La Cap 45/11, nouvelle course au large !

La Rochelle, le 11 mars 2021

La SRR (Société des Régates Rochelaises) et l’UNCL (Union Nationale de la Course au Large) unissent leurs forces pour proposer un événement inédit.

Pour des raisons sanitaires connues de tous, l’UNCL et les organisateurs de la Cap-Martinique ont annoncé fin février le report de la course, et, hélas, c’est aujourd’hui au tour de la SRR de reporter l’une de ses épreuves phares qu’est le Grand Prix de Gascogne 45/5.

Dans un calendrier qui se restreint forcément un peu, les deux clubs ont choisi de faire cause commune et d’organiser ensemble et simultanément, avec un même départ le 3 juin prochain de La Rochelle, une épreuve avec deux parcours différents :

  • Le parcours « 45/5 », déjà réputé et qui a fait l’unanimité, qui partira comme prévu de la Rochelle pour y revenir après après 2 ou 3 jours de navigation et près de 350 miles dans le golfe de Gascogne. Le défi est d’aller virer la bouée météo située par 45°13 N de latitude et 5° W de longitude, ouverte à tous en IRC comme en Osiris, la course se veut une course d’entrée dans le monde de la course hauturière, qualificative pour les grandes classiques que sont la Transquadra et la Cap-Martinique.

 

  • Un parcours dénommé « Cap 45/11 », qui se courra sur environ 750 miles, innovant, puisque les concurrents devront passer une fois la latitude 45° N et une fois la longitude 11° W, dans l’ordre qu’ils veulent, et rentrer à La Trinité-sur-Mer, berceau de la Cap-Martinique. Ce parcours permettra aux inscrits à la Cap-Martinique et à la Transquadra de patienter et de capitaliser sur toute la préparation déjà engrangée.

Les avis de courses sont d’ores et déjà disponibles sur les sites web de la SRR, de l’UNCL et de la Cap-Martinique et les courses sont inscrites au calendrier officiel de la Fédération Française de Voile. Les deux clubs souhaitaient offrir une course aux large aux navigateurs. Avec la SRR comme partenaire, c’est un beau programme qui est proposé. Avec le Fastnet en Août, les skippers pourront garder la forme au large !

Notons que les contrôles des bateaux se feront aussi bien à La Rochelle qu’à la Trinité sur Mer, avec un ralliement entre la Trinité-sur-Mer et la Rochelle prévu le 1er juin, de façon à offrir aux concurrents inscrits à la Cap Martinique un « échauffement convivial », et, à tous, un départ en flotte vers l’ouest le 3 juin.

Les organisateurs sont heureux d’avoir pu mettre en commun, dans le contexte actuel, leurs forces et leurs moyens pour offrir aux passionnés de course offshore une opportunité de naviguer au large dans les meilleures conditions, bien sûr dans le respect des normes sanitaires qui seront en vigueur.

Une belle montée en puissance et un entraînement parfait pour les doubles et les solos qui partiront fin août sur la Transquadra ou au printemps prochain sur la Cap-Martinique.

Contacts :

            SRR : Etienne CHABRY, Vice-Président chargé de l’habitable, Société des Régates Rochelaises,

Mail : etienne.chabry@srr-saling.com, tél : 06 83 87 66 92

               

UNCL et Cap-Martinique : Jean-Philippe CAU, Thibaut DERVILLE

                                    Mail : transatirc@gmail.com, tél JPC : 06 80 11 43 84, tél TD 06 11 37 86 15

 

 

 

Documents de Course et Inscriptions bientôt disponibles :

La Cap-Martinique reportée à 2022

Communiqué de presse, le 26 février 2021

A retenir dans ce communiqué :

  • La première édition de la Cap-Martinique est reportée pour raison sanitaire
  • Le départ sera lancé le dimanche 1er mai 2022

