manches. » A déclaré Vadim Yakimenko, propriétaire du TP52 Freccia Rossa, à son retour au ponton. « Nous avons remporté deux maches aujourd’hui. C’est très amusant de se battre contre d’autres TP52, c’est un peu comme une flotte monotype, vraiment très intéressant.”

Les manches d’hier ont non seulement assuré la validité du championnat (il en fallait au moins trois), mais elles ont également contribué à améliorer le classement des différentes catégories.

À la veille de l’avant-dernier jour, la classe IRC 0 est dominée par le TP 52 Freccia Rossa suivi de près par le Botin 52 Rowdy Too de Howard Dyer et l’équipe française de Team Vision Future, skippée par Jean-Jacques Chaubard. Avec deux victoires lors des deux dernières manches, l’équipage du GP42 Confluence Sopra DPMF du Français Jean-Pierre Joly conserve une légère avance dans le groupe des IRC1 suivi de près par le Swan 42 Be Wild de Renzo Grottesi et le Swan 45 Ange Transparent de Valter Pizzoli, respectivement en deuxième et troisième position.

Le First 40 Sayann skippé par Paolo Cavarocchi mène en IRC2 avec 4 points d’avance sur l’A40 RC Vito 2 de Gian Marco Magrini et du First 45 Obsession de Mario Rosselo. Dans la catégorie des IRC 3, la classe la plus représentée avec 14 participants, le Farr 36 Absolutely II d’Yves Ginoux remporte avec brio les trois manches de la journée. L’équipe française se place au sommet du classement avec 9 points d’avance sur l’Italian 998 Sarchiapone de Gianluigi Dubbini et sur le MAT1010 Flower Power de Karian Olsthoorn. En IRC 4, une autre équipe française a marquée des points, le JPK 10.10 Alkaid 3 du français Christophe Heurtault a remporté deux victoires aujourd’hui, ce qui lui a permis de prendre la première place au classement général devant deux équipes italiennes adeptes du plan d’eau, les deux First 34.7 Faster 2 de Marcello Focosi et Vulcano 2 de Giuseppe Morani.

Les résultats complets sont disponibles sur ce lien.

Les courses reprennent aujourd’hui dès 9h30. Les prévisions météorologiques prévoient un vent faible à moyen qui devrait progressivement augmenter et permettre à la flotte de courir au maximum trois manches.

Best of Day 3 vidéo – ©Alberto Origone/Yacht Club Sanremo

 

Toutes les informations sont disponibles sur ce lien

Communiqué de Presse – Sanremo, 28 juin 2019

Crédit photos : ©Alex Panzeri/ Yacht Club Sanremo

Notes pour la presse :

La tradition de la voile à Sanremo date du début du 20ème siècle, même si la Compagnia della Vela fut créée officiellement en 1920, le club organise des régates de haut niveau dès le début, et en 1956 devient “Yacht Club Sanremo”, tout en gardant le nom original.  En 1953 la I Compagnia della Vela participe à la création de la Giraglia, une course au large conçue par Pier Franco Gavagnin, Beppe Croce et Renè Levainville, qui deviendra tôt une des courses plus populaires en Méditerranée. Les activités du club sont dédiée à la voile légère aussi qu’à la course au large, et au cours des années le YCS a organisé plusieurs championnats nationaux et internationaux.

Le Yacht Club, ses pontons, l’école de voile, les bureaux et le restaurant sont situés sur le ponton nord du Vieux Port, tout près du cœur de la “ville des fleurs”. L’entrée du Club est enrichie par l’escalier royale du navire Augustus, daté de1927.

Pour plus d’informations :

Yacht Club Sanremo

Corso Nazario Sauro 32 – Molo Nord – 18038 Sanremo (IM) – Italy

Phone: +39 0184 503760

Email: segreteria@yachtclubsanremo.it

 

Contact presse :

Carla Anselmi

Mobile: +39 347 4632757

Email carlanselmi2@gmail.com

IRC European Championship 2019 : La patience récompensée

Les équipages et les organisateurs ont dû s’armer de beaucoup de patience avant de pouvoir lancer la première manche de ce Championnat d’Europe IRC. Bien que le signal d’alarme était prévu tôt hier matin, avec l’espoir d’obtenir une brise thermique, le vent ne pointa jamais le bout de son nez, laissant les équipages dans l’attente d’une éventuelle première manche. Finalement, une légère brise d’ouest oscillant entre 4 à 6 nœuds s’installa progressivement, ce qui permis au comité de course dirigé par Mario Lutinelli d’envoyer les plus de 40 voiliers sur l’eau.

