DRH

Drheam Cup 2020 – Première course toutes classes de l’année et première des Championnats UNCL 2020

La DRHEAM-CUP, officiellement labellisée GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE, a pris le départ dimanche dernier 19 juillet pour un parcours inversé entre Cherbourg-en Cotentin et La Trinité-sur-Mer.

Ils étaient 94 bateaux à s’élancer de Cherbourg, avec des pros comme des amateurs : trimarans Ultim, Multi50, Class40, Figaro Bénéteau 3 en solo ou en double, IRC équipage, IRC double, Multi 2000, Grands monocoques, Yachts classiques.

En raison des faibles vents annoncés en Mer d’Irlande, les grands parcours ont été raccourcis samedi après-midi par le comité organisateur. Pour les IRC, les Figaro 3 et les classiques rien ne changeait. Les passages du Fastnet pour les Multi50, Class40, Grands Monocoques, Multi 2000 ont été supprimés, tout comme celui de l’île de Man pour les Ultimes. « Nous avons cependant voulu garder la philosophie des parcours prévus en fixant des waypoints en Mer Celtique », expliquait Hervé Gautier.

Pour cette première épreuve du Championnat UNCL 2020 Overall et Duo, la flotte IRC était la plus importante et représentait près de la moitié des bateaux, toutes classes confondues, avec 41 coursiers en lice, dont 27 en double.

Une course dans la course dans la catégorie DRHEAM-CUP 400 (428 milles) avec les Figaro 3, et les IRC Équipages et Duo.

Les conditions au final ont été variées mais bien toniques et il fallait être en forme pour se donner à fond pendant plus de 2 jours !

En IRC, le plus rapide à atteindre la Trinité sur Mer a été le tenant du titre 2018 en équipages, Amanjiwo, un Frers 44, plus gros coefficient IRC de la flotte, skippé par Sébastien Harinkouck, avec un temps de course de 2 jours 4 heures 7 minutes et 48 secondes. Moins d’une heure après, l’équipage de Lann Aël mené par Didier Gaudoux passait la ligne au large de La Trinité-sur-Mer, suivi par Jacques Pelletier sur Qualiconsult. Au classement en temps compensé toutes classes IRC, le plus important, c’est Lann Aël qui prend la première place devant le JPK 11.80 Fastwave 6 d’Eric Fries, nouveau venu sur le circuit et le J111 SL Energies le bateau Cherbourgeois de Laurent Charmy.  On retrouve Qualiconsult en 5ème position derrière Leclerc Hennebont de Richard Fromentin.

Si les ‘gros’ IRC en équipage ont trusté les premières places en Overall, les IRC double ont été impressionnants jusqu’à Penmarch où une bulle a fermé la barrière devant leurs étraves. Dans ce groupe très fourni de JPK 10.30, Sun Fast 3300, Figaro 2, JPK 10.80, le suspens a duré jusqu’au bout pour savoir qui allait franchir le premier la ligne d’arrivée.

On retrouvait sur cette troisième édition les vainqueurs des deux précédentes, Patrice Carpentier en 2016 (Groupe 5) et Alain Duvivier en 2018 (Hagat L’Hirondelle), qui avaient affaire à forte concurrence, avec notamment le lauréat de l’édition 2018 Guy Claeys (Expresso, JPK 10.30). Mais il fallait aussi compter sur Noël Racine et son nouveau Foggy Dew ainsi que Jérôme Croyere sur C Magic, un Figaro 2.

Du beau monde, il y en avait avec beaucoup de bateaux neufs, des concurrents morts de faim et des qualifications pour la Cap-Martinique ou la Transquadra en ligne de mire.

La tête de flotte s’est livrée à une belle bataille stratégique au large du Finistère Sud, avec un avantage à l’option du large choisie par C Magic de Jacques Croyère et Eric François. Les coureurs nous ont fait vivre un finish à haut suspens puisque les quatre premiers sont arrivés en 3 minutes ! Un petit mouchoir de poche. C’est Raging-Bee, mené par deux jeunes skippers Cherbourgeois, Pierrick Letouzé et Arthur Richer, qui après un coup de collier décisif coupe la ligne en tête. Ils étaient suivis de très très près par les Sun Fast 3300 britanniques Leyton (Henry Bomby/Jules Salter) et Gentoo (James Harayda) et Expresso (Guy Claeys/Luce Molinier).

 

En temps compensé cela donne :

Expresso 1er  IRC Double, 6è Overall

Gento (J. Harayda) 2è IRC Double, 7è Overall

Leyton 3è IRC Double, 8è Overall

Foggy Dew (N. Racine) 4 ème IRC Double, 10è Overall

 

Une très belle course qui aura fait vibrer les cœurs. C’est ce que nous confiait Patrice Carpentier (Groupe 5) au départ de Cherbourg : « Depuis la première, je suis fidèle à la DRHEAM-CUP, jai d’ailleurs été le premier inscrit ! En plus, cette année, je vais étrenner mon nouveau bateau, un JPK 960 que j’ai racheté en Irlande, il est très marin et facile à mener. En IRC double, il y a beaucoup de beau monde, c’est un format qui marche bien, pour des amateurs, c’est l’idéal. » Une course qui lui aura bien réussi puisqu’il se classe 7è en temps compensé au classement IRC Double et 13ème Overall.

Une course aussi dont l’UNCL peut être fière, puisque la grande majorité des vainqueurs IRC en équipage comme en double fait partie de ses membres.

 

Dans les autres catégories, c’est sans surprise que le Maxi Edmond de Rothschild s’est imposé en Ultime sur la DRHEAM-CUP 1100. Premier à franchir la ligne d’arrivée au large de La trinité-sur-Mer mardi à 10h30, il accroche ainsi un nouveau succès à son tableau de chasse. Le duo Franck Cammas/Charles Caudrelier, aura passé toute la course en tête, faisant la différence d’entrée, le long des côtes nord du Cotentin devant Sodebo Ultim 3 (Thomas Covile) et Actual Leader (Yves Le Blevec) qui complète le podium. Entre ces trois équipages, le match s’est avéré disputé et passionnant. C’est la tactique des courants dans des conditions météo très variées au passage de Shambles, qui a bien fonctionné et permis de créer l’écart.

