Championnats IRC 2016 : premiers rendez-vous et règlements en ligne.

Du 5 au 7 février, la 32ème Primo Cup lancera la saison IRC 2016 en Méditerranée. Les façades Atlantique et Manche entreront en lices au mois de mars. Avec des programmes Équipages et Double sur les trois façades et des Championnats Solo en Manche et en Méditerranée, l’offre IRC s’étoffe et vous permet de concocter une saison passionnante.

  • ATLANTIQUE

Spi Ouest France 2015 ©JakezLe Championnat Équipages contient 9 compétitions, parmi lesquelles nous retiendrons les 4 meilleures performances. Le programme, étendu de Roscoff à Baiona, est bâti autour des « classiques » habituelles et alterne entre courses au large et grand-prix en baie. Premier rendez-vous incontournable, le Spi Ouest France Intermarché du 24 au 28 mars à la Trinité.

En Double, le calendrier est réduit à 5 compétitions, mais les trois meilleurs résultats seront pris en compte. Aux côtés de l’Armen et de la Duo Catamania dont la participation est d’ores et déjà assurée, la Duo-Demi Clé, la Pornic Baiona Pornic et la Celtikup Océaniques auront donc toute leur importance pour qui souhaite l’emporter, voire figurer honorablement au classement du Championnat 2016.

 

  • MANCHE

Cowes Dinard-St Malo Race 2015 Il s’agit aussi de donner une chance à tous en limitant les convoyages. Deux bassins distincts et donc deux Championnats Équipages, Ouest et Est, verront évoluer deux classes IRC au lieu de quatre (séparation à 1.010). Le Championnat Équipages Ouest comprend 7 compétitions tandis que le Championnat Est en compte une de plus, son programme aillant été modifié récemment afin d’accueillir la Normandy Sailing Week qui se tiendra du 1 au 5 juin au Havre. Dans les deux cas, les 4 meilleurs résultats seront retenus. Les grandes classiques anglaises, Cowes Dinard et Cherbourg Race, restent le dénominateur commun aux deux Championnats.

Dans le règlement du Championnat Double, nous retrouverons 6 compétitions (classement sur les 4 meilleurs résultats) dont une moitié est constituée d’évènements de référence au sein du très dynamique Trophée des Iles en Double Audi St-Malo (100 Milles et Une Nuit, Diagonale des Fous de Bassan, L’Étai Indien) et l’autre est un condensé de grand rendez-vous du Championnat du RORC (Cervantes Trophy Race en ouverture le 30 avril, Cowes Dinard et Cherbourg Race).

Le programme et le règlement du Championnat Solo Manche restent à finaliser définitivement et seront publiés dans les plus brefs délais. Dans les grandes lignes, les Solos se retrouveront autour d’une douzaine de compétitions réparties entre le sud de l’Angleterre (Tour de Wight, Channel Weekend, Cowes Le Havre), la baie de Saint-Malo (Solo de l’Explorateur, Solo du Prince, plus éventuellement une autre course), la baie de Seine (Normandy Solo) et celle de Saint-Brieuc (Solo Duo La Godille). Comme l’an dernier, la flotte se répartira en deux classes (séparation à 0.950).

 

  • MÉDITERRANÉE

Primo Cup 2015 Trophée Credit Suisse13 compétitions dans le Championnat Équipages et dès Février la Primo Cup à Monaco (5 – 7 février) et le Festival Armen à la fin du mois à Saint-Tropez. Peu de modifications dans le programme Équipages, à la demande des régatiers de la Grande Bleue. Avec 8 compétitions dans le Trophée Inshore et 5 dans le Trophée Offshore, chacun pourra facilement bâtir le programme qui lui convient. Notez que le classement du Championnat sera réalisé à partir des 5 meilleurs résultats sur ces 13 compétitions. Côté découpage de la flotte, les bornes évoluent sensiblement de manière à obtenir plus de cohérence dans chacune des quatre classes.