C’est en 2022 – et non cette année – que sera lancé le départ de la première édition de la Cap-Martinique. Cette course inédite, dédiée aux amateurs, ne peut en effet pas se dérouler cette année en raison de la situation sanitaire. Comme ils s’y étaient engagés, les organisateurs annoncent leur décision dès fin février, avant que les coureurs n’engagent des dépenses importantes de la phase finale de la préparation sportive. Les raisons de ce report sont multiples expliquent Thibaut Derville et Jean-Philippe Cau : « Il y a d’une part la situation nationale qui ne permet pas aux autorités de se prononcer sur une éventuelle autorisation et il y a aussi le contexte spécifique de la Martinique avec la probabilité forte d’une arrivée à huis clos. C’est une course dédiée à l’échange, à la convivialité et il est inconcevable à nos yeux de nous priver de ces valeurs fortes. Même si pour nous et pour beaucoup de concurrents qui se préparent depuis longtemps, c’est la décision la plus dure, c’est aussi la plus responsable pour protéger la population. C’est à nos yeux également la plus respectueuse de l’ensemble des parties-prenantes, qu’il s’agisse des coureurs, du public ou des partenaires qui nous accompagnent et que nous remercions. »

Une course bien née

Même si le départ n’a pas encore été lancé, la Cap-Martinique possède déjà les bases solides d’un événement conçu pour s’inscrire dans la durée. Avec 56 équipages inscrits, la Cap-Martinique a su fédérer un large public d’amateurs passionnés, attirés autant par la compétition que par l’aventure du grand large ou le charme d’une destination exceptionnelle : La Martinique. Le premier motif de satisfaction est l’engouement sportif mais les organisateurs saluent également l’engagement des marins pour soutenir une grande diversité de causes solidaires. « Ces deux piliers forment des fondations saines pour l’avenir » soulignent les organisateurs avant d’ajouter : « Notre motivation, notre énergie et notre enthousiasme sont intacts et nous mettons dès aujourd’hui tout en œuvre pour offrir au marins une course à la hauteur de leurs attentes et de leur amour du large. » Du côté de la Martinique, le rendez-vous est déjà pris pour 2022. « Cette transat est une belle vitrine pour la Martinique qui s’affirme comme une « terre de régates ». Nous comprenons bien sûr cette décision et sommes impatients d’accueillir les concurrents dès l’année prochaine » a déclaré François Baltus-Languedoc, Directeur Général du Comité Martiniquais du Tourisme et partenaire majeur de la course.

Contacts :

Presse organisation :
Agence Disobey
Matthieu Honoré
+336 30 54 42 90
matthieu@sillages-communication.com

Presse Martinique :

Charlotte Petitprez I Interface Tourisme

martinique@interfacetourism.com

À vos marques…. Préparez-vous à vous inscrire à la Rolex Fastnet Race 2021

Avec une arrivée inédite à Cherbourg, la Rolex Fastnet Race 2021 sera l’événement phare du Royal Ocean Racing Club (RORC). Elle est cette année inscrite au calendrier des Championnats UNCL 2021 Manche – Atlantique.

À moins d’un mois de l’ouverture de la 48e édition de la Rolex Fastnet Race, le RORC souhaite éviter les difficultés rencontrées lors de l’édition précédente. En 2019, les inscriptions étaient bouclées en moins de 5 minutes.

Afin de garantir une place lors de l’ouverture des inscriptions à 11h00 heure le mardi 12 janvier, il est recommandé d’enregistrer votre bateau à l’avance sur le système de gestion d’entrée de course SailGate du RORC.

  • Évitez les retards – Inscrivez votre bateau sur SailGate dès maintenant
  • Préparez-vous à vous inscrire le 12 janvier 2021
  • Lire le Guide à l’intention des participants
  • Début le 8 août 2021, Cowes

Un guide complet pour les participants est disponible sur le site Web de la Rolex Fastnet Race afin de guider les concurrents – vétérans de la course ou débutants – tout au long du processus d’inscription.

Pour en savoir plus, allez à https://www.rolexfastnetrace.com/fr/enter-race
Contact :
E: racing@rorc.org,
Tel: +44 (0)1983 295144.
Web: www.rorc.org

Droits d’auteur : ©Rolex/Kurt Arrigo

Spi-Ouest-France Destination Morbihan : La flotte IRC est venue en nombre

Ils étaient 105 en baie de Quiberon du 24 au 27 septembre et les résultats aux Championnats UNCL Manche Atlantique 2020 sont maintenant connus.