Côté DRHEAM-CUP 700-Multi50 (615 milles) : Solidaires en Peloton-ARSEP, mené par Thibaut Vauchel-Camus et son équipage, s’impose pour la deuxième fois. L’avantage sur ses poursuivants Leyton (Arthur le Vaillant) et Cela (Erwan Leroux) s’est joué lors de la première nuit le long des côtes anglaises avec des moyennes de 30 noeuds au compteur.

Une victoire scellée mardi à 13h26’24 après 2 jours 26 minutes et 24 secondes de course.

 

DRHEAM CUP 700- Multi 2000

A la tête d’un équipage 100% handi, Fabrice Payen, le skipper de Team Vent Debout l’emporte d’une petite heure sur No Limit (Yann Marilley) et Jess (Gilles Buenkenhout)

Parcours DRHEAM CUP 400 (428 milles)

En Figaro Solo, c’est l’anglais Sam Goodchild sur Leyton qui passe la ligne d’arrivée en tête, moins de 50 minutes devant son rival Bretagne CBM Espoir mené par Tom Laperche.

C’était serré, très serré pour les Figaro Double. Après 2 jours 2 heures 51 minutes et 40 secondes, seules 5 petites minutes et 14 secondes donnent la victoire à Guyot Environnement (P. Leboucher/B. Mariette) sur Smurfit Kappa-Concarneau (T. Dolan/F. Jambou)

 

Un coup de chapeau particulier à Cigare Rouge, l’ancien bateau de Jean Luc Van den Heede et de Catherine Chabaud, qui a participé à quatre Vendée Globe et court aujourd’hui sous les couleurs de l’association « Océan, bien commun de l’Humanité ».

Crédit photo : © Thierry Martinez.

Site internet : https://drheam-cup.com

 

 

Retrouvez ici les Calendriers des Championnats UNCL 2020

Retrouvez ici les Règlements des Championnats UNCL 2020

 

Drheam Cup Cherbourg-La Trinité 2020

La troisième édition de la DRHEAM-CUP aura bien lieu ! La Fédération Française de Voile ayant confirmé le 10 juin son avis favorable.

Après des échanges avec les autorités compétentes, la voie est désormais libre pour obtenir les accords des autorités préfectorales et lancer ainsi la première grande course multi-classes de la saison, le dimanche 19 juillet.

Ce sera la deuxième régate de la saison au calendrier des Championnats UNCL 2020 Manche-Atlantique Overall et Duo après La Trinité Cherbourg.

Les voiliers IRC qui auront participé à cette première épreuve, pourront rallier leurs ports d’attaches de Bretagne Sud.

Les régatiers emprunteront un beau parcours entre sud de l’Angleterre, pointe de l’Irlande, et un final en Bretagne sud. L’organisation a tout mis en œuvre pour que l’événement ait lieu. Trois parcours entre Cherbourg-en-Cotentin et La Trinité-sur-Mer seront proposés, ouverts aux Ultimes, Imoca, Multi50, Class40, Multi 2000, Open grands monocoques, IRC, Yachts Classiques et aux Figaro Beneteau.

Un avenant à l’Avis de Course a été publié pour officialiser les changements intervenus.

En ce qui concerne les équipages, il stipule : « Pour les bateaux courant en équipages, le nombre d’équipiers devra être adapté au minimum nécessaire pour la conduite du bateau en mode « course », dans la limite du nombre de personnes autorisées pour le type de bateau considéré, ce nombre relevant de la seule décision et de la seule responsabilité du skipper ».

Le programme :

  • Jeudi 16 juillet : arrivée des bateaux à Cherbourg-en-Cotentin*
  • Vendredi 17 et samedi 18 juillet : contrôles jauge et sécurité
  • Dimanche 19 juillet : départ de la DRHEAM-CUP
  • A partir du mardi 21 juillet : arrivées à La Trinité-sur-Mer

Inscriptions :

https://drheam-cup.com/inscriptions/skipper-register/

Retrouvez ci-dessous les documents de course :

Avis de Course : https://www.uncl.com/wp-content/uploads/2020/06/2019-11-27-AVIS-de-course-2020-FR-GB-Web.pdf

Avenant N°1 : https://www.uncl.com/wp-content/uploads/2020/06/2020-03-18-DC2020-AVENANT-1-0FR.pdf

Avenant N°2 : https://www.uncl.com/wp-content/uploads/2020/06/2020-06-17-DC2020-AVENANT-02_FR.pdf

Retrouvez ici les Calendriers des Championnats UNCL 2020

Retrouvez ici les Règlements des Championnats UNCL 2020

DRHEAM-CUP Cherbourg – La Trinité 2020 : premier Open de France de course au large

Après deux éditions couronnées de succès, LA DRHEAM-CUP franchira un palier supplémentaire en 2020, puisqu’elle célébrera le premier OPEN DE FRANCE de COURSE AU LARGE, concrétisant davantage la volonté de l’organisateur DRHEAM-PROMOTION, d’en faire une épreuve ouverte à tous. Dans cette optique, un troisième parcours, la DRHEAM-CUP 1100, sera proposé aux trimarans Ultimes.

Créée en 2016, la course fêtera en 2020 sa troisième édition, LA DRHEAM-CUP CHERBOURG-LA TRINITÉ, sur un parcours inversé par rapport au cru 2018, à savoir un départ de Cherbourg-en-Cotentin et une arrivée à La Trinité-sur-Mer (18-27 juillet). Inscrite au Championnat UNCL 2020 Manche – Atlantique, cette troisième édition, tout en continuant à s’appuyer sur le triptyque « compétition, partage, fête » qui a contribué au succès des deux précédentes, sera marquée par une innovation majeure, puisqu’elle célèbrera le premier OPEN DE FRANCE de COURSE AU LARGE.

« Depuis sa création, la DRHEAM-CUP se revendique comme une grande Course au Large « OPEN » ouverte à tous les bateaux, des Mini 6.50 aux grands multicoques, à tous les formats, solitaire, double et équipage, et à tous les publics, amateurs et professionnels. Ce principe fondateur auquel je suis très attaché, est renforcé par cette labellisation OPEN DE FRANCE de COURSE AU LARGE. », explique Jacques Civilise, créateur et organisateur de l’épreuve.

