40 équipages et 500 marins au départ de la Porquerolle’s Race 2022

Dans 10 jours sera donné le coup d’envoi de la deuxième édition de la Porquerolle’s Race, organisée par le Yacht Club de Porquerolles (YCP), du mercredi 25 au dimanche 29 mai. Le nombre d’inscrits continue de s’étoffer et pas moins de 40 équipages représentant près de 500 marins sont inscrits à ce jour. Ces derniers retrouveront avec bonheur les eaux de la baie de Hyères, après la frustration des deux dernières éditions annulées pour raisons sanitaires.

La deuxième édition de la Porquerolle’s Race renoue donc avec la compétition au plus haut niveau de l’IRC. A quelques trois semaines du début de l’épreuve, 40 équipages ont déjà pris date pour ce nouveau rendez-vous inscrit au calendrier du Championnat UNCL Méditerranée et organisé durant le week-end de l’Ascension. La liste des inscrits va continuer à s’étoffer dans les jours qui viennent et les organisateurs espèrent réunir une cinquantaine de voiliers sur la magnifique baie de Hyères.
Les parcours seront de types construits ou côtiers et le programme s’annonce intense dans une zone de navigation réputée pour le haut niveau sportif de ses régates. Le programme à terre sera également soutenu par de nombreuses festivités, dans un esprit convivial qui contribue comme à son habitude, au charme des régates organisées par le Yacht Club de Porquerolles.

Parmi les inscrits, plusieurs Class40′ et l’emblématique 12 MJI French Kiss.
La Porquerolle’s Race est ouverte à tous les monocoques jaugés IRC, à l’exception des sportboats. On note cette année la présence de plusieurs Class 40 au départ, ces monocoques réputés pour leur vélocité au grand large. Mais la course accueille également lors de chaque édition des voiliers mythiques à l’image cette année du 12 MJI French Kiss skippé lors de l’America’s Cup 1987 par Marc Pajot. Ce dernier s’était hissé à l’époque en demi-finale de la Coupe Louis Vuitton à Fremantle (Australie). Nul doute que la présence de French Kiss en baie de Hyères fera aussi le spectacle lors de la Porquerolle’s Race 2022.

Programme de la Porquerolle’s Race 2022

Le mercredi 25 mai prochain sera consacré à la validation des inscriptions. Puis, à partir du jeudi 26 mai, les équipages prendront part à quatre jours de régates intenses, jusqu’au dimanche 29 mai où seront connus les vainqueurs de la Porquerolle’s Race. Une nouvelle édition marquée par la volonté constante du YCP de professionnaliser toujours son organisation.


Informations Championnat UNCL 2022 Méditerranée en équipages : Méditerranée en équipages

©-Eric-Vally-YC-Porquerolles

Contact événement
Yacht Club de Porquerolles
Aurélie Lhuillier
0494583449
yachtclub-porquerolles@wanadoo.fr

Au large de Saint-Tropez : top départ le 1er juin !

Du 1 au 5 juin 2022 pour les 600 et 400 Nautiques

Créée par la Société Nautique de Saint-Tropez en 2010, la fameuse « Course au large » de la Société Nautique de Saint-Tropez va s’élancer le 1er juin 2022. Ouverte aux équipages, aux solitaires depuis 2015 et aux équipages doubles depuis 2016, cette épreuve se court avec la jauge IRC. 

À la suite du report de la course en 2021 au mois de juin qui a séduit les concurrents notamment la Class40 de Méditerranée, le comité de course dirigé par Georges Korhel a modifié la date de l’épreuve initialement organisée au mois de mars.

