Duo Sail 2022, une recette réussie !

Article rédigé par Samuel CARTIER – CNTL

Crédit photo : @Yohan Brandt

Les 26 duos présents ont été enchantés par les 5 manches courues dans des conditions idéales, par l’organisation parfaite sous la direction de Samuel CARTIER, par la qualité de la réception à terre organisée avec le concours du Restaurant du CNTL et par l’ambiance générale très accrochée et sportive mais sans animosité (le Président du Jury Tom GRAINGER n’a eu aucune réclamation à arbitrer).

Le CNTL poursuit dans l’innovation en mettant en œuvre pour la première fois avec succès un bateau viseur à positionnement dynamique lors des départs, ce qui permet de ne plus impacter les fonds marins tout en ayant une ligne de départ parfaite.

Ingrédients de la recette Duo Sail
Pour sa 12ème édition, la Duo Sail a rassemblé les meilleurs duettistes de la méditerranée.  Ce n’est pas moins de 8 des 10 premiers bateaux du Championnat UNCL IRC double qui sont présent sur la ligne de départ. Sans compter sur les sérieux clients des 26 bateaux engagés.
 
EXPRESSO de la SNST qui vient défendre sa première place au championnat, JEANNE du cntl (skippé pour l’occasion par les frères BARBET) en embuscade à la deuxième place, suivi de TELEMAQUE 2 de la SNM. Ce n’est pas tout, ILOGAN des Pierres (Perdoux et Grosgogeat) du CNTL qui ont remporté les deux dernières éditions et espère le triplé.
Tout les ingrédients, météo, concurrents sont présent pour un Duo Sail sportive et engagé.
 
À pied d’œuvre
Samedi alors que les prévisions annoncent de la pluie battante, un vent soutenu et changeant, 3 courses – deux parcours côtier et un tactique – sont lancées dans des conditions finalement agréable car le vent s’établira au secteur Est, sans pluie, pour 7 à 12 nœuds sans jamais le quitter.  A la fin de cette journée, TELEMAQUE 2 prend la tête du classement, suivie de BLUE 007, ILOGAN, EXPRESSO et JEANNE les écarts de point sont faibles.
 
Dimanche la météo est conforme aux prévisions, le Comité de course lance deux courses ; un parcours tactique dans des conditions légères avec des variations de direction de vent qui vont forcer les duos à exploiter tous leurs talents d’analyse du plan d’eau. A ce petit jeu, c’est LONG NOSE de Jean Rougnon et Jean-Pierre Laville qui tirent leur son épingle du jeu. La seconde course du jour sera un côtier de 11MN dans un vent de Nord-Ouest de 15 nœuds moyen mêlant grand bord sous spi, grand bord de prés et un final au reaching.  Un parcours complet qui permet à BLUE 007 de s’imposer en tête de cette cinquième course.
 
Sportif et engagé, promesse tenue
Sébastien HENRI et Quentin Le Nabour sur TELEMAQUE 2 vainqueurs avec 8 points. Chaque point compte, ne rien lâcher même sur la dernière course, c’est surement ce que se sont dit Dominique d’Andrimont et Michel Sastre sur BLUE 007 qui termine deuxième devant Guy Clayes et Flavio Sessegolo sur EXPRESSO troisième à égalité – 9 points –  

Voir les classements

Mikaël Mergui et Richard Robini remportent la Duo Max !

En franchissant la ligne d’arrivée de la 14ème édition de la Duo Max organisée par le CNTL-Marseille ce samedi 2 juillet à 5h19, le Class40 Centrakor marque une nouvelle victoire dans son jeune mais déjà brillant palmarès. Une très belle performance pour cet équipage de haut vol qui avait déjà remporté la première étape entre Marseille et Barcelone, malgré la pression sans relâche de HBF – Reforest’Action qui ne lui a laissé aucun répit. Blue007 en IRC et Yelkouan en Osiris remportent leurs catégories au terme d’une très belle et très compétitive course au large.

Class40 : la Med en double avant le Rhum
La taille et le talent de Mikaël Mergui n’ont d’égal que sa simplicité et sa gentillesse. A 1m90 et 41 ans, le régatier hyérois, très apprécié dans le milieu, a dans son escarcelle un palmarès fourni qui va de l’équipe de France de Match Race aux 52 Super Series en passant par des campagnes de l’America’s Cup. En 2022, il effectue un véritable virage du côté de la course au large avec comme objectif une participation à la Route du Rhum. Retour aux sources peut-être pour cet ancien Ministe qui a commencé à naviguer à l’âge de 4 ans et fait sa première transat avec ses parents. « Le début de cette deuxième étape de la Duo Max m’a rappelé l’époque où je faisais le Tour de France à la Voile » évoque avec plaisir le régatier aux 13 participations dont 2 victoires en amateur et en pro « C’était super chouette. On a quitté le quai de nuit et navigué toute la journée au ras des cailloux pour se protéger du courant et chercher les petits effets de site à chaque pointe en évitant les bancs de sable. On virait quand les crabes mettaient les casques ! » Pour la Duo Max, c’est Richard Robini – dit Tintin – avec qui il partage cette belle première place. « C’était l’occasion de continuer à découvrir le bateau qui a été mis à l’eau plus tard que prévu. En double, on voit beaucoup plus de choses parce qu’on mène le bateau à 110% alors qu’en solo on est plus à 80%. » c’est dire si les grands bords de reaching dans la brise entre Minorque et Barcelone dans la première étape, et à partir du cap Creus en direction de Marseille dans la seconde, ont été analysés au plus près par les deux navigateurs.
A noter que pas moins de cinq des Class40 qui participaient à la Duo Max dans le cadre du Trophée Méditerranée vont se retrouver au départ du Rhum le 6 novembre.