A ce titre, l’organisateur de la DRHEAM-CUP CHERBOURG-LA TRINITÉ, en plus de récompenser les vainqueurs par classe, remettra quatre trophées spéciaux OPEN DE FRANCE de COURSE AU LARGE : au premier monocoque et au premier multicoque de la DRHEAM-CUP 700 (parcours de 740 milles), au premier bateau de la DRHEAM-CUP 400 (parcours de 430 milles) et au premier multicoque de la DRHEAM-CUP 1100. Un nouveau parcours de 1100 milles, également très technique, avec passages par Wolf Rock, l’île de Man et le Fastnet, sera proposé aux trimarans Ultimes, illustration de cet esprit « OPEN » véhiculé par la DRHEAM-CUP CHERBOURG-LA TRINITÉ.

Cette volonté d’ouverture se retrouve aussi dans une complémentarité exemplaire entre les quatre grands Yachts Clubs associés à la course : le Yacht Club de France, nouveau club-support Autorité Sportive Organisatrice, l’UNCL-Union Nationale pour la Course au Large, partenaire sportif, le Yacht Club de Cherbourg et la Société Nautique de La Trinité-sur-Mer, sous l’égide de la Fédération Française de Voile. « Je les remercie tous chaleureusement, car mon rêve, ou plutôt mon « DRHEAM », depuis le début, est d’imaginer un grand événement, fruit d’une vraie synergie entre ces belles forces vives de la voile en France.»

Jean-Philippe Cau, président de l’UNCL, a confié : « L’UNCL, partie prenante de la course au large, est ravie de s’associer avec le Yacht Club de France pour faire de la DRHEAM-CUP une belle épreuve qui, se tenant les années paires, a toute sa place pour s’inscrire dans la voie tracée outre-Manche par la Rolex Fastnet Race, en réunissant amateurs et professionnels, avec à sa tête un animateur, Jacques Civilise, qui met beaucoup d’énergie dans son organisation. »

Philippe Héral, Président du Yacht Club de France ajoute : « Depuis plus de 152 ans, le Yacht Club de France reste fidèle à sa vocation qui en justifie le rayonnement : concourir au développement de la navigation de plaisance sous toutes ses formes ; en croisière comme en course, défendre et promouvoir les valeurs de solidarité, de courtoisie et d’élégance morale qui animent tous les gens de mer.

Cette démarche s’inscrit dans une volonté affirmée du Yacht Club de France d’une plus grande implication dans le domaine de la course au large. Je ne doute pas qu’avec ses partenaires naturels le Yacht Club de France, par son autorité, sa notoriété, son expérience et la passion partagée de ses membres, saura créer une dynamique propre à rendre cette course encore plus séduisante et appréciée du monde de la course au large et de l’ensemble des navigateurs de plaisance. » 

 « Un tel évènement ne pourrait avoir lieu sans l’engagement fort de grands partenaires, que je remercie tout aussi chaleureusement », poursuit Jacques Civilise.

En premier lieu la Ville de Cherbourg-en-Cotentin, dont le Maire Benoit Arrivé souligne : « Le choix de Cherbourg-en-Cotentin par les plus grands organisateurs de courses n’est pas un hasard. Avec Port Chantereyne, nous bénéficions du plus important port en eau profonde de la Manche, protégé par l’une des plus grandes rades artificielles du monde, au sein d’un bassin nautique exceptionnel, ouvert notamment sur les îles anglo-normandes… Notre ville possède des atouts nautiques incomparables, complétés par une filière nautique et navale structurée et une qualité d’accueil reconnue de tous, que nous mettons en avant à travers ces manifestations. ». Un statut de référence internationale, reconnu par le RORC – Royal Ocean racing Club , qui vient de choisir Cherbourg-en-Cotentin comme port d’arrivée de la mythique ROLEX FASTNET RACE.

Un choix confirmé par Jean-Louis Valentin, Président de la l’Agglomération du Cotentin qui « entend également participer activement au rayonnement de son territoire en soutenant des évènements qui concourent à son attractivité. La DRHEAM-CUP en est une belle illustration qui permet de révéler pleinement les atouts de notre destination. »

L’événement est également soutenu par le Département de La Manche et son Président Marc Lefèvre qui précise : « « L’Attitude Manche », c’est un condensé de tout cela : un département qui sait accueillir, un département d’aventure, un département de pleine nature ! Aussi, au travers de notre Plan Nautisme, nous sommes fiers d’accueillir des évènements nautiques de grande qualité, comme la DRHEAM-CUP, qui révèlent la Manche sous d’autres points de vue. »

De même, « la Région Normandie soutient tous les évènements sportifs nautiques, formidables vecteurs d’attractivité pour notre territoire. Ainsi, nous sommes très heureux d’accompagner cette manifestation qui rassemblera des équipages amateurs et confirmés », déclare son Président Hervé Morin.

« L’Esprit DRHEAM-CUP c’est relier les Hommes et les Territoires » rappelle Jacques Civilise. Une dimension humaine bien perçue, comme en témoigne le Président du département du Morbihan, François Goulard : « Situé en Bretagne Sud, le Morbihan bénéficie d’atouts naturels incomparables pour la pratique des activités nautiques et de voile. A ce titre, le Département ne peut que se réjouir de voir ainsi mis en valeur ce cadre privilégié au travers de courses au large telle que la DRHEAM-CUP. Cette épreuve allie performance et solidarité, aventure humaine et maritime, et réunit amateurs et professionnels dans un port de référence pour les compétitions et les régates : celui de la Trinité-sur-Mer. »

« Un grand merci aussi à tous nos Partenaires privés et media dont les différentes contributions sont essentielles pour la réussite de l’évènement » ajoute l’organisateur.