La possibilité de choisir sa course, 400 ou 600 Nautiques en solo, duo ou en équipage et les magnifiques parcours proposés en Méditerranée décidés la veille en fonction de la météo, séduisent les amateurs de course au large ! Ainsi, pour l’heure et à moins de 20 jours de l’évènement, le plateau de concurrents s’annonce très compétitif. 
Cette épreuve est idéale pour les amateurs ou les professionnels qui participent pour la plupart à d’autres grandes épreuves comme le Vendée Globe, la Transquadra, le Figaro, la Route du Rhum, etc. A l’image de Louis Burton lors de la première édition en 2010, Alexia Barrier, Clément Giraud, Sebastien, Hugues et Jean-Guillem Destremau, Adrien et Robin Follin, Lionel Péan, et tant d’autres…Cette épreuve compte notamment pour le Championnat UNCL Méditerranée dans les trois catégories et fait désormais partie du Trophée Class40 Méditerranée 2022. Une vingtaine de voiliers prendront le départ le 1er juin devant le Port de Saint-Tropez. Du beau sport en perspective pour ces férus du large que l’on pourra suivre en ligne grâce aux balises embarquées à bord ! 

Les ténors du large et des courses en IRC 

En lice, pas moins de cinq Class 40 pour un parcours de 600 Nautiques en solo ; sur son HBF REFOREST ACTION, le navigateur Kito de Pavant qui a participé en 2021 a entraîné avec lui ses adversaires, CENTRAKOR avec Mikael Mergui, FULLSAVE avec Jean-Pierre Balmes, PRENDRE LA MER AGIR POUR LA FORET avec Mathieu Claveau et un habitué de la régate, Laurent Camprubi qui courra cette année sur le Class40 GROUPE BERKEM. Quelques voiliers en équipage seront sur le même parcours de 600 nautiques, KIA ORA avec Emmanuel Pironneau et le Swan 55 avec Valérie Bertaux Fumat NAKAMAL qui participera avec ce bateau à l’Ocean Globe Race… 

Sur le parcours de 400 nautiques, on comptabilise pour le moment trois participants en solo, neuf en duo et trois en équipage. Parmi eux, les plus fidèles de l’épreuve, Richard Delpeut qui fera la course en duo avec son fils comme en 2021 sur son JPK10.30 WALILI tout comme Romain Vidal et son fils sur le J99, JASON. Le multiple champion en IRC, le JPK 10.10 EXPRESSO avec Guy Claeys de la Société Nautique de Saint-Tropez sera confronté aux autres duos sur CALLISTO avec Arnaud Vuillemin, JOOPE avec Olivier Romand, NABLA avec Pascal Caussil, RAGING BEE avec Jean-Luc Hamon, SENSATION 2 avec Thibaut Garnotel, TELEMAQUE 2 avec le jeune duo dont Sébastien Henri, et un nouveau dans la course PNEUMA avec Andrzej Rozycki. Chez les Solos, fidèle et déjà vainqueur de l’épreuveEric Merlier sera à nouveau sur la ligne de départ avec son JPK 10.30 TELEMAQUE 3 face à Nicolas Mourard sur WASABII et Michel de Bressy sur FIGOLO, deux Figaro 2.
Du côté des équipages, trois nouveaux voiliers entrent dans la course avec le Dufour 36 Performance ARCHITEUTHIS2 avec Jacques Silve, le RM 1070 CHAAC avec Emmanuel Unguran et le X442 TEHOANUI mené par Christophe Charbonnier.  

Ce qu’ils en disent :

Kito de Pavant : « En 2021 il annonçait sa participation « J’ai eu la chance de faire beaucoup de courses dans ma vie : des Vendée Globe, Route du Rhum, Transat Jacques Vabre et là, c’est une grande première, s’amuse Kito de Pavant. Il s’agit d’une nouvelle course pour nous …ca s’annonce passionnant ! ». 
Effectivement peu après: « j’ai fait une demande pour l’ensemble des coureurs méditerranéens pour que les 600 milles de Saint-Tropez puissent être qualificatifs pour la Route du Rhum et nous avons eu l’accord de la direction de course. L’épreuve est désormais inscrite au Championnat Class40, c’est une bonne chose ! ».

