L’Atlantique Le Télégramme-Défi Azimut accoste à Lorient La Base pour la rentrée des Classes

Créée en 2000, l’Atlantique Le Télégramme est devenue LA «rentrée des Classes*» des navigateurs professionnels et amateurs chaque année, pendant 3 jours, fin septembre.

Fort de son succès, Le Télégramme est le troisième événement en Morbihan et le seul à l’Ouest du département avec le Spi, l’Armen et le Crouesty a regrouper plus 100 équipages et 1000 marins à Lorient La Base –haut lieu de la course au large.

Parmi les 19 inscrits en IRC répartis en 5 classes, 8 seront en Double et 11 bateaux régateront en Equipages. Ils connaissent pour la plupart bien cette course qui amènera les concurrents à naviguer sur des parcours construits durant les trois jours de régates. Les IRC 3 et 4, samedi, pourront également réaliser un tour de l’île de Groix, un des nombreux avantages que peut offrir la Rade de Lorient.

En Double, Penny Aubert accompagné de Guy Delcroix à bord de Georgia, un Sun Fast 3200,  récents vainqueurs de notre Championnat Atlantique Double, auront fort à faire face à un autre Sun Fast 3200, Groupe 5 de Patrice Carpentier et Gilles Breteche.  A noter la participation du tout nouveau MMW 33 de Pierre Daniel et Anthony Weijl.

Concernant les IRC 1, le niveau sera très relevé cette année encore. LE FARR 45 Amanjiwo de Sébastien HarinKouck qui réalisa une très belle performance lors de La Drheam Cup Destination Cotentin en remportant la course toutes classes IRC, aura fort à faire avec ses concurrents directs, Bretagne Telecom, un MACH 45 skippé par Nicolas Groleau et Les 4 Chemins VI, le Grand Soleil 39 de Loic De Poix qui seront en embuscade.

Que dire des IRC 2 qui seront eux aussi à couteaux tirés. Notre président Jean Philippe Cau et son Ofcet 32 OF Course aura face à lui Antoine Croyere à bord de Hey Joe, un A 35 bien connu à la Trinité tout comme Locmalo, un autre A 35 avec à son bord Jérome et Matthieu Fournier Le Ray. Mais aussi  Philippe Baetz et son J 112 E, sistership de J lance 12, bateau qui réalisa des prouesses cette année aussi bien aux Championnats d’Europe à Cowes qu’aux Championnats du Monde de La Haye. Du niveau sur l’eau il y en aura c’est sûr !

Les IRC 3 et 4 sont aussi bien représentés avec des habitués en IRC comme Jean Philippe et Laureen Haag sur leur bateau Garance, un Surprise, mais aussi le JPK 10.10 AD Hoc de Jean François Cheriaux.

Deux courses devront être réalisées pour valider la prise en compte du classement. Tous les bateaux IRC pourront ainsi côtoyer 15 professionnels de la course au large, parmi eux les IMOCAS, tous venus pour se disputer le Trophée Azimut à quelques semaines de la 40e Route du Rhum. Parmi eux, Jérémie Beyou et son tout nouveau IMOCA Charal possédant des Foils monstrueux et venant de boucler son parcours de qualification pour la Route Du Rhum. On est impatient de voir ce bateau ce comporter en configuration régate !

 

Bac blanc pour les 15 solitaires de la Route du Rhum

Depuis 2011, l’Atlantique Le Télégramme accueille le Défi Azimut -rendez-vous annuel des skippers (Imoca) de la course haut large. Pour cette 7e édition, le Défi Azimut accueille des marins et des bateaux d’exception prêts à s’élancer sur notre plan d’eau de Bretagne Sud, à seulement quelques semaines du départ de la Route du Rhum 2018 (4 novembre – Saint Malo). Cette course mythique fêtant ses 40 ans, il est à parier que de nombreux navigateurs prendront le départ.

Pendant trois jours, sous la houlette d’un comité de course validé par la Class Imoca, les écuries alterneront navigations en duo et en équipages pour des course au large, des runs et le tour de Groix. Cette année, compte tenu de la proximité de leur grande transat, une vingtaine de skippers est attendue au Défi Azimut.

Dans le cadre d’actions de leurs relations publiques, les entreprises partenaires viendront sur le plan d’eau pour vivre les départs et les arrivées. Du beau spectacle en mer et à terre avec des grandes stars de la course au large !

Programme nautique*

Jeudi 20 septembre

17h à 20h30 Accueil des concurrents, chaîne d’inscription de L’Atlantique Le Télégramme

Vendredi 21 septembre

08h30 à 10h00 Accueil des concurrents, chaîne d’inscription

11h00 Briefing skippers

14h00 Départ des régates L’Atlantique Le Télégramme entre Larmor- Plage et Groix (départ du port Lorient La Base 1h30/2h00 avant)

17h00 Départ des régates Imoca pour le Trophée Azimut entre Larmor-

Plage et Groix (départ du port Lorient La Base 1h30/2h00 avant)

18h00 Retour des équipages au port Lorient La Base

Samedi 22 septembre

11h00 Départ des régates L’Atlantique Le Télégramme entre Larmor-

Plage et Groix (départ du port Lorient La Base 1h30/2h00 avant)