Un nouveau directeur de course pour la DRHEAM-CUP CHERBOURG-LA TRINITÉ

Sylvie Viant indisponible l’été prochain, c’est Hervé Gautier qui officiera en tant que directeur de course de la DRHEAM-CUP CHERBOURG-LA TRINITÉ, ce dont se réjouit ce dernier : « C’est avec un grand plaisir que j’ai accepté la proposition de Jacques Civilise de succéder à Sylvie Viant. D’abord parce que, professionnellement, c’est une progression pour moi de m’occuper d’une course de cette envergure. Ensuite, parce que, en tant que marin, j’aime beaucoup le format. J’ai moi-même participé à de nombreuses épreuves de ce type, comme le Fastnet, la Middle Sea Race, la Bermuda Race, la Caribbean 600. C’est à la fois un sprint et une course de fond, typiquement le genre d’épreuve sur laquelle de très bons amateurs réussissent souvent à tenir la dragée haute aux professionnels. La DRHEAM-CUP CHERBOURG-LA TRINITÉ propose des parcours très complets, entre Manche, côtes anglaises, mer d’Irlande et pointe de la Bretagne, des terrains de jeu bien connus des habitués de ces courses semi-hauturières, qui donnent lieu à des conditions variées et à de multiples rebondissements jusqu’au bout. »

Les grandes dates de la DRHEAM-CUP CHERBOURG-LA TRINITÉ 2020 :

  • Samedi 18 juillet : Ouverture du village à Cherbourg-en-Cotentin
  • Lundi 20 juillet : DRHEAM-TROPHY (prologue)
  • Mercredi 22 juillet : Départ de la DRHEAM-CUP CHERBOURG-LA TRINITÉ
  • Vendredi 24 juillet : Arrivée prévue des premiers bateaux
  • Lundi 27 juillet : Remise des prix

AVIS DE COURSE et INSCRIPTIONS EN LIGNE sur https://www.uncl.com/courses/atlantique/drheam-cup-2020/

Communiqué de presse : @Drheam-promotion

Crédit photo : @Thierry Martinez

C’est dans 100 jours que débutera LA DRHEAM CUP – Destination Cotentin

 

C’est dans 100 jours que débutera LA DRHEAM CUP – Destination Cotentin faisant partie du Trophée Offshore UNCL 2018 et de son Championnat Atlantique IRC en Equipages et Double.
Une deuxième édition qui s’annonce d’ores et déjà réussie, comme l’atteste un plateau qui ne cesse de s’étoffer, avec 60 bateaux inscrits à ce jour.

De nombreux professionnels de la course au large sur les séries phares que sont l’IMOCA, la CLASS40 ou la classe MULTI50, seront ainsi de la partie, mais également des amateurs, venus régater et partager de bons moments de convivialité.
Du côté des villes de départ et d’arrivée, tout se met en place pour accueillir les marins
dans les meilleures conditions,
la ville de Cherbourg-en-Cotentin sera décorée aux couleurs de l’Australie.

A 100 jours du coup d’envoi de LA DRHEAM CUP – Destination Cotentin (21-29 juillet), le plateau continue de s’étoffer avec une soixantaine d’inscrits confirmés. La CLASS40 sera présente en force entre La Trinité-sur-Mer et Cherbourg-en-Cotentin, avec à ce jour 24 bateaux, dont, parmi les derniers inscrits, le Britannique Phil Sharp (Imerys Clean Energy), l’un des ténors de la classe des 40 pieds, le Japonais Hiroshi Kitada (Kiho), mais aussi deux skippers féminines, Claire Pruvot (Sponsors, Embarquez pour le Rhum) et Morgane Ursault-Poupon (UP Sailing). Fille du vainqueur de la Route du Rhum 1986, Philippe Poupon, cette dernière marche sur les traces de son père, puisqu’elle disputera en fin d’année la transat entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre, pour laquelle LA DRHEAM CUP – Destination Cotentin est course qualificative sur le parcours de 736 milles.

Nouveaux inscrits en IMOCA également, avec Alan Roura (La Fabrique), Romain Attanasio (Pure-Famille Mary) et Manu Cousin (Groupe Setin) qui rejoignent Sam Davies (Initiatives Cœur), Paul Meilhat (SMA) et Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres), tandis que les cinq MULTI50 les plus performants du moment seront de la partie : le tenant du titre Arkema (Lalou Roucayrol), FenêtréA-Mix Buffet (Erwan Le Roux), Ciela Village (Thierry Bouchard), Réauté Chocolat (Armel Tripon) et le dernier-né de la flotte des trimarans de 50 pieds, Solidaires En Peloton-ARSEP (Thibaut Vauchel-Camus).

« C’est une grosse satisfaction de constater qu’à 100 jours de l’événement, nous avons d’ores et déjà l’assurance de pouvoir compter sur un plateau de très haut niveau, se réjouit Jacques Civilise, organisateur de la course. L’ambition de LA DRHEAM CUP – Destination Cotentin serait de se rapprocher du club fermé des grandes courses au large que sont la Rolex Fastnet Race, la Rolex Middle Sea Race, la Rolex Sydney-Hobart ou la Rolex Giraglia. C’est un « rêve » qui peut paraître démesuré, mais grâce à la confiance de nos grands partenaires institutionnels, de celles des skippers et de leurs équipiers, ce « dream » pourrait bien se réaliser dès la deuxième édition ». La Fédération Française de Voile l’avait d’ailleurs pressenti dès sa création, en préconisant la DRHEAM-CUP Race tous les 2 ans, les années paires, justement en alternance avec cette si célèbre Rolex Fastnet Race, qui elle a lieu les années impaires.

Et parmi ces skippers et équipiers, il n’y a pas que des professionnels, nombreux sont également les amateurs qui courront LA DRHEAM CUP – Destination Cotentin, notamment en IRC et Osiris, sur le parcours de 428 milles, Jacques Civilise leur promettant un accueil aussi chaleureux que celui qu’il réservera aux têtes d’affiche : « Je répète souvent que LA DRHEAM CUP – Destination Cotentin est la grande course au large  » OPEN « , avec un triptyque compétition-partage-fête qui fait partie de son ADN. Ce partage s’entend à la fois de façon horizontale, entre marins professionnels et amateurs, hommes et femmes, Français et étrangers, mais également verticale, avec un mélange des générations auquel je suis particulièrement attaché « .