Christophe Charbonnier : « TeHoaNui, le grand ami en Tahitien. Nous serons très heureux de participer à cette belle course en Méditerranée. Entre vieux copains et plus jeunes équipiers, nous veillerons cependant à faire marcher notre vénérable, mais merveilleuse, monture au mieux, et toujours dans la bonne humeur. »


Valérie Bertaux Fumat : Nakamal et son équipage sont heureux de participer aux 600 nautiques organisé par la Société Nautique de Saint Tropez.

Nakamal est inscrit à L’Ocean Globe Race (OGR) qui célèbrera le 50ème anniversaire de la Whitbread originale de 1973, qui fut la première course en équipage autour du monde. 

Le parcours se déroule en quatre étapes via les trois caps (Bonne espérance, Leeuwin et Horn), pendant huit mois, sur des voiliers hauturiers dessinés avant 1988, sans technologie, sans ordinateur, et sans satellite. Seuls, le travail d’équipe, la détermination, les cartes et les sextants seront autorisés, dans l’esprit de la course originelle. 

​L’histoire de Nakamal est indissociable de celle de son armateur, Arnaud Lizop. Après avoir appris la voile auprès de Marc Linski, à Marseille, il double le cap Horn en 1973, à bord de Pen Duick III, quelques semaines avant le passage de la première course autour du monde en équipage : la Whitbread qu’il rejoint à Rio. Il est alors âgé de vingt ans.​ »

Organisation :

Société Nautique de Saint-Tropez
Nouveau Port- BP 72 
83992 Saint-Tropez

Tel : 0033(0)4 94 97 30 54 

http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/

Facebook(s) SNST : www.facebook.com/societenautique.desainttropez

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/900NautiquesSNST/

Chloé de Brouwer
Chargée de communication

Communiqué de presse 1
photos libres de droit avec copyright SNST : https://photos.app.goo.gl/9MK1PB4bngFqMoLQA

Nouveau Port- BP 72 
83992 Saint-Tropez

LD : 0033(0)4 94 97 90 34 
 
www.societe-nautique-saint-tropez.fr/
www.lesvoilesdesaint-tropez.fr/

40ème Massilia Cup 1-2-3 avril 2022 : Un final en apothéose !

« Tout vient à point pour qui sait attendre… » disait Rabelais au XVIème siècle. Les 80 concurrents ont été remerciés de leur patience avec une journée somptueuse pour le final de cette 40ème Massilia Cup. Un vent toujours orienté au Nord-Ouest d’une vingtaine de nœuds faiblissant comme prévu au fil de la journée, a permis aux trois comités de course d’enchaîner les manches sous un soleil radieux.

Sous le soleil exactement
Après deux journées aux abris dans un mistral carabiné, les concurrents de la 40ème Massilia Cup n’ont pas eu droit à la grasse matinée dominicale. Café, thé, jus de fruit et viennoiseries servis à l’heure du laitier, le traditionnel briefing sous la tente du CNTL – qui fête également ses 50 ans – volontairement « zappé », tout a été mis en œuvre afin de ne pas perdre de temps pour lancer les courses du jour. Désormais, les comités de course et l’organisation adressent via l’application WhatsApp les horaires, les avenants et les parcours, tout comme les résultats qui sont ainsi immédiatement transmis entre chaque manche.
Et pour les 40 ans de l’épreuve, les bouées géo positionnables autonomes permettent non seulement d’ajuster leur position à distance en fonction des variations du vent, mais également de pouvoir régater en rade Sud sur une zone de reproduction des poissons, jusque-là neutralisée afin de protéger les fonds marins. Le soleil est omniprésent, le froid encore piquant, et la houle résiduelle mal organisée et un fort courant, rappellent les stigmates de la tempête. Avec une précision suisse, les départs se succèdent dès 9 heures du matin. Côtier de 28 milles (52 kms) pour les solos, parcours construits pour les monotypes Surprise et J 70, les IRC 1, 2, 3, 4 et les Osiris. L’idée est de disputer un maximum de courses, notamment dans la série des Surprise qui disputent à cette occasion leur championnat de Méditerranée.
Corinne Aubert, présidente du comité de course de ce rond noir, dont le départ a lieu à quelques encablures du futur village olympique des Jeux de 2024 qui accueilleront les épreuves de voile, est bien décidée à boucler quatre courses pour valider le championnat. Pari réussi ! Mark Howelljones de Théoule l’emporte pour un petit point à l’issue de quatre manches serrées face au Suisse Arnaud Gavairon. En J70 sur ce même rond, Thomas Couturier du club voisin de la SNM, s’impose avec une belle avance sur le jeune lasériste d’Antibes Ian Garreta, et le Tropézien Oscar Péan, fils de Lionel premier Français vainqueur de la Whitbread il y a 36 ans.