Les classes IRC O, 1 et 2 ont pu prendre un départ vers 18h00, certains étant partis trop tôt, un rappel général fut déclenché. Cette première tentative a également vu un certain nombre d’incidents et de collisions, entraînant le retrait d’un bateau et plusieurs protestations dont le jury du débattre jusque tard dans la soirée. La deuxième procédure fut plus ordonnée ce qui permis d’envoyer rapidement l’ensemble de la flotte pour rallier la première marque du parcours côtier située à Capo Nero. Le vent aussi léger soit-il, maintenait les voiliers en mouvement.

Une fois la marque passée, de retour vers Sanremo, le vent diminua progressivement obligeant le comité de course à raccourcir le parcours, établissant la nouvelle ligne d’arrivée à proximité du vieux brise-lames du port de Sanremo, réduisant ainsi la longueur totale du parcours à 6.5 milles.

Le premier bateau à franchir la ligne d’arrivée, peu après 19h00, fut le TP52 Rowdy Too de Howard Dyer, suivi de deux autres TP52 : le russe Freccia Rossa de Vadim Yakimenko et l’Italien Macchia Mediterranea de Gianpiero Russo. Cependant, en temps compensé, c’est Freccia Rossa qui remporte la première manche du Championnat. Le voilier et leur équipage se succédaient lentement, le dernier bateau ayant franchi la ligne aux alentours de 20h00.

Suite à cette première manche validée, les leaders provisoires sont : Freccia Rossa en IRC0, l’Italien Ceccarelli 46 ‘MC Seawonder skippé par Andrea Zaoli en IRC1, le Français J111 Merlin de Michel Buffet en IRC2, le Grand Soleil italien 34, Sagola Aigylion en IRC3 et le First 34.7 Faster 2 en IRC4.

Après la course, les équipages ont été accueillis à l’historique Casinò di Sanremo pour un apéritif, où certains ont également tenté leur chance aux tables de jeu.

La flotte se réunira à nouveau pour le troisième jour du Championnat d’Europe IRC à 13h00. Les prévisions météorologiques annoncent plus de vent ce qui permettra d’envoyer certaines manches durant l’après-midi.

Toutes les informations sont disponibles sur ce lien

Communiqué de Presse – Sanremo, 26 juin 2019

Crédit photos : ©Alex Panzeri/ Yacht Club Sanremo

Notes pour la presse :

La tradition de la voile à Sanremo date du début du 20ème siècle, même si la Compagnia della Vela fut créée officiellement en 1920, le club organise des régates de haut niveau dès le début, et en 1956 devient “Yacht Club Sanremo”, tout en gardant le nom original.  En 1953 la I Compagnia della Vela participe à la création de la Giraglia, une course au large conçue par Pier Franco Gavagnin, Beppe Croce et Renè Levainville, qui deviendra tôt une des courses plus populaires en Méditerranée. Les activités du club sont dédiée à la voile légère aussi qu’à la course au large, et au cours des années le YCS a organisé plusieurs championnats nationaux et internationaux.

Le Yacht Club, ses pontons, l’école de voile, les bureaux et le restaurant sont situés sur le ponton nord du Vieux Port, tout près du cœur de la “ville des fleurs”. L’entrée du Club est enrichie par l’escalier royale du navire Augustus, daté de1927.

Pour plus d’informations :

Yacht Club Sanremo

Corso Nazario Sauro 32 – Molo Nord – 18038 Sanremo (IM) – Italy

Phone: +39 0184 503760

Email: segreteria@yachtclubsanremo.it

 

Contact presse :

Carla Anselmi

Mobile: +39 347 4632757

Email carlanselmi2@gmail.com

 

IRC European Championship 2019 : Fortes chaleurs et faibles brises

La journée d’ouverture du Championnat d’Europe IRC, qui s’est déroulée hier, organisée par le club nautique italien, le Yacht Club Sanremo, a démarrée sous un ciel ensoleillé, des températures caniculaires accompagnées par de très faibles brises.