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE :
https://drheam-cup.com/2018/04/12/j-100-avant-le-coup-denvoi-de-la-drheam-cup-destination-cotentin/
VOIR L’AVIS de COURSE :
https://drheam-cup.com/files/AVIS_de_course_2018_WEB.pdf
VOIR LES LISTES DE PARTICIPANTS :
https://drheam-cup.com/participants/liste-par-classe-de-bateaux/

La DRHEAM CUP – Destination Cotentin 2018 : les inscriptions sont ouvertes

La conférence de presse de présentation de la deuxième édition de la DRHEAM CUP-Destination Cotentin a eu lieu samedi 2 décembre dans le cadre du Salon NAUTIC de Paris, l’occasion d’ouvrir officiellement les inscriptions. L’épreuve, dont l’un des deux parcours sera qualificatif pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, aura lieu du jeudi 19 au dimanche 29 juillet 2018, elle s’élancera de La Trinité-sur-Mer pour arriver à Cherbourg-en-Cotentin.

DRHEAM CUP-Destination Cotentin, rendez-vous en juillet !

Autour de Jacques Civilise, les officiels et skippers présents lors du coup d’envoi au Nautic de Paris – Samedi 2 décembre – © Rosalba /DRHEAM Promotion

Annoncée dans un premier temps en août, la DRHEAM CUP-Destination Cotentin 2018 aura finalement lieu au mois de juillet : le village ouvrira officiellement ses portes le jeudi 19 juillet à La Trinité-sur-Mer, tandis que le DRHEAM-TROPHY, prologue auquel participeront des jeunes issus de la « Bretagne des terres » dans le cadre de l’opération Rêves de Large, aura lieu le samedi 21 juillet en baie de Quiberon.

Le départ de la course sera donné, grâce aux moyens nautiques de la Société Nautique de La Trinité (SNT) le lundi 23 juillet, avec deux parcours à destination de Cherbourg-en-Cotentin : le plus grand, de 736 milles via le Fastnet, sera qualificatif pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2018, mais également ouvert aux plus grandes unités qui souhaitent s’y aligner en double ou en équipage ; le second, de 428 milles, passera par Wolf Rock et sera réservé aux autres unités, IRC, Osiris Habitable, mini6,50 et éventuellement « Classiques », l’objectif étant de concentrer les arrivées sur deux jours pour accueillir toute la flotte avec la même chaleur dans le Cotentin.

Pour conclure l’édition 2018, et en collaboration avec les équipes notamment du Yacht Club de Cherbourg, les concurrents seront invités à la DRHEAM-PARADE en rade de Cherbourg-en-Cotentin, avec à leur bord des jeunes qui rêvent de large, et qui vivront ainsi leur première expérience maritime.

« Ce sont deux parcours très complets qui exigeront vitesse, bonne lecture du plan d’eau et stratégie. Le plus long ressemble au Fastnet, la partie bretonne en plus, avec beaucoup de courants à négocier et la possibilité d’affronter des vents assez forts, que ce soit à Ouessant, Wolf Rock ou en Mer d’Irlande, qui peut être difficile même en été, et la traversée de la Manche en perpendiculaire pour redescendre sur Cherbourg », explique Sylvie Viant qui assurera la Direction de Course.

Une course « OPEN », les inscriptions sont ouvertes

Départ Prologue Edition 2016 – ©Th.Martinez/Sea&amp

Créateur et organisateur de la DRHEAM CUP-Destination Cotentin, Jacques Civilise a souhaité que la course soit à la fois un rendez-vous sportif majeur, appelé à s’inscrire durablement toutes les années paires dans le paysage international de la course hauturière, et un moment de partage entre marins professionnels et amateurs. C’est pour ça qu’elle sera « OPEN », ouverte à tous : tous les bateaux hauturiers de 6,50 mètres et plus sont ainsi acceptés et le format est complètement libre, ce qui signifie que l’épreuve peut être courue en solitaire, en  double ou en équipage.

L’objectif de l’organisateur est également, comme lors de la première édition à laquelle avaient participé des Britanniques, des Italiens, des Néerlandais et des Belges, d’accueillir des équipages venus de l’étranger qui seront les bienvenus, en Bretagne et en Normandie. Les inscriptions sont désormais officiellement ouvertes, les équipes ou skippers désirant prendre le départ de la DRHEAM CUP-Destination Cotentin sont invités à effectuer cette formalité en ligne le plus vite possible, afin de garantir leur présence sur la ligne de départ en juillet 2018, les places sont limitées.

 La DRHEAM CUP – Destination Cotentin inscrite au calendrier de plusieurs classes

Port d’arrivée : Cherbourg-en-Cotentin ©JM Enault

Avant le départ de la récente Transat Jacques Vabre, les représentants de la Class40, en signant une convention avec Jacques Civilise, ont officiellement confirmé l’inscription de la DRHEAM CUP-Destination Cotentin au Championnat de la classe en 2018.

« La DRHEAM CUP-Destination Cotentin s’intègre parfaitement dans le calendrier 2018 de la Class40. Entre ceux qui voudront la courir en équipage ou double et ceux qui viseront la qualification pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, de nombreux représentants de la Class40 devraient y participer, d’autant que les organisateurs sont vraiment à notre écoute. C’est en outre une bonne idée de faire arriver cette course à Cherbourg, un très beau plan d’eau et un port accessible en permanence. Cherbourg a par le passé accueilli des épreuves majeures comme la Solitaire du Figaro ou la Course de l’Europe, le fait de recevoir La DRHEAM CUP-Destination Cotentin est l’occasion pour la ville de renouer avec les grands événements de la voile », s’est réjoui Halvard Mabire, président de la Class40.

D’autres classes ont également fait la même démarche, comme la classe Multi2000, l’IRC, ou la Classe IMOCA qui a annoncé l’inscription de la Course a son Calendrier Évènementiel et pour finir la class MULTI50 tandis que les Ultims devraient également être de la partie, comme en 2016, mais avec pour certains skippers l’objectif de décrocher entre La Trinité-sur-Mer et Cherbourg-en-Cotentin leur qualification pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Le plateau de la DRHEAM CUP – Destination Cotentin 2018 s’annonce donc particulièrement fourni, ce qui réjouit son organisateur, Jacques Civilise, conscient de la responsabilité qui est la sienne d’accueillir tous les participants dans les meilleures conditions : « Avec une quarantaine de bateaux en 2016, la première DRHEAM CUP s’était déjà avérée un succès, cette seconde édition devrait permettre à l’épreuve de franchir un important cap supplémentaire en termes de participation, d’organisation et de médiatisation ».