Bagarres à tous les étages…
Dans la catégorie solo, Michel Sastre du CNTL s’impose en temps compensé face à Eric Merlier (JPK 10.30 Télémaque 3), à l’issue d’un parcours côtier raccourci à bord de son JPK 10.10 Blue 007 : « C’était une super course dans de super conditions » explique Michel Sastre, tout en pliant son génois. « Nous avons eu entre 20 et 23 nœuds de vent lors du bord de près sous GV et Solent jusqu’à Carry. J’ai décidé de virer à Ratonneau et ensuite c’était direct avec un retour sous spi et quelques empannages à négocier… Plusieurs fois, je me suis demandé ce que j’aurais fait hier (il y avait plus de 50 nœuds de vent). Je suis content, car j’ai ce bateau depuis trois semaines seulement, et je le découvre. Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi puissant et rapide quand on sort du mini 650, qui est un véritable kart… »
Yves Ginoux reste un redoutable régatier depuis des lustres. A la barre de son Farr 36 Absolutely II, il s’impose en IRC 3. « C’est ma quinzième victoire dans la Massilia Cup » lance le vice-président du CNTL sourire en coin mais triomphe toujours modeste. « Cette 40ème édition a été un peu bousculée par le mauvais temps, mais aujourd’hui nous nous sommes rattrapés avec une magnifique journée. Je crois que les concurrents ont une fois de plus été compréhensifs et bien accueillis… » En IRC 0, 1, 2, Michel Gendron, fidèle parmi les fidèles de l’épreuve phocéenne l’emporte à nouveau, tandis qu’en IRC 4, Philippe Mazoyer avec sa régularité habituelle et trois places de second, glane un nouveau trophée. Enfin, en Osiris (OSR), Christophe Delaporte gagne cette « Massilia anniversaire », alors qu’en Osiris (OSD), Yvon Laout l’emporte devant 13 concurrents.


Ils étaient à la 40ème Massilia Cup :
Sébastien Audigane, Guillaume Bérenger, Gilles Caminade, Michel Cohen-Adet, Laurent Camprubi, Dimitri Deruelle, Nadège Douroux, Fred Duthil, Bernard Flory, Michel Gendron, Yves Ginoux, Jean-Pierre Laville, Jean-Paul Mouren, Pierre Ortolan, François et Marine Pailloux, Oscar Péan, Richard Sautieux, Lili Sebesi, Yves Silvestro, Philippe Serenon…


Classement général final (avant Jury) 
Solo :
1er : Blue 007/JPK 10.10 (Michel Sastre), 2ème : Télémaque 3/JPK 10.30 (Eric Merlier)… 3ème : Figolo/Figaro Bénéteau 2 (Michel de Bressy)…

IRC 0, 1, 2 :
1er : Adrénaline/Sydney 46 (Michel Gendron), 2ème : Jivaro/ J 133 (Yves Grosjean), 3ème : Chenapan IV/ Ker 40 (Gilles Caminade)…

IRC 3 :
1er : Absolutely II/Farr 36 (Yves Ginoux), 2ème : Les Minots de la Nautique/A 35 (Victor Bordes-Laridan), 3ème : Checkmate/Matt 1070 (Jean-Yves Le Gall)…