La bulle haute pression planant au-dessus du sud de l’Europe bloque toute chance de vent sur le plan d’eau, le golfe de Gênes. Après le premier briefing du matin, qui a rassemblé les équipages au Racing Village, à côté du Yacht Club, le comité de course les a envoyés sur l’eau pour tenter de lancer une première course. Mais après quelques attentions, le vent ne s’est jamais matérialisé et les bateaux ont donc été rappelés à la marina. Puis finalement, après un autre long report, aux alentours de 17 heures, les organisateurs ont dû abandonner tout espoir et ont donc reporté les premières manches de la compétition.

Weekend Millionnaire skippé par Jean-Philippe Cau, président de l’UNCL

« Nous avons vraiment essayé de lancer une manche. À un moment donné, nous avons du vent d’Est entre 6 et 8 nœuds, on a pu lancer une procédure de départ, mais nous avons dû interrompre l’opération car le vent était trop instable et irrégulier pour disputer une course. » Déclarait le Président du Comité de course, l’italien Mario Lupinelli. « Malheureusement, dans l’après-midi, le vent n’a jamais dépassé 3 nœuds et n’a jamais été assez stable pour pouvoir lancer une manche. »

Dans l’espoir que la météo s’améliore aujourd’hui, les organisateurs ont programmé le premier signal d’alerte à 9h30, pour tenter de profiter de la brise thermique du matin.

Le championnat, ouvert aux bateaux jaugés IRC, comprend deux jours consacrés aux mesures et aux contrôles et cinq jours de course, un minimum de quatre courses côtières ou au vent / sous le vent et un offshore d’une durée approximative de 10 à 18 heures. Le premier rendez-vous officiel des participants est la cérémonie d’ouverture, prévue le lundi 24 juin, tandis que le vendredi 28, les équipages se réuniront dans les salles historiques du Casinò di Sanremo pour un dîner sous forme de buffet. Samedi 29, à la fin du dernier jour de course, le Yacht Club Sanremo accueillera la cérémonie de remise des prix.

Les Européens du CRI sont organisés par le Yacht Club Sanremo en coopération avec l’UVAI italienne (Unione Vela d’Altura Italiana) et le français UNCL (Union Nationale Course au Large). À la fin de la semaine, un trophée du Championnat d’Europe IRC 2019 sera attribué au vainqueur de chaque classe et un trophée spécial au vainqueur final, qui sera donc couronné Champion d’Europe IRC 2019. Un prix spécial sera remis à la meilleure équipe corinthienne des classes 3 et 4.

 

Toutes les informations sont disponibles sur ce lien

Communiqué de Presse – Sanremo, 25 juin 2019

Crédit photos : ©Alex Panzeri/ Yacht Club Sanremo

Notes pour la presse :

La tradition de la voile à Sanremo date du début du 20ème siecle, même si la Compagnia della Vela fut crée officiellement en 1920, le club organise des régates de haut niveau dès le début, et en 1956 devient “Yacht Club Sanremo”, tout en gardant le nom original.  En 1953 la I Compagnia della Vela participe à la création de la Giraglia, une course au large conçue par Pier Franco Gavagnin, Beppe Croce et Renè Levainville, qui deviendra tôt une des courses plus populaires en Méditerranée. Les activités du club sont dédiée à la voile légère aussi qu’à la course au large, et au cours des années le YCS à organisé plusieurs championnats nationaux et internationaux.

Le Yacht Club, ses pontons, l’école de voile, les bureaux et le restaurant sont situés sur le ponton nord du Vieux Port, tout près du coeur de la “ville des fleurs”. L’entrée du Club est enrichie par l’escalier royale du navire Augustus, daté de1927.