 

Programme Prévisionnel de LA DRHEAM CUP – Destination Cotentin 2018

  • Jeudi 19 et vendredi 20 juillet : Ouverture du village, contrôles des inscriptions et de sécurité
  • Samedi 21 juillet : Prologue le DRHEAM-TROPHY
  • Dimanche 22 juillet : Contrôles de sécurité (suite) et Relations Publiques
  • Lundi 23 juillet : Départ de la grande course la DRHEAM CUP – Destination Cotentin
  • Mercredi 25 au vendredi 27 juillet : Arrivées des bateaux à Cherbourg-en-Cotentin
  • Samedi 28 juillet : Remise des prix
  • Dimanche 29 juillet : Post-logue la DRHEAM-PARADE

 

 

Les Classements  2016

Le podium (toutes classes) : 1. Arkema (Lalou Roucayrol), 2. Le Souffle du Nord (Thomas Ruyant), 3. A Capella Soreal (Charlie Capelle)

Les vainqueurs par classe :

  • Multi50 : Arkema (Lalou Roucayrol)
  • M2K : A Capella Soreal (Charlie Capelle)
  • Imoca : Le Souffle du Nord (Thomas Ruyant)
  • Class40 : Colombre XL (Massimo Juris)
  • Mini 6.50 : Raoul Pastèque (Romain Bolzinger)
  • IRC : Groupe 5 (Patrice Carpentier)
  • IRC 1 : Team Vendée 192-Les Parrains (Benjamin Dutreux)
  • IRC 2 : Fleur du Sud (Patrick Molitor)
  • IRC Double : Groupe 5 (Patrice Carpentier)

 

VOS CONTACTS

 

EVENEMENTIEL

Anne COMBIER
acombier@drheam-promotion.com

+33 6 07 69 23 63

PRESSE

Caroline MULLER
cmuller@drheam-cup.com
+33 6 83 00 83 83

 

LES PARTENAIRES DE LA DRHEAM CUP – DESTINATION COTENTIN 2018

 

Retrouvez toutes les actualités de la

Sur le site Internet www.drheam-cup.com

Et les réseaux sociaux:

 

 

Image en introduction : Drheam Cup 2016 – Thierry Martinez

Une première musclée

          On en parlait, on l’attendait cette course offshore de la mi-août. Et bien désormais, elle existe ! Elle s’appelle la Drheam Cup, un nom inspiré par la société de son créateur Jacques Civilise.  L’organisation sportive a été confiée à  l’UNCL , remarquablement secondée par la SNT au départ, et par le Y.C. ROSCOFF à l’arrivée . Au-delà de « la course en plus » ouverte un peu près à tout ce qui flotte dans le sillage de l’Ar Men race, Jacques a eu la bonne idée de greffer un prologue de bienvenue disputé  en baie de Quiberon.  A ce Challenge La Trinitaine, partenaire majeure de la DC, participaient de jeunes néophytes issus du terroir breton. Des conditions 100% estivales leur ont permis de découvrir et d’apprécier l’objet de notre passion : la course à la voile. Tant mieux et bravo !

 DSC_5071Groupe 5

          Le lendemain était consacré aux opérations de contrôle avant le départ de la Drheam Cup proprement dite ayant pour parcours La Trinité cap vers la Manche avec le contournement de Sein via un way point à l’écart des DST puis la traversée du Channel en direction de Wolf Rock. Restait à rallier l’arrivée à Roscoff en laissant le phare d’Eddystone à tribord! La journée Off s’est achevée par un briefing animé par Yves Le Blévec à qui le costume de Directeur de Course convient tout à fait et par Jean Gabriel Le Cléach, président du comité de course. Le point fort concernait la météo. Après une semaine de rêve et de soleil, l’arrivée d’un front  puis d’un autre nous rappelait que la mi-août ce n’est pas loin de l’automne. En raison de vents forts de secteur sud annoncés en fin de course, Yves supprima le contournement d’Eddystone de façon à ce que les voiliers fassent route directe vers Roscoff depuis Wolf Rock au lieu d’avoir à tirer des bords à travers la Manche. Le film ne se déroula pas complètement ainsi. Mais revenons au départ : une quarantaine de voiliers de toute obédience de l’Ultim à trois pattes au Mini proto en passant par de l’IMOCA, de la Class40, des multis divers et quand même un noyau dur d’IRC comprenant en tout et pour tout 26 bateaux (dont une dizaine ayant un certificat SER (Single Event Rating). A bord de Groupe 5, m’accompagne mon fidèle Quentin Duforest à la fois très sympa et super bon avec qui on a remporté le Tour d’Irlande dans notre catégorie. Nous concourons en double. Le passage de la Teignouse dans la « bonasse » et contre courant prend beaucoup de temps.