Traditionnellement courue le week-end de Pâques, la Société Nautique de la Trinité sur Mer et le journal Ouest France, les organisateurs, sous l’égide de la FFV, ont bataillé dur pour maintenir cette 42è édition dans le contexte compliqué de la crise sanitaire. Et ça a marché !  Les comités de course, pilotés par Christophe Gaumont, sont parvenus à multiplier les manches, 88 au total, sur 5 parcours. 330 équipages impatients d’en découdre étaient au rendez-vous de cette incontournable compétition.

Du beau monde mêlant amateurs éclairés et professionnels, monocoques et multicoques, Osiris, monotypes et voiliers de série IRC.

La flotte des IRC était largement la plus représentée avec 47 équipages et 61 Duos. Dernière étape du Championnat UNCL Manche-Atlantique 2020, l’enjeu de cette régate était de taille pour maintenir son bon classement ou grignoter quelques places. Ça a bataillé dur, le niveau était très élevé dans ces deux catégories avec des équipages affutés et des bateaux très bien préparés.

La première journée de régates, un temps retardé pour laisser passer l’orage, s’est déroulée dans des conditions très musclées.

Le coup d’envoi est finalement donné à 14h. Départ à l’anglaise sous spi pour la flotte IRC, direction le rocher de la Vieille à contourner avant un long bord de près jusqu’au large de Quiberon. Le spectacle est magnifique, 20 nds de vent, une mer creusée, et des rafales à 35 nds qui provoquaient de gros coups de gîte. Les régatiers ont été secoués d’entrée. C’était un long parcours sportif qui demandait beaucoup de manœuvres. A ce jeu-là, le redoutable Raging Bee prend vite le dessus et s’impose net et sans bavure dans sa catégorie IRC A, où pourtant le niveau est très élevé.

Toujours très fédérateur, et comme lors de l’Atlantique Le Télégramme, Louis Marie Dussère a combiné à bord de son JPK 1080 un équipage mélangé de jeunes loups du match racing et de copains expérimentés des courses au large. Cocktail gagnant !

En IRC double, la plus grosse flotte en présence, la lutte a été magnifique, surtout dans ces conditions comme en témoigne Alexandre Ozon, vainqueur de l’épreuve sur Sapristi son Sun Fast 3300: « Nous nous sommes bagarrés sur un parcours bien long et manœuvrant où il ne fallait surtout pas rater les transitions….vent moyen de 26 27kts… Et nous finissons 1er en réel et 1er en compensé… Nous sommes contents et kapoute »

Un refus de priorité au passage du Rocher de la Vieille contraint Adeosys, le JPK 10.10 de Ludovic Menahes et David Le Goff, à abandonner, génois déchiré. « Cela va nous coûter plus de 10 places au général car avec l’abandon, on marquera 61 points (c’est plus que pour 3 manches cumulées !!!) »

Grand coup de chapeau à Léon, le JPK 1030 mené par le duo Jean Pierre Kelbert et Fred Duthill, qui très en retard sur la ligne de départ a fait une remontée spectaculaire et pris la 4ème place lors de la première manche. Une vraie « remontada »! Comme nous le raconte Jean-Pierre Kelbert: « Le départ est lancé 4mn 30 avant que nous n’arrivions enfin sur la ligne. La flotte est déjà loin et descend sous spi vers le rocher de la Vieille. A Houat nous sommes déjà revenus en milieu de paquet et le passage du rocher de la Vielle est chaud car les multi croisent aussi en même temps alors que le vent re-grimpe à plus de 25 nds . C’est vraiment limite casse bateaux mais bon on sort du chaudron pour un bord de près assez serré à la bordée vers Méaban à 7 milles de là. Fred règle, je barre et on passe pas mal de monde au vent. On doit être dans les 10 à Méaban et on décide d’envoyer le spi lourd et on reprend encore 3/4 places. A suivre du près costaud jusqu’à sud Quiberon puis Bugalet avec des claques à plus de 30/35 nds. Fred gère les bascules de vent nickel mais le dernier coup à gauche était de trop. Dommage on venait de passer Sapristi le SF 3300 de mon meilleur ennemi Alex Ozon. « wasabi » le JPK 1030 de Stéphane Bodin s’est aussi rapproché et la manche est encore potentiellement jouable. Le dernier bord est court et pas assez ouvert pour spier. Alex va très vite sur ce bord et creuse sur nous. Sur la ligne c’est « Sapristi » qui claque devant « wasabi » quand pour nous c’est quelques secondes qui nous manquent pour faire 3. Nous sommes à la fois contents et très frustrés car les conditions étaient vraiment pour nous ».

Seconde journée du Spi Ouest-France dans la Baie de Quiberon plus clémente, mais avec un départ de régates retardé, Les pêcheurs artisanaux de Lorient ayant bloqué le port de La Trinité-sur-Mer. A 13h30 le comité de course donnait les top départs sur chacune des cinq zones réparties dans la baie. Départ toujours sous spi à l’anglaise, dans un tout petit vent paresseux Nord de 6 à 8 nds. Il fallait bien prendre les bascules et trouver les bons couloirs de pression. Le vent va monter et très vite, la flotte se scinde dans le groupe de tête. Les stratégies s’affinent. Les Sun Fast (Sapristi, Festa 2, What Else) prennent l’option gauche, les JPK (Aileau et Léon) celle de droite. Sapristi s’échappe et remporte cette deuxième manche qui le place en tête du classement provisoire IRC duo devant Léon et What Else. Raging Bee2 maintient sa position en IRC A devant Qualiconsult (le Milan 41 de Jacques Pelletier) et Pen Koent, tandis que Leclerc Hennebont, le JPK 1180 de Richard Fromentin prend la tête en IRC B, devant Musix (J122E de Philippe Baetz) et Codiam le Grand Soleil de Jean Claude Nicoleau.

Beaucoup de casse pour cette troisième et dernière journée de course chez les duos. C’était chaud et même très chaud car le bord sous spi étant court, forcément la flotte est groupée pour passer la marque, chacun demandant de l’eau à la bouée. Confusion, panique, des bateaux se percutent fort et restent bloqués pendant que le reste de la flotte défile.

Sapristi en tête très tôt, confirme sa première position au classement général IRC double devant Leon , qui après un départ à l’abattée peu après le départ, réalise encore une formidable remontée suivi par Whatelse.

Au final, en équipage IRC A Raging Bee 2 s’impose devant l’inoxydable Pen Koent et Qualiconsult, le 41 dessiné par Jacques Valer et construit chez Capelle de Jacques Pelletier.

IRC B, C’est Tiger le MMW33 de Quentin Anne avec Fabien Delahaye à la barre suivi du grand Soleil de Gildas Delon Cap Solidaires En Peloton et du trinitain Yves le Goff sur son A35 Realax.

La 42 ème édition du Spi Ouest France Destination Morbihan a été une réussite tant en mer, qu’à terre. L’organisation de la Cap Martinique 2021 était présente et a remis une bouteille de rhum pour les Duos IRC qui terminaient premiers en temps réel à chaque manche. Un avant-goût de la saison prochaine !

 

Les vainqueurs des Championnats UNCL Manche – Atlantique 2020 sont maintenant connus.

Avec le Trophée des Minquiers qui se courait le même week-end pour les équipages, Le Spi clôt la saison 2020 des Championnats UNCL Manche Atlantique. Les jeux sont faits et nous pouvons dès à présent annoncer les vainqueurs.

L’UNCL se félicite de la régularité de participation des bateaux sur ses Championnats malgré un contexte sanitaire compliqué et un programme chamboulé. Les clubs se sont particulièrement investis pour maintenir leur course en s’accordant intelligemment entre eux sur les changements de calendrier.

Les résultats cette année reflètent bien les forces en présence avec un haut niveau dans les Championnats UNCL 2020 Manche – Atlantique.