Pour plus d’informations :

Yacht Club Sanremo

Corso Nazario Sauro 32 – Molo Nord – 18038 Sanremo (IM) – Italy

Phone: +39 0184 503760

Email: segreteria@yachtclubsanremo.it

 

Contact presse :

Carla Anselmi

Mobile: +39 347 4632757

Email carlanselmi2@gmail.com

IRC European Championship 2019

L’un des événements clés de la voile en Europe se déroulera dans quelques jours seulement. Organisé par le Yacht Club de Sanremo en coopération avec l’UVAI (Unione Vela d’Altura Italiana) et l’UNCL (Union Nationale pour la Course au Large), l’’IRC European Championship 2019 prend place du 23 au 29 juin à Sanremo en Italie.

Une cinquantaine de bateaux sont inscrits, avec des équipes venant d’Italie, de France, de Suisse, du Royaume-Uni, de Russie et même des îles Vierges britanniques. Un plateau international pour un niveau élevé dans toutes les catégories. Il est intéressant de noter qu’à Sanremo, cinq TP52, parmi les bateaux les plus rapides et les plus spectaculaires du circuit international, vont se battre pour le titre : Rowdy Too avec Dyer Howard, le voilier Russe Freccia Rossa skippé par Vadim Yakimenko et représentant le Yacht Club de Moscou ; Gianpiero Russo à bord de Macchia Mediterranea du yacht club de Naples ainsi que les deux équipes françaises, Arobas 2 skippé par Gérard Logel et Team Vision Futur skippé par Jean-Jacques Chaubard qui a remporté le championnat d’Europe IRC 2017 à Marseille.

D’autres très bons bateaux ont confirmé leur participation, comme le FY61′ Itacentodue appartenant à Italo Calvini du Yacht Club Italiano de Gênes ou le Swan 60 Lorina 1895 skippé par Jean-Pierre Barjon. Les plus petites unités se battront aussi pour le titre, comme le Swan 45 Ange Transparent de Valter Pizzoli, qui évolue au Yacht Club de Monaco ou le bateau Italien 998F Sarchiapone Fuoriserie de Gianluigi Dubbini, qui est également membre du Yacht Club de San Remo et donc un expert du plan d’eau. L’UNCL sera bien représenté lors de cette édition 2019, par l’intermédiaire de son président, Jean-Philippe Cau qui skippera le Grand Soleil 37 Weekend Millionnaire, voilier bien connu des plans d’eaux Marseillais car son propriétaire et membre du club, Yves Ginoux, sera lui à bord de sa nouvelle monture Absolutely II un Farr 36 qui réalise un début de saison canon !

La liste complète des inscriptions est disponible via ce lien : https://www.yachtclubsanremo.it/wp-content/uploads/2018/09/iscritti-al-15-giugno.pdf

Articles précédents :
https://www.uncl.com/2019/04/10/irc-european-championship/sanremo-european-irc-championship-2019/
https://www.uncl.com/2018/05/22/irc-european-championship/plus-quun-an-avant-le-4eme-european-irc-championship/

Le championnat, ouvert aux bateaux hauturiers dont la jauge est approuvée par l’IRC, comprend deux jours consacrés aux mesures et aux contrôles et cinq jours de course, un minimum de quatre courses côtières et une course au large d’environ 10 à 18 heures. Le premier rendez-vous officiel pour l’ensemble des compétiteurs présents sera lors de la cérémonie d’ouverture, prévue le lundi 24 juin, tandis que le vendredi 28, les équipages se retrouveront dans les salles historiques du Casinò di Sanremo pour un dîner buffet. Samedi 29, à la fin de la dernière journée de course, le Yacht Club de Sanremo accueillera la cérémonie de remise des prix.

L’Italien Mario Lupinelli a été nommé président du comité de course, tandis que le jury international sera dirigé par Marco Cimarosti. Tous les bateaux participants seront amarrés sur les pontons du Yacht Club de Sanremo du 14 juin au 1er juillet, permettant ainsi aux fans de les voir de près.

A la fin de la semaine, un Trophée du Championnat d’Europe IRC 2019 sera remis au vainqueur de chaque classe et un Trophée Spécial sera remis au vainqueur Overall, qui sera donc sacré Champion d’Europe IRC 2019. Un prix spécial sera lui aussi attribué à la meilleure équipe corinthienne des classes 3 et 4.