DSC_4932

Groupe 5

          Nous faisons une première erreur qui est de rallier Le Palais croyant que la bouée jaune (initiée sur le prologue) demeurait d’actualité alors qu’il fallait renvoyer bâbord cap à l’ouest vers Penmarch dès la sortie du chenal de la Teignouse. Et pan un quart d’heure sur le bec ! En baie d’Audierne, le vent demeure modéré mais la mer se fait cassante. Nous, un petit groupe emmené par le Figaro 2 Team Vendée Formation suivi du A 35 Hey Joe, de deux SF 3600 et du JPK 10.10 Mary, pour ne parler que des Double (13 bateaux quand même), progressons dans une mer chaotique au sud de Sein car il est déjà trop tard pour embouquer le Raz. Je suis toujours surpris que nos petits bateaux demeurent intacts malgré la violence des chocs à répétition. Notre seconde erreur est de poursuivre notre bord un peu trop dans l’ouest au prétexte d’une hypothétique bascule. Les gribs c’est bien mais ce ne sont que des prévisions et même les plus gros ordinateurs du monde ne crachent pas de l’exactitude à 100%. Je vais le constater un peu plus tard, cette fois à notre profit, en virant le way point au NW d’Ouessant. Le grib invite à se maintenir à gauche de la rhumb line pour rallier Wolf Rock alors que nous faisons la route directe avec un angle idéal poussé par un vent de S/SE qui ne cesse de forcir. Le SF 3200 aime ces bords de spi un peu sauvages. On revient à toute allure sur Hey Joe et distançons allégrement Mary. Tous deux ont privilégié la lecture du grib. Au contournement de Wolf Rock, c’est encore la nuit. Des grains violents chargés d’averses cinglantes nous cueillent au près serré car le vent est toujours de SE. Nous avons un ris dans le GV et l’ORC 1 ris. Rapidement, c’est trop (pour preuve la bosse de ris qui explose).

Prologue

N’ayant qu’un ris dans la GV, on installe le tourmentin muni d’une estrope en bas de façon à pouvoir être établi en laissant le foc endraillé. La manœuvre est simple et le rendement correct. Nous l’avons expérimenté au Tour d’Irlande. Dans la boucaille, on repasse devant Hey Joe qui à ce moment de la course ne porte plus que sa grand-voile arisée (il s’est également détourné pour se rapprocher du X-40 Exception qui vient de démâter). Ce faisant, on commet tous les deux la faute – je suis personnellement lessivé et plus trop clairvoyant – de ne pas renvoyer bâbord à la rencontre de la saute au SW que nous touchons un peu plus tard. C’est notre troisième erreur de la course à bord de Groupe 5. Mary a saisi la balle au bond et comble une partie de son retard. Le reste n’est qu’un long bord de reach vers Roscoff. Notre mission : maintenir Hey Joe dans notre tableau arrière. Mission réussie sur le fil car Antoine et son équipier franchissent la ligne d’arrivée seulement 25 secondes derrière nous après 57 heures de navigation. L’accueil à Roscoff est chaleureux. Un grand merci aux auteurs de la soupe à l’oignon et de la galette locale. Quentin est content : c’est notre seconde victoire ensemble (celle-ci en double et IRC toutes classes). Ce faisant, on apprend que la moitié de la flotte a abandonné pour des raisons diverses. C’est beaucoup, car finalement le mauvais temps (30/35 nds au près, grains à 40) n’a duré que quelques heures… La conclusion est que mi août, Eole peut faire les gros yeux. Ca, on le savait. Il se trouve que c’est tombé sur la Drheam Cup. Je trouve cela plutôt bien. Ca change un peu ! Et Bravo Jacques d’avoir tenu bon la barre de cette première édition musclée. Le grand timonier nous a donné rendez-vous à l’année prochaine lors d’une remise des prix particulièrement réussie tenue au vieux port de Roscoff dans le cadre de la traditionnelle et très populaire fête des oignons.

Patrice Carpentier – Groupe 5

 

Drheam Cup 2016 – 1ère édition !

Les inscriptions sont ouvertes depuis le 9 mai, sur le site de la course www.drheam-cup.com. Attention : du fait des contraintes des ports de La Trinité-sur-Mer et de Roscoff, en plein mois d’août, et aussi des très forts coefficients de marées, le nombre de bateaux admis est limité.

C’est parti pour la première édition de La Drheam-Cup, nouvelle Course au Large, ouverte à tous, de 400 milles entre La Trinité-sur-mer et Roscoff via Les Scilly et Eddystone, organisée du 13 au 21 août prochains. Deux Ultims, trois IMOCA, cinq Multi 50, six multi 2000, une dizaine de Class40 et de nombreux équipages IRC ont d’ores et déjà annoncé leur participation !

Nouveau souffle dans le monde de la voile, la Drheam-Cup est organisée par Drheam-Promotion et l’UNCL, en partenariat avec la Société Nautique de la Trinité et le Yacht Club de Roscoff. Cette manifestation sportive s’élancera le 15 août de La Trinité sur Mer et rassemblera des équipages amateurs, passionnés et ténors de la course au large. Elle leurs permettra de se confronter et de vivre des moments hors du commun durant une semaine entre La Trinité sur Mer et Roscoff, en passant par l’Angleterre.

Open et exigeante

La Drheam-Cup est une compétition à la fois ouverte et éminemment sportive. Elle permet à des passionnés de s’engager dans une véritable épreuve de course au large aux côtés de professionnels.

Pour les skippers « pro », ce nouveau parcours estival, mais tactique, au large des côtes bretonnes et britanniques est une belle occasion de répéter leurs gammes en mode course : « on apprend toujours plus en compétition qu’à l’entrainement » ont-ils coutume de dire.

Ce format a séduit largement. 400 milles, c’est une nuit en mer pour les plus rapides, deux ou trois pour les plus petits bateaux : cela impose de prendre un véritable rythme de course au large pour être performant. Un exercice rare et plébiscité en IRC comme chez les autres supports de course offshore.

Terre et mer dans le même bateau

Cet évènement sera aussi un moment de partage entre tous : marins et terriens, communes de l’intérieur et communes littorales.

A l’occasion du Prologue, le Trophée « La Trinitaine », chaque équipage pourra embarquer un jeune de l’une des communes du département du Morbihan. C’est l’opération  « Rêves de Large »… De quoi susciter des vocations peut-être, des rêves sûrement.

Trophées pour tous

Les équipages féminins seront récompensés via le Trophée « Marie France », d’autres Trophées* récompenseront les jeunes, les étudiants, l’IRC et le bateau « vintage » les plus rapides, etc.

Plus qu’une course à la voile, cet événement se veut être un moment de partage entre les équipages, mais également entre le monde rural et le monde de la mer.

Enfin, il donnera aussi la possibilité aux équipages et au grand public de participer à la fête des projets, et des rêves, à La Trinité sur Mer avec « LA SEMAINE des RÊVES », grâce à la mise en place d’un « Village des Rêves ».

Ce village permettra de contribuer à la promotion du développement touristique et de l’attractivité du Territoire.

