DRH

La DRHEAM CUP – Destination Cotentin 2018 : les inscriptions sont ouvertes

La conférence de presse de présentation de la deuxième édition de la DRHEAM CUP-Destination Cotentin a eu lieu samedi 2 décembre dans le cadre du Salon NAUTIC de Paris, l’occasion d’ouvrir officiellement les inscriptions. L’épreuve, dont l’un des deux parcours sera qualificatif pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, aura lieu du jeudi 19 au dimanche 29 juillet 2018, elle s’élancera de La Trinité-sur-Mer pour arriver à Cherbourg-en-Cotentin.

DRHEAM CUP-Destination Cotentin, rendez-vous en juillet !

Autour de Jacques Civilise, les officiels et skippers présents lors du coup d’envoi au Nautic de Paris – Samedi 2 décembre – © Rosalba /DRHEAM Promotion

Annoncée dans un premier temps en août, la DRHEAM CUP-Destination Cotentin 2018 aura finalement lieu au mois de juillet : le village ouvrira officiellement ses portes le jeudi 19 juillet à La Trinité-sur-Mer, tandis que le DRHEAM-TROPHY, prologue auquel participeront des jeunes issus de la « Bretagne des terres » dans le cadre de l’opération Rêves de Large, aura lieu le samedi 21 juillet en baie de Quiberon.

Le départ de la course sera donné, grâce aux moyens nautiques de la Société Nautique de La Trinité (SNT) le lundi 23 juillet, avec deux parcours à destination de Cherbourg-en-Cotentin : le plus grand, de 736 milles via le Fastnet, sera qualificatif pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2018, mais également ouvert aux plus grandes unités qui souhaitent s’y aligner en double ou en équipage ; le second, de 428 milles, passera par Wolf Rock et sera réservé aux autres unités, IRC, Osiris Habitable, mini6,50 et éventuellement « Classiques », l’objectif étant de concentrer les arrivées sur deux jours pour accueillir toute la flotte avec la même chaleur dans le Cotentin.

Pour conclure l’édition 2018, et en collaboration avec les équipes notamment du Yacht Club de Cherbourg, les concurrents seront invités à la DRHEAM-PARADE en rade de Cherbourg-en-Cotentin, avec à leur bord des jeunes qui rêvent de large, et qui vivront ainsi leur première expérience maritime.

« Ce sont deux parcours très complets qui exigeront vitesse, bonne lecture du plan d’eau et stratégie. Le plus long ressemble au Fastnet, la partie bretonne en plus, avec beaucoup de courants à négocier et la possibilité d’affronter des vents assez forts, que ce soit à Ouessant, Wolf Rock ou en Mer d’Irlande, qui peut être difficile même en été, et la traversée de la Manche en perpendiculaire pour redescendre sur Cherbourg », explique Sylvie Viant qui assurera la Direction de Course.

Une course « OPEN », les inscriptions sont ouvertes

Départ Prologue Edition 2016 – ©Th.Martinez/Sea&amp

Créateur et organisateur de la DRHEAM CUP-Destination Cotentin, Jacques Civilise a souhaité que la course soit à la fois un rendez-vous sportif majeur, appelé à s’inscrire durablement toutes les années paires dans le paysage international de la course hauturière, et un moment de partage entre marins professionnels et amateurs. C’est pour ça qu’elle sera « OPEN », ouverte à tous : tous les bateaux hauturiers de 6,50 mètres et plus sont ainsi acceptés et le format est complètement libre, ce qui signifie que l’épreuve peut être courue en solitaire, en  double ou en équipage.

L’objectif de l’organisateur est également, comme lors de la première édition à laquelle avaient participé des Britanniques, des Italiens, des Néerlandais et des Belges, d’accueillir des équipages venus de l’étranger qui seront les bienvenus, en Bretagne et en Normandie. Les inscriptions sont désormais officiellement ouvertes, les équipes ou skippers désirant prendre le départ de la DRHEAM CUP-Destination Cotentin sont invités à effectuer cette formalité en ligne le plus vite possible, afin de garantir leur présence sur la ligne de départ en juillet 2018, les places sont limitées.