IRC et OSIRIS : des parcours plébiscités
Une des caractéristiques de la Duo Max, c’est de proposer à des équipages amateurs de pratiquer la course au large en double. Si la participation réduite en OSIRIS cette année a conduit les organisateurs du CNTL-Marseille à simplifier l’aller de la Duo Max « originale », qui s’est faite sans étape à Roses, tous les participants de la Duo Max + s’accordent à reconnaître l’intérêt du parcours. Que ce soit dans la première étape de 350 milles nautiques entre Marseille et Barcelone en contournant l’île de Minorque, ou dans la seconde de 190 milles de Barcelone à Marseille, les différentes zones météorologiques traversées ouvrent le jeu en permanence, avec des transitions à gérer, des possibilités d’options et des points de passage stratégiques comme Minorque ou le Cap Creus. « On a bien joué le flux de tramontane à l’ouest dans la première manche » explique Dominique d’Andrimont qui l’emporte sur Blue007 en IRC avec Michel Sastre, et garde un souvenir enchanteur du passage à Minorque et de la descente sur Barcelone « Sur la deuxième manche, on a fait une très belle entame. La suite était un peu plus compliquée avec beaucoup de courant contraire et le vent qui n’était pas comme prévu, mais le tout s’est terminé en beauté avec un finish sur Marseille qui s’est mieux passé que prévu : ils ont « ouvert l’écluse » et on est arrivé avec du vent ! ».
Philippe de Saignes et Antoine Servajean sur le J11s Yelkouan remportent haut la main la première étape courue entre brise et zones sans-vent, et gagnent en OSIRIS malgré une avarie de grand-voile sur la deuxième « Ce bateau a une particularité : même avec 3 nœuds de vent, si on ne fait pas d’erreur qu’on règle bien les voiles, on arrive toujours à le faire avancer. »

 


Duo Max+ Class40 général après 2 courses
1) Centrakor, Mikael Mergui, Richard Robini
2) HBF Reforest’Action, Kito de Pavant, Brice Decrisenoy
3) Everial, Stanislas Thuret, Fabio Muzzolini
6 inscrits

Duo Max+ IRC général après 2 courses
1) Blue007, Dominique d’Andrimont, Michel Sastre
2) Hathor 5, Paul Van Gaver, Patrick Van Gaver
3) Jeanne, Pierre-Henri Duffaud, Karine Arpin-Pont
10 inscrits

Duo Max « originale » OSIRIS général après 2 courses
1) Yelkouan, Philippe de Saignes, Antoine Servajean
2) Mage Energie – Demosthene, Pierre Benard, Donatien Brand
3) Magic Freeman, Pierre Sarasso, Maturin Schiano (DNS)
3 inscrits


Cercle Nautique et Touristique du Lacydon
Franck Recoing, président du CNTL
Yves Ginoux, vice-président du CNTL, responsable pôle voile
Francis Habert, responsable de la commission communication
Samuel Cartier, responsable des Evénements Nautiques

Duo Max 2022
Mathias Louarn, directeur de course Duo Max
Florence Baudribos, présidente du Comité de Course
Hélène Silve, présidente du Comité Technique
Tom Grainger, président du Jury

En partenariat avec le Reial Club Maritim de Barcelone

www.cntl-marseille.com
Facebook – CNTL-Marseille et Duo Max CNTL
Twitter – @CNTLMarseille
Instagram – cntlmarseille

Relations Presse
Maguelonne Turcat 06 09 95 58 91
magturcat@gmail.com

Photo Yohan Brandt

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bandeau.png.

Au Large de Saint-Tropez : Parcours bouclé en beauté pour la 12ème édition!

Très belle 12ème édition pour la course au large de Saint-Tropez avec vingt-quatre concurrents en lice, un beau plateau de compétiteurs ! Répartis en trois groupes, solos, duos et équipage pour le parcours de 400 Nautiques vers la Corse et en deux groupes, Class 40 en solo et équipage pour le parcours des 600 Nautiques vers les Baléares, les navigateurs avaient pris le départ ensemble mercredi 1er juin devant la Ville de Saint-Tropez ! Un joli démarrage au près avait lancé cette épreuve avant de rencontrer d’autres conditions typiques de la Méditerranée, c’est-à-dire un temps très variable et instable. Les participants ont apprécié le parcours choisi, modifié la veille en fonction des prévisions météorologiques par le Comité de Course sous la direction de Georges Korhel. Une épreuve à la carte qui séduit les amateurs et professionnels du large ! Lors de la remise des prix, Laurent Petit, Conseiller Municipal attaché aux événements et au rayonnement de la Ville de Saint-Tropez, a félicité la Société Nautique de Saint-Tropez, les équipes et son Président, Pierre Roinson pour la qualité de ses régates ainsi que les participants, ces « guerriers de la mer ».

Au terme des 400 Nautiques bouclés dès le vendredi 3 juin 2022, chez les solitaires, Arnaud Vuillemin sur CALLISTO conserve la première place du podium (comme en 2021) devant Eric Merlier sur TELEMAQUE 3 et Nicolas Mourard sur WASABII.
Du côté des duos, Sébastien Henri et Victor Bordes Laridan sur TELEMAQUE 2 l’emporte en temps compensé devant les tropéziens Thibaut Garnotel et Fabien Hauret sur SENSATION et le voilier NABLA avec Pascal Caussil et Julien Borrel.
En équipage, le voilier X442 TE HOA NUI avec Christophe Charbonnier et Jean Ramel remporte l’épreuve devant ARCHITEUTIS² avec Jacques SILVE et CHAAC avec Emmanuel UNGARAN.  A noter que cette épreuve est comptabilisée pour le championnat IRC de Mediterranée.
Dans la nuit de samedi à dimanche 5 juin, ce fut au tour des concurrents sur les 600 Nautiques de faire leur arrivée à Saint-Tropez avec en tête Kito de Pavant sur HBF REFOREST ACTION suivi de Mikael Mergui sur CENTRAKOR.
PRENDRE LA MER AGIR POUR LA FORET avec Mathieu Claveau prend la troisième place du classement devant GROUPE BERKEM avec Laurent Camprubi et FULLSAVE avec Jean-Pierre Balmes.
Une course qui leur permet également de valider leur participation à la Route du Rhum 2022.
Lionel Péan, parrain de l’épreuve, a remis son Trophée perpetuel pour la seconde année consécutive au plus jeune équipier de la flotte, Victor Bordes Laridan.

Ils ont dit :

Kito de Pavant sur HBF REFOREST ACTION, 1er Class 40 en solo sur 600 Nautiques
« Merci à la Société Nautique de Saint-Tropez d’avoir pris en considération nos demandes par rapport à notre calendrier Class 40 de Méditerranée ! ce n’était pas facile à cette période mais nous y sommes arrivés, merci…Nous avons eu toutes les météo…une très bonne formation ! Ce qui est très intéressant c’est de voir qu’un Class 40 ancien peut aussi rivaliser avec un récent et Mathieu Claveau s’en est super bien sorti face à une machine de course comme celle de Mikael Mergui ou Laurent Camprubi ! J’apprécie beaucoup la simplicité et la convivialité à Saint-Tropez. Même avec nos contraintes, établir un calendrier de régates en Méditerranée pour les Class40, c’est compliqué mais la SNST s’est bien adaptée. J’ai pris beaucoup de plaisir à naviguer en temps réel dans ces conditions variables et contre des machines de guerre plus récentes et des concurrents redoutables ! Ça risque d’être encore plus difficile pour les anciennes unités lors de la Route du Rhum ! »