16h00 (environ) Arrivée des bateaux Imoca au port

18h00 Retour des équipages au port Lorient La Base

Dimanche 23 septembre

10h00 Départ des Imoca du port (pour les runs et le tour de Groix) entre Larmor-Plage et Groix (départ du port Lorient La Base 1h30/2h00 avant)

10h00 Départ des régates L’Atlantique Le Télégramme entre Larmor- Plage et Groix (départ du port Lorient La Base 1h30/2h00 avant)

15h00 Arrivée des bateaux au port Lorient La Base

17h00 Remise des prix en présence des skippers de l’Atlantique Le Télégramme et Défi Azimut

 

Contact presse:

Valérie Guérin

06 62 73 70 91

valerie@cnlorient.com

Courrier Recommandé remporte la première édition de La Trinité-Cowes by Actual

Après 2 jours 7h 15m et 17s de course, le JPK 11.80 Courrier Recommandé a franchi la ligne d’arrivée de la première édition de La Trinité-Cowes by Actual. Organisée par la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer (SNT), cette nouvelle épreuve, faisant partie du Trophée Offshore UNCL et du Championnat Atlantique en Equipages et Double fut très réussie aux dires de tous et compte bien s’inscrire dans la durée.


Courrier Recommandé rafle la mise en remportant l’épreuve au scratch comme en temps compensé en overall et en IRC 1.
Les 350 milles reliant la Trinité-sur-Mer à Cowes sur l’île de Wight ont quasiment été une promenade de santé pour François Lamiot et son équipage. Toujours dans les bons coups, ils ont mené la flotte de bout en bout et ne se sont pas laissés impressionner par la concurrence. Bien décidés à inscrire leurs noms sur les tablettes de cette course inédite, ils sont ravis de cette première place en temps réel et en temps compensé : « Nous sommes très contents de cette victoire car la météo a été compliquée. Nous avons réussi à rester dans les bons systèmes grâce à des gens très compétents dans ce domaine à bord », explique François Lamiot. « Le parcours est extra! Comme il n’y a pas de marque de parcours, on peut aller dans des endroits où on ne va pas habituellement en course. Nous avons passé le Raz de Sein à contre-courant, de nuit et à proximité des cailloux, c’était extraordinaire! Avec cette course assez unique en son genre et l’Armen Race Uship, nous avons un beau programme de course au large au départ de la Trinité-sur-Mer. »

Lann Ael 2

La deuxième position en IRC 1 et overall revient à Lann Ael 2 skippé par Fabien Delahaye. L’équipage a tenu bon et n’a jamais démérité, ne laissant au leader qu’une petite heure d’avance à l’arrivée.
Le très attendu Codiam de Jean-Claude Nicoleau et Nicolas Loday prend la troisième place en IRC 1 suite à un choix tactique qui n’a pas été payant. Ils ont choisi une option à l’est de la flotte au niveau de la pointe Bretagne qui leur a fait perdre de précieux milles sur leurs concurrents.

      Codiam

 

 

Nicolas Meyer à bord de Codiam au moment du choix stratégique : « Le vent de Nord sera assez mou (4/5 nds), mais par la suite dans la nuit, un vent de Nord Ouest arrivera (selon les prévisions). Ce vent basculera Est/Sud est dans la matinée du 12 Juillet. Ce sera du jeu au débridé, alors que les autres concurrents seront au plus près du vent. La stratégie : Codiam est le seul à être passé au sud de la DST (Casquets), voulant donc profiter du vent annoncé pour lâcher un peu les chevaux que ses adversaires directs, à savoir, naturellement Courrier Recommandé. Ils avancent à une vitesse de 4nds environ. »

 

 

 

 

 

Philippe Girardin (Hey Jude), non content d’avoir fait des étincelles en IRC Double ces dernières semaines, s’adjuge la victoire en IRC 2-3-4 et prend la troisième place overall. Inspiré et prenant les bonnes options, il s’accapare la tête de sa catégorie à la moitié du parcours, pour ne plus la lâcher jusqu’à l’arrivée sur l’île de Wight. La persévérance a payé pour OGIC Un Papillon contre l’Eczema d’Alain Peron et Mayero de Jean Passini, seuls autres équipages à ne pas avoir abandonné dans leur catégorie et qui complètent le podium.

Antoine Croyère, avec sa double casquette de président du club organisateur et de coureur en IRC Double, est également ravi : « Les équipages sont extrêmement heureux du parcours. Faire le tour de la Bretagne puis arriver à Cowes, port mythique pour les passionnés de voile, c’est effectivement formidable. J’ai en plus le plaisir de remporter l’épreuve en IRC Double sur Hey Joe avec Richard Massiot, avec qui nous avons fait une belle équipe. »
Vaimiti de Frédéric et Yann Level prennent la deuxième place en IRC Double. Bouznik’ de François Valraud et Philippe Sauzières sont en 3e position, après une belle course bien gérée.