11206719_487699031377658_140268819916764763_oEn Double, on reste également sur des évènements qui ont fait le succès du Championnat. Les compétitions s’enchainent sans temps mort au début du championnat avec 3 dates à Hyères, Port-Grimaud et Mandelieu. Après le Trophée Sémac à Marseille et la Giraglia, le Championnat accueille la Duo Max et propose une belle escapade vers Barcelone à la fin du mois de juin. Enfin, la Quadrasolo-Duo et la Duo Sail clôtureront le Championnat à Marseille. Les duos seront classés selon les 4 meilleurs résultats sur les 8 rencontres possibles.

Pour une première édition, le Championnat Solo Méditerranée IRC promet un démarrage en fanfare ! Trois compétitions sont prévues pour ce « galop d’essai » : du 12 au 20 mars les 900 Nautiques de Saint-Tropez (400 milles pour les solos) lanceront le bal de la plus belle manière ! En effet à ce jour, une vingtaine de bateaux sont inscrits en solo (14 en équipages). La Giraglia, seconde épreuve au programme Solo devrait elle aussi rencontrer un beau succès. Enfin, la Quadrasolo – Duo à Marseille devrait voir augmenter son nombre de concurrents, car toutes les épreuves comptent pour le classement final du Championnat.

« Pour l’année 2016, nous avons souhaité améliorer encore le fonctionnement de nos Championnats. Afin de garantir une vraie équité sportive, des contrôles de jauge pourront être faits durant les épreuves, mais également en dehors de celles-ci . Un Comité d’Éthique présidé par Bernard Cordeau pourra être amené à intervenir en cas de non respect de la jauge et sera à même de prononcer des sanctions adaptées.

L’UNCL tient absolument à ce que nos compétitions ne puissent être entachées de soupçons quand à l’application de la jauge et la validité des certificats présentés par les concurrents.

Le Championnat de France Équipages IRC, Finale de nos Championnats, qui va se dérouler cette année à Marseille et qui bénéficie du label officiel de la FFVoile doit être un rendez-vous majeur de la voile habitable en France ; et nous devons être certains que les finalistes ont bien navigué avec des certificats valides.

Par ailleurs, nous avons apporté un changement important dans l’organisation des Championnat en séparant la Manche en 2 bassins, Manche Est et Manche Ouest, chacun de ces 2 bassins envoyant 2 équipages à la Finale, le 1er en IRC 1/ IRC 2 et le 1er en IRC 3 / IRC 4 . Nous souhaitons, par cette modification, renforcer la légitimité sportive de ces Championnats en évitant que ne soient classés ensemble des bateaux qui n’avaient jamais couru les uns contre les autres.

Et nous espérons qu’en concentrant les épreuves sur des bassins ne dépassant pas 100 milles, nous faciliterons la participation de plus de bateaux. »

Éric Basset

Vice Président de l’UNCL – Relations courses et Clubs

 

 

Championnats Manche Équipages, Double et Solo : Programmes 2016

Deux Manche en équipages

La Manche est très certainement la façade maritime sur laquelle les modifications de nos Championnats sont les plus profondes.

 

Le Championnat Solo, dont le lancement en 2015 a été une réussite, voit son programme très légèrement recadré sur la France.Nous trouverons toujours des courses du SORC aux cotés desquelles les courses françaises seront un plus nombreuses que l’an dernier.

En Double, le Championnat reste basé sur un panachage de courses du RORC et de classiques en baie de Saint-Malo : les 100 Milles et Une Nuit, la Diagonale des Fous de Bassan et l’Étai Indien en clap de fin d’un programme quasi identique à celui de l’an dernier.

 

Deux Championnats Équipages distincts, Manche Est et Manche Ouest, permettront de classer ensemble des bateaux qui régatent véritablement les uns contre les autres. Dans chacun de ces deux Championnats, nous retrouverons deux séries : Série IRC 1 et 2 d’une part et Série IRC 3 et 4 d’autre part. Nous devrions ainsi atteindre un nombre de bateaux plus significatif au sein de ces séries. Les premiers de chacune d’entre elles seront qualifiés pour le Championnat de France des Equipages IRC.

En Manche Est, nous retrouverons La Banana’s Cup, le Grand-Prix desDocks Vauban aux cotés des courses du RORC. En Manche Ouest, Grand-Prix de Saint-Cast, Télégramme Tresco Trophée, Tour du Finistère à la Voile, Trophée des Minquiers, côtoieront aussi les courses anglaises. Communes aux deux Championnats, la Cowes Dinard et la Cherbourg Race fédèreront les deux bassins.