Arnaud Vuillemin sur CALLISTO, 1er en SOLO sur 400 Nautiques 

« Je suis très fier d’arriver premier pour la seconde année consécutive à cette course (2021-2022). L’ambiance est superbe avec de belles rencontres entre marins. Le parcours était top contournant les îles italienne à l’est du Nord de la Corse, c’était très beau. C’est très difficile et épuisant en solo et surtout sur ce parcours en méditerranée où on cherche les minutes de sommeil. C’est plus dur qu’une traversée atlantique où l’on peut se reposer quelques heures d’affilée… Là avec le changement de météo, bascule, petit temps…on travaille tout le temps les réglages donc on dort très peu.. Épuisé mais ravi du résultat ! »

Sébastien Henri et Victor Bordes Laridan sur TELEMAQUE 2, premier duo sur 400 Nautiques

Sébastien : « Merveilleuse organisation, bonne ambiance, génial ! Nous étions 3ème l’année dernière. Décidemment, ça me porte chance Saint-Tropez car j’ai fini deux fois vainqueurs des Voiles de Saint-Tropez en IRC E ! avec King Of Blue by Telemaque2 (on va essayer de gagner encore cette année 2022 (sourire) ! Contrairement à Victor qui navigue depuis tout petit, je régate seulement depuis deux ans mais j’ai un super coach : Christopher Pratt à Marseille.  Je suis coach dans le Trail donc le deal entre nous c’est que j’entraine Christopher dans la course à pied et lui m’entraine dans la navigation. C’est un entrainement intense 3 fois par semaine avec de la navigation, des cours de manœuvres et de tactique ! Mais le contrat est rempli, nous étions plus confiants cette année et nous avons gagné…
Victor :« Avec Sébastien, on s’entend super bien, le parcours était super, nous avons fait peu d’erreurs et on n’a pas besoin de se parler pour se comprendre. Je vais faire la Rolex Giraglia sur le A35 « Les minots de la Nautique » pour les courses inshore et Offshore »

Thibaut et Fabien Garnotel  sur SENSATION, premier réel et second en compensé en double

« C’était Champagne Sailing surtout la dernière journée ! Un très beau parcours !! C’est bien de faire cette épreuve au mois de juin, il fait meilleur (sourires) qu’au mois de mars et nous avons eu des conditions variées mais bonnes pour la course au large. Nous avons vu plein de dauphins, baleines qui jouaient avec nous, c’était à la fois impressionnant et magique !
Il y avait un beau plateau d’engagés avec de redoutables adversaires et avec notre rating un peu plus pénalisant face aux autres comme le JPK, il ne fallait rien lâcher ! » 

L’équipage de TE HOA NUI « quand deux course se croisent la nuit … ! »:

« Nous avons vécu une chose incroyable, les 400 Nautiques de Saint Tropez ont croisé cette année les 151 Nautiques de Pise sur le point à la Giraglia ce qui a donné place à des joutes de croisement dont une fameuse qui a quasiment emporté Te Hoa Nui , X442, vers le mythique rocher (ce qui n’était pas sa route) loffé par un 60 pieds qui l’avait peut être pris pour un concurrent direct… Et tout cela de nuit par 20 / 25 noeuds tandis que le 60 pieds n’avaient pas ses feux de navigation »

ORGANISATION :  

PRESIDENT D’HONNEUR
Madame le Maire de Saint-Tropez, Sylvie SIRI
COMITE D’ORGANISATION
Président de la Société Nautique de Saint-Tropez : Pierre ROINSON
Directeur de Course au Large : Georges KORHEL
Parrain de l’épreuve : Lionel PEAN
Président du Comité de Course : Jean-Pierre MANNETSTATTER
Comité de course adjoints :
Jean-Pierre et Mireille EPOUDRY
Président du jury : Jean-André CHERBONEL
Contrôleur d’équipement Course au large adjoints :
Martine DUMAHUT, Nadine BEAUDOUIN
Président du Comité technique : Yves Marie LEROUX,
Comité technique adjointe : Tetyana GIGA
Médecin référent : Michel PINDER
Commissaire aux résultats : Frédérique FANTINO
Moyens sur l’eau : Philippe MARTINEZ
Communication : Chloé DE BROUWER

Web : http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/

Facebook(s) SNST : www.facebook.com/societenautique.desainttropez

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/900NautiquesSNST/

Instagram : https://www.instagram.com/lanautiquesainttropez/

Photos 2022 libres de droit avec copyright Société Nautique de Saint-Tropez : https://photos.app.goo.gl/AjxU4jk2qUUPkcJH9

https://www.uncl.com/wp-content/uploads/2022/03/Logo-SNST.png

Duo Max : Le CNTL-Marseille aime voir double !

Incontestable pionnier de la promotion de la course au large en double en Méditerranée, le CNTL-Marseille lance la 14ème édition de la célèbre Duo Max le samedi 25 juin sur fond de double podiums – en double ! – dans les deux grandes transats amateurs 2022. Une très belle dédicace pour cette grande classique, revisitée en 2019, qui arrivera dans le Vieux Port en liesse pour fêter les cinquante ans du Club, atteints en 2020 mais pas encore célébrés pour cause de pandémie.

Duo de podium
Il y a des victoires qui comptent double. En bouclant la toute première édition de la Cap Martinique, la nouvelle transat en habitable strictement réservée aux amateurs organisée par l’UNCL, Ludovic Gérard et Nicolas Brossay, à bord du JPK 1080 Solenn for Pure Ocean, n’ont pas seulement remporté une très belle course. Ils ont porté haut les couleurs de la fondation Pure Océan, qu’ils soutiennent depuis plusieurs années maintenant, comme celles de leur Club, le CNTL-Marseille. « La dynamique du CNTL vis-à-vis de la course au large en équipage réduit donne aux coureurs du club un terrain de jeu pour s’entrainer qui est très précieux. » explique le skipper « J’ai pu participer à des Duo Max, des Corsica Med en double, et ça donne le goût du large et l’envie d’aller plus loin. C’est comme ça que je suis passé à des courses plus internationales comme la Middle Sea Race ou le Fastnet, puis à la Transat Cap Martinique, après une Transquadra déjà en 2015 ! Au CNTL le niveau est bon, il y a des gens qui connaissent bien leurs bateaux, tout ça crée de l’émulation, et du coup, on n’a pas à rougir face aux gens qui naviguent en Bretagne, en Atlantique et en Manche ».

Vainqueurs de la première étape et seconds à l’arrivée de la Transquadra sur le parcours au départ de la Méditerranée, Bruno Maerten et Olivier Guillerot sur le Figaro 2 Shamrock V n’en pensent pas moins. Un excellent résultat pour une première traversée de l’Atlantique, et un tout premier projet de course au large pour celui qui dit lui-même « n’être jamais sorti de la rade de Marseille avant la Giraglia 2019 ». « Pour moi, le CNTL est le plus grand club de voile sportive de Méditerranée. Il n’y a pas de doute. Avec de belles épreuves, comme la Corsica Med qui est une création toute récente qui fonctionne bien, et puis les grandes classiques comme la Duo Max ou la Duo Sail » Joignant le geste à la parole, le duo Maerten-Guillerot, qui vient d’acquérir un JPK 1010 sera au départ de la Duo Max samedi 25 « On l’a déjà faite en 2019 ; c’était la première Duo Max + avec le tour de Minorque. On était arrivés premiers en temps réel à Barcelone. Comme il n’y en a pas eu en 2020 et 2021, on détient toujours le record ».

Des Duos au Max
Créée en 2007 par Marc Sanjuan, la Duo Max a réussi en 2019 un double pari. Garder son âme en donnant à des régatiers qui ne sont pas rompus à l’exercice la possibilité de réaliser leur toute première expérience au large en équipage réduit, mais également permettre à toute une partie de la flotte méditerranéenne en double très aguerrie de disputer une course au large très compétitive en direction de l’Espagne. C’est ainsi que vont se courir pour la deuxième fois, après deux années de neutralisation dues à la pandémie, non pas une Duo Max, mais deux ! Sur le format habituel, la Duo Max « originale », courue en OSIRIS, se disputera en trois étapes entre Marseille, Roses, Barcelone et Marseille. Et pour les fans de large – les Class40 engagés dans le tout nouveau Trophée Méditerranée et les IRC – un parcours Marseille – Minorque – Barcelone de 350 milles, avant une deuxième étape Barcelone – Marseille commune aux deux épreuves : la Duo Max + ! Bien entendu pour tous, un esprit festif et convivial à toutes les étapes du programme, avec la complicité réactivée du Port de Rosas comme du Reial Club Maritim de Barcelone.
Ironie de l’histoire, le podium en OSIRIS est occupé depuis 2019 par son fondateur, Marc Sanjuan, secondé par son fils éponyme, Marc Sanjuan, à bord de l’Elan 340 Poussières d’Etoiles. Le jeune sexagénaire, qui avait replongé par passion lors de la dernière édition, aura profité sans mérite de la crise du Covid pour conserver trois ans un titre enfin remis en jeu cette année !
Caractéristique intéressante de cette course au large, comme ce fut le cas pour la toute première fois pour la Corsica Med, et grâce au soutien bienveillant de l’administration du Centre des Monuments Nationaux, le comité de course de la Duo Max sera installé sur le Château d’If pour donner le départ. A noter que cette épreuve unique va relier Marseille, futur plan d’eau des Jeux Olympiques, à Barcelone, futur plan d’eau de la 37eme America’s Cup.


Programme prévisionnel
(susceptible de modifications en fonction de la météo)

DUO MAX
Samedi 25 juin :
15h, départ en rade de Marseille entre If et Sourdaras pour la première étape de 116 milles nautiques à destination de Roses (temps cible étape : 29h)
Lundi 27 juin  : 15h, départ devant le port de Roses pour la deuxième étape de 79 milles nautiques à destination de Barcelone (temps cible étape : 20h)

DUO MAX +
Samedi 25 juin : 15h, départ en rade de Marseille entre If et Sourdaras pour la première étape de 350 milles nautiques à destination de Barcelone via Minorque (temps cible étape : 80h)

POUR TOUS
Jeudi 30 juin   : 10h (heure indicative, susceptible de modification en fonction de la météo), départ de Barcelone pour la dernière étape de 189 milles nautiques à destination de Marseille (temps cible étape : 45h)


Cercle Nautique et Touristique du Lacydon
Franck Recoing, président du CNTL
Yves Ginoux, vice-président du CNTL, responsable pôle voile
Francis Habert, responsable de la commission communication
Samuel Cartier, responsable des Evénements Nautiques


Duo Max 2022
Mathias Louarn, directeur de course Duo Max
Florence Baudribos, présidente du Comité de Course
Hélène Silve, présidente du Comité Technique
Tom Grainger, président du Jury

En partenariat avec le Reial Club Maritim de Barcelone et le Port de Roses


www.cntl-marseille.com
Facebook – CNTL-Marseille et Duo Max CNTL
Twitter – @CNTLMarseille
Instagram – cntlmarseille


Relations Presse
Maguelonne Turcat 06 09 95 58 91
magturcat@gmail.com


Photo Yohan Brandt (arrivée victorieuse de Ludovic Gérard et Nicolas Brossay à Fort-de-France, à bord du JPK 1080 Solenn for Pure Ocean)
disponible en HD sur demande

Les férus et amateurs du large sont de retour à Saint-Tropez !

Départ le 1er juin pour 600 ou 400 Nautiques

Vingt-quatre voiliers participent à la course Au Large de Saint-Tropez qui partira ce mercredi 1er juin 2022 à midi ! 

Parmi eux, cinq concurrents de la Class40 dont Kito de Pavant qui effectueront le parcours de 600 nautiques en solo accompagnés par deux autres participants en équipage. 
Sur le parcours de 400 nautiques, quatre solos, dix duos et trois équipages sont en lice.

Lors du Briefing ce mardi 31 mai à la Société Nautique de Saint-Tropez, le directeur de course, Georges Korhel a annoncé les parcours. Ce sera un aller-retour de Saint-Tropez au Nord de la Corse pour les 400 nautiques et un parcours Saint-Tropez – Les Baléares – Saint-Tropez pour les 600 Nautiques.

Une épreuve idéale pour les amateurs ou les professionnels qui participent pour la plupart à d’autres grandes épreuves comme le Vendée Globe, la Transquadra, le Figaro, la Route du Rhum, etc. A l’image de Louis Burton, Alexia Barrier, Clément Giraud, Sebastien, Hugues et Jean-Guillem Destremau, Adrien et Robin Follin et tant d’autres…Cette épreuve compte notamment pour le Championnat UNCL Méditerranée dans les trois catégories et fait désormais partie du Trophée Class40 Méditerranée 2022. Une belle course en perspective que l’on pourra suivre sur les liens suivants : 

Pour 400 nautiques : https://solusport.solustop.com/400N/carto

Pour 600 nautiques : https://solusport.solustop.com/600N/carto

Présentation de la course et des équipages 2022 : http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/snst/wp-content/uploads/LIVRET2022-AULARGEV2.pdf

Ce qu’ils en disent :


Mathieu Claveau, skipper du Class40 Prendre la mer, Agir pour la Forêt, engagé pour la course Au large de Saint-Tropez 2022.

« Cette épreuve créée par la Société Nautique de Saint-Tropez en 2010 propose aux concurrents un parcours varié, adapté aux différentes catégories de bateaux : Mini, IRC et Class40. Pour les Class40, la course se fera en solo avec un parcours de 600 milles nautiques en mer Méditerranée longeant des paysages à couper le souffle : le Sud des Baléares, le bas de la Sardaigne, les Iles Pontines ou encore le nord de la Corse. La course idéale pour que Mathieu et le Class40 Prendre la mer, Agir pour la Forêt se retrouvent pour leur 1er « tête à tête » de la saison ! Une épreuve sportive idéale pour le programme d’entrainement de Mathieu Claveau avant sa 1ère participation à la plus mythique des Transatlantiques., la Route du Rhum – Destination Guadeloupe dont le départ sera donné le 6 novembre prochain à Saint-Malo. »

Kito de Pavant : « On enchaine, après un long week-end porquerollais en équipage, changement de format avec du large et du solo. Cinq Class 40 qui se préparent pour la route du Rhum vont s’affronter sur ce parcours exigeant de 600 milles. On s’attend à avoir un peu de tout, du vent, de la pétole, des orages et surtout une belle bagarre ! 

Les ténors du large et des courses en IRC en lice : 

En lice, pas moins de cinq Class 40 pour un parcours de 600 Nautiques en solo ; sur son HBF REFOREST ACTION, le navigateur Kito de Pavant qui a participé en 2021 a entraîné avec lui ses adversaires, CENTRAKOR avec Mikael Mergui, FULLSAVE avec Jean-Pierre Balmes, PRENDRE LA MER AGIR POUR LA FORET avec Mathieu Claveau et un habitué de la régate, Laurent Camprubi qui courra cette année sur le Class40 GROUPE BERKEM. Quelques voiliers en équipage seront sur le même parcours de 600 nautiques, KIA ORA avec Emmanuel Pironneau et le Swan 55 avec Valérie Bertaux Fumat NAKAMAL qui participera avec ce bateau à l’Ocean Globe Race… 

Sur le parcours de 400 nautiques, on comptabilise pour le moment trois participants en solo, neuf en duo et trois en équipage. Parmi eux, les plus fidèles de l’épreuve, Richard Delpeut qui fera la course en duo avec son fils comme en 2021 sur son JPK10.30 WALILI tout comme Jean-Marie Vidal et son fils sur le J99,JASON. Le multiple champion en IRC, le JPK 10.10 EXPRESSO avec Guy Claeys de la Société Nautique de Saint-Tropez sera confronté aux autres duos sur CALLISTO avec Arnaud Vuillemin, JOOPE avec Olivier Romand, NABLA avec Pascal Caussil, RAGING BEE avec Jean-Luc Hamon, SENSATION 2 avec Thibaut Garnotel, TELEMAQUE 2 avec le jeune duo dont Sébastien Henri, et un nouveau dans la course PNEUMA avec Andrzej Rozycki. Chez les Solos, fidèle et déjà vainqueur de l’épreuveEric Merlier sera à nouveau sur la ligne de départ avec son JPK 10.30 TELEMAQUE 3 face à Nicolas Mourard sur WASABII et Michel de Bressy surFIGOLO, deux Figaro 2.
Du côté des équipages, trois nouveaux voiliers entrent dans la course avec le Dufour 36 Performance ARCHITEUTHIS2 avec Jacques Silve, le RM 1070 CHAAC avec Emmanuel Unguran et le X442 TEHOANUI mené par Christophe Charbonnier.  


Organisation :

Société Nautique de Saint-Tropez
Nouveau Port- BP 72 
83992 Saint-Tropez

http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/

Facebook(s) SNST : www.facebook.com/societenautique.desainttropez

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/900NautiquesSNST/

 Instagram : https://www.instagram.com/lanautiquesainttropez/

https://www.uncl.com/wp-content/uploads/2022/03/Logo-SNST.png

Au large de Saint-Tropez : top départ le 1er juin !

Du 1 au 5 juin 2022 pour les 600 et 400 Nautiques

Créée par la Société Nautique de Saint-Tropez en 2010, la fameuse « Course au large » de la Société Nautique de Saint-Tropez va s’élancer le 1er juin 2022. Ouverte aux équipages, aux solitaires depuis 2015 et aux équipages doubles depuis 2016, cette épreuve se court avec la jauge IRC. 

À la suite du report de la course en 2021 au mois de juin qui a séduit les concurrents notamment la Class40 de Méditerranée, le comité de course dirigé par Georges Korhel a modifié la date de l’épreuve initialement organisée au mois de mars.

La possibilité de choisir sa course, 400 ou 600 Nautiques en solo, duo ou en équipage et les magnifiques parcours proposés en Méditerranée décidés la veille en fonction de la météo, séduisent les amateurs de course au large ! Ainsi, pour l’heure et à moins de 20 jours de l’évènement, le plateau de concurrents s’annonce très compétitif. 
Cette épreuve est idéale pour les amateurs ou les professionnels qui participent pour la plupart à d’autres grandes épreuves comme le Vendée Globe, la Transquadra, le Figaro, la Route du Rhum, etc. A l’image de Louis Burton lors de la première édition en 2010, Alexia Barrier, Clément Giraud, Sebastien, Hugues et Jean-Guillem Destremau, Adrien et Robin Follin, Lionel Péan, et tant d’autres…Cette épreuve compte notamment pour le Championnat UNCL Méditerranée dans les trois catégories et fait désormais partie du Trophée Class40 Méditerranée 2022. Une vingtaine de voiliers prendront le départ le 1er juin devant le Port de Saint-Tropez. Du beau sport en perspective pour ces férus du large que l’on pourra suivre en ligne grâce aux balises embarquées à bord ! 

Les ténors du large et des courses en IRC 

En lice, pas moins de cinq Class 40 pour un parcours de 600 Nautiques en solo ; sur son HBF REFOREST ACTION, le navigateur Kito de Pavant qui a participé en 2021 a entraîné avec lui ses adversaires, CENTRAKOR avec Mikael Mergui, FULLSAVE avec Jean-Pierre Balmes, PRENDRE LA MER AGIR POUR LA FORET avec Mathieu Claveau et un habitué de la régate, Laurent Camprubi qui courra cette année sur le Class40 GROUPE BERKEM. Quelques voiliers en équipage seront sur le même parcours de 600 nautiques, KIA ORA avec Emmanuel Pironneau et le Swan 55 avec Valérie Bertaux Fumat NAKAMAL qui participera avec ce bateau à l’Ocean Globe Race… 

Sur le parcours de 400 nautiques, on comptabilise pour le moment trois participants en solo, neuf en duo et trois en équipage. Parmi eux, les plus fidèles de l’épreuve, Richard Delpeut qui fera la course en duo avec son fils comme en 2021 sur son JPK10.30 WALILI tout comme Romain Vidal et son fils sur le J99, JASON. Le multiple champion en IRC, le JPK 10.10 EXPRESSO avec Guy Claeys de la Société Nautique de Saint-Tropez sera confronté aux autres duos sur CALLISTO avec Arnaud Vuillemin, JOOPE avec Olivier Romand, NABLA avec Pascal Caussil, RAGING BEE avec Jean-Luc Hamon, SENSATION 2 avec Thibaut Garnotel, TELEMAQUE 2 avec le jeune duo dont Sébastien Henri, et un nouveau dans la course PNEUMA avec Andrzej Rozycki. Chez les Solos, fidèle et déjà vainqueur de l’épreuveEric Merlier sera à nouveau sur la ligne de départ avec son JPK 10.30 TELEMAQUE 3 face à Nicolas Mourard sur WASABII et Michel de Bressy sur FIGOLO, deux Figaro 2.
Du côté des équipages, trois nouveaux voiliers entrent dans la course avec le Dufour 36 Performance ARCHITEUTHIS2 avec Jacques Silve, le RM 1070 CHAAC avec Emmanuel Unguran et le X442 TEHOANUI mené par Christophe Charbonnier.  

Ce qu’ils en disent :

Kito de Pavant : « En 2021 il annonçait sa participation « J’ai eu la chance de faire beaucoup de courses dans ma vie : des Vendée Globe, Route du Rhum, Transat Jacques Vabre et là, c’est une grande première, s’amuse Kito de Pavant. Il s’agit d’une nouvelle course pour nous …ca s’annonce passionnant ! ». 
Effectivement peu après: « j’ai fait une demande pour l’ensemble des coureurs méditerranéens pour que les 600 milles de Saint-Tropez puissent être qualificatifs pour la Route du Rhum et nous avons eu l’accord de la direction de course. L’épreuve est désormais inscrite au Championnat Class40, c’est une bonne chose ! ».

Christophe Charbonnier : « TeHoaNui, le grand ami en Tahitien. Nous serons très heureux de participer à cette belle course en Méditerranée. Entre vieux copains et plus jeunes équipiers, nous veillerons cependant à faire marcher notre vénérable, mais merveilleuse, monture au mieux, et toujours dans la bonne humeur. »


Valérie Bertaux Fumat : Nakamal et son équipage sont heureux de participer aux 600 nautiques organisé par la Société Nautique de Saint Tropez.

Nakamal est inscrit à L’Ocean Globe Race (OGR) qui célèbrera le 50ème anniversaire de la Whitbread originale de 1973, qui fut la première course en équipage autour du monde. 

Le parcours se déroule en quatre étapes via les trois caps (Bonne espérance, Leeuwin et Horn), pendant huit mois, sur des voiliers hauturiers dessinés avant 1988, sans technologie, sans ordinateur, et sans satellite. Seuls, le travail d’équipe, la détermination, les cartes et les sextants seront autorisés, dans l’esprit de la course originelle. 

​L’histoire de Nakamal est indissociable de celle de son armateur, Arnaud Lizop. Après avoir appris la voile auprès de Marc Linski, à Marseille, il double le cap Horn en 1973, à bord de Pen Duick III, quelques semaines avant le passage de la première course autour du monde en équipage : la Whitbread qu’il rejoint à Rio. Il est alors âgé de vingt ans.​ »

Organisation :

Société Nautique de Saint-Tropez
Nouveau Port- BP 72 
83992 Saint-Tropez

Tel : 0033(0)4 94 97 30 54 

http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/

Facebook(s) SNST : www.facebook.com/societenautique.desainttropez

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/900NautiquesSNST/

Chloé de Brouwer
Chargée de communication

Communiqué de presse 1
photos libres de droit avec copyright SNST : https://photos.app.goo.gl/9MK1PB4bngFqMoLQA

Nouveau Port- BP 72 
83992 Saint-Tropez

LD : 0033(0)4 94 97 90 34 
 
www.societe-nautique-saint-tropez.fr/
www.lesvoilesdesaint-tropez.fr/

56ème Snim 15-18 avril, Pierre Quiroga : Le vainqueur de la Solitaire du Figaro parrain de la Snim !

Mardi 15 mars
Faire régater les meilleurs équipages dans les meilleures conditions sur l’extraordinaire plan d’eau de la rade de Marseille : telle est la feuille de route de la 56ème édition de la Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée. Au programme, des épreuves en rade et de la course au large entre le 15 et le 18 avril, organisées par la Société Nautique de Marseille et ses équipes. Une édition qui a choisi un parrain prestigieux qui porte haut les couleurs du club.

Figaro ci, Snim là : Pierre Quiroga !
Il est licencié à la Société Nautique depuis plus de 6 ans, et voue un attachement fort à Marseille et à son club. Mais depuis six mois, le palmarès de Pierre Quiroga s’est remarquablement étoffé. Le 17 septembre 2021, il a inscrit son nom en lettres d’or dans l’histoire de la régate en remportant la célébrissime Solitaire du Figaro. « C’est une grande fierté » reconnait-il volontiers « En tant que Méditerranéen, c’est encore plus fort ». Seul Kito de Pavant, en 2002, y était parvenu auparavant. « Ici on fait beaucoup d’IRC, on fait beaucoup de dériveur, je pense qu’en équipe de France beaucoup de régatiers sont des Méditerranéens » une expérience qu’il a lui-même vécue en 470 au Pôle de Marseille « mais en course en solitaire, on n’a pas cette culture-là, donc il y a eu beaucoup à apprendre, beaucoup de chemin à parcourir ». Sur le trajet nécessaire, le Hyérois d’origine reconnait l’effort et la souffrance.
Aujourd’hui, il s’estime « fier-parrain » de la Snim. « La Snim pour moi, c’est l’événement phare du bassin méditerranéen. Il y a le Spi Ouest France en Atlantique, et en Méditerranée on a la Snim. C’est une course de renom. C’est une épreuve que l’on doit remporter si l’on veut être un marin performant et reconnu sur le circuit IRC Méditerranée ».
S’il a dû récemment renoncer à ses projets de Class40 pour la prochaine Route du Rhum faute de temps, le skipper de 29 ans a d’ores et déjà un carnet de bal bien rempli avec une ouverture de saison en multicoque à bord de l’Ocean Fifty Primonial avec Sébastien Rogues, le récent vainqueur de la Transat Jacques Vabre. Et si la forme n’est pas encore arrêtée, les projets ne manquent pas pour retrouver à l’œuvre ce marin pugnace et talentueux.


Equipages de choc : tous les chemins mènent à la Snim
Ce sont des fidèles de l’épreuve, mais ils sont attendus cette année avec une attention toute particulière. Tout juste débarqué du cargo qui doit le ramener dans les tous premiers jours du mois d’avril à Gênes, le JPK 10.10 Hathor V va rentrer dans un planning au chausse-pied pour être en état de prendre le départ de la Snim ; ses deux co-skippers, les frères Paul et Patrick Van Gaver, qui viennent de boucler leur toute première traversée de l’Atlantique à l’occasion de la Transquadra vont tout faire pour être au départ. « La Snim c’est incontournable ! » évoque Paul « c’est mon enfance, ma jeunesse, mon club, c’est tout quoi ! La Snim, ce sont les plus beaux bateaux de la Méditerranée. On ne peut pas rater ça, et c’est pour cela que je tiens absolument à ce que le bateau soit prêt, et bien préparé » ajoute-t-il, conscient que le timing joue en sa défaveur. Quelques images de sa Transquadra illustrent le bonheur qu’ont pris les deux co-équipiers. Entre anecdotes et faits de mer, le passage du détroit devant le port de Tanger après Gibraltar, le saut d’une baleine sortie de l’eau de toute sa masse et retombée dans un fracas, des surfs tout-en-glisse ou le franchissement de la ligne d’arrivée : des moments forts et inoubliables ! Quelques moments d’angoisse et de frissons aussi, lors de la première étape, entre les Baléares et la côte espagnole, pris dans un phénomène météo inexpliqué, possiblement associé à un effet de foehn. « D’un seul coup le vent s’est arrêté, s’est renversé, et on a eu une rafale autour de 40 nœuds qui a couché le bateau, avec un air chaud brûlant, comme un sèche-cheveux. Ça a recommencé 3 ou 4 fois, avec même des arrivées de libellules et de papillons, en pleine nuit. Quand le phénomène revenait, on entendait un espèce de bruit qui ressemblait à un torrent furieux ».
Pas le genre d’histoires à démobiliser la jeune génération pour autant, comme le prouvent Victor Bordes Laridan et l’équipage des Minots de la Nautique, qui s’aligneront au départ de leur seconde Snim avec la ferme volonté de renouveler la victoire de l’année dernière, dans l’épreuve comme dans le championnat qu’ils ont remporté haut la main. Le jeune skipper, qui fêtera ses 20 ans cette année, espère également briller dans le championnat Duo. Pour relever ce défi lors d’autres régates, il embarquera comme barreur et tacticien aux côtés de Sébastien Henri à bord de Télémaque 2, le JPK 10.10que le champion de Trail a acquis l’an dernier pour se mettre à la voile, avec une étonnante détermination.
Pour la seconde année, le coach sportif continuera sa découverte de la régate en disputant la Snim en double avec l’une des révélations du dernier Vendée Globe, le skipper mayennais Maxime Sorel.


Sous spi
De jeunes arbitres dans les coulisses de la 56ème
Faisant suite à l’appel de la Commission Régionale d’Arbitrage de la Ligue Voile Paca-Sud, reconnue par la FFVoile, la Société Nautique de Marseille a décidé d’intégrer trois jeunes âgés de 14 à 18 ans ayant candidaté par la filière dans l’organisation de la Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée. Le but de l’opération est d’aider au recrutement et au renouvellement des bénévoles dans tous les secteurs de l’arbitrage : comité de cours, juges, jaugeurs, mouilleurs, viseurs, à terre et sur l’eau.


Informations Championnats UNCL 2022 Méditerranée : Actualités

Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 2022 – 56e édition –
organisée par la Société Nautique de Marseille
Jeudi 15 avril : Confirmation des inscriptions contrôle de jauge
Vendredi 15 avril : 15h mise à disposition en mer
départ de la grande course pour les 0, 1, 2, 3, solos et duos (en fonction de la météo)
Samedi 16 avril : 11h mise à disposition en mer
Dimanche 17 avril : 11h mise à disposition en mer
Lundi 18 avril :  11h mise à disposition en mer, dernier départ possible 15h30

Partenaires de l’organisation
LA BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL
REGION SUD
FFVOILE
UNCL
YACHT CLUB DE FRANCE
OFFICE DE LA MER
USHIP
SEA YOU
VOILERIE BMS


Organisation
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Pierre Sathal, vice-président en charge de la régate
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques

Site internet : www.lanautique.com
Facebook : lanautique
Facebook Snim : La SNIM
Twitter : @La_Nautique
Instagram : lanautique

 
Relations Presse
Maguelonne Turcat
+33 6 09 95 58 91
magturcat@gmail.com

Photo : Piérick Jeannoutot

56ème Snim 15-18 avril : Le grand rendez-vous de printemps !

Mardi 15 février

Renvoyer toute la toile ! Tel est bien le programme de la 56ème Snim qui aura lieu du 15 au 18 avril prochain, ravivant le spectacle et les couleurs flamboyantes du traditionnel grand rassemblement pascal dans la cité phocéenne. La Société Nautique de Marseille et ses équipes, sous la houlette de son président, Henri Escojido, sont en ordre de marche pour accueillir dans les meilleures conditions possibles la fine fleur de la régate et de la course au large au cœur du Vieux-Port, comme dans les célèbres rades qui serviront de plan d’eau aux épreuves de voile des Jeux Olympiques.

135 ans de régates à Marseille !
Les coups de canon de la 56e Snim retentiront avec un écho particulier cette année : la création de la Société Nautique de Marseille remonte au 12 février 1887, et c’est au printemps de la même année – il y a 135 ans – qu’a été donné le départ de la première régate organisée par la SNM.
L’épreuve est ouverte aux monotypes et aux IRC – solos, duos et équipages – et compte pour le Championnat IRC Méditerranée 2022. Une grande course pour les IRC 0, 1, 2, 3, solos et duos est prévue au programme le vendredi 15 avril si la météo favorable, avec possibilité de report le samedi ou dimanche.

Une succession inédite
Après plus d’un an et demi d’attente et de report dus à la situation sanitaire, moins de six mois vont séparer les deux éditions de la Snim, dont la 55ème a finalement été disputée pendant le week-end du 1er novembre 2021. En dépit de l’adversité, la réussite de cette dernière a néanmoins prouvé l’attachement des coureurs à cette grande classique marseillaise et à son club organisateur. La revanche n’attendra donc pas pour la centaine d’équipages, et les tenants du titre, comme leurs dauphins et leurs poursuivants, vont se retrouver avec beaucoup d’envie sur le plan d’eau d’un début de saison plus conforme aux attentes, aussi sportive et conviviale que possible.

Informations Championnats UNCL 2022 Méditerranée : Actualités


Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 2022 – 56e édition –
organisée par la Société Nautique de Marseille
Jeudi 15 avril : Confirmation des inscriptions contrôle de jauge
Vendredi 15 avril : 15h mise à disposition en mer
départ de la grande course pour les 0, 1, 2, 3, solos et duos (en fonction de la météo)
Samedi 16 avril : 11h mise à disposition en mer
Dimanche 17 avril : 11h mise à disposition en mer
Lundi 18 avril :  11h mise à disposition en mer, dernier départ possible 15h30

Partenaires de l’organisation
LA BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
VILLE DE MARSEILLE
AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL
REGION SUD
FFVOILE
UNCL
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
SEA YOU
VOILERIE BMS

Organisation
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Pierre Sathal, vice-président en charge de la régate
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques

Site internet : www.lanautique.com
Facebook : lanautique
Facebook Snim : La SNIM
Twitter : @La_Nautique
Instagram : lanautique


Relations Presse
Maguelonne Turcat
+33 6 09 95 58 91
magturcat@gmail.com

Photo : Piérick Jeannoutot


40ème Massilia Cup 1-2-3 avril 2022 : Equipages et solos au CNTL-Marseille pour une Quarantième Rugissante !


Une cuvée d’exception ! Du 1er au 3 avril, le CNTL-Marseille et ses équipes ouvrent une belle saison des régates inshore et offshore avec des programmes adaptés aux caractéristiques et aux potentiels de chacune des séries : IRC solo et équipages, OSIRIS et Monotypes. De quoi assurer un volet sportif intense pour les experts de la course au large, sans renoncer au spectacle de la course en flotte en rade sud pour les équipages et les sportboats, et en assurant ainsi le mélange entre les amateurs et les spécialistes de la régate
.

Des anniversaires en cascade
Au 40ème anniversaire de la Massilia s’ajoute en filigrane les 50 ans du club, atteints en 2020 mais pas encore célébrés pour cause de pandémie. L’occasion de replonger dans les premières années du Cercle Nautique et Touristique du Lacydon, et la fondation de son événement phare : la Massilia Cup. C’est en 1982, sous la présidence de Jean Bouveyron, que la course a vu le jour grâce à l’impulsion de son responsable de la Commission Voile, Daniel Mallet, qui allait prendre par la suite la présidence du CNTL : « Nous étions dans les premières années du Club, et l’idée c’était de créer une manifestation de voile importante, avec un vrai niveau sportif. Au départ, l’événement a été organisé conjointement avec l’UNM représenté par Joseph Romi. » Si les premières éditions étaient programmées au mois de mai, autour de l’ascension, le format était également bien différent. Un premier week-end de « triangles olympiques », puis le jeudi de l’ascension était donné le départ d’une grande course côtière de 200 milles nautiques sans escale en allant virer le Lion de Mer à Saint-Raphaël, un parcours qui a été de nouveau mis au programme des solitaires en 2017 ! « Chaque année, la course – qui était à l’époque ouverte aux bateaux de la jauge HN – s’étalait sur deux à trois jours et avait ses imprévus et ses rebondissements. On est arrivé assez vite à dépasser les 100 bateaux » Au bout de quelques années, l’événement, qui a confirmé son envol, est repris par le CNTL uniquement et est reprogrammé en ouverture de saison.

Des enjeux et des surprises
Après les difficultés dues à la crise sanitaire, équipages IRC et OSIRIS, les plus représentés à la Massilia Cup, vont se retrouver avec une forte envie de naviguer à la sortie de l’hiver et de la pandémie, comme le laisse à augurer la forte participation au Challenge Florence Arthaud, dont l’organisation revient cette année au CNTL.

De son côté, la classe des Surprise a choisi la Massilia Cup 2022 comme support de son Championnat de Méditerranée. C’est dire si les célèbres monotypes qui animent les plans d’eau internationaux depuis plus de 45 ans sont sur-motivés et que les équipages n’auront en tête que d’effacer les récentes frustrations. Ils bénéficieront d’un rond en rade sud, comme leurs cousins les très populaires « Grand Surprise » de la flotte Team Winds. Pour ces derniers, la Massilia est dores et déjà retenue comme une manche du classement du Championnat de France Voile Entreprise – Voile Sud régit par la FFVoile via le CDV13 et géré par Geneviève Tessier, membre du CNTL.

Afin de favoriser la participation des équipiers jeunes (moins de 26 ans) et des filles, le CNTL a par ailleurs décidé d’appliquer une réduction du tarif des inscriptions et l’augmentation de la limite du nombre d’équipiers à l’ensemble des classes concernées – IRC, OSIRIS équipage et Monotypes : un allégement applicable à l’équipage tout entier dès le deuxième équipier concerné.



La Massilia Cup 2022 – 40e édition – organisée par le CNTL
–               Du vendredi 1er au dimanche 3 avril
–               Ouverte aux IRC (solo et équipages), OSIRIS, Monotypes (Surprise, Grand Surprise  J70 et SB20) et à la classe 1 mètre VRC
–               Inscrite au Championnat Méditerranée Equipages IRC, au Championnat Solo Méditerranée IRC – UNCL et au Championnat de France Voile Entreprise de la ligue Sud
–               Plus de 100 bateaux
–               Régates en rade de Marseille pour les équipages
–               Course 100 milles nautiques au départ de Marseille pour les solitaires (cinquième édition)

 

Cercle Nautique et Touristique du Lacydon
Franck Recoing, président du CNTL
Yves Ginoux, vice-président, responsable du pôle voile
Francis Habert, responsable de la commission communication
Samuel Cartier, responsable des événements nautiques


www.cntl-marseille.com
Facebook – page massilia cup
Twitter – @CNTLMarseille
Instagram – cntlmarseille

Les mesures sanitaires en vigueur au moment de l’événement seront appliquées à la manifestation

Relations Presse
Maguelonne Turcat 06 09 95 58 91
magturcat@gmail.com


Photo Yohan Brandt
Photo et affiche disponibles en HD sur demande

L’UNCL dévoile les calendriers des Championnats 2022

Retrouvez dès à présent les calendriers des Championnats UNCL 2022 disponibles sur notre sire internet.