 

Les Championnats d’Europe 2018 se sont déroulés à Cowes, sur l’île de Wight, organisés par le prestigieux Royal Offshore Racing Club (RORC), et ont attribué le titre à l’équipe de France J Lance 12 skippée par Didier le Moal.

** Vous trouverez ci-joint une sélection de photos du précédent Championnat d’Europe à Cowes.

Crédits photos : Paul Wyeth www.pwpictures.com

Notes pour la presse :

La tradition de la voile à Sanremo date du début du 20ème siecle, même si la Compagnia della Vela fut crée officiellement en 1920, le club organise des régates de haut niveau dès le début, et en 1956 devient “Yacht Club Sanremo”, tout en gardant le nom original.  En 1953 la I Compagnia della Vela participe à la création de la Giraglia, une course au large conçue par Pier Franco Gavagnin, Beppe Croce et Renè Levainville, qui deviendra tôt une des courses plus populaires en Méditerranée. Les activités du club sont dédiée à la voile légère aussi qu’à la course au large, et au cours des années le YCS à organisé plusieurs championnats nationaux et internationaux.

Le Yacht Club, ses pontons, l’école de voile, les bureaux et le restaurant sont situés sur le ponton nord du Vieux Port, tout près du coeur de la “ville des fleurs”. L’entrée du Club est enrichie par l’escalier royale du navire Augustus, daté de1927.

Le programme complet des courses 2019, avec avis de course et modules d’inscriptions est disponible (en italien) à ce lien: https://www.yachtclubsanremo.it/regate/

 

Pour plus d’informations :

Yacht Club Sanremo

Corso Nazario Sauro 32 – Molo Nord – 18038 Sanremo (IM) – Italy

Phone: +39 0184 503760

Email: segreteria@yachtclubsanremo.it

 

Contact presse :

Carla Anselmi

Mobile: +39 347 4632757

Email carlanselmi2@gmail.com

 

Speed Tests à la Duo Cat Amania 2019

La première étape de la Duo Cat-Amania a vu les cinquante équipages inscrits relier Le Crouesty à Port-Haliguen, Quiberon. Un parcours de 38 milles dans un vent entre 15 et 20 nœuds et sous un ciel dégagé et ensoleillé a permis à tous de vite se mettre dans l’ambiance de la course. Les conditions idéales ont même permis à Gilles Bricout, le Président du Comité de Course, de rallonger le parcours d’un bord de près pour le plus grand plaisir des coureurs. Le départ donné à 10h00 a posé les bases de la journée : une flotte le couteau entre les dents.

Le vainqueur 2018, Philippe Girardin (Hey Jude) semble bien décidé à réaliser un doublé. Il profite de conditions idéales pour son J 120 et prend la tête de la flotte. Le podium du jour se trouve dans un mouchoir de poche, et Philippe Girardin est suivi de très près par ses adversaires en Sun Fast 3600 : Bernard Mallaret et François le Guern sur Tip. En troisième position, Xavier Cruse et Gaëtan Zulian (Crew’s Control – A35) se tiennent en embuscade.

Malheureusement pour Antoine Croyère et Richard Massiot (Hey Joe), une erreur du duo Paolo et Mattéo Mangione (Ciao Ciao) leur coûte cher. Suite à un abordage de ces derniers, un trou dans la coque de l’A35 du Président de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer (SNT) remet sérieusement en question sa participation à la suite de la course.

Arrivés à 16h00, les coureurs ont pu profiter de la fin de journée sur la presqu’île. La journée s’est terminée autour d’un repas convivial au Yacht Club Quiberon (YCQ), où les coureurs et l’organisation du Yacht Club Crouesty Arzon (YCCA) ont refait la nav’ du jour.
Aujourd’hui, départ direction Lorient dans des conditions beaucoup plus légères qui ne permettront de faire un choix de parcours qu’au dernier moment.

