jl Chaix Armen 16 55

40ème édition du Festival ARMEN à Saint-Tropez : L’événement phare du 3 au 12 mars 2017

afficheARMEN2017webOrganisé depuis 1978 par la Société Nautique de Saint-Tropez et avec le soutien de la Ville de Saint-Tropez, ce sera la 40ème édition du Festival ARMEN, un évènement qui allie la voile, l’art et le ski et qui aura lieu du 3 au 12 mars 2017.

Ouverte aux monocoques et monotypes jaugés IRC ou Osiris Habitable ainsi qu’aux voiliers de Tradition, cette manifestation propose deux week-ends de régate, une épreuve de ski à Isola 2000 et un concours d’art pour les marins participants.
Cette année, la salle Jean Despas étant en travaux, l’exposition de sculptures et de peintures organisée par Cécile de Kock n’aura pas lieu. En revanche, quelques sculptures de Cécile de Kock seront exposées au Club house de la SNST au même titre que les œuvres des concurrents.
Épreuve incontournable en Méditerranée, le Festival ARMEN fait notamment partie des épreuves comptabilisées pour le Championnat Méditerranée IRC 2017 en Équipage, organisé par l’Union pour la Course au Large (UNCL) et ses 12 clubs partenaires sur le littoral méditerranéen de l’Hexagone.

Entre soixante et quatre-vingt voiliers participent aux régates, deux équipiers par bateau défendront leur place au ski lors d’un slalom à Isola 2000 et un des équipiers réalisera une œuvre d’art dont le thème cette année plaira au petit comme au plus grand puisqu’il s’agit des « sirènes ».
Début des compétitions de voile, le samedi 4 mars avec un aller-retour Saint-Tropez / Cavalaire.

Programme prévisionnel :

  • Jusqu’au Vendredi 3 Mars : Confirmation des inscriptions, réception des oeuvres au Club House de la SNST
  •  Samedi 4 Mars :
    • 12h00 : mise à disposition au bateau comité devant Saint-Tropez pour un parcours Saint-Tropez – Cavalaire
    • 19h00 : classement et réception à la Maison de la Mer à Cavalaire.
  • Dimanche 5 Mars
    • 11h00 : mise à disposition au bateau comité à Cavalaire : Parcours Cavalaire –Saint-Tropez
    • 18h00 : classement et convivialité
    •  Vendredi 10 Mars : Épreuve de ski à Isola 2000

 

  • Samedi 11 mars
    • 12h00 : mise à disposition au bateau comité- 3 courses au maximum
    • 19h30 : soirée des Équipages
  • Dimanche 12 mars
    • 11h00 : mise à disposition au bateau comité- Parcours côtier
    • 18h00 : remise des Prix

 

Comité d’Organisation :

Président SNST : André BEAUFILS
Président du Comité de Course : Georges KORHEL
Assesseurs : Jean-Pierre et Mireille EPOUDRY
Moyens sur l’eau : Philippe MARTINEZ
Président du jury : Jean-André CHERBONEL
Accueil : Françoise BOUGEARD et Martine DUMAHUT
Inscription régate : Frédérique FANTINO
Secrétariat Régate: Emmanuelle FILHASTRE
Comptabilité : Delphine REUSSE
Communication, Chloé DE BROUWER
Graphisme affiche : Marine PLANCHENAULT
Photographie : René CATINO
Organisation à Cavalaire : Yacht Club de Cavalaire présidé par Aline OLIVON
Organisation journée de ski : Françoise BOUGEARD (SNST), Ecole de ski d’ISOLA 2000

 

Informations – inscriptions : Société Nautique de Saint-Tropez
Tel : 04 94 97 30 54 – mail : info@snst.org
Contact Presse : Chloé de Brouwer

 

Image en introduction : jean-Louis Chaix / Photothèque SNST

Une_AuLargedeSaintTropez

AU LARGE DE SAINT-TROPEZ : « LA » course au large organisée par la Société Nautique de Saint-Tropez

Nouveau parcours, nouveau nom !

900, 600, 400 milles en équipage, en double ou en solo.

Samedi 18 mars sera lancée la 7ème édition de La course au large au départ de Saint-Tropez sans escale. Le terrain de jeu : la Méditerranée avec un parcours « à la carte », adapté aux concurrents et à la météo.