SAPRISTI - Alexandre Ozon

Alexandre Ozon : En cette année bien particulière, le niveau était très relevé, faire du bateau n’était pas une priorité mais un bel échappatoire…

Au classement Duo, aux trois des meilleures des 6 manches, les Sun Fast raflent les trois premières marches du podium.

  • 1er : Sapristi, le Sun Fast 3300 d’Alexandre Ozon et Cédric Pouligny (Régates de Royan), 279 points.
  • 2ème : Festa 2, le Sun Fast 3300 de Jean François Hamon (YCCA), 270 points
  • 3ème : Georgia Pour le Conservatoire du Littoral, le Sun Fast 3200 de Penny Aubert, 268 points.

Au classement Overall, aux trois des meilleures des 5 manches courues après l’annulation de la Round the Ireland Race et Cherbourg Race, la tendance s’inverse et ce sont les JPK qui prennent la main.

  • 1er: Fastwave 6, le JPK 11.80 d’Eric Fries (UNCL), 264 points
  • 2ème : Raging-Bee 2, le JPK 10.80 de Pierrick Letouze (YCC), 257 points.
  • 3ème : Leclerc-Hennebont, le JPK 11.80 de Richard Fromentin (CNL), 250 points.

Ces deux catégories de bateaux comptent pour plus de la moitié de la flotte des Championnats UNCL Manche Atlantique 2020 Overall, avec 31 Sun Fast et 41 JPK. Voiliers audacieux et puissants, parfaitement adaptés à la course en solo, en double ou en équipage, ils se sont livrés à de véritables duels sur toutes les manches, avec succès !

Félicitations aux coureurs et organisateurs pour avoir permis le maintien des Championnats UNCL 2020 et on à déjà hâte d’être en 2021 !

 

La Gascogne 45/5 : Galop d’essai avant la Transquadra

La 45/5 est née du souhait de partir résolument au large, coupé du téléphone et d’Internet, en pleine mer, suffisamment longtemps pour se confronter au grand large hauturier, ses rythmes, ses contraintes et ses émerveillements. L’idée est de se préparer, en configuration de course, aux classiques comme la Transquadra.

Cette épreuve est inscrite au Championnat UNCL 2020 Manche – Atlantique Double.

La Société des Régates Rochelaises a préparé un programme simple, avec un seul port de départ et d’arrivée (et la gratuité du port avant et après le départ grâce à notre partenaire le Port de Plaisance de La Rochelle !),  une immobilisation minimum des bateaux avant la course, une intendance à terre simplifiée avec de la place pour stationner devant les pontons courses (les bateaux se regroupent avec les bateaux de la Team Transquadra La Rochelle, tous ensemble), et une ambiance chaleureuse assurée à terre.

Le parcours a pu paraître trop en ligne, mais les deux premières éditions ont montré qu’il recelait de nombreux pièges, et a donné lieu à des luttes au couteau.

L’édition 2020 a été placée un peu plus tôt pour permettre aux équipages prenant le départ de la Transquadra d’avoir le temps de souffler avant le 19 juillet sans précipitation.

Le mot du Président : Jean-Claude BARRE

La 3ème édition de la 45/5 s’annonce comme une belle édition avec déjà, à 3 mois du départ plus de 40 inscrits. Dernière course hauturière avant le grand départ pour la Transquadra, elle s’adresse aussi bien aux coureurs expérimentés qui viennent retrouver leurs adversaires, ou simplement mettre au point leurs dernières armes (secrètes ?), qu’aux moins expérimentés qui se préparent au grand saut de la Traversée.

Ou simplement qui se préparent à la course La Rochelle-Les Açores -La Rochelle que la SRR vous prépare pour juillet 2021 ?

 

A trois mois du départ de la 45/5, le club de la SRR dénombre 37 inscrits et 9 intentions de participer supplémentaires, l’édition s’annonce comme un succès !

Nous sommes à quelques jours de la fin des tarifs d’inscriptions préférentiels (16 février).

Retrouvez ci-dessous la page dédiée à cet évènement, qui contient l’avis de course, la liste des inscrits et le formulaire d’inscription et de paiement en ligne.