Éric Basset

CHAMPIONNAT IRC SOLO MANCHE : Fantastique Channel Week

La Channel Week, organisée par le Solo Offshore Racing Club du 18 au 26 juillet, a rassemblé une flotte réduite mais composée de bateaux très compétitifs. Au programme de la semaine, près de 400 milles de course en cinq étapes : Lymington – Aurigny, Aurigny – Guernesey, Guernesey – Saint-Quay Portrieux, Guernesey – Weymouth, Weymouth – Solent.

Channel Week Race

Course 1 : Lymington – Aurigny-

Après une plaisante soirée d’accueil à Lymington, les 11 concurrents ont pris le départ dans Christchurch Bay avec un vent léger de Sud, Sud-Ouest. Après une phase de louvoyage, la flotte s’établit tribord amure. Parti dans l’ouest, Exocet (Deb Fish) rejoint le groupe plus au sud. En tête, les deux Sun Fast 3600, Fastrak (Nigel Colley) et Bellino (Rob Craigie) prennent une avance confortable. Sur le Sun Fast 3200 Roxanne, Simon Mitchell choisit de naviguer plus haut, suivi dans cette intention par son sistership Fluke III (James Hardiman) qui oblige Bellino à le suivre s’il veut le marquer. Au fil de la course, le vent évolue progressivement, la flotte se retrouvant dans de forts courants poussant à l’ouest au cap de la Hague avant de virer vers Aurigny. Fastrak ayant du abandonner, Bellino est le premier à couper la ligne suivi de près par Exocet et Roxanne. Dans un vent évanescent et à l’approche de la renverse, les derniers concurrents commencent à s’inquiéter, vont-ils pouvoir terminer la course ? Au final, Exocet bénéficie de son option Ouest en début de course et l’emporte devant Roxanne et Maeva, le Super Arlequin de Frédéric Waniart, le plus petit bateau de la flotte qui a du se battre durant une marée entière…


Course 2 : Aurigny – Guernesey

Au petit matin, après une nuit passée à écouter les hurlements du vent, Tony Rowe (Fantasea – Dehler 36) étudie l’approche de Saint Peter Port et ses dangers. Les coureurs expérimentés du SORC adaptent naturellement leur voilure aux conditions. Au départ, beaucoup optent pour le solent ou l’ORC et/ou des ris dans la GV, mais le vent mollit quelque peu laissant certains concurrents sans puissance. La visibilité devient faible avec la marée montante, la navigation se complique à travers les “légers” tourbillons du Swinge (le Passage aux Singes). Passé Burhou, Exocet, Zest (Prototype – Rupert Holmes), Maeva, QII (Open 35 – Andrew Mills) et Bellino virent à bâbord et font route vers les Casquets pour anticiper la bascule de vent, tandis que Roxanne, Fluke, Fantasea et Juliette (J 105 – Jerry Freeman) prennent une option plus à l’Est où le fort courant s’établit davantage vers le Sud. Dans un vent variant régulièrement en force, beaucoup sont occupés à adapter les voilures plusieurs fois. Les premiers bateaux embouquent le chenal de Little Russel avec un vent monté à 25 nœuds et se dirigent vers l’arrivée proche de la côte. Les petits bateaux quand à eux louvoient par 30 nœuds sous une visibilité nulle et une pluie battante. Maeva finira sous Grand Voile seule… Bellino coupe la ligne en premier suivi par Exocet, QII et Zest. Le Challenge consiste à présent à trouver une place sur les pontons bondés de Saint-Peter Port. L’option des Casquets a clairement payé, seconde victoire en compensé pour Exocet, suivi de Maeva et Bellino. Après quelques réparations de voiles, les marins investissent l’Italien local pour un repas fort apprécié.