Jean-Philippe Cau, président de l’UNCL et skipper de Of Course (Ofcet 32) : « C’était une journée super agréable. Nous sommes partis à l’heure, avec des conditions et un parcours parfaits. Il y avait des bateaux partout dans la baie de Quiberon que nous avons traversée plusieurs fois. Passer à la Vieille par une journée pareille, c’est vraiment top. Ce sont de vraies belles images, des régates comme celle-ci nous aimerions en faire plus souvent. La plateau est relevé et les plus rapides dans ce genre de vent, comme les JPK 10.80 ou les J 120, ont su tirer leur épingle du jeu. La moindre erreur se paye cash dans ce genre de flotte, les conditions sont sportives et exigeantes, c’est très complet. Nous avons d’ailleurs fait une erreur tactique qui nous coûtent cher à l’arrivée, mais c’est le jeu de la régate! La convivialité est toujours de mise, c’est sympa de discuter entre nous à la fin de la journée et comme toujours nous sommes très bien accueillis ».

Les résultats

www.duocatamania.com
Site du YCCA
Facebook: @DuoCatAmania
Twitter: @DuoCatAmania #DuoCat19

 

Crédit photo libre de droit presse : Sylvain Huet

Communiqué de presse – 16 juin 2018

 

SNIM 2019 : une édition de tous les records

La 54e Semaine Nautique Internationale de Méditerranée organisée par la Société Nautique de Marseille aura réuni 139 bateaux dont 98 équipages en IRC, 1000 marins, une participation record pour 4 jours de régates intenses et ventées à Marseille, le futur plan d’eau des Jeux Olympiques 2024.

Pierre Sathal, Président de la Société Nautique de Marseille, se réjouit de cette nouvelle édition : « Malgré un vent atypique à Marseille, nous avons bénéficié d’excellentes conditions, offrant de nombreuses options tactiques et de très belles courses aux équipages. Le bilan est exceptionnel, nous enregistrons une hausse de participation qui témoigne de l’engouement pour cette compétition phare et conforte la Société Nautique dans son rôle d’organisateur de régates d’excellence. »

Une SNIM particulièrement ventée, notamment lors de la Grande Course qui a été remportée toutes classes par Bogatyr, le JPK 10.80 d’Igor Rytov, gagnant ainsi la montre RALF TECH WRX A Hybrid mise en jeu par l’UNCL avec son chronométreur officiel RALF TECH.

TONNERRE DE GLEN – Eric Daher : « Les conditions étaient agréables, pas trop froid et mer belle, super SNIM. On s’amuse beaucoup, c’est top. On essaye d’être performants mais aussi prudents car la saison est longue. On fait cette année le circuit anglais, Tour de l’Ile de Wight, National anglais IRC, Cowes Dinard, Channel Race et enfin le Fastnet. Le 9 juin nous ferons le tour de Porquerolles, embarquerons le bateau sur un camion pour, le 29 juin, faire le tour de l’Ile de Wight. Nous serons heureux de représenter la Nautique sur la Manche, avec Lady First. »

HATHOR V – Paul Van Gaver : « Je fais la SNIM en duo avec mon neveu Arnaud, le programme IRC duo méditerranée de l’UNCL et aussi deux courses offshores, la Giraglia et la DuoMax. Tout cela pour préparer la Transquadra avec mon frère, qui partira de Marseille en 2020 ».

Cette 54° édition a une fois de plus offert une superbe ambiance sur les pontons et en mer grâce notamment au travail remarquable des bénévoles, des équipes de la FFV mais aussi au club de la Nautique qui réalise chaque année un travail fabuleux ! En avant pour la 55 ème SNIM !

 

IRC 0 – 5 bateaux – 7 courses : Avec ce nouveau TP 52 (ex Sled) Team Vision Future de J.J. Chaubard a une nouvelle fois dominé la classe IRC 0 malgré les belles courses d’Alizée, Arobas, Teasing Machine et Lady First 3..
1/ Team Vision Future – 6 pts
2/ ALIZEE- 13 pts
3/ AROBAS 2 – 15 pts

IRC 1 – 7 bateaux – 7 courses : Lors de la dernière course courue lundi, Imagine (Sydney 43 GTS) de G. Argelies s’empare de la 1ère place au détriment de Confluence Sopra DPMF (GP 42) de J.P. Joly tandis que Tonnerre de Glen (Ker 46) complète le podium.
1/ IMAGINE – 12 pts
2/ CONFLUENCE SOPRA DPMF – 13 pts
3/ TONNERRE DE GLEN – 16 pts