 La DRHEAM CUP – Destination Cotentin inscrite au calendrier de plusieurs classes

Port d’arrivée : Cherbourg-en-Cotentin ©JM Enault

Avant le départ de la récente Transat Jacques Vabre, les représentants de la Class40, en signant une convention avec Jacques Civilise, ont officiellement confirmé l’inscription de la DRHEAM CUP-Destination Cotentin au Championnat de la classe en 2018.

« La DRHEAM CUP-Destination Cotentin s’intègre parfaitement dans le calendrier 2018 de la Class40. Entre ceux qui voudront la courir en équipage ou double et ceux qui viseront la qualification pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, de nombreux représentants de la Class40 devraient y participer, d’autant que les organisateurs sont vraiment à notre écoute. C’est en outre une bonne idée de faire arriver cette course à Cherbourg, un très beau plan d’eau et un port accessible en permanence. Cherbourg a par le passé accueilli des épreuves majeures comme la Solitaire du Figaro ou la Course de l’Europe, le fait de recevoir La DRHEAM CUP-Destination Cotentin est l’occasion pour la ville de renouer avec les grands événements de la voile », s’est réjoui Halvard Mabire, président de la Class40.

D’autres classes ont également fait la même démarche, comme la classe Multi2000, l’IRC, ou la Classe IMOCA qui a annoncé l’inscription de la Course a son Calendrier Évènementiel et pour finir la class MULTI50 tandis que les Ultims devraient également être de la partie, comme en 2016, mais avec pour certains skippers l’objectif de décrocher entre La Trinité-sur-Mer et Cherbourg-en-Cotentin leur qualification pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Le plateau de la DRHEAM CUP – Destination Cotentin 2018 s’annonce donc particulièrement fourni, ce qui réjouit son organisateur, Jacques Civilise, conscient de la responsabilité qui est la sienne d’accueillir tous les participants dans les meilleures conditions : « Avec une quarantaine de bateaux en 2016, la première DRHEAM CUP s’était déjà avérée un succès, cette seconde édition devrait permettre à l’épreuve de franchir un important cap supplémentaire en termes de participation, d’organisation et de médiatisation ».

 

Programme Prévisionnel de LA DRHEAM CUP – Destination Cotentin 2018

  • Jeudi 19 et vendredi 20 juillet : Ouverture du village, contrôles des inscriptions et de sécurité
  • Samedi 21 juillet : Prologue le DRHEAM-TROPHY
  • Dimanche 22 juillet : Contrôles de sécurité (suite) et Relations Publiques
  • Lundi 23 juillet : Départ de la grande course la DRHEAM CUP – Destination Cotentin
  • Mercredi 25 au vendredi 27 juillet : Arrivées des bateaux à Cherbourg-en-Cotentin
  • Samedi 28 juillet : Remise des prix
  • Dimanche 29 juillet : Post-logue la DRHEAM-PARADE

 

 

Les Classements  2016

Le podium (toutes classes) : 1. Arkema (Lalou Roucayrol), 2. Le Souffle du Nord (Thomas Ruyant), 3. A Capella Soreal (Charlie Capelle)

Les vainqueurs par classe :

  • Multi50 : Arkema (Lalou Roucayrol)
  • M2K : A Capella Soreal (Charlie Capelle)
  • Imoca : Le Souffle du Nord (Thomas Ruyant)
  • Class40 : Colombre XL (Massimo Juris)
  • Mini 6.50 : Raoul Pastèque (Romain Bolzinger)
  • IRC : Groupe 5 (Patrice Carpentier)
  • IRC 1 : Team Vendée 192-Les Parrains (Benjamin Dutreux)
  • IRC 2 : Fleur du Sud (Patrick Molitor)
  • IRC Double : Groupe 5 (Patrice Carpentier)

 

VOS CONTACTS

 

EVENEMENTIEL

Anne COMBIER
acombier@drheam-promotion.com

+33 6 07 69 23 63

PRESSE

Caroline MULLER
cmuller@drheam-cup.com
+33 6 83 00 83 83

 

LES PARTENAIRES DE LA DRHEAM CUP – DESTINATION COTENTIN 2018

 

Retrouvez toutes les actualités de la

Sur le site Internet www.drheam-cup.com

Et les réseaux sociaux:

 

 

Image en introduction : Drheam Cup 2016 – Thierry Martinez

Une première musclée

          On en parlait, on l’attendait cette course offshore de la mi-août. Et bien désormais, elle existe ! Elle s’appelle la Drheam Cup, un nom inspiré par la société de son créateur Jacques Civilise.  L’organisation sportive a été confiée à  l’UNCL , remarquablement secondée par la SNT au départ, et par le Y.C. ROSCOFF à l’arrivée . Au-delà de « la course en plus » ouverte un peu près à tout ce qui flotte dans le sillage de l’Ar Men race, Jacques a eu la bonne idée de greffer un prologue de bienvenue disputé  en baie de Quiberon.  A ce Challenge La Trinitaine, partenaire majeure de la DC, participaient de jeunes néophytes issus du terroir breton. Des conditions 100% estivales leur ont permis de découvrir et d’apprécier l’objet de notre passion : la course à la voile. Tant mieux et bravo !

 DSC_5071Groupe 5

          Le lendemain était consacré aux opérations de contrôle avant le départ de la Drheam Cup proprement dite ayant pour parcours La Trinité cap vers la Manche avec le contournement de Sein via un way point à l’écart des DST puis la traversée du Channel en direction de Wolf Rock. Restait à rallier l’arrivée à Roscoff en laissant le phare d’Eddystone à tribord! La journée Off s’est achevée par un briefing animé par Yves Le Blévec à qui le costume de Directeur de Course convient tout à fait et par Jean Gabriel Le Cléach, président du comité de course. Le point fort concernait la météo. Après une semaine de rêve et de soleil, l’arrivée d’un front  puis d’un autre nous rappelait que la mi-août ce n’est pas loin de l’automne. En raison de vents forts de secteur sud annoncés en fin de course, Yves supprima le contournement d’Eddystone de façon à ce que les voiliers fassent route directe vers Roscoff depuis Wolf Rock au lieu d’avoir à tirer des bords à travers la Manche. Le film ne se déroula pas complètement ainsi. Mais revenons au départ : une quarantaine de voiliers de toute obédience de l’Ultim à trois pattes au Mini proto en passant par de l’IMOCA, de la Class40, des multis divers et quand même un noyau dur d’IRC comprenant en tout et pour tout 26 bateaux (dont une dizaine ayant un certificat SER (Single Event Rating). A bord de Groupe 5, m’accompagne mon fidèle Quentin Duforest à la fois très sympa et super bon avec qui on a remporté le Tour d’Irlande dans notre catégorie. Nous concourons en double. Le passage de la Teignouse dans la « bonasse » et contre courant prend beaucoup de temps.

DSC_4932

Groupe 5

          Nous faisons une première erreur qui est de rallier Le Palais croyant que la bouée jaune (initiée sur le prologue) demeurait d’actualité alors qu’il fallait renvoyer bâbord cap à l’ouest vers Penmarch dès la sortie du chenal de la Teignouse. Et pan un quart d’heure sur le bec ! En baie d’Audierne, le vent demeure modéré mais la mer se fait cassante. Nous, un petit groupe emmené par le Figaro 2 Team Vendée Formation suivi du A 35 Hey Joe, de deux SF 3600 et du JPK 10.10 Mary, pour ne parler que des Double (13 bateaux quand même), progressons dans une mer chaotique au sud de Sein car il est déjà trop tard pour embouquer le Raz. Je suis toujours surpris que nos petits bateaux demeurent intacts malgré la violence des chocs à répétition. Notre seconde erreur est de poursuivre notre bord un peu trop dans l’ouest au prétexte d’une hypothétique bascule. Les gribs c’est bien mais ce ne sont que des prévisions et même les plus gros ordinateurs du monde ne crachent pas de l’exactitude à 100%. Je vais le constater un peu plus tard, cette fois à notre profit, en virant le way point au NW d’Ouessant. Le grib invite à se maintenir à gauche de la rhumb line pour rallier Wolf Rock alors que nous faisons la route directe avec un angle idéal poussé par un vent de S/SE qui ne cesse de forcir. Le SF 3200 aime ces bords de spi un peu sauvages. On revient à toute allure sur Hey Joe et distançons allégrement Mary. Tous deux ont privilégié la lecture du grib. Au contournement de Wolf Rock, c’est encore la nuit. Des grains violents chargés d’averses cinglantes nous cueillent au près serré car le vent est toujours de SE. Nous avons un ris dans le GV et l’ORC 1 ris. Rapidement, c’est trop (pour preuve la bosse de ris qui explose).

Prologue

N’ayant qu’un ris dans la GV, on installe le tourmentin muni d’une estrope en bas de façon à pouvoir être établi en laissant le foc endraillé. La manœuvre est simple et le rendement correct. Nous l’avons expérimenté au Tour d’Irlande. Dans la boucaille, on repasse devant Hey Joe qui à ce moment de la course ne porte plus que sa grand-voile arisée (il s’est également détourné pour se rapprocher du X-40 Exception qui vient de démâter). Ce faisant, on commet tous les deux la faute – je suis personnellement lessivé et plus trop clairvoyant – de ne pas renvoyer bâbord à la rencontre de la saute au SW que nous touchons un peu plus tard. C’est notre troisième erreur de la course à bord de Groupe 5. Mary a saisi la balle au bond et comble une partie de son retard. Le reste n’est qu’un long bord de reach vers Roscoff. Notre mission : maintenir Hey Joe dans notre tableau arrière. Mission réussie sur le fil car Antoine et son équipier franchissent la ligne d’arrivée seulement 25 secondes derrière nous après 57 heures de navigation. L’accueil à Roscoff est chaleureux. Un grand merci aux auteurs de la soupe à l’oignon et de la galette locale. Quentin est content : c’est notre seconde victoire ensemble (celle-ci en double et IRC toutes classes). Ce faisant, on apprend que la moitié de la flotte a abandonné pour des raisons diverses. C’est beaucoup, car finalement le mauvais temps (30/35 nds au près, grains à 40) n’a duré que quelques heures… La conclusion est que mi août, Eole peut faire les gros yeux. Ca, on le savait. Il se trouve que c’est tombé sur la Drheam Cup. Je trouve cela plutôt bien. Ca change un peu ! Et Bravo Jacques d’avoir tenu bon la barre de cette première édition musclée. Le grand timonier nous a donné rendez-vous à l’année prochaine lors d’une remise des prix particulièrement réussie tenue au vieux port de Roscoff dans le cadre de la traditionnelle et très populaire fête des oignons.

Patrice Carpentier – Groupe 5

 

Drheam Cup 2016 – 1ère édition !

Les inscriptions sont ouvertes depuis le 9 mai, sur le site de la course www.drheam-cup.com. Attention : du fait des contraintes des ports de La Trinité-sur-Mer et de Roscoff, en plein mois d’août, et aussi des très forts coefficients de marées, le nombre de bateaux admis est limité.

C’est parti pour la première édition de La Drheam-Cup, nouvelle Course au Large, ouverte à tous, de 400 milles entre La Trinité-sur-mer et Roscoff via Les Scilly et Eddystone, organisée du 13 au 21 août prochains. Deux Ultims, trois IMOCA, cinq Multi 50, six multi 2000, une dizaine de Class40 et de nombreux équipages IRC ont d’ores et déjà annoncé leur participation !

Nouveau souffle dans le monde de la voile, la Drheam-Cup est organisée par Drheam-Promotion et l’UNCL, en partenariat avec la Société Nautique de la Trinité et le Yacht Club de Roscoff. Cette manifestation sportive s’élancera le 15 août de La Trinité sur Mer et rassemblera des équipages amateurs, passionnés et ténors de la course au large. Elle leurs permettra de se confronter et de vivre des moments hors du commun durant une semaine entre La Trinité sur Mer et Roscoff, en passant par l’Angleterre.

Open et exigeante

La Drheam-Cup est une compétition à la fois ouverte et éminemment sportive. Elle permet à des passionnés de s’engager dans une véritable épreuve de course au large aux côtés de professionnels.

Pour les skippers « pro », ce nouveau parcours estival, mais tactique, au large des côtes bretonnes et britanniques est une belle occasion de répéter leurs gammes en mode course : « on apprend toujours plus en compétition qu’à l’entrainement » ont-ils coutume de dire.

Ce format a séduit largement. 400 milles, c’est une nuit en mer pour les plus rapides, deux ou trois pour les plus petits bateaux : cela impose de prendre un véritable rythme de course au large pour être performant. Un exercice rare et plébiscité en IRC comme chez les autres supports de course offshore.

Terre et mer dans le même bateau

Cet évènement sera aussi un moment de partage entre tous : marins et terriens, communes de l’intérieur et communes littorales.

A l’occasion du Prologue, le Trophée « La Trinitaine », chaque équipage pourra embarquer un jeune de l’une des communes du département du Morbihan. C’est l’opération  « Rêves de Large »… De quoi susciter des vocations peut-être, des rêves sûrement.

Trophées pour tous

Les équipages féminins seront récompensés via le Trophée « Marie France », d’autres Trophées* récompenseront les jeunes, les étudiants, l’IRC et le bateau « vintage » les plus rapides, etc.

Plus qu’une course à la voile, cet événement se veut être un moment de partage entre les équipages, mais également entre le monde rural et le monde de la mer.

Enfin, il donnera aussi la possibilité aux équipages et au grand public de participer à la fête des projets, et des rêves, à La Trinité sur Mer avec « LA SEMAINE des RÊVES », grâce à la mise en place d’un « Village des Rêves ».

Ce village permettra de contribuer à la promotion du développement touristique et de l’attractivité du Territoire.

La Genèse

Cette première édition ne se fait pas par hasard. Il s’agit de l’aboutissement du rêve d’un homme passionné par la voile : Jacques CIVILISE. Homme de la mer depuis son plus jeune âge (né en Guadeloupe), régatier depuis plus de 50 ans, membre de la SNT depuis près de 30 ans, et de l’UNCL depuis 35 ans, il a concrétisé le projet de toute une vie : créer une course différente qui allierait le sport et le social, qui développerait des liens entre la terre et la mer.

Le Parcours : 2 étapes, 2 parcours et 7 jours de course

Concocté par Yves LE BLEVEC, Directeur de Course de la DRHEAM CUP, le parcours se décline en deux étapes, la première en baie de Quiberon, le « Trophée La Trinitaine », suivi d’une grande course au large de 400 milles nautiques environ, le Trophée « La Drheam Cup », entre la Trinité-sur-Mer, les îles SCILLY et les côtes anglaises (Wolf Rock et Eddystone), et une arrivée finale à Roscoff.

100 équipages sont attendus pour régater, les meilleurs seront ceux qui auront su conjuguer leur connaissance de ces côtes parmi les plus belles de France, leur maîtrise des courants et de la navigation au plus près des cailloux…

Dès l’annonce officielle de la création de cette course d’un nouveau genre, au Nautic, en décembre dernier, plusieurs teams professionnels et des assidus du circuit IRC avaient immédiatement été séduits par le concept de cette épreuve à la fois « open », exigeante, et festive.

Les préinscrits

Plusieurs grands noms de la course au large les ont rejoints depuis et, aujourd’hui, la liste des préinscrits à cette première prouve son bien-fondé :

  •  le trimaran « Prince de Bretagne » de Lionel Lemonchois et l’Ultime Actual,
  •  les IMOCA  de Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord), Bertrand de Broc (MACSF) , d’Arnaud Boissière (La Mie Câline), et de Bertrand de Broc ( MACSF)
  •  les Multi 50 d’Erwan Le Roux (FenêtréA Cardinal Edifice) s’il a le temps d’être remis sur flotteurs, et le tandem Gille Lamiré/Yvan Bourgnon (France-Tech Rennes-Saint-Malo),
  •  le Multi 2000 de Charlie Capelle (Acapella),
  •  une dizaine de Class40, classe qui apportera son envergure internationale notamment avec l’équipage du Vénitien Massimo Juris (Colombre XL), et celui de Ben KORNER  (MASAÏ) des Pays-bas
  •  et bien sûr les bateaux à handicap avec notamment des « ténors » tels que Patrice Carpentier, Jacques Pelletier, Antoine Croyère, Gérard Quénot, Nicolas Groleau sur son Mach 45 Bretagne Telecom (notre photo en introduction) …

Enfin, c’est inédit, la SNSM accompagnera la flotte de la Drheam Cup à des moments-clés de ses 400 milles de parcours et un bâtiment de la Marine Nationale accueillera les bateaux à l’arrivée à Roscoff.

Les inscriptions : c’est maintenant

Organisée deux mois avant le Vendée Globe pour les IMOCA60, au retour de la Québec-St Malo pour les Multi50 et les Class40, au cœur des vacances d’été pour les IRC et les Multi 2000, cette première édition de La Drheam-Cup suscite un réel engouement, mais les places sont limitées à une centaine d’équipages, dont une quarantaine en IRC et une vingtaine en OSIRIS.

L’ensemble des modalités d’inscription se fait en ligne, sur le site de la course : www.drheam-cup.com

Programme de La Drheam-Cup 2016

  • Samedi 13 et dimanche 14 août : accueil des concurrents à la Trinité-sur-Mer
  • Lundi 15 : Prologue « Rêves de Large » / Trophée La Trinitaine, de 40 milles, remise des prix, feu d’artifice, fête nocturne
  • Mardi 16 : matin « off », après-midi contrôles sécurité des bateaux
  • Mercredi 17 : parcours de 400 milles vers Roscoff via les îles Scilly et le phare d’Eddystone
  • Jeudi 18 : premières arrivées prévues
  • Samedi 20 : début de la « Fête de l’Oignon » à Roscoff
  • Dimanche 21 : remise des prix à Roscoff

LA DRHEAM-CUP 2016

Une nouvelle course au large organisée par l’UNCL, Union Nationale pour la Course au Large, et DRHEAM-PROMOTION.

 

Du 15 au 21 août prochains se tiendra la toute première édition de la DRHEAM-CUP, une épreuve de course au large en deux étapes entre La Trinité-sur-Mer, les îles Scilly et Roscoff. Cette course “OPEN” est ouverte à tous avec le concours de la SNT – Société Nautique de la Trinité sur Mer et du Yacht-Club de Roscoff / Baie de Morlaix Plaisance. Sont invités à la fête Ultims, Imoca60, Multis 50, Class40 – ces grandes classes de bateaux qui participent à la Transat Jacques VABRE – mais aussi les Mini 6,50 et bien sûr les voiliers jaugés IRC et Osiris Habitable. Chaque équipage est invité à embarquer un jeune issu du monde rural sur au moins la première étape.

Bandeau_DrheamCup_PromoNautic_800

Une course en deux temps :

Côté mer, LA DRHEAM-CUP se jouera en deux étapes : un côtier, le trophée “LA TRINITAINE”, et une grande course au large, le trophée “LA DRHEAM-CUP”. Le 15 août, les concurrents s’échaufferont sur un tracé de 40 milles en baie de Quiberon. Le soir, on “rêve” d’une belle fête, avec pourquoi pas après le feu d’artifice “une nuit des rêves” suivie d’une journée de vérifications des bateaux. Le lendemain, ils s’élanceront vers le large, pour 400 milles : cap sur les îles Scilly, le Cap Lizard, puis le phare d’Eddystone (Sud Cornouailles) avant d’atterrir à Roscoff – Baie de Morlaix.

LA DRHEAM-CUP vous donne rendez-vous au Nautic, le samedi 5 décembre, de 17h30 à 19 h, sur le stand MORBIHAN (Hall 1 , allée J, N° 20).

Programme de course : Cliquez ICI