Le manque de vent a eu raison de nombreux équipages qui ont préféré abandonner et continuer au moteur, de peur d’arriver trop tard pour le départ de la Cowes-Dinard, objectif suivant pour la flotte des 35 voiliers. Malgré cette petite déconvenue, Yves le Blevec, directeur de course, estime que La Trinité-Cowes by Actual va perdurer : « C’est un bon modèle de course, tous les coureurs ont envie de revenir l’année prochaine. Malgré le manque de vent, ils ont tous vécu un moment agréable. Nous sommes bien reçus par le Royal Ocean Racing Club (RORC), et notre collaboration est enrichissante, leur vision d’un « club » étant bien différente de la nôtre. Une fois mon rôle de directeur de course terminé, j’embarque sur le J120 de Philippe Girardin Hey Jude pour courir la Cowes-Dinard et rentrer en France, ça va être vraiment sympa! »

Overall
1. Courrier Recommandé – François Lamiot
2. Lann Ael 2 – Fabien Delahaye
3. Hey Jude – Philippe Girardin

IRC 1
1. Courrier Recommandé – François Lamiot
2. Lann Ael 2 – Fabien Delahaye
3. Codiam – Jean-Claude Nicoleau / Nicolas Loday

IRC 2-3-4
1. Hey Jude – Philippe Girardin
2. OGIC Un Papillon contre l’Eczema – Alain Peron
3. Mayero – Jean Passini

IRC Double
1. Hey Joe – Antoine Croyère et Richard Massiot
2. Vaimiti – Frédéric et Yann Level
3. Bouznik’ – François Valraud et Philippe Sauzières

Les résultats
Revivre la course

Facebook: @TriniteCowes

Duo Cat Amania 2018: Écrasante victoire de Philippe Girardin et Gwénaël Thomas (Hey Jude)

Les 40 doubles de la Duo Cat-Amania, course du Championnat Atlantique en Double UNCL 2018, franchirent la ligne d’arrivée vendredi dernier sous un magnifique soleil, avec un vent entre 18 et 20 nœuds, une météo idéale pour clôturer en beauté cette semaine idyllique.

Après l’assemblée générale des coureurs, la flotte a pris le départ à 11h35 pour 21,5 milles direction la Trinité-sur-Mer. Trois heures de bagarre dans la baie de Quiberon, les duos sont bien décidés à faire des étincelles et à en profiter jusqu’au bout. La victoire de l’étape du jour revient à Jean-François Cheriaux et Gwénaël Jacques (Ad Hoc), qui devancent deux équipages bien connus du plan d’eau. Alain Peron et Jean-Marc Chavigny (OGIC – Un Papillon contre l’Eczema) et Penny Aubert et Guy Delcroix (La Brigade du Voyage – Georgia), tous licenciés à la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer, complètent le podium du jour.

La Duo Cat-Amania 2018 est remportée haut la main par le duo Philippe Girardin / Gwénaël Thomas sur Hey Jude. L’équipage pornicais a mené la flotte de bout en bout, avec pas moins de trois victoires d’étape. Même le talentueux Alexandre Ozon, accompagné de Philippe Gaudru sur Sail Cloud, n’a pas réussi à inquiéter le J120, intouchable depuis le début de la semaine. Alexandre et Philippe prennent donc la deuxième place sur le Sun Fast 3600, ravis de leur belle performance et de cette semaine qui a une nouvelle fois rempli toutes ses promesses.
La dernière marche du podium revient à Alain Peron et Jean-Marc Chavigny sur OGIC – Un Papillon contre l’Eczema. Très inspirés lors de cette dernière journée et malgré un jeudi noir pour leur bateau, ils emportent cette troisième place âprement disputée, au nez et à la barbe de Yves Chuberre et Philippe Baetz (Musix).

Philippe Girardin, vainqueur sur Hey Jude : « Nous sommes plus que contents d’avoir gagné! Je n’imaginais pas remporter la Duo Cat-Amania un jour avec ce bateau. C’est une conjonction d’éléments qui a joué en notre faveur : les parcours nous ont été favorables, nous avons pris de bons départs… Le travail effectué avec la voilerie a été vraiment déterminant et nous a permis d’être rapides. Nous avons également été sur un petit nuage toute la semaine, nous avons fait les bons choix, nous avons été inspirés.
J’ai participé à une dizaine de Duo Cat-Amania et j’apprécie toujours autant cette épreuve. Cette course est super car en tant que coureur, nous avons un vrai rôle à jouer dans l’organisation. Pour ma part, je tiens à ce qu’elle reste fermée aux non-professionnels, c’est ce qui lui donne son « âme ». Cette année la diversité des bateaux sur le podium est notable et prouve que les tous les amateurs qui le souhaitent peuvent participer.
Ce que j’apprécie également, c’est l’organisation irréprochable et le Comité de Course. Le Comité de Course, c’est comme la musique à une « boom », si elle n’est pas bonne, la soirée est ratée. Gilles Bricout, le président, prend toujours les bonnes décisions et est très compétent. C’est une pièce maîtresse de l’événement. »

Six jours de parcours côtiers le long du littoral atlantique dans des conditions variées, un niveau toujours plus relevé et une ambiance chaleureuse et conviviale font de cette édition 2018 de la Duo Cat-Amania un excellent millésime qui restera dans les mémoires.