IRC 2 – 19 bateaux – 8 courses : Là aussi l’ultime course a été déterminante et Rivas Yachting (First 40) voit s’échapper la 1ère place au profit de l’équipage russe d’Adrénaline (Sydney 46), l’A 40RC Vito 2 finit 3ème.
1/ ADRENALINE – 16 pts
2/ SLOUGHI RIVAS YACHTING – 17 pts
3/ VITO 2- 20 pts

IRC 3 – 21 bateaux – 8 courses : domination de l’excellent équipage russe de Bogatyr (JPK 1080) devant l’A 35R Chenapan 3 mené par Gilles Caminade et le Mumm 36 Absolutely II skippé par Yves Ginous, tous deux membres UNCL.
1/ BOGATYR – 10 pts
2/ CHENAPAN 3 – 17 pts
3/ ABSOLUTELY II – 23 pts

IRC 4 – 23 bateaux – 9 courses : Belle course de l’expérimenté équipage de Ar Wech All (JPK 10.10) devant un autre JPK toulonnais et un surprenant Elan 37 .
1/ AR WECH ALL – 12 pts
2/ RACING BEE – 21 pts
3/ GODZILLA 2 – 33 pts

IRC SOLO – 9 bateaux – 6 courses : Guy Claeys et son JPK 10.10 poursuit sa moisson de victoires en solo mais Franck Paillet et son SF 3200 résiste encore.
1/ ESPRESSO – 5 pts
2/ HOKUA / VILLE DE LA LONDE – 9 pts
3/ FIGOLO – 18 pts

IRC DUO – 14 bateaux – 7 courses : Prélude à l’épreuve des JO (?), un équipage mixte gagne en Duo avec Leon 4 (Sandrine Revil et Daniel Dupont), encore un JPK 10.10 aux avants postes devant l’A 31 très bien mené de Pierre Perdoux et Pierre Grosgogeat.
1/ LEON 4 – 10 pts
2/ ILOGAN – 11 pts
3/ ROSTANBAR 2 – 19 pts

 

SNIM 2019 – JOUR 4 – Vidéo

Crédit photos :  @Pierik Jeannoutot

Retrouvez toutes les dernières informations et images sur le site de la Nautique : https://www.lanautique.com/regate/snim-2019/

 

Un Spi Ouest France estival pour les 440 équipages engagés

Première épreuve de la saison en IRC organisée par le journal Ouest-France et la Société Nautique de La Trinité-sur-Mer, le Spi Ouest-France est devenu au fil des ans la plus grande régate de voiliers habitables d’Europe au printemps, mêlant amateurs et professionnels, monocoques et multicoques, monotypes et voiliers de série IRC et Osiris Habitable.

Il aura fallu beaucoup de patience et d’abnégation pour les 440 équipages engagés lors de la 42ème édition du Spi Ouest France Destination Morbihan comptant pour le Championnat UNCL 2019 Manche – Atlantique. Un soleil omniprésent et des températures estivales ont accompagnées les coureurs durant les quatre jours de régates. Le vent aura été aux abonnés absents durant les deux premières journées avant de pointer le bout de son nez pour offrir des conditions idéales aux régatiers. Les IRC sont venus en nombre cette année ! 64 équipages et 50 doubles étaient présents soit 114 voiliers, une très belle réussite.

Spi Ouest-France Destination Morbihan 2019 . Course de bateaux à voiles de la Société Nautique de La Trinité-Sur-Mer SNT . 1ère journée du SPI 2019 le vendredi 19 Avril . Zone E , départ des bateaux IRC double .

Zone Saint-James (IRC A, IRC B, IRC C, Osiris 1)
Les 80 bateaux de ce rond ont couru 4 manches entre parcours côtiers et construits. La catégorie des IRC B n’aura vu que le tableau arrière du 40.7 Pen Koent, largement premier au classement général, avec à son bord Emmanuel Le Men et son père Maurice, 90 ans et 30 ans de Spi dans les bottes ! Deuxième au général, l’équipage normand de Raging Bee, un JKP 10.80, s’est bien battu avec à son bord deux stars de la course au large, Nicolas Lunven vainqueur de la Solitaire du Figaro 2009 et 2017, et Alexis Loison, 13 Solitaire à son actif. Même combat acharné en IRC C entre les deux X 333 Menuiseries.fenêtre.fr. et Atrox qui termine premier. Enfin, l’avion de chasse Paprec Recyclage, TP 52, en IRC A rafle la mise devant Saga, un Nelson Marek 471 construit aux USA et Codiam, un Grand Soleil 43.