IRC 4 :
1er : Rostanbar 2/JPK 10.10 (Philippe Mazoyer), 2ème : Racing Bee/JPK 10.10 (Jean-Luc Hamon), 3ème : Magic Sea/JPK 10.30  (Emmanuel Santelli)…

Osiris (OSD) :
1er : Kick/Bavaria 38 Match (Yvon Laout), 2ème : Overdose Charly/Dehler 36 SQ (Luc Bardat), 3ème : Sagolat/ Grand Soleil 37 B (Brice Aqué)…

Osiris (OSR) :
1er : Equinox/ Dufour 334 Trophy (Christophe Delaporte), 2ème : Yelkouan/
J 111 (Philippe de Saignes), 3ème : Sapajou/ Grand Surprise (Arnaud Fournier)…

Surprise :
1er : Indigo (Mark Howelljones), 2ème : Allegretto (Arnaud Gaivairon), 3ème : Feel Good (Vincent Murgat),

J 70 :
1er : Confluence-Tack/Zappy J (Thomas Couturier), 2ème : Ligue Sud (Ian Garreta), 3ème : Société Nautique de St Tropez (Oscar Péan)…




La Massilia Cup 2022 – 40e édition – organisée par le CNTL
–               Parrainée par Sébastien Audigane
–               Du vendredi 1er au dimanche 3 avril
–               Ouverte aux IRC (solo et équipages), OSIRIS, IRC Vintage et Monotypes (Surprise, Grand Surprise  J70 et SB20)
–               Inscrite aux Championnats Méditerranée Equipages IRC, au Championnat Solo Méditerranée IRC – UNCL ainsi qu’au Championnat de France Voile Entreprise de la ligue Sud
–               Championnat de Méditerranée de la classe Surprise
–               100 bateaux


Cercle Nautique et Touristique du Lacydon
Franck Recoing, président du CNTL
Yves Ginoux, vice-président, responsable du pôle voile
Francis Habert, responsable de la commission communication
Samuel Cartier, responsable des événements nautiques

40ème Massilia Cup
Présidente du Comité de Course des Monotypes : Corinne Aubert
Présidente du Comité de Course des Solitaires : Florence Baudribos
Président du Comité de Course IRC, OSIRIS : Georges Korhel
Présidente du Comité Technique : Hélène Silve
Président du Jury : Tom Grainger

www.cntl-marseille.com
Facebook – page massilia cup
Twitter – @CNTLMarseille
Instagram – cntlmarseille


Relations Presse
Maguelonne Turcat 06 09 95 58 91
magturcat@gmail.com


Crédit Photo : @Yohan Brandt

Le Tour de Corse à la Voile garde le cap !

Pour sa 27e édition, le Tour de Corse à la Voile sans escale conserve, bien évidemment, le même parcours de 250 milles, mais aussi et surtout, le même esprit sportif et la même camaraderie propre aux marins, aux vrais !

Cette année encore, si la grande majorité des bateaux arborent le pavillon français, il y aura aussi des marins fidèles qui viendront d’Italie, d’Allemagne, de Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg et même de Russie… Un incroyable échantillon qui démontre l’engouement des marins de l’Europe entière pour cette épreuve, plus proche d’une course au large que d’une traditionnelle régate en baie.

Des marins anonymes, mais aussi des noms plus célèbres qui ont déjà relevé le défi : citons Florence Arthaud, Kito de Pavant, Alain Gabbay, Sébastien Josse, Bertrand Debroc, Philippe Poupon, Alberto Spina, Franck Cammas, Catherine Chabaud, Thierry Peponnet, Dominique Wavre et Lionel Péan (détenteur du record, en 25h 57′ 05″).

Cette année, consciente du défi à relever, la nouvelle équipe du Yacht Club de Bonifacio saura s’entourer des plus sérieux partenaires tels que l’Union Nationale pour la Course au Large (UNCL), le Yacht Club de France (YCF), la Ligue Corse de Voile sans oublier les partenaires historiques de l’épreuve, la Ville de Bonifacio et la Collectivité de Corse (CDC).