Classement général après 6 courses
1: Hey Jude (J 120)
Philippe Girardin, Gwenael Thomas
CN Pornic
16 points

2: Sail Cloud (Sun Fast 3600)
Alexandre Ozon, Philippe Gaudru
Régates de Royan, SN Sablais
35 points

3: OGIC – Un Papillon contre l’Eczema (JPK 10.10)
Alain Peron, Jean-Marc Chavigny
SN Trinité-sur-Mer
42 points

Tous les résultats

www.duocatamania.com
Site de la
S.N.T.
Facebook: @DuoCatAmania
Twitter: @DuoCatAmania #DuoCat18

Crédits photos : Sylvain Huet

 

Duo Cat Amania 2018 : D’île en île

Du 16 au 22 juin se courra la Duo Cat-Amania, régate itinérante en double le long des côtes atlantiques. Devenue en quelques éditions une grande classique plébiscitée par les coureurs pour sa convivialité et son niveau relevé, la Duo Cat-Amania sera organisée comme chaque année paire par la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer.

Pour ce cru 2018, direction le Sud-Est avec un programme concocté par le Comité de Course présidé par Gilles Bricout et la SNT, conjointement avec le YCCA. La cinquantaine de duos attendus prendra la direction de Piriac, puis de Pornic, pour ensuite rejoindre Port-Joinville sur l’île d’Yeu. Ils feront escale à L’Herbaudière, sur l’île de Noirmoutier puis retour dans le Morbihan au Crouesty et bien évidemment une arrivée en fanfare à La Trinité-sur-Mer!

Les grands vainqueurs de l’édition 2017, Jean-François de Premorel et Laurent Tilleau, remettront leur titre en jeu sur le Sun Fast 3200 Antipodes-JP Concepts. Il faudra compter sur Alexandre Ozon, vainqueur en solo de la Transquadra 2018, pour leur mettre des bâtons dans les roues. Alexandre sera accompagné de Philippe Gaudru en Sun Fast 3600, Louise et Thelma.

Les autres fidèles de cette course seront également de la partie, tels que l’incontournable Président du club organisateur Antoine Croyère avec son fils Paul sur son A35 Hey Joe, ou encore Antony Durand et Serge Ducroux en JOD 35 (Cat-Amania).
Quatre équipages sont particulièrement ravis du programme : ils feront escale dans leur port d’attache, Pornic. Paul Chiron et Philippe Tostivint sur Lady Jane ainsi que Philippe Girardin et Gwenael Thomas sur Hey Jude (8e en 2017), sans oublier Alain Belveze et C. le Merrer sur Tili-K en profiteront pour faire parler leur connaissance du plan d’eau. Autre pornicais qui compte bien profiter au maximum de cette étape : Alain Duvivier (Hagat), toujours en duo avec de Marc le Groignec. Adepte de la Duo Cat-Amania depuis 3 ans, il saisira l’opportunité pour présenter son projet de catamaran nouvelle génération : le KM32fc de SKYMY.

De belles navigations, des soirées à refaire la régate entre copains et une organisation impeccable avec Jean Poitou aux manettes: un programme aux petits oignons pour une Duo Cat Amania de haut vol!

www.duocatamania.com
Site de la
S.N.T.
Facebook: @DuoCatAmania
Twitter: @DuoCatAmania #DuoCat18

 

Crédit photo libre de droit presse : Sylvain Huet

Communiqué de presse – 6 juin 2018 : SNT

No Limit (Yann Marilley), vainqueur de l’Armen Race Uship 2018 en temps réel

Les arrivées de l’Armen Race Uship 2018 se succèdent sur les pontons de la Trinité-sur-Mer. La nuit a vu les premiers en temps réel passer la ligne d’arrivée, enchantés d’avoir bouclé la boucle dans des conditions souvent compliquées. Les derniers sont attendus dimanche matin, avant la remise des prix dans le village à 11h00.

Yann Marilley et son équipage à la barre de No Limit ont coupé la ligne d’arrivée un peu après minuit après 1 jour 9h 14m et 50s de course. « Nous avons rempli notre objectif, inscrire le nom de No Limit sur le trophée de l’Armen Race, » explique Yann Marilley. « Le bateau est super, tout comme l’équipage, une vraie bande copains. La bagarre avec Nicolas Groleau et Charlie Capelle, qui a fait un bon coup après l’Armen et qui est revenu sur nous de façon incroyable au niveau de l’île d’Yeu, a été passionnante. Nous sommes ravis, l’Armen Race Uship est une course extraordinaire. »
Malheureusement, les conditions météo sportives et le froid ont contraint de nombreux équipages à abandonner. Des conditions qui n’ont épargné personne, pas même les plus aguerris des marins. Accompagné de Lionel Lemonchois et de William Blosse, Charlie Capelle remporte l’Armen Race 2018 en Multi 2000 sur Acapella-Soreal-Proludic: « Le bateau était bien préparé, nous avons joué un bon coup pendant la première nuit et nous sommes revenus sur tout le monde. La mer était cassante, le vent était soutenu et nous nous sommes beaucoup fait brasser. »