La Genèse

Cette première édition ne se fait pas par hasard. Il s’agit de l’aboutissement du rêve d’un homme passionné par la voile : Jacques CIVILISE. Homme de la mer depuis son plus jeune âge (né en Guadeloupe), régatier depuis plus de 50 ans, membre de la SNT depuis près de 30 ans, et de l’UNCL depuis 35 ans, il a concrétisé le projet de toute une vie : créer une course différente qui allierait le sport et le social, qui développerait des liens entre la terre et la mer.

Le Parcours : 2 étapes, 2 parcours et 7 jours de course

Concocté par Yves LE BLEVEC, Directeur de Course de la DRHEAM CUP, le parcours se décline en deux étapes, la première en baie de Quiberon, le « Trophée La Trinitaine », suivi d’une grande course au large de 400 milles nautiques environ, le Trophée « La Drheam Cup », entre la Trinité-sur-Mer, les îles SCILLY et les côtes anglaises (Wolf Rock et Eddystone), et une arrivée finale à Roscoff.

100 équipages sont attendus pour régater, les meilleurs seront ceux qui auront su conjuguer leur connaissance de ces côtes parmi les plus belles de France, leur maîtrise des courants et de la navigation au plus près des cailloux…

Dès l’annonce officielle de la création de cette course d’un nouveau genre, au Nautic, en décembre dernier, plusieurs teams professionnels et des assidus du circuit IRC avaient immédiatement été séduits par le concept de cette épreuve à la fois « open », exigeante, et festive.

Les préinscrits

Plusieurs grands noms de la course au large les ont rejoints depuis et, aujourd’hui, la liste des préinscrits à cette première prouve son bien-fondé :

  •  le trimaran « Prince de Bretagne » de Lionel Lemonchois et l’Ultime Actual,
  •  les IMOCA  de Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord), Bertrand de Broc (MACSF) , d’Arnaud Boissière (La Mie Câline), et de Bertrand de Broc ( MACSF)
  •  les Multi 50 d’Erwan Le Roux (FenêtréA Cardinal Edifice) s’il a le temps d’être remis sur flotteurs, et le tandem Gille Lamiré/Yvan Bourgnon (France-Tech Rennes-Saint-Malo),
  •  le Multi 2000 de Charlie Capelle (Acapella),
  •  une dizaine de Class40, classe qui apportera son envergure internationale notamment avec l’équipage du Vénitien Massimo Juris (Colombre XL), et celui de Ben KORNER  (MASAÏ) des Pays-bas
  •  et bien sûr les bateaux à handicap avec notamment des « ténors » tels que Patrice Carpentier, Jacques Pelletier, Antoine Croyère, Gérard Quénot, Nicolas Groleau sur son Mach 45 Bretagne Telecom (notre photo en introduction) …

Enfin, c’est inédit, la SNSM accompagnera la flotte de la Drheam Cup à des moments-clés de ses 400 milles de parcours et un bâtiment de la Marine Nationale accueillera les bateaux à l’arrivée à Roscoff.

Les inscriptions : c’est maintenant

Organisée deux mois avant le Vendée Globe pour les IMOCA60, au retour de la Québec-St Malo pour les Multi50 et les Class40, au cœur des vacances d’été pour les IRC et les Multi 2000, cette première édition de La Drheam-Cup suscite un réel engouement, mais les places sont limitées à une centaine d’équipages, dont une quarantaine en IRC et une vingtaine en OSIRIS.

L’ensemble des modalités d’inscription se fait en ligne, sur le site de la course : www.drheam-cup.com

Programme de La Drheam-Cup 2016

  • Samedi 13 et dimanche 14 août : accueil des concurrents à la Trinité-sur-Mer
  • Lundi 15 : Prologue « Rêves de Large » / Trophée La Trinitaine, de 40 milles, remise des prix, feu d’artifice, fête nocturne
  • Mardi 16 : matin « off », après-midi contrôles sécurité des bateaux
  • Mercredi 17 : parcours de 400 milles vers Roscoff via les îles Scilly et le phare d’Eddystone
  • Jeudi 18 : premières arrivées prévues
  • Samedi 20 : début de la « Fête de l’Oignon » à Roscoff
  • Dimanche 21 : remise des prix à Roscoff

LA DRHEAM-CUP 2016

Une nouvelle course au large organisée par l’UNCL, Union Nationale pour la Course au Large, et DRHEAM-PROMOTION.

 

Du 15 au 21 août prochains se tiendra la toute première édition de la DRHEAM-CUP, une épreuve de course au large en deux étapes entre La Trinité-sur-Mer, les îles Scilly et Roscoff. Cette course “OPEN” est ouverte à tous avec le concours de la SNT – Société Nautique de la Trinité sur Mer et du Yacht-Club de Roscoff / Baie de Morlaix Plaisance. Sont invités à la fête Ultims, Imoca60, Multis 50, Class40 – ces grandes classes de bateaux qui participent à la Transat Jacques VABRE – mais aussi les Mini 6,50 et bien sûr les voiliers jaugés IRC et Osiris Habitable. Chaque équipage est invité à embarquer un jeune issu du monde rural sur au moins la première étape.

Bandeau_DrheamCup_PromoNautic_800

Une course en deux temps :

Côté mer, LA DRHEAM-CUP se jouera en deux étapes : un côtier, le trophée “LA TRINITAINE”, et une grande course au large, le trophée “LA DRHEAM-CUP”. Le 15 août, les concurrents s’échaufferont sur un tracé de 40 milles en baie de Quiberon. Le soir, on “rêve” d’une belle fête, avec pourquoi pas après le feu d’artifice “une nuit des rêves” suivie d’une journée de vérifications des bateaux. Le lendemain, ils s’élanceront vers le large, pour 400 milles : cap sur les îles Scilly, le Cap Lizard, puis le phare d’Eddystone (Sud Cornouailles) avant d’atterrir à Roscoff – Baie de Morlaix.

LA DRHEAM-CUP vous donne rendez-vous au Nautic, le samedi 5 décembre, de 17h30 à 19 h, sur le stand MORBIHAN (Hall 1 , allée J, N° 20).

Programme de course : Cliquez ICI