Course 3 : Guernesey – Saint-Quay Portrieux

Avec un faible vent de face qui est supposé tourner pendant la course et un fort et mauvais courant au départ, les 50 milles du parcours ressemblent plus à un jeu de l’oie qu’à une régate. La flotte se sépare dès le départ : Maeva et Roxanne font route vers la pointe sud de l’Ile, Bellino, Zest, Exocet et Juliette optent très tôt pour un virement à l’Est, tandis que QII, Fluke et Fantasea restent au milieu. L’option Ouest s’avère temporairement la meilleure, le groupe Est mené par Bellino se trouvant piégé dans les petits airs et face au courant près de la côte de Jersey. Zest continue vers la côte prévoyant de mouiller ou de virer près de cette dernière. Il est récompensé par un vent qui reprend doucement et adonne. Puis, c’est au tour du groupe Ouest de se confronter au vent calme tandis que le groupe Est repart à la vitesse fulgurante de 3 nœuds ! Pendant ce temps, Tony Rowe profite du vent calme pour déguster un repas de gala à bord de Fantasea. Bellino, Exocet et Zest sortent leur Code Zéro, Juliette regrette amèrement de ne pas en avoir, surtout lorsqu’il voit s’envoler Exocet.
ZEST_YellowFlag_800Deux options se présentent alors aux leaders : privilégier la vitesse en naviguant haut et se retrouver face au courant à l’arrivée, ou partir plus bas de manière à avoir un angle de vent plus serré lorsque celui-ci tournera. Bellino avance lentement, envoyant tôt son spi de reaching, alors que Zest opte pour la vitesse. Comme prévu, le vent monte et tourne, permettant aux bateaux de terminer sous spi et de s’offrir un finish excitant dans une brise de 15 nœuds. Rupert Holmes (Zest) se voit récompensé en décrochant sa première victoire en solo et le droit d’arborer l’immense pavillon jaune. Maeva se glisse à la seconde place à une minute du premier, apres avoir fait un virement de bord sous Code Zéro (décrochage du pilote..) devant Bellino. Les 4 premiers bateaux se tiennent en 8 minutes après 12 heures de course, ce qui montre une nouvelle fois qu’au SORC, on navigue au contact ! Après trois manches éprouvantes, la flotte s’offre un day off à Saint-Quay, et une nouvelle pause gastronomique bien sûr. Les prévisions météo incitent le comité et les coureurs à regagner Guernesey pour le départ de la prochaine étape.

 

Course 4 : Guernesey – Weymouth

Les discussions pré-départ s’orientent vers les basses pressions annoncées sur le Channel. Le départ est donné dans Little Russell et la flotte met le cap au Nord avec un vent de 12 nœuds d’Est qui monte à 20 lorsque les bateaux atteignent la pointe nord de l’Ile. Deb Fish réalise qu’elle doit opter pour une voile d’avant plus petite et se fait rincer sur la plage avant en changeant la toile. Le DST des Casquets est un obstacle sur le parcours. Bellino mène la flotte vers l’ouest des Casquets, Exocet choisit de traverser la passe d’Ortac (Ouest Aurigny), Juliette opte pour le Raz Blanchard ainsi que Maeva. La flotte apprécie cette navigation rapide à travers la Manche, occupée à prendre et à larguer des ris, à éviter des bateaux sous un ciel orageux et des pluies torrentielles. Passé le DST, Bellino et Exocet prennent une option extrême à l’Est, Juliette revient du Raz et rejoint la flotte. Au milieu de la Manche, les bateaux sont secoués par un grain. Roxanne et QII perdent du terrain, tandis qu’Exocet réduit à nouveaux la toile et que Bellino affale temporairement sa GV. Roxanne et QII semblent bien se comporter, mais à l’approche de Portland Bill, le vent revient comme prévu, basculant rapidement tout en forcissant. Bellino et Exocet réussissent à étaler et atteignent l’arrivée à l’Est de Shambles Bank, tandis que Roxanne et QII progressent lentement à contre-courant. Les conditions empirent pour les derniers bateaux, Fantasea abandonne suite à la rupture de sa bande de ris. Suite à une course torride, Maeva, de loin le plus petit bateau de la flotte, termine à 22h30, 5 heures après les premiers. Fred a hissé son tourmentin pour la première fois, il a tenté de naviguer au plus près de la cote à la recherche d’une mer plus plate avant son dernier virement à l’Ouest, le tout contre courant à Portland Bill…

Arrivés à Weymouth, les marins trempés et transis vident leurs bottes et courent sous la douche, avant d’aller diner tout en suivant la lente progression de Maeva sur l’AIS. À minuit passé, décidé à conserver le prix “Esprit du SORC” qu’il a gagné l’an dernier après avoir secouru un concurrent, Tony Rowe met un point d’honneur à accueillir Fred, admiratif mais trempé, et à le guider dans ce port qui ne lui est pas familier. Il lui offre un café et lui propose même l’hospitalité pour la nuit à bord de son confortable Dehler 36. Tony, tu es une Star ! Exocet a difficilement remporté la victoire, 5 minutes devant Bellino, avec Roxanne à la troisième place.