Premier IRC à franchir la ligne d’arrivée, Bretagne Télécom a mis une nouvelle fois tout le monde d’accord. Talonné pendant de nombreux milles par un Team Jolokia en grande forme, l’équipage du Mach 45 de Nicolas Groleau a laissé parler son talent. Il remporte l’Armen Race Uship 2018 en IRC 1, grâce à un confortable matelas engrangé au fil des milles. « Les conditions ont été surprenantes mais nous avons échappé aux grains. C’était venté et agité et nous aurions pu être plus rapides mais nous avons comme toujours pris beaucoup de plaisir. L’ambiance est excellente à bord, l’équipage était bien équilibré. Le mélange Pro/Am, c’est l’essence même de cette course, ce qui en fait sa renommée. En ce qui nous concerne, on essaiera de ne jamais rater une Armen Race! »

En Class 40, la victoire a été âprement disputée entre Oman Sail, skippé par Guillaume le Brec et Vincent Riou, et The Lost Boys Team (Gérard Atkins, Charles-Louis Mourruau et Pietro Luciani) sur Colombre XL. Guillaume le Brec rentre ravi de sa course : « C’était super, une belle course, un joli parcours. Le départ est génial, j’ai beaucoup aimé partir en dernier et croiser toute la flotte à la Teignouse. Grâce à cette très belle régate, nous avons pu continuer à former trois marins omanais à la course au large et à leur faire découvrir notre coin. Nous revenons de Douarnenez, où ce sont essentiellement des parcours à la journée; l’Armen Race Uship est donc tout à fait complémentaire. C’est une bel événement où nous sommes très bien accueillis. Notre victoire est un travail d’équipe car le match avec Colombre XL a été très serré mais vraiment sympa. » L’équipage franco-omanais a en effet coupé la ligne 20″ devant le jeune équipage qui se lance en Class 40 cette saison : « Je viens d’acheter Colombre XL, » explique Charles-Louis. « Notre objectif est de lever des fonds pour le Tsavo Trust qui a pour objectif la préservation de la biosphère africaine. Nous cherchons un sponsor et des soutiens pour le trust. L’Armen Race est notre première course au large en Class 40, le parcours est intéressant et vraiment tactique. Nous ne sommes pas ennuyés, nous avons chanté, beaucoup rigolé. C’est vraiment important qu’il ait encore des courses comme celle-ci, ouverte et accessible à tous, car l’objectif premier de la voile, c’est de s’émerveiller. »

En IRC Double, c’est le duo Sébastien Petithuguenin et Antoine Koch qui coupe la ligne en premier, après 1 jour 23h 37m 33s. L’Armen Race Uship était l’occasion pour Sébastien de faire ses armes sur son Figaro 2, Paprec Académie : « J’ai décidé pour mes 40 ans de faire la Solitaire du Figaro cet été, c’était un rêve d’enfant. Avec Antoine, nous sommes amis d’enfance, il a participé sept fois à la Solitaire et a accepté d’être mon coach. L’Armen Race Uship fait évidemment partie de mon programme de préparation car elle équivaut à une petite étape en Figaro. Hormis l’Armen Race, il n’existe plus de régate aujourd’hui où l’on peut passer deux nuits en mer. J’ai joué le jeu et je n’ai pas dormi, comme si j’étais seul sur le bateau et ça a été très formateur. »
L’équipage de Kea, skippé par Jolan Trecherel, premier Osiris sur la ligne d’arrivée, est arrivé rincé : « Nous avons pris un joli départ, le bord de près jusqu’aux Glénan était splendide, ensuite c’est devenu plus musclé. Il y avait beaucoup de mer, c’était chaud et le temps était carrément moche. Nous souhaitons d’ailleurs réclamer contre l’organisation qui aurait pu faire un effort sur la météo! » s’exclame en choeur les quatre compères. « Ce n’était pas facile mais c’était plaisant de pouvoir faire le parcours complet. Nous sommes ravis, ça faisait longtemps que l’on courrait après l’Armen! »

Grosse ambiance sur Hey Jude, le J 109 de Philippe Girardin, premier IRC 2 : « Les conditions ont été très compliquées, ça a été l’enfer entre les bouées Uship 1 et 2. Hey Jude est devenu un navire hôpital, il y avait 6 malades sur 8 équipiers! On prenait des vagues par-dessus bord et de la pluie en plus, le cockpit ne se vidait même plus. Mais ce dont on se souviendra, c’est de la première soirée dans les Glénan, c’était magique! Nous remercions le directeur de course, Hervé Gautier, les bénévoles de la SNT ainsi que son président, Antoine Croyère. »

crédit : Jacques Vapillon

Communiqué de presse : SNT

 

 

 

Samuel Blévin (Joke) premier de la Nuit de l’Armen 2018

Après une première nuit dans un vent bien calme pour les équipages de l’Armen Race Uship 2018, les conditions sont devenues plus sportives au petit matin. Le vent a basculé et s’est établi autour d’une quinzaine de nœuds, permettant à certains concurrents de tirer leur épingle du jeu. D’autres ont malheureusement dû abandonner, pour raisons techniques ou matérielles mais sans aucune gravité. Tous ont rejoint le port le plus proche en pleine forme, déçus de ne pas avoir pu terminer leur parcours. Au sein de toutes les catégories, le match est tendu, les équipages ne lâchent rien. Les arrivées se sont enchaînées à partir du milieu d’après-midi pour les concurrents de la Nuit de l’Armen.

Samuel Blévin et son équipage sont les premiers à avoir coupé la ligne de la Nuit de l’Armen sur Joke après 1 jour 1h 39 et 25s de course. Samuel Blévin rentre enchanté de sa première course sur son J 109 acheté il y a trois mois: « C’était bien! Rude car il y a eu beaucoup de près, des conditions idéales pour mon bateau, et nous avons pris peu de repos. C’était sympa, nous n’avons eu aucun souci et nous avons été peu secoués. Cela fait 15 ans que je navigue avec le même équipage, essentiellement familial, et nous prenons beaucoup de plaisir. C’était notre première course au large sur Joke et ça fait plaisir de courir devant! Nous sommes toujours contents de participer à l’Armen Race Uship, le parcours est vraiment bien et l’organisation impeccable. »

No Limit de Yann Marilley mène toujours la flotte de l’Armen Race Uship 2018. Il est talonné par Charlie Capelle (Acapella) dans la descente vers l’Île d’Yeu. Nicolas Groleau (Bretagne Télécom) devance les « piments » du Team Jolokia skippé par Jean-François Levasseur. Les premiers du grand parcours sont attendus pour le début de la nuit.

Les conditions météo changeantes promettent de jouer avec les nerfs des concurrents dans la journée de samedi et pourraient chambouler quelque peu le classement.

crédit photos : Jacques Vapillon

Armen Race Uship 2018 : Top départ

Le départ de la 8e édition de l’Armen Race Uship a été donné hier à 14h00. Pour bien démarrer la course, direction la pointe de Penmarc’h pour le grand parcours de 320 milles et l’archipel des Glénan pour les participants à la Nuit de l’Armen (131 MN). Des départs dynamiques et engagés dans 13 nœuds de vent pour les 163 équipages, qui vont rencontrer des conditions variées le long des côtes atlantiques.

A 18h00, No Limit (Multi 2000), le catamaran skippé par Yann Marilley accompagné de Sidney Gavinet, Jean-Baptiste le Vaillant, Edouard Alikiagalelei, Alex et Jean-Pierre Nicole, est en tête de flotte. Nicolas Groleau se trouve à quelques encablures sur son Mach 45, Bretagne Télécom (IRC 1). Le local de l’épreuve est suivi de près par les « piments » ultra motivés du Team Jolokia (IRC 1) qui participent à leur première course de la saison et qui n’ont pas l’intention de se laisser semer.

Philippe Girardin (Hey Jude) a déjà mis de la distance avec ses concurrents en IRC 2. Accompagné de Laurent Tilleau de la voilerie North Sails, le skipper du J 120 mène devant Antoine Even sur Musix. La flotte est au contraire bien resserrée en IRC 3, avec notamment l’équipage FDS CAEC de Franck Ribot et Martin Parard (Izorder / Aladom / B2NB Management) aux avant-postes.

L’imposante flotte des IRC Double est menée par Yann Dube et Xavier Macaire sur Black Mamba tandis que la tête se joue entre Erik Le Roy (Canhabaque) et Jolan Trecherel (Kea) en Osiris Habitable.

Du côté des Class 40, Charles Louis Mourruau (Colombre XL) et Guillaume le Brec (Oman Sail) mènent la danse.
Vincent Riou, co-skipper d’Oman Sail : « L’Armen Race est une belle régate de course au large, accessible à tout le monde. Sur les pontons de la Trinité-sur-Mer, on retrouve plein d’amateurs passionnés de voile comme des professionnels. Tout ce petit monde se retrouve pour aller naviguer le long de nos côtes bretonnes. C’est sympa, c’est bien d’avoir des moments comme ça dans l’année, où on permet des rencontres entre tous les mondes de la voile et où les gens peuvent partager ensemble leur même passion sur les mêmes lignes de départ, sur la même course et être bord à bord pendant presque 48h. »

La nuit, les équipages vont rencontrer des conditions difficiles d’un point de vue stratégique : le vent mollissant dans la nuit se renforcera aux premières lueurs du matin et aura certainement redistribué les cartes au passage des bouées virtuelles Uship 1 et 2 au niveau de la chaussée de Sein, au sud du phare de l’Armen.

 

Communiqué de presse – 11 mai 2018

GASCOGNE 45/5 Trophée Offshore UNCL 2018

La Transquadra étant une année sur trois, la prochaine édition se fera en 2020. Le principe a donc été de créer une épreuve intermédiaire de course au large selon les mêmes modalités, cette régate se nomme : GASCOGNE 45/5. La course est inscrite au Championnat Atlantique IRC en Equipages et Double 2018.

Le principe : Une course IRC en solo, duo ou en équipage avec départ et arrivée de La Rochelle le 30 Juin 2018. 350 milles à effectuer et une seule bouée à contourner, la bouée Gascogne (45,23N, 005.00W). Une solution de tracking sera mise en place pour le suivi en direct de la course.
Cette épreuve est intégrée dans le calendrier course au large de l’UNCL et est obligatoire afin de pouvoir intégrer le « Team Course au Large SRR » en vue de participer à la Transquadra 2020.

La Rochelle est une ville entièrement tournée vers la mer à seulement 2H30 de Paris, qui compte un grand nombre de bénévoles, passionnés de la voile et professionnels du nautisme. Au total, 120 manifestations nautiques sont organisées chaque année sur ce site. En voilà donc une de plus, mais pas des moindres ! Nous attendons pour la GASCOGNE 45/5 plus de 30 bateaux pour cette première édition.

 

29 juin

09h00 à 19h00 – Jauge et contrôles

19h00 – Briefing Sécurité

19h30 – Repas des équipages

 

30 Juin 

08h00 – Petit déjeuner

10h00 – Briefing météo

16h00 – 1er signal d’avertissement – Départ

 

5 Juillet 

Remise des prix (heure à définir)

Départ le 30 Juin 2018

La Duo Demi Clé : Un week-end dense mais sympa !

Philippe Pilate à bord de son Half Tonner Général Tapioca Bel 7548, revient pour nous sur sa participation lors de la course Duo Demi Clé faisant partie du Championnat Atlantique en Double 2018.

Course remportée par Jean François Chériaux avec son JPK 10.10 AD HOC (également premier en temps réel) suivi de près par deux autres JPK. Celui de Fabrice Sorin, deuxième au classement avec son JPK 10.10 OGIC puis Patrick Farcy sur CAVOK, un JPK 9.60. Penny Aubert et son Sun Fast 3200 LA BRIGADE DU VOYAGE finiront au pied du podium.

Une belle découverte que cette régate « Duo Demi Clé ». Pour les 40 ans de Général Tapioca/BWT, et après notre troisième place au Spi-Ouest France 😊, je souhaitais prolonger la saison en Bretagne. Il faut dire que la région ne manque pas d’atouts pour les afficionados de la régate.

Pourquoi pas faire une course en double ?

Au départ, avec Laurent nous avions imaginé reconstituer notre binôme de l’AZAB et nous rappeler cette magnifique course vers les Acores. Les obligations professionnelles de Laurent ne lui permettent pas de dégager les 6 jours nécessaires à la préparation, aux convoyages  et à la course qui part de Port Louis dans la rade de Lorient.

 

 

 

 

 

 

 

 

Charles Edouard est plus disponible et très motivé par une première expérience en double “ demi offshore”. Banco, en route pour la Trinité sur mer. Deux jours sont nécessaires pour la mise en configuration de Général Tapioca (cat. 240) et au convoyage vers Port Louis avec l’ aide efficace d’Albert Chaltin (Etellois d’adoption et fin connaisseur du plan d’eau).

À Port Louis, l’accueil est très convivial, la flotte présente est intéressante et plutôt relevée. Le vainqueur de la dernière Transquadra sera également de la partie ainsi que plusieurs spécialistes de cette catégorie en double qui est en pleine expansion.

La flotte de 17 inscrits est principalement constituée de JPK 10,10 et 10,80, de Sun Fast 3200 et d’A31.

Entre-temps Jean-Philippe Cau, Prédisent de l’UNCL, est en recherche d’un équipier sur son OFCET 32 basé à Ernee.

Laurent parvient à se libérer juste pour le week-end et sera également de la partie. Génial !

La régate nous emmènera à Groix, aux Glénans pour ensuite un tour de Belle Île et enfin remonter autour de Groix en passant près du chenal de la Teignouse. Le finish est prévu au pied de la citadelle de Port Louis dans le goulot de la rade.

 

 

Un superbe parcours de 108 miles (en ligne droite). Pour le vent annoncé, les bons marcheurs au reaching seront avantagés et c’est “Challenging” un Half-tonner un peu perdu dans cette flotte de spécialistes typé « Transquadra ». A cœur vaillant… Le début du parcours se déroule dans un vent médium d’Ouest parfait pour une flotte en double. La course se déroule principalement de nuit car le départ est donné à 16h. Un superbe couché de soleil nous accompagne vers les Glénans atteints après 5h de près. Ensuite, c’est la glissade au portant vers Belle Île avec une rotation franche et rapide du vent au Nord-Est. Sous Spi au début, après deux heures à 8 noeuds, nous préférons prudemment affaler car le vent se renforce. La plupart des JPK et l’OFCET descendent sous asymétriques, leurs deux safrans permettant aussi de monter un peu dans les tours. Les écarts se marquent déjà … Ensuite c’est le tour de Belle île et une remontée vers la Teignouse. Après une magnifique pleine lune, c’est la pluie qui nous accompagne sans discontinuer. La fatigue commence à se faire sentir et la remontée au près vers Groix exige un peu de détermination…

Après le passage de Pen Men (pointe Nord-Ouest de Groix), c’est la traversée de la rade de Lorient et le finish au pied de la citadelle de Port Louis où plusieurs Pen Duick sont de sorties.  Nous terminons 11 ème de cette Duo Demi Clé 2018.  Une première pour nous et notre fidèle « Général Tapioca » pas vraiment adapté à ce genre de compétition en double au plateau plutôt relevé. Nous sommes très satisfaits d’avoir réussi à participer à cette course renommée.

Sur l’OFCET 32 « Of Course », Jean Philippe Cau et Laurent terminent 6 ème. Bravo !