Covid oblige, les deux dernières sessions ont dû être annulées, « mais nous avons souhaité recréer et restructurer l’équipe organisatrice du Yacht-Club de Bonifacio, soutenus par la municipalité », explique le nouveau président de l’association, Michel Mallaroni.

Ce tour de Corse sans escale de 250 milles partira donc de la cité des falaises le 13 octobre prochain, pour une arrivée des compétiteurs le 16, « ce qui nous permet de nous réinscrire dans le calendrier national et même au-delà car la course aura lieu juste avant la Middle Sea Race qui part de Malte et clôture la saison ».

Objectif affiché par les organisateurs : refaire de cette course un rendez-vous privilégié. « On a eu jusqu’à 60 équipages, soit 450 équipiers environ. On a la chance d’avoir une course qui n’est jamais finie, qui doit s’appuyer sur des choix stratégiques… C’est un vrai challenge pour les coureurs. Nous avons accueilli de très grands navigateurs au fil des ans : Lionel Péan, Florence Arthaud… Vous croyez que ces gens-là seraient venus s’ils n’étaient pas certains de trouver une course digne de ce nom ? »

Pas de doute, le millésime 2022 du Tour de Corse à la Voile sans escale aura une fois de plus le vent en poupe le 13 octobre.

Yacht Club de Bonifacio: ycbonifacio@orange.fr

PRE-INSCRIPTIONS : ycbonifacio@orange.fr

Informations Championnats UNCL 2022 Méditerranée : Actualités

Crédit photo : @E.VOLTO

56ème Snim 15-18 avril, Pierre Quiroga : Le vainqueur de la Solitaire du Figaro parrain de la Snim !

Mardi 15 mars
Faire régater les meilleurs équipages dans les meilleures conditions sur l’extraordinaire plan d’eau de la rade de Marseille : telle est la feuille de route de la 56ème édition de la Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée. Au programme, des épreuves en rade et de la course au large entre le 15 et le 18 avril, organisées par la Société Nautique de Marseille et ses équipes. Une édition qui a choisi un parrain prestigieux qui porte haut les couleurs du club.

Figaro ci, Snim là : Pierre Quiroga !
Il est licencié à la Société Nautique depuis plus de 6 ans, et voue un attachement fort à Marseille et à son club. Mais depuis six mois, le palmarès de Pierre Quiroga s’est remarquablement étoffé. Le 17 septembre 2021, il a inscrit son nom en lettres d’or dans l’histoire de la régate en remportant la célébrissime Solitaire du Figaro. « C’est une grande fierté » reconnait-il volontiers « En tant que Méditerranéen, c’est encore plus fort ». Seul Kito de Pavant, en 2002, y était parvenu auparavant. « Ici on fait beaucoup d’IRC, on fait beaucoup de dériveur, je pense qu’en équipe de France beaucoup de régatiers sont des Méditerranéens » une expérience qu’il a lui-même vécue en 470 au Pôle de Marseille « mais en course en solitaire, on n’a pas cette culture-là, donc il y a eu beaucoup à apprendre, beaucoup de chemin à parcourir ». Sur le trajet nécessaire, le Hyérois d’origine reconnait l’effort et la souffrance.
Aujourd’hui, il s’estime « fier-parrain » de la Snim. « La Snim pour moi, c’est l’événement phare du bassin méditerranéen. Il y a le Spi Ouest France en Atlantique, et en Méditerranée on a la Snim. C’est une course de renom. C’est une épreuve que l’on doit remporter si l’on veut être un marin performant et reconnu sur le circuit IRC Méditerranée ».
S’il a dû récemment renoncer à ses projets de Class40 pour la prochaine Route du Rhum faute de temps, le skipper de 29 ans a d’ores et déjà un carnet de bal bien rempli avec une ouverture de saison en multicoