La Trinité-Cowes by Actual : Victoire de Lady First III

Clap de fin sur la deuxième édition de La Trinité-Cowes by Actual inscrite au Championnat UNCL 2019 Manche – Atlantique. Malgré onze abandons majoritairement dus à un vent léger, la course a conquis les équipages grâce à son parcours très ouvert, ses splendides paysages et son organisation impeccable. Les coureurs reconnaissent et apprécient le professionnalisme des équipes de la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer (SNT), ainsi que la bienveillance et la vigilance du directeur de course Yves le Blevec. Cette course hauturière est d’ores et déjà inscrite parmi les événements incontournables de la saison en Atlantique.

Jackpot pour Lady First III de Jean-Pierre Dreau qui s’adjuge la première place non seulement au scratch mais également en IRC Overall et IRC A. Sébastien Harinkouck (Amanjiwo) maîtrise de mieux en mieux son Frers 44 et prend la deuxième place au scratch devant Charlie Capelle (Acapella Proludic).

Philippe Girardin (Hey Jude) conserve son titre en IRC B, devant Bruno Salle de Chou (Eukem by X-Elles) et Exception 2 skippé par Patrick Ponchelet. Belle performance pour le skipper du J120 Hey Jude qui s’adjuge également la deuxième place en Overall.

Alain Peron (Un papillon contre l’Eczema) remporte la course en IRC Double. Dans cette catégorie, Philippe Baetz (Musix), décidément très en forme dans toutes les configurations cette saison, se place en deuxième position devant le duo mixte emmené par Jean-Louis Goblet (Galatée).

Le vainqueur 2018, Courrier Recommandé skippé par François Lamiot, monte sur le podium à la troisième place du classement Overall et en deuxième position en IRC A. Richard Fromentin (Leclerc Hennebont) complète le podium en IRC A.

Après un début de course très engagé, Charlie Capelle (Acapella Proludic), unique Multi 2000 inscrit, a joué de malchance et est arrivé avec plus de sept heures de retard sur le vainqueur. Le manque de vent et le courant l’ont contraint à mouiller par 50m de fond à quelques milles de l’arrivée, un gros bout de chalut s’est emmêlé dans l’ancre et ils ont perdu un temps précieux à s’en débarrasser.

Christophe Pratt – tacticien, en charge du projet Lady First III : « Nous sommes ravis d’être arrivés et d’avoir remporté cette course. C’était une première en Atlantique et en Manche pour ce troisième Lady First qui est sorti du chantier en août dernier. C’était aussi notre première grande course et nous avons vraiment bien fait de répondre à l’invitation de nos amis trinitains ! Nous étions quatorze à bord, un peu plus nombreux que d’habitude, il faut croire que le format a attiré les équipiers. Nous partons ensuite pour une campagne anglaise avec Cowes-Dinard, la Channel Race et la Fastnet Race et cette course a été un bon échauffement. Nous avons été extraordinairement bien accueillis par la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer, le parcours et les paysages sont splendides, l’organisation est géniale, La Trinité-Cowes by Actual est une course qui a de l’avenir ! »

 

Philippe Girardin – Hey Jude : « C’est une course superbe ! Une vraie course au large avec un parcours technique qui nous amène dans des endroits magnifiques comme le passage du Raz de Sein. Le bateau marche très bien depuis que nous avons un nouveau jeu de voile. Malgré un voilier typé croisière et un équipage purement amateur, en mettant beaucoup d’engagement à bord, on arrive à performer. L’utilisation de l’AIS a été primordiale, nous avions un tacticien en permanence devant l’écran pour anticiper les mouvements de la flotte et donc pouvoir contrôler au maximum. La stratégie adoptée fut prudente, notamment à l’approche du DST et cela a payé. Vivement la prochaine édition ! »

 

Nos membres font parler la poudre :

Ils étaient 9 membres du club à prendre le départ de cette superbe édition pour avaler le plus rapidement possible les 348 milles qui les séparaient de l’arrivée à Cowes. Présents dans toutes les classes IRC, certains ont hissé haut les couleurs du club devant plus de 40 concurrents. Philippe Girardin qui réalise une saison exceptionnelle cette année,termine deuxième Overall devant un autre de nos membres, Courrier Recommandé de Gery Trentesaux qui possède l’un des plus beaux palmarès au monde. Richard Fromentin en IRC A s’adjuge la troisième place et réalise une superbe performance avec son JPK 11.80. En Double, la classe la mieux représentée avec 23 unités, Alain Péron remporte l’épreuve en double avec son JPK 10.10 juste devant Philippe Baetz et son J112 très en forme, qui termine deuxième devant Antoine Croyère sixième. Cela augure de belles choses pour la suite de la saison !

Le Duo composé d’Alain Péron et Jean Marc Chavigny revient pour nous sur leur victoire en IRC Double et cette très belle performance soutenu par leur association  « un papillon contre l’eczéma » avec leur JPK 10.10.

Départ à l’anglaise dimanche 18.00 de la trinité avec 12-15 nds de vent au reaching, direction la Teignouse. Une pensée pour Locmalo, un A35 qui talonnera en rasant trop le phare de la Teignouse et qui devra abandonner. Puis rase cailloux à la pointe de quiberon pour se dégager des courants de montante. 
Remontée au près le long de la côte sauvage en attendant la bascule à droite qui arrivera vers 22.00.
Long bord de spi (A5 puis grand spi) qui nous amènera au raz de sein après être passés au plus près du sud des glenans. Le raz est passé vers 6.00 avec courant favorable, toujours aussi magique. 
Cependant, gare au courant contraire près de l’îlot Tevennec que nous irons chatouiller de trop près, ce qui nous vaut d’être passés par 2 concurrents, Mary et douze étoiles. 

La renverse arrive dans le chenal du four , ce qui nous oblige à louvoyer près de la côte afin de se protéger du courant. Nous naviguons alors longtemps avec mary et musix, quelques miles derrière un groupe composé de Aileau, hey joe, vaimiti. Un peu plus loin devant, Léon talonne les gros rating.
Malheureusement, une brume tenace nous empêchera toute l’après-midi de lundi d’admirer les côtes finistériennes et la mer d’Iroise. La température est même un peu fraîche , malgré seulement une dizaine de nds de vent. La soirée du lundi nous voit nous écarter de la côte pour tenter d’avoir un peu moins de courant contraire, accompagné toujours par Mary. Le gros de la flotte a préféré s’abriter de ce courant en allant faire du rase caillou jusqu’au sept îles où nous recroisons certains d’entre eux.
 
Le début de nuit sera décisif pour la suite. Nous décidons après moults réflexions de continuer tout droit pour passer au sud de Guernesey afin de prendre le tapis roulant du courant qui nous emmènera jusqu’au raz Blanchard, passé vers 15.00 mardi. 
Ce courant qui nous fera passer la barre des 10 nds en vitesse fond, nous permettra de franchir la bulle de pétole qui barrera la route de nombre de nos malheureux concurrents et néanmoins amis qui devront attendre un peu de vent avant de faire de la route nord et passer enfin le DST des casquets. 
La fin de la nuit se passe sous grand spi dans des petits airs de 5 à 8 nds, forcissant légèrement au petit matin à l’approche des needles, sur les talons de SL maintenance, figaro 3, et de musix de Philippe Baetz.

Léon, JPK 10.30, un de nos principaux concurrents et qui était passé à l’ouest du DST, est finalement 3 miles derrière nous a l’entrée du solent! Excellente surprise pour nous!
Nous embouquons la rivière anglaise avec encore un peu de courant favorable, à côté du figaro 3, que nous passerons dans le solent, le pauvre passant son temps à enlever des algues, assez nombreuses ce matin là, dans ses nombreux appendices !

Nous revenons un peu sur musix et stamina, MMW 40, mais pas assez pour finir 1er en réel des IRC double, cette place revenant à Musix de Philippe Baetz, membre du club lui aussi. Cependant, le faible écart avec lui nous permet de gagner avec une bonne marge le classement général IRC double en compensé! Le podium du classement overall nous échappera de peu à cause de cette renverse de courant trop tôt dans le solent, ce que n’aura pas subi hey Jude de Philippe Girardin, arrivé 3h avant nous et qui prend la 2eme place de ce classement overall, et la première de son groupe IRC B-C.

Une grande et très belle victoire pour nous et notre bateau papillon, soutenu par notre association « un papillon contre l’eczéma, association qui promeut la connaissance et la prise en charge de cette maladie qu’est la dermatite atopique, principalement chez les enfants, que nous emmenons régulièrement découvrir la mer et le bateau à voile lors de sorties pédagogiques très conviviales.

Après une victoire au Spi ouest France en IRC 3 en 2017 et une victoire sur la Transquadra l’année suivante avec nos amis Pascal et Fabrice, c’est un palmarès qui s’étoffe encore pour ce fantastique bateau ! Cette victoire est le résultat de nombreuses années d’entraînement tous les 2, et nous espérons que celle-ci en amènera d’autres !

Merci à la SNT pour cette fabuleuse course, merci à l’UNCL pour cet extraordinaire championnat IRC double, et merci infiniment à tous nos camarades de jeu sans qui ces moments de course seraient moins drôles, excitants et enthousiasmants !

Les équipages vont maintenant profiter de l’accueil qui leur est réservé au Royal Ocean Racing Club (RORC) et se préparer à traverser de nouveau la Manche pendant la Cowes-Dinard dont le départ sera donné le 12 juillet à 08h30. 197 bateaux IRC prendront le départ de cette édition qui s’annonce déjà comme exceptionnelle. Un record de participation depuis plus de 10 ans !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les résultats

La cartographie

Facebook : @TriniteCowes

La Trinité-Cowes by Actual: Départ le 7 juillet pour 300 milles

La deuxième édition de la course hauturière La Trinité-Cowes by Actual, épreuve du Championnat UNCL 2019 Manche – Atlantique Overall et Duo, organisée par la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer (SNT), s’élancera dimanche 7 juillet à 18h00. La cinquantaine d’équipages inscrits s’élanceront sur un parcours de 300 milles entre deux ports mythiques, La Trinité-sur-Mer et Cowes sur l’Île de Wight. Yves le Blevec, le directeur de course, a délibérément choisi un parcours très ouvert avec seulement quatre marques de parcours : le Phare de la Teignouse, la Tourelle de la Plate au niveau de la Pointe du Raz, le Phare du Four et enfin le Phare des Needles, à l’extrémité Ouest de l’Île de Wight.

La Trinité-Cowes by Actual est une belle mise en jambe à la Cowes-Dinard, dont le départ sera donné le 12 juillet, et est ouverte à toutes les classes admises à cette course mythique organisée par le Royal Ocean Racing Club (RORC). Ils seront répartis en cinq catégories : IRC A, IRC B, IRC C, IRC Double et Multi 2000.

Parmi les inscrits, on retrouvera les têtes d’affiche 2018 : le JPK 11.80 Courrier Recommandé skippé par François Lamiot, qui avait remporté la course en overall et en IRC 1, ainsi que Hey Joe d’Antoine Croyère et Hey Jude de Philippe Girardin, vainqueurs respectivement en IRC Double et IRC 2-3-4.
Skippé par Jean-Pierre Dréau, Lady First III, un 60 pieds marseillais tout neuf et tout carbone, fera sans aucun doute sensation.

Les incontournables Codiam de Jean-Claude Nicoleau et Nicolas Loday, et Qualiconsult de Jacques Pelletier seront bien évidemment de la partie. A leurs côtés figureront deux Figaro 3 : Oman Sail skippé par Sami Al Shukaili et SL Maintenance du Cherbourgeois Laurent Charmy.
Nouveau venu dans la flotte, Charlie Capelle, accompagné de Paulin Nicol et du franco-britannique Marc Pardailhé, s’élancera sur Acapella – Proludic dans la catégorie Multi 2000.

Les premiers sont attendus mardi 9 juillet.

Yves le Blevec, directeur de course : « Nous avons une cinquantaine d’inscrits, c’est bien. C’est une course en pleine construction et je suis convaincu par le format et la période choisis. Cet événement relie deux foyers de la course au large et permet de faire un lien avec Cowes-Dinard. Elle peut également être un bon point de départ pour une croisière estivale le long des côtes britanniques. Le parcours est très ouvert et techniquement intéressant, avec du côtier, des courants à gérer, une traversée de la Manche… Plusieurs options seront possibles dans la zone DST Casquet, ce qui permettra des stratégies très différentes. Enfin, l’arrivée dans le Solent c’est toujours top. »

La cartographie

Les inscrits

Les infos sur la course

Facebook : @TriniteCowes

Communiqué de presse – SNT – 4 juillet 2019

Crédit photo : Jacques Vapillon

Retour sur deux superbes épreuves des Championnats UNCL, la Porquerolle’s Race et l’Armen Race Uship

La première édition de la Porquerolle’s Race s’est terminée de la plus belle des manières ce dimanche avec de superbes conditions. Tout au long des quatre jours de l’épreuve, les 52 équipages en lice ont disputé pas moins de 11 manches. Cette dernière journée, la plus ventée, a permis de déterminer les vainqueurs de chaque classe : Confluence Sopra DPMF (Groupe 1), Vito 2 (Groupe 2), Absolutely II (Groupe 3), Expresso 2 (Groupe 4) et Ikra (12 MJI). Rendez-vous est déjà fixé en mai 2020 pour la 2ème édition de cet événement bien-né. 

Jour 4 – Porquerolle’s Race – ©Photos E.Vally / YC Porquerolles

La dernière journée de la Porquerolle’s Race a été magnifique avec un vent de Sud-Ouest qui s’est levé à plus de 15 nœuds et a parfois frisé les 20 nœuds. Trois nouveaux parcours construits ont pu être lancés dans chacune des classes. Ces conditions plus soutenues, couplées à l’extrême motivation des équipages, ont entraîné quelques faits de course et plusieurs bateaux sont entrés en collision.

Au total, les équipages ont disputé onze courses durant les quatre jours de compétition, dont un tour de l’île vendredi qui restera dans les mémoires. Avec un gros niveau sportif, des conditions météo parfaites et une belle ambiance à terre, la Porquerolle’s Race est un beau succès. « La réussite de cette première édition est de bon augure pour la suite de cette épreuve que nous souhaitons inscrire dans la durée. Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine », a déclaré Sébastien Le Berre, Président du Yacht Club de Porquerolles.

Groupe 1 (13 inscrits) : Confluence Sopra DPMF remporte la bataille des « gros »

Les régates du Groupe 1, qui regroupait les plus grands voiliers de la flotte, ont été très spectaculaires, et tout particulièrement ce dimanche dans un vent forcissant. Bien inspiré tactiquement, crédité de manœuvres impeccables, l’équipage du GP 42 Confluence Sopra DPMF sort vainqueur de la Porquerolle’s Race. Derrière, l’imposant IRC52 Arobas2 a arraché la 2e place au général. Le Club Swan 52 Raving Swan est 3e.

Groupe 2 (16 inscrits) : Vito 2 a capitalisé sur son avance

Très régulier depuis le début de l’épreuve (avec deux victoires et sept 2e places), l’A 40 RC Vito 2 a vécu une mésaventure aujourd’hui en étant disqualifié de l’avant-dernière manche (suite à une collision) puis en ne terminant pas la dernière. Malgré ces deux courses « perdues », Vito 2 a pu conserver les commandes du Groupe 2, avec 10 points d’avance sur son premier poursuivant, le Grand Soleil 46 Groupe Lombardot Sailing Team. Le J133 Jivaro termine 3e mais cela a été très chaud puisque cet équipage n’a que 2 points d’avance sur Adrenaline, 4e, et 3 points sur Sloughi Rivas Yachting.

Groupe 3 (11 inscrits) : Absolutely II intouchable, Foxy Lady et Flower Power complètent le podium

En remportant neuf des onze courses disputées à Porquerolles ces quatre derniers jours, l’équipage du Mumm 36 Absolutely II, mené par Yves Ginoux, a laissé des miettes à ses adversaires. 3e du Championnat UNCL de Méditerranée avant la Porquerolle’s Race, Absolutely II réalise une très belle opération. Le match pour les deux places restantes sur le podium a été plus indécis et ce sont finalement le X 35 Foxy Lady et le MAT 1010 Flower Power qui s’emparent des 2e et 3e places à Porquerolles.

Groupe 4 (10 inscrits) : Expresso 2 renverse la situation et remporte la Porquerolle’s Race

Le JPK 1010 Expresso 2 accusait un retard de 3 points ce matin sur le leader provisoire, le X34 Almogaver. L’équipage d’Expresso 2 a réalisé la journée parfaite, remportant les trois parcours construits. Dans le même temps, Almogaver a terminé deux fois 2e et une fois 6e. Expresso 2 a donc repris les devants et sort grand vainqueur de la Porquerolle’s Race dans le Groupe 4. La lutte pour la dernière place sur le podium a également été intense : du 3e (Rostanbar 2) au 7e (Havana Glen), il n’y a que 6 points d’écart à l’issue de l’épreuve.

 

Porquerolle’s Race 2019 – Jour 4

 

Site du Yacht Club de Porquerolles : https://yachtclubporquerolles.fr/

Prochaines épreuves au calendrier du  Championnat UNCL 2019 Méditerranée, du 7 – 15 juin La Rolex Giraglia (YCI – SNST) et du 22 – 28 juin se déroulera la Duo Max (CNTL)

ArMen Race Uship 2019 : Champions les amateurs!

L’ArMen Race Uship a pour particularité, depuis sa première édition en 2011, d’être ouverte aux marins professionnels et amateurs sur un même parcours. Ils ont été 175 à répondre présents cette année aux côtés des sept IMOCA, des trois ULTIM et du MULTI50, non seulement pour pouvoir prendre le départ aux côtés de ces géants des mers, mais également pour se confronter à la course au large dans une ambiance conviviale et sportive.

Pour cette 9e édition, les conditions ont été bien calmes niveau vent mais très soutenues au niveau des nerfs. Les concurrents ont du s’armer de patience et de persévérance pour boucler le parcours. 145 bateaux ont franchi la ligne avant sa fermeture, dimanche à 8h00.

Charlie Capelle (Acapella – Proludic) remporte une nouvelle fois l’ArMen Race Uship. Le marin trinitain qui ne rate jamais une édition de la course, était une nouvelle fois accompagné de Lionel Lemonchois. Charlie, qui a toujours pour objectif de transmettre et de partager, avait également embarqué un de ses techniciens, Paulin Nicol, jeune marin aux multiples casquettes.

Nicolas Groleau (Bretagne Télécom), Jean-François Levasseur skipper du Team Jolokia et Sébastien Harinkouck (Amanjiwo) ont coupé la ligne en tête des IRC dans un mouchoir de poche. Mais en temps compensé, c’est Codiam, skippé par Nicolas Loday, qui a une nouvelle fois fait parler de lui en remportant cette 9e édition dans la catégorie IRC A.

Philippe Baetz sur Musix, réalise un doublé en remportant l’épreuve en IRC B en temps réel et en temps compensé, tout comme Alain Guelennoc (Menuiserie-Fenetre.fr) en IRC C. Même constat en IRC Double, avec la victoire de Paolo et Mattéo Mangione (Ciao Ciao). Le duo complice père-fils venu de la Rochelle ont semé les JPK sur leur SunFast 3600. Vaimiti de Fabrice et Yann Level ont décroché la 2ème place suivis par Tip de Bernard Mallaret et de la bretonne Françoise Goyat qui prennent la 3ème place.

Les First 31.7 de la Nuit de l’ArMen ont bataillé ferme et sont arrivés groupés dans la nuit de vendredi à samedi. Gauvain, skippé par Patrick Roussel, sort vainqueur de cette confrontation sur 100 milles le long des côtes morbihannaises.

Cette splendide édition s’est achevée sur la remise des prix où la marraine de la course, Sophie Davant, a remis le trophée UNCL by RALF TECH au vainqueur OVERALL devant 90 bateaux, Codiam, skippé par Nicolas Loday. L’UNCL remercie tous ses partenaires ainsi que les personnes dévouées sans qui les courses ne pourraient avoir lieu.

Site internet de la Société Nautique de la Trinité sur Mer : https://www.snt-voile.org/

Retrouvez toutes les photos de l’Armen Race USHIP realisées par @Antoine Dujoncquoy photographie

Prochaines épreuves au calendrier du  Championnat UNCL 2019 Manche – Atlantique, le 8 – 9 juin 100 Milles et une Nuit (YC Dinard) et le 8 – 10 juin le Grand Prix du Crouesty (YCCA)