Course 5 Weymouth – Solent

 Comme par miracle, la flotte se réveille par un soleil étincelant avec en perspective un long et magnifique retour sous spi jusqu’à Lymington. Rob Craigie envoie le premier départ au vent de la semaine. Avec un vent de 22 nœuds, les concurrents hésitent un peu à sortir les cerfs-volants. Mais dès que le spi de Maeva est hissé, les autres suivent… Bellino mène la flotte le long des falaises, Exocet à ses trousses sous spi symétrique et Juliette juste derrière prenant des angles plus serrés. Pendant ce temps Fred et Maeva passent un bien meilleure journée que la veille, en tapant les 10 nœuds sous spi ! Vers_Weymouth_800
QII a pris le départ avec deux ris dans sa GV déchirée, néanmoins Andrew Mills a envoyé son spi et navigue très bien. Passé Anvil Point, les angles se resserrent donnant la part belle aux spis asymétriques. Le jeu des options sépare la flotte : chenal des Needles pour certains alors que d’autres coupent au Nord de Shingles bank. Progressivement, Zest rattrape Exocet et les deux bateaux restent séparés d’une unique longueur de la SW Shingles à la ligne d’arrivée à Dunsford. Après l’arrivée, Deb Fish se rend compte que son spi est bloqué en tête de mât, mais parvient à le dégager sans avoir à monter dans le mât, épreuve délicate au beau milieu d’un Solent particulièrement fréquenté. Remis de ses épreuves de la veille, Maeva s’adjuge une nette victoire, devant Juliette et Bellino.

Après plusieurs combats rapprochés au sein de la flotte, Exocet remporte la victoire finale après 5 courses, devant Maeva second à un point de Bellino qui complète le podium. Ruppert Holmes sur Zest remporte le trophée du meilleur bizuth, après avoir remporté sa première course du SORC. Tous les concurrents méritent félicitations pour avoir terminé cette semaine de courses.

ChannelWeek2015_Podium_800

Podium 2015 : 1er EXOCET, Deborah Fish – 2ème MAEVA, Fred Waniart – 3ème BELLINO, Rob Craigie

Un grand merci à Chris Rustom pour avoir organisé cette Channel Week, à Rob Craigie pour avoir fait les parcours, donné les départs, organisé les mouillages, les diners et avoir pris soin de tous. Enfin merci à tous les compétiteurs pour avoir fait de cette semaine un moment fantastique.

Le Championnat se poursuit avec une étape française à venir, la Solo du Prince, organisée par la SNBSM du 20 au 23 aout (confirmation des inscriptions le 19). Cette « mini série » comportera 3 courses, St-Malo – St-Quay (20 aout), St-Quay – St-Hélier (21 aout), St- Hélier – St-Malo (23 aout).



Images © SORC Solo

Les premiers classements du Championnat Solo Manche IRC 2015

Déjà trois manches à l’actif de notre nouveau Championnat Solo Manche IRC UNCL 2015. Pour l’instant, le programme se cantonne le long des côtes sud anglaises. Après le Tour de l’Ile de Wight, Solent- Portland, puis Portland Solent, dèjà 29 concurrents sont classés dans notre Championnat !

 

La RIOW (Tour de l’Ile de Wight) est la régate la plus populaire dans le calendrier du Solo Offshore Group. 27 bateaux ont participé à la dixième édition de l’épreuve, dont le départ était donné le 25 avril dernier. Un vent régulier, entre 15 et 20 nœuds réguliers sur la quasi totalité du parcours, a offert de superbes conditions de navigations aux solitaires. Ce n’est que sur les derniers bords qu’un vent plus incertain est venu tester la réactivité des skippers.