La remise des prix est très conviviale et c’est l’occasion de rencontrer des régatiers aussi expérimentés qu’amicaux. La Duo Demi Clé qui se déroule dans un superbe terrain (de) vagues (attention aux cailloux) est une régate à recommander pour les équipages qui souhaitent évoluer dans cette discipline de la course en double.  Une expérience riche d’enseignements et de découvertes. Port Louis ne manque pas de charmes.

 

 

 

 

 

 

 

Informations et résultats complets ici : https://www.atlantic-course-au-large.com/

Par Philippe Pilate membre UNCL

Armen Race Uship 2018 : départ le 10 mai

L’Armen Race Uship, la grande course le long des côtes atlantiques au départ de la Trinité-sur-Mer, faisant partie du Trophée Offshore UNCL 2018 et de son Championnat Atlantique en Equipages et Double IRC se tiendra du 10 au 13 mai pour sa 8e édition. Forte de son succès auprès des marins professionnels comme des amateurs éclairés, l’Armen Race Uship rassemble chaque année entre 150 et 200 équipages sur un parcours très apprécié de tous. De la pointe de Penmarch, point le plus occidental des côtes françaises, à l’île d’Yeu en passant par l’archipel des Glénan et le sud de Belle-Ile, les paysages offrent chaque année un ravissement pour les concurrents. Longue d’environ 300 milles, cette course est également réputée pour son aspect sportif, avec des passages techniques tel que la chaussée de Sein, et pour sa convivialité. Grâce à l’organisation exceptionnelle de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer et à l’efficacité de son directeur de course Hervé Gautier, l’Armen Race Uship s’est installée en quelques années comme une classique du genre.

Plus de 100 équipages sont d’ores et déjà inscrits à l’édition 2018 de l’Armen Race Uship. Ouverte aux monocoques et aux multicoques, elle constitue très souvent un excellent entraînement pour les coureurs au large. Avec la Route du Rhum – Destination Guadeloupe en ligne de mire, les Class 40 ont pour objectif d’accumuler un maximum d’expérience et profiteront donc de la première grande course offshore de la saison. Ce sera le cas de Morgane Ursault-Poupon (Cheekytatoo), fille du célèbre Philippe, lui-même vainqueur de la Route du Rhum en 1986. Marin professionnel, elle découvre la course au large et fera ses premières armes sur l’Armen Race Uship.

Article similaire : https://www.uncl.com/2018/04/03/actualites-courses/focus-class-40/

L’Armen Race Uship sera, pour l’équipage fraîchement constitué du Team Jolokia, la première course de la saison. Freya Winkelmann, architecte allemande vivant en Suisse, est une toute nouvelle équipière : « J’ai intégré l’équipage cette année, nous avons beaucoup travaillé et j’ai hâte de voir comment cela va se passer en compétition. L’Armen Race Uship sera ma première course sur le VOR 60, c’est une course très intéressante. Une course de nuit offshore, ce sera une grande première pour moi. C’est un vrai challenge mais je vais surtout essayer de profiter, tout en donnant mon maximum. Nous sommes une équipe et il est important que tout le monde trouve sa place et se sente bien à bord. Notre objectif est la victoire et nous voulons montrer que la diversité est un immense atout pour le succès. »

Les différentes classes IRC seront bien entendu représentées, avec des équipages rodés et entraînés. Parmi elles, les IRC Double, ayant récupéré leurs bateaux après la Transquadra, feront un retour en force. Avec plus de 30 duos et des marins tels que Patrice Carpentier, il va y avoir du sport dans cette classe qui a le vent en poupe depuis plusieurs années. Nouveauté 2018 : afin de pouvoir réaliser un classement IRC toutes classes, un seul départ sera donné pour ces fanas de voile et de compétition.

La bagarre sera également âpre chez les Osiris Habitable. Plus accessible et moins exigeante en terme d’équipement, les Osiris Habitable sont la classe montante et font de plus en plus d’émules. Que ce soit sur le grand parcours ou sur le parcours réduit de la Nuit de l’Armen, les 42 inscrits à ce jour n’ont pas l’intention de faire de la figuration.

Les multicoques ne seront pas en reste avec le tout nouveau TS 42 de Gérald Bibot, Squid. Le PDG de l’entreprise belge de services de météo marine prendra lui aussi le départ de la Route du Rhum en novembre, et aura d’ici là un programme bien chargé dont les premiers milles seront parcourus pendant l’Armen Race Uship.

Afin de préparer au mieux leur course, les concurrents sont invités à participer à un atelier météo et routage animé par Christian Dumard, de la société Squid, et Philippe Ravel, représentant le logiciel de routage Adrena, mercredi 9 mai au soir.

Les équipages seront équipés de balises de positionnement par satellite , permettant au public de suivre la course en direct. Le public est convié à venir à la rencontre des coureurs et à suivre la course depuis le village qui ouvrira ses portes jeudi 10 mai.

Rendez-vous le 10 mai à 14h00 pour le départ de l’Armen Race Uship 2018!

Inscriptions en ligne et renseignements
Facebook
Twitter

Communiqué de presse -23 avril 2018 – SNT-

Crédit photo : ReadyProd