Zone Equi’Thé (IRC Double, Multi 2000, Mini 6,50, Figaro 2)
50 inscrits en IRC double, 3 nouveautés fraîchement sorties de chantiers (JPK 10.30, Sun Fast 3300, J99) et des régates passionnantes ! Les conditions météo de ce 41ème Spi Ouest-France n’ont pas été de tout repos pour ces duos qui ont autant manœuvré que « tactiqué ». Finalement, c’est le JPK 10,80 LS Resa qui termine sur la plus haute marche du podium devant Le Sun Fast 3300 Sapristi ! On notera la jolie 3ème place d’Olivier Grassi et Fred Duthil à bord du flambant neuf J/99 Grassi, grâce à leur victoire sur la dernière manche de ce lundi. Les équipages de Figaro 2 en double se sont amusés comme des fous à découvrir les manettes de ce monotype de course au large. C’est Immonew qui termine devant avec 4 victoires sur 4 manches courues devant C-Magic et Voilerie HSD. Chez les Mini 6.50, Erwan Le Mene sur Rousseau Clôtures a régné en maître en gagnant toutes les courses. Enfin, le Formule 40 de Christophe Boucault devance Aberzen, Dragonfly 920 et Akila, Bandit 800.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Doubles à l’honneur : Prix UNCL by RALF TECH

La remise du prix UNCL by RALF TECH a récompensé dimanche après-midi à la Trinité sur mer en présence de Jimmy PAHUN, député du Morbihan, ami de l’UNCL et fin régatier, le vainqueur de la catégorie IRC Double lors du Spi Oues-France Destination Morbihan 2019. Le duo composé de Louis Lagadec et Olivier Burgaud a dominé les débats de bout en bout durant les quatre jours de régates. C’est peut dire car le JPK 10.80 remporte cette édition dans une classe extrêmement relevée ou 50 bateaux étaient engagés. Ils terminent devant les deux derniers nés, le tout nouveau Sun Fast 3300 du chantier Jeanneau skippé par Alexandre Ozon (vainqueur de la dernière Transquadra) et le J 99 du chantier J Composites skippé par Olivier Grassi et Fred Duthil. Très belle performance de la part de ce duo qui repart avec une montre flambant neuve offerte par notre partenaire Ralf Tech.

On soulignera les très belles performances de nos membres lors de cette édition 2019. Ils étaient 18 à prendre le départ !  Jean Claude Nicoleau (Codiam) termine troisième des IRC A juste devant Didier Gaudoux (Lann Ael 2) cinquième. En IRC B, Philippe Baetz (Musix) s’octroie une superbe troisième place juste devant Noel Racine (Foggy Dew) dixième, Philippe Girardin (Hey Jude) quatorzième et Benoit Rousselin (Delnic) dix-neuvième. Concernant les IRC C, Philippe Pilate réalise une performance majuscule décrochant la quatrième place avec General Tapioca suivi de Jean-Yves Catrou (Barouf) cinquième, Claude Charbonnier (Sibelius) huitième, Jean-Claude Merlivat (Minipyge) dixième, Yves Lambert (Persephone) quatorzième, Jean-Philippe Haag (Garance) seizième et Thierry Demazancourt (Arcane) vingt-et-unième. Chez les Doubles, Penny Aubert (Georgia) décroche la cinquième place devant Xavier Cruse (Crew’s Control) quatorzième et Jean-Philippe Cau (Of Course) vingt-troisième. Vous avez tous hissé au plus haut les couleurs du Club !

 

 

Retrouvez toutes les informations sur le site de Ouest-France.fr

Crédit photos : ©Photo : Thomas Bregardis /Ouest-France

                          ©Photo : David Ademas /Ouest-France