RIOW2015_1

Un des seuls Français pour l’instant dans ce Championnat pour l’instant, Frédéric Waniart et son Super Arlequin Maeva ont pris la seconde place (Overall !!!), et ce malgré un OCS vite réparé. David Cowell remporte l’épreuve sur Seahorse (Hanse 291), et Concerto, le Contessa 32 de George Isted, complète le podium.

RIOW2015_2

La Cowes Portland, puis Portland Cowes (8 au 10 mai), ont pour principal but d’offrir aux skippers une occasion de parfaire leur expérience, avec notamment une navigation de nuit. Elle est qualificative pour qui souhaite effectuer une Transmanche et représente un vrai challenge sportif. 17 bateaux ont pris part à cette course, un vrai casse-tête entre courants et vents capricieux dans le Solent, et les incessants changements de voiles tout au long du parcours. À l’aller comme au retour, les gros rating se sont imposés, les Sun Fast 3600 Fastrak (Nigel Colley) ci-contre avec les vainqueurs du leg aller, Bellino (Rob Craigie) et Ninjod (Paul Brant), se partageant les avant-postes avec Exocet (Sun Fast 3200 -Deb Fish), Juliette (J 105 – Jerry Freeman) ou encore Rare(Figaro II – Ian Hoddle). Coup de chapeau à Nicolas Pasternak, cinquième de la course aller surJaasap, son Jpk 10.10.

Après ces premières épreuves, nous vous invitons à consulter ci-contre les classements de notre Championnat (IRC1, IRC2). Demain 29 mai débute la Solent – Dartmouth, 85 milles et un coefficient 2 au programme de la quatrième étape de notre Championnat.

 

NOUVEAU en 2015 : le Championnat Solo Manche IRC

L’UNCL lance le premier Championnat Manche en Solo IRC. L’origine de ce projet réside dans la volonté de l’UNCL de s’adresser à toutes les pratiques de la course au large, et doit sa concrétisation à l’implication de Frédéric Waniart, propriétaire et skipper de l’Aphrodite 101 Vim et maintenant du Super Arlequin Maeva, grand amateur de courses en solitaire et du Channel. En quelques mois, nous avons réussi à construire avec lui et les clubs concernés, un programme de 15 épreuves et un règlement propre à encadrer l’équité sportive de cette nouvelle compétition.

 

solomanche2015_1Le programme est constitué de courses en Bretagne nord avec deux épreuves clés à Saint-Malo et Saint-Brieuc et le long des côtes sud de l’Angleterre, notamment au départ de Falmouth ou de l’Ile de Wight (les régates du SORC enregistrent régulièrement 20 à 30 bateaux). Sécurité oblige, certaines exigeront une qualification préalable qui pourra s’obtenir en participant à d’autres courses situées en amont dans la saison, certaines étant dotées de coefficients. Il s’agit aussi de renforcer la valeur sportive de ce nouveau Championnat (voir le Règlement).

La compétition commencera en beauté avec le Tour de l’Ile de Wight organisé par le Solo Offshore Racing Club au départ de Cowes, soit une soixantaine de milles en guise de galop d’essai. Les principales épreuves françaises seront la Solo du Prince, organisée par la Société Nautique de la Baie de Saint-Malo au mois de juillet et la Solo de l’Association Nautique du Légué à Saint-Brieuc en septembre.

Au programme également, plusieurs étapes de 80 milles particulièrement sélectives comme peuvent l’être les nuits en Manche entre chalutiers et DST…

 solomanche2015_2

C’est dans un esprit pionnier, comparable à celui qui a permis le lancement des premiers trophées doubles devenus aujourd’hui les trois Championnats de façade dont on connait la popularité, que l’UNCL lance ce nouveau Championnat. Souhaitons que cette expérience soit couronnée de succès et s’inscrive petit à petit dans le paysage IRC du Channel tout d’abord, puis pourquoi pas ailleurs au cours des saisons à venir…

Le Championnat Manche en Solo IRC-UNCL sera organisé avec le Solo Offshore Racing Club, l’Association Nautique du Légué et la Société Nautique de la Baie de Saint-Malo. Rendez-vous le 28 avril 2015 à Cowes avec le RIOW (Tour de l’Ile de Wight), pour entamer la partie britannique de la compétition.

solomanche2015_3