À l’origine de cette épreuve, deux membres actifs de la Société Nautique Saint-Tropez, Christian Nelias et Georges Korhel, qui souhaitaient une grande épreuve sportive au large en Méditerranée. C’est en 2010, avec la régate des Antipodes (du nom du partenaire) que l’épreuve était lancée avec six voiliers en lice. Cette année-là Louis Burton qui se préparait pour la route du Rhum remportait l’épreuve avec deux coéquipiers sur le Class’40 « Spirit of Fille de Feu ». Ensuite, la course devenait les 900 milles de Saint-Tropez avec chaque année une dizaine de voiliers en lice.

afficheAULARGEEn 2015, ce fut un nouveau tournant avec l’ouverture de l’épreuve aux solitaires et un nouveau parcours de 400 milles nautiques attirant ainsi les amoureux du large en solo sur des FIGARO, JPK1010 ou des SUNFAST 3200… En 2016, trente voiliers au total étaient sur la ligne de départ dont la moitié en solo ! Fort de ce succès, le comité d’organisation a décidé d’ajouter un classement aux équipages en double avec un nouveau parcours de 600 milles Nautiques. Ce qui fait donc trois parcours proposés ! Il paraissait donc logique de trouver un nouveau nom pour l’épreuve qui concernera ainsi tous les participants : « Au large de Saint-Tropez ».

 

Les inscriptions sont ouvertes depuis le mois de novembre 2016 et on note d’ores et déjà la présence de quelques équipages en double ayant déjà participé à la course comme Arnaud Vuillemin, Roland Montagny et Matteo Carli Roy ou des solitaires expérimentés tels que Daniel Dupont, Éric Bompard, Frédéric Ponsenard et le plus habitués, Richard Delpeut.
Les équipages étant plus tardifs à s’inscrire, on s’attend tout de même à avoir les voiliers habitués tels que PEIPS présent depuis 2010 ou encore ALBACOR 5, PEGASUS, PATITIFA, ANSHA, XANTUS, GIVE ME FIVE, etc.

À noter que cette course est inscrite au Championnat Méditerranée et Trophée Offshore Méditerranée Equipage IRC 2017 de l’UNCL, ainsi qu’au  Championnat Solo. En équipage ou en solitaire, pour 900 ou 400 milles nautiques, le top départ de cette course au large aura lieu à Saint-Tropez le 18 mars 2017 !

Semaine_Porquerolles2017_Header8850

Semaine de Porquerolles 2017 : 70 équipages attendus du 24 au 28 Mai

Dans moins de quatre mois, du 24 au 28 mai 2017, les eaux de Porquerolles et de la baie de Hyères accueilleront la dix-neuvième Semaine de Porquerolles. Environ 70 équipages et plus de 700 marins sont de nouveau attendus, pour quatre jours de régates intenses dans un esprit toujours sportif en mer et très convivial à terre.

Le cadre paradisiaque de Porquerolles, la baie d’Hyères, le Parc National de Port Cros… on connaît pire endroit pour régater ! Surtout qu’au fil des années la Semaine de Porquerolles progresse et affine son concept, de plus en plus apprécié : régates acharnées sur l’eau et belle convivialité à terre. Le soir, 700 marins – amateurs éclairés ou professionnels – investissent le port et les charmantes terrasses pour y refaire joyeusement le match, dans une ambiance unique.

Pour sa 19e édition, déjà !, la Semaine de Porquerolles va de nouveau mettre les petits plats dans les grands. On y retrouvera donc 70 bateaux. Comme le précise l’avis de course, la participation est ouverte aux monocoques jaugés en IRC, à l’exclusion des sportboats. Pour la deuxième année consécutive, il y aura de nouveau deux ronds organisés sur l’eau afin de ne pas perdre de temps et de pouvoir courir le plus possible.

 

 

Deux ronds, comme en 2016
Comme le terrain de jeux offre quasiment toujours du vent maniable – au vent ou sous le vent de l’île voire les deux – on peut s’attendre cette fois encore à régater beaucoup. Comme l’an passé, quand pas moins de neuf manches avaient pu être disputées au total, sur des parcours côtiers ou construits type « bananes ».

Semaine_Porquerolles2017_PhotoCP1Pour mémoire, la Semaine de Porquerolles est présidée une année sur deux, en alternance, par le Yacht Club de Porquerolles et l’International Yacht club de Hyères. Cette année, ce sont les insulaires de Porquerolles qui sont de service, avec la jolie mission de faire de cette dix-neuvième édition à la fois un programme de régates de haut niveau et une belle fête à terre, pendant la semaine de l’Ascension (lire le programme ci-dessous).

La Semaine de Porquerolles est organisée avec le soutien de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, le Conseil départemental du Var, la Communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM) et la ville de Hyères. Avec le soutien évidemment de la FFvoile et sous le haut patronage du Yacht Club de France. La Semaine de Porquerolles est également épaulée par des partenaires privés : l’horloger Michel Herbelin et TLV.

 

IMPORTANT :

L’inscription se fait en ligne sur le site www.semainedeporquerolles.com

Les dossiers d’inscription complets doivent parvenir à l’organisation avant le 1er mai 2017.

 

Le programme de la semaine de Porquerolles 2017

Mercredi 24 mai 2017
10h à 18h > Finalisation et validation des inscriptions à Porquerolles
(Clôture définitive à 18h).

Jeudi 25 mai 2017
11h00 >1er signal d’avertissement
En soirée : Cocktail d’ouverture

Vendredi 26 mai 2017
11h00 > 1er signal d’avertissement
En soirée : Soirée de la Semaine de Porquerolles

Samedi 27 mai 2017
11h00 > 1er signal d’avertissement
En soirée : Cocktail des sponsors / Bal des commerçants sur la place du village

Dimanche 28 mai 2017
11h00 > 1er signal d’avertissement
Remise des prix, cocktail

Semaine_Porquerolles2017_Footer1

 

 

intro

Le Trophée Sémac 2016 vu de WeekEnd Millionaire

La dernière épreuve du Championnat Méditerranée Équipage qu’est le Trophée Dominique Sémac donne lieu chaque année à des régates très bien organisées par l’Union Nautique Marseillaise et très serrées entre les meilleurs bateaux de la Grande Bleue.

L’édition 2016 n’a pas dérogé à la règle, bien au contraire, car avec une quarantaine de participants motivés les passages de bouées avec les 25-30 nds du dimanche ont été pour certains « très chauds ».

Les conditions légères et fluctuantes du samedi ont donné du fil à retordre au Comité de Course qui a dû interrompre 2 bananes sur les 4 lancées, nous permettant au passage de nous illustrer dans le temps favori de notre vieux « Mumm 36 » (2 fois 1er) dans une classe IRC 3 très relevée avec ses 16 inscrits.

team-vision-futureLe dimanche s’annonçait venté et il l’a été ! Samuel Cartier, le Président du CC a pu envoyer 3 courses qui ont fait fumer les étraves. Le champion en titre TIP (Sunfast 3600) a fait parler sa puissance et la maîtrise de son équipage avec des places de 1, 1 et 2, lui permettant ainsi de gagner le Trophée Sémac pour la 2ème fois consécutive en IRC3.

Dans le Groupe IRC 1 et 2, TEAM VISION FUTURE (ci-contre), le Tp52 de Jean-Jacques Chaubard n’a pas fait de quartier, devant VITO II (A40 RC – Gian Marco Magrini) premier IRC2 du groupe. Quand à SUN DAY, le Jpk 10.10 de Frédéric Niçaise, ce n’est pas sans mal qu’il est venu à bout de ses deux principaux concurrents, ATLOG (A31 – Anthony Steinberg) et EXPRESSO 2 (Jpk 10.10), tous deux ex aequo à un point du leader.

Classements du Trophée Dominique Sémac : ICI

 

Je pense que nos amis finalistes de l’Atlantique et de la Manche vont avoir un sérieux client lors du Championnat de France des Équipages IRC qui se déroulera également à l’UNM à partir du 11 novembre.

Quant à notre équipage, ravi de ce week-end (millionaire !), nous serons à coup sûr au rendez-vous de 2017, mais peut être avec un nouveau bateau …

Texte : Yves Ginoux

Images : Michel Lamberti – © UNM

 

Vainqueurs du Championnat Méditerranée Équipage et qualifiés pour le CFE IRC 2016

magic-twelve

IRC 1

BELLA DONNA

Vismara 46

François Pailloux – SNM

 

 

 

IRC 2glenn-ellen

GLEN ELLEN V

A 40 RC

Dominique Tian – SNM

Également vainqueur des Trophées Inshore et Offshore Méditerranée en IRC 2

 

 

tip

IRC 3

TIP

Sun Fast 3600

Gilles Pages – YC La Grande Motte

Également vainqueur des Trophées Inshore et Offshore Méditerranée en IRC 3

 

 

sun-day

IRC 4

SUN DAY

Jpk 10.10

Frédéric Niçaise – SN Bandol

Également vainqueur du Trophée Inshore Méditerranée en IRC 4

 

 

Classements intégraux du Championnat Méditerranée Équipage :

   

 

Vainqueurs du Trophée Inshore Méditerranée Équipage IRC-UNCL 2016

CLASSEBATEAUPROPRIETAIRE / SKIPPERCLUB
IRC 1TEAM VISION FUTUREJean-Jacques ChaubardYC Porquerolles
IRC 2GLEN ELLEN VDominique TianSNM
IRC 3TIPGilles PagesYC La Grande Motte
IRC 4SUN DAYFrédéric NiçaiseSN Bandol

Classements intégraux :

   

 

Vainqueurs du Trophée Offshore Méditerranée Équipage IRC-UNCL 2016

ClasseBateauPropriétaire / SkipperClub
IRC 1SFS IILionel PéanSNST
IRC 2GLEN ELLEN VDominique TianSNM
IRC 3TIPGilles PagesYC La Grande Motte
IRC 4DESPERADOJean-Christophe CascailhSR Antibes

Classements intégraux :

   

 

 

JIVARO

Palerme Monaco 2016, A bord de JIVARO magnifique J 133 d’Yves GROSJEAN, membre de l’UNCL

Arrivant sur le site de la Marina Villa Igiea, à Palerme, le ton est donné !!! Ciel bleu sans nuage, Grosse chaleur (35°) légère brise Mer bleue marine !!!!  Beaux bateaux allant du VOR 70 passant par le maxi  Rambler au SF 3200……

Dès l’accueil, à l’ombre des tentes de l’organisation, une ambiance laborieuse d’avant course est palpable

Sur les pontons c’est pire ! Voiles, et autres matériels en tout genre sont étalés faisant du trajet pour rejoindre JIVARO un steeple chase original….

L’impression d’un immense déménagement en cours règne sur les quais…

Des palettes, sur lesquelles s’entassent un matériel hétéroclite, sont à proximité de chaque bateau, palettes que l’on retrouvera à l’arrivée à Monaco !  Belle organisation !!!!

Rejoignant enfin JIVARO et l’équipage  présent, déjà très affairé afin de remettre le bateau dans sa version course (après quelques semaines en croisière entre Copa del Rey et Palerme Monaco) transpire à grosses gouttes sous les ardeurs du soleil …

Yves et son épouse m’accueillent à bord avec une extrême gentillesse !!L’équipage n’est pas en reste non plus …

Je découvre un bateau superbe, hyper équipé, voiles, électronique, communication, et aussi en matériel de sécurité de haute technologie !! Rien n’est laissé au hasard ou à l’approximation !!

Après cette journée de labeur, des bus emmènent l’ensemble  des équipages au Club House du Circolo della vela Sicilia situé à une petite demi-heure de la Marina dans la Baie de Mondello pour la soirée des équipages dans la pinède au bord de la plage et de la piscine ….

Site paradisiaque, très beau et bon buffet  Que du bonheur….

Le lendemain, on finit l’optimisation course du bateau, entrainement sur l’eau, briefing des Skippers  Invitation d’Yves pour son équipage dans un restaurant typique du vieux Palerme !!

Dimanche : les choses sérieuses commencent !!!!

Départ à midi dans la baie de Mondelo   1 seul départ pour l’ensemble de la flotte.

Heureusement la ligne est longue …

Bouée de dégagement à 1 mille, la droite du plan d’eau semble plus favorable

Nous faisons un tribord à Rambler, barré par un certain Brad Butterworth,  pas disposé du tout à faire valoir notre priorité, virant au dernier moment et par cette action tardive nous oblige à virer pour éviter le pire…..cela méritait un rouge … !!!! Bon…Passons !!

Après la bouée de dégagement, toujours par vent faible et sous spi, route vers le nord….

Au fil du temps les tactiques se précisent, les empannages se multiplient afin de s’extirper d’une pétole des plus sévère !!! La nuit est chaude, le vent mou et parfois erratique, le sommeil n’est pas facile à trouver au gré des quarts pas toujours respectés…. Demain sera un autre jour…

Effectivement le retour du vent de Nord Nord Est est annoncé et ne fait que se renforcer durant la journée …

Les routages tournent à plein temps… Faut-il aller sur la droite du plan d’eau ? Finalement c’est la tendance à bord de Jivaro !  Bonne option et à l’issue d’une nuit difficile, agitée, ambiance équatoriale à l’intérieur du bateau (hublots fermés par 30 Knts au près et mer forte, cassante et désordonnée, estomacs en difficultés pour certains …..

Au matin, enfin la porte de Porto Cervo apparaît puis s’ouvre comme les voiles, la délivrance est pour bientôt …

4ème en IRC à cette porte, tous les espoirs de podium sont permis

Bravo à Despérado le « petit » SF 3200 qui par son option très droite met le compte à tout le monde…

Félicitations à Give Me Five pour sa brillante  remontée durant cette nuit éprouvante

Et aussi à Scricca qui nous devance de quelques minutes

Quel bonheur de traverser l’archipel de la Maddalena sur mer plate et encore un vent soutenu parmi les Yachts et autres voiliers au mouillage ayant passé, eux, une nuit tranquille dans ce site merveilleux..

La remontée le long de la cote ouest de la Corse s’avérait très tactique, donc très risquée

Des bulles sans vent jonchaient la dernière partie de notre périple

Un choix osé, mais assumé, par les têtes pensantes du bord nous emmenait à 90° de la route…

Suspense !!!! Nous saurons après l’arrivée par nos poursuivants immédiats (Give me Five et SL Energies qui nous pistaient à la trace) que cette option nous à fait gagner environ 20 à 25 milles !!!! Bravo au navigateur et tacticien !!

Malgré tout, nous sommes restés scotchés 2 bonnes heures avant de retrouver en fin de journée un petit 10-12 Knts d’Est Nord Est salvateur nous rapprochant à grands pas de l’arrivée

Nuit exceptionnelle sous une voute céleste constellée d’étoiles, mer plate, vitesse 8 knts

A 8 heures du matin, nous filons toujours à 8 knts vers la ligne, de même à 9 heures,

A 10 heures ça tient toujours !moins de 20 milles à parcourir ….On y croit de plus en plus

Aucune voile dangereuse visible derrière nous…… 10 heures 05   7 knts   10heures 10    3 knts ……10 heures 15   0 knts  ……

La plus dure des batailles commence !!Recherche du moindre souffle …Soleil de plomb ….

Surtout ne pas se retourner !!!!

Après avoir erré plusieurs heures en quête de la  moindre risée, on voit revenir les spis de nos poursuivants, gonflés par les restes de la brise qui nous avait amené jusque là !!!

Vers 14 h la brise de mer (Ouest) s’installe, nouveau départ pour tout le monde…..

Vers 17h la ligne est enfin franchie ……

Ô rage … Ô désespoir  …. Ô pétole ennemie ………………………….

La frustration fait vite place à la satisfaction d’une navigation bien construite, exécutée par une équipe soudée, parfaitement  managée par Yves

La robustesse, l’engagement, la compétence et la gentillesse des équipiers entre eux et surtout envers moi-même, (le vétéran +++ de l’équipage) restera pour moi  une image remarquable de cette course Offshore !!!

L’accueil à Monaco, princier comme il se doit, n’est pas usurpé  Tout simplement splendide, magnifique

Au Yacht Club, on respire, on vit dans un autre monde….

Si les indiens Jivaros étaient des réducteurs de têtes, je peux affirmer qu’à bord aucun ne l’avait grosse (la tête),

Au final 8ème en IRC   10ème en ORC   sur un plateau de plus de 50 inscrits

Merci à Yves GROSJEAN de m’avoir accueilli à bord de sa flèche rouge JIVARO,

Bravo d’avoir réuni autour de lui une équipe performante qui a forcée mon admiration…

Bonne Middle Sea Race à  JIVARO …..

Par Jean Claude BERTRAND – Correspondant IRC – UNCL  Méditerranée

 

 

 

 

IMG_5702_mod

SFS II : Le Comité d’Éthique Centre de Calcul IRC rend son rapport

Vous trouverez ci-dessous le rapport du Comité d’Éthique du Centre de Calcul IRC concernant le cas SFS II.

Suite au travail effectué, le Président de l’UNCL a demandé au Comité Technique de porter à son agenda de sa réunion annuelle de milieu d’année le problème soulevé par cette configuration vélique et de porter à la connaissance du PSG (Policy Steering Group RORC et UNCL) les conclusions de ces travaux.

 

 

DOSSIER LIONEL PEAN – Bateau SFS II

 

Rappel des faits et de leur chronologie

En mars 2016, Lionel Péan, skipper du VOR 70 SFS II conteste le sort qui lui est fait quant au traitement de la jauge IRC du bateau, suite à une réduction de la surface de sa voile d’avant. Il pense que cette réduction de voilure aurait dû faire baisser son rating et fait part de son incompréhension face à cette situation.

Par la suite, Lionel Péan a renouvelé ses sollicitations auprès de l’UNCL (Centre de Calcul, Jean Sans, Jean Philippe Cau, Jean Claude Merlivat), afin qu’une réponse s’inscrivant dans une « logique mathématique » soit apportée à sa demande. Tel n’a pas été le cas.

Dans ce contexte, après en avoir informé l’UNCL le 26 mai 2016, il fait connaitre publiquement le 28 mai son mécontentement au travers d’une lettre ouverte notamment relayée sur le site PROP-IRC Hub, dans un total souci de transparence.

Immédiatement le Comité d’Éthique Centre de Calcul IRC UNCL s’auto-saisit du dossier SFS et rend ses conclusions auprès de l’UNCL le 8 juin 2016.

 

Éléments d’analyse du dossier

Par rapport à la demande de correction de son TCC faite par Lionel Péan, il faut noter que le type de bateau concerné (avec à l’origine une rule box très spécifique) n’est entré dans la jauge IRC qu’il y a peu années sur la base d’une adaptation du dispositif existant de calcul du TTC. Comme pour l’ensemble de la flotte IRC ce bateau a été ou pu être impacté depuis par les évolutions que les concepteurs de la jauge apportent annuellement à la formule de calcul.

Il convient de ne pas perdre de vue que la particularité de l’IRC est d’avoir une formule de jauge secrète. La demande même d’un certificat conduit à s’inscrire dans cette logique et à respecter l’ensemble du règlement IRC, comme cela est mentionné sur les certificats délivrés :

« Je confirme avoir lu et accepté les règles de l’IRC des chapitres A, B , C, D. Je déclare sur l’honneur m’y soumettre et renoncer à toute contestation de la règle IRC. J’accepte irrévocablement que tout litige concernant mon certificat de jauge puisse être (soit) tranché par l’Autorité de rating (ou) et en cas de contestation, présenté au Conseil d’Orientation de l’IRC, ainsi que le prévoit l’article 7.5 de la règle IRC. »

Concomitamment, l’analyse du dossier met en avant différents points techniques :

  • Une erreur relative à la mesure du STL figure sur le certificat SFS du 22 mars 2016. Ce certificat était donc erroné. La production le 1er juin du certificat avec le bon STL s’est traduite par une augmentation de 0,005 par rapport au TCC en cours jusqu’à cette date. On peut considérer que cet écart s’inscrit à la limite de tolérance admise pour prise en compte dans les épreuves – les classements publiés peuvent être considérés comme valides.
  • Il doit être précisé que les voiles ont été mesurées par un Mesureur Agréé Endorsed (Michel Duchatelle). Dans le règlement actuel de l’IRC, cela ne désengage pas le propriétaire responsable de l’ensemble de la communication des données de son bateau au Centre de Calcul IRC UNCL.
  • Le positionnement du point d’amure (en avant de l’étrave), la longueur du HLUMax et la coupe même de la voile d’avant maximale désormais utilisée par SFS II laissent supposer des impacts sur le TCC autres que celui de la simple variation de surface d’une voile (à la baisse) – meilleure performance due à la coupe de la voile. Cela peut justifier un avantage de performance au près d’après les gestionnaires de la formule de jauge. Ce n‘est peut-être pas le cas à des allures plus abattues de l’avis du Comité d’Éthique.
  • Il appartient au Comité Technique et au Comité d’Orientation IRC d’intégrer ce point à leurs réflexions en matière d’évolution de la formule de jauge, si ce n’était déjà le cas, étant entendu que le Comité d’Éthique juge souhaitable de ne pas modifier les formules de calcul en cours d’année.

 

Recommandations du Comité d’Éthique Centre de Calcul IRC UNCL

Début juin 2016 l’UNCL a produit un communiqué abordant une partie des points sus mentionnés. Le Comité d’Éthique recommande dans un souci de clarté et transparence de publier les éléments majeurs de son analyse.

S’appuyant sur la réglementation en place (amendée annuellement), le Comité  d’Éthique préconise de ne rien changer en 2016 à l’actuelle situation. Toutefois, il souligne que dans le cas de bateaux sortant des standards (comme c’est le cas pour le VOR 70) il lui parait indispensable d’avoir une meilleure synergie entre les différents acteurs de la jauge afin d’éviter des délais cumulatifs de traitement des informations et de renforcer le contrôle de cohérence des données.

Dans le même temps, il recommande au Comité d’Orientation d’approfondir ou compléter, sur la base des constats effectués, les différents éléments intégrés dans la formule de calcul appliquée. Il est à noter que des pondérations ou variations de paramètres  peuvent s’annuler ou se compenser sans qu’un propriétaire ou les architectes ne puissent le constater directement.

Le Comité d’Éthique recommande au Centre de Calcul IRC UNCL, et plus directement à l’UNCL, de renforcer sa communication quant aux différentes structures de gestion de la jauge mises en place, ceci n’étant pas nécessairement très lisible pour un propriétaire choisissant d’adopter la jauge IRC.

Le Comité d’Éthique Centre de Calcul IRC UNCL, profite également de ce dossier pour souligner que la responsabilité du seul propriétaire quant aux données de son bateau lui parait devoir être remise en perspective lorsque des mesureurs agréés interviennent dans le processus de collecte des données nécessaires au calcul du TCC du bateau.

Le Comité d’Éthique tient enfin à souligner qu’aucun élément du dossier SFS II ne saurait mettre en doute la probité de son skipper Lionel Péan.

 

Le Comité d’Éthique – Centre de Calcul IRC

 

IMG_5702_mod

COMMUNIQUÉ : Le Comité d’Éthique du Centre de Calcul IRC de l’UNCL se saisit du dossier SFS

Boulogne le 30 mai 2016

Lionel Péan actuellement engagé sur le circuit IRC méditerranéen a fait savoir via les réseaux sociaux son mécontentement suite à l’évolution du TCC du bateau SFS consécutif à une modification des voiles déclarées à la jauge.

Suite à cette réaction et conformément à la gouvernance PROP-IRC, Bernard Cordeau, Président de PROP-IRC a souhaité autosaisir le Comité d’Éthique du Centre de Calcul IRC UNCL pour apporter une réponse rapide et d’éventuelles recommandations sur le sujet, et ce dans l’intérêt des coureurs autant que pour l’équilibre du système de jauge.

Au-delà, PROP-IRC et l’UNCL tiennent à rappeler quelques points importants

Diffusée dans le monde entier depuis plus de 30 ans, l’IRC est un système à handicap qui offre l’opportunité à chacun au travers d’une formule secrète de régater aux quatre coins de la planète. Les grandes classiques Fastnet, Sydney Hobart, Middle Sea Race s’appuient sur cette jauge qui évolue chaque année, à l’initiative de son Comité Technique franco-anglais UNCL-RORC afin de rendre les plus équitables possibles les chances de chaque bateau, en fonction des évolutions technologiques.

La jauge, par sa technicité, a su intégrer les innovations technologiques (GV à corne, Aptitude à planer,…) au fil des années autrement qu’au travers de simples rapports mathématiques. Pour les voiles des paramètres comme les formes, leurs positionnements et centres de poussée vélique sont pris en compte dans divers facteurs et dans différentes conditions de vent et allures.

Pour appréhender les options prises par les propriétaires dans le choix du bateau ou des modifications qu’ils souhaitent PROP-IRC et l’UNCL rappellent qu’ils ont la possibilité de demander des simulations.

 

PROP_IRC

UNCL

DSC_2223_mod

Carton plein pour la 18ème Semaine de Porquerolles

Une participation en hausse, introduction réussie de 2 cercles de courses, un niveau technique qui attire les plus grandes pointures de la régate en méditerranée, le tout dans une ambiance conviviale et confinée : tout était réuni pour satisfaire les 73 équipages en lice.

Pour clore la Semaine de Porquerolles 2016, un premier parcours construit a été envoyé dès 11h00 heures, puis tous les régatiers ont enchainé vers 13h00 avec une deuxième manche. Rodés et efficaces, les deux comités de course ont bien mené cette dernière journée, pour permettre à tous les équipages de rentrer à bon port après le podium.

Doublé gagnant pour Team Vision Future en IRC 1 qui remporte la Semaine de Porquerolles.
Jean-Jacques CHAUBARD, propriétaire de Team Vision Future : « Une course épatante, tant dans l’organisation que sur le plan d’eau. La bagarre avec Amber Miles a été époustouflante. Notre équipage commence juste à prendre ses marques, ce qui nous donne de belles autres manches en perspective ! Merci à tous. »

En IRC 2, Vito 2 s’offre une belle première victoire. Jean-François CHEVALIER, barreur : « Nous sommes très heureux. Après une deuxième place aux Hyères Séries 2016, nous étions dans une dynamique de gagne !  C’est le fruit d’un travail entamé il y a 6 ans avec le propriétaire du bateau. C’est long et compliqué de monter une équipe et le plan humain est pour nous tout aussi important que la technicité. Nous avons un bateau et une équipe performante pour pouvoir se battre avec les autres et espérons conserver cette symbiose pour la suite du championnat.»

En IRC 3, TIP monte sur la première marche du podium. Ulysse HOFFMANN, tacticien sur TIP : « Nous avions gagné l’an passé par égalité de points, cette année nous savourons cette victoire, après une belle bagarre avec Euro-Voiles. On ne peut pas rater ce rendez-vous dont le niveau est de plus en plus relevé ! »

En IRC 4, Guy Clayes – Expresso 2 confirme par une première place une belle prestation sur les 4 jours de courses : « Je suis très satisfait de notre résultat et de l’instauration d’une classe IRC4. On peut se battre à notre niveau et tout le monde à sa chance.»
Avec 9 manches réalisées en 4 jours, sous la houlette d’une équipe mer performante et d’une équipe terre dynamique et investie, rendez-vous est déjà pris pour la 19 ème !

Des champions sur la Semaine de Porquerolles :
Bernard MALLARET – barreur sur TIP
Triple vainqueur du Tour de France à la voile… 8 ème participation sur la Semaine de Porquerolles : « C’est un bonheur d’être ici, toujours très bien, super beau : la preuve on revient à chaque fois et on en profite à fond. Je vais vous faire une confidence, j’aime aussi lorsque les courses se terminent tôt, on peut se balader sur l’île et profiter de sa beauté. »

Lionel PEAN –  Skipper  sur SFS 2
« Porquerolles est un endroit particulier, d’une grande beauté et particulièrement chargé en souvenirs pour l’équipage de l’Esprit d’Equipe. Des administrateurs de notre partenaire de l’époque, l’informaticien Bull, y avaient élu domicile, et c’est là que nous avons planifié en partie nos campagnes de la Whitbread dès 1985. Les régates y sont d’un très haut niveau avec la présence de la crème des régatiers de Méditerranée. Mais, et nous n’en faisons point mystère, l’heure est à bord de SFS II autant à l’amitié et à la célébration qu’à la compétition. »

Guillaume FLORENT – Tacticien sur SFS
Médaillé bronze en Finn au JO de Pékin : « Je suis un habitué de la semaine Olympique à Hyères mais c’est ma première participation à la Semaine de Porquerolles. Je découvre et j’apprécie l’ambiance de l’île, et les belles conditions de navigation »

Dimitri DERUELLE – Tacticien sur Géranium Killer
Deux fois champion du Monde en dériveur – vainqueur de deux tours de France à la voile – entraineur figariste : « La Semaine de Porquerolles est l’épreuve incontournable du circuit IRC méditerranée, on aime beaucoup venir à Porquerolles. Je manage une équipe d’amateurs sur un A40, et c’est très agréable d’être en face d’équipages affutés sur les mêmes bateaux. On peut jouer quasiment en réel et c’est un vrai plaisir. »

Nicolas BERANGER – Tacticien sur Mataf
7 solitaires du Figaro, 2 Cap Istambul, 2 AG2R La Mondiale : « C’est ma première participation à la Semaine de Porquerolles en IRC, mais je connais bien le terrain de jeu. J’ai fait quelques croisières à Porquerolles et je suis originaire de  Sanari. J’ai vraiment apprécié les bonnes conditions de vent et les parcours choisis. Les variations de vent étaient tactiquement intéressantes, avec des effets de côte, c’était génial sportivement : 9 manches en 4 jours, le top ! »

Suivez-nous sur Facebook
www.semainedeporquerolles.com
Relations presse : Isabelle Viala Faure
Tél. 06 14 40 14 62 –  i.vialafaure@semainedeporquerolles.com

 

Classements du Championnat Méditerranée Equipages IRC-UNCL 2016 après 8 épreuves :

   

 

Classements du Trophée Inshore Méditerranée Equipages IRC-UNCL 2016 après 7 épreuves :

   

Crédit photos : Gilles Clément

Les Hyères Séries passent la barre des 30 inscrits

Ce sont de belles HYERES Séries qui se sont déroulées le 30 Avril et le 1er Mai. 32 bateaux étaient présents pour en découdre dans le cadre de la 7ème étape du Championnat de Méditerranée en Équipage IRC-UNCL 2016.

Les 4 classes ont pu se mesurer dans des régates de très bon niveau, en prélude de la Semaine de Porquerolles. Une participation une nouvelle fois à la hausse cette année.

Double gageure pour l’International Yacht Club d’Hyères :

  • D’ abord en réussissant à envoyer 3 manches avec la météo particulièrement troublée du weekend, un samedi avec de tous petits airs d’ouest et un dimanche avec 25/30 noeuds de Nord se terminant dans la pétole…
  • Par ailleurs, en maintenant les Hyères Séries en mode « délocalisée » alors que la Sailing World Cup avait monopolisé le même weekend, plan d’ eau (4 ronds), canaux VHF, bouées… et surtout ses meilleures équipes d’organisation.

C’est donc un pari réussi pour l’IYCH, grâce au sérieux de ses équipes et aussi à l’indulgence et à la compréhension de tous les participants.

Rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles Hyères Séries !

Alain Vidal – IYCH

 

Les vainqueurs (classement intégral par classe ICI ) :

  • IRC1 (5 inscrits) : GénApi, Gp42, Philippe Rivière, YC La Grande Motte
  • IRC2 (6 inscrits) : Glen Ellen 5, A40 RC, Joël Xiberras, SN Marseille
  • IRC3 (15 inscrits) : Jacanda 2, Imx 40, Christian Dupont, SR Antibes
  • IRC4 (6 inscrits) : Atlog, A 31, Christophe Heurtault, CNTL

Classements du Championnat Méditerranée Équipages IRC-UNCL 2016 après 7 étapes :

   

 

Image : Hyères Séries 2016 – © IYCH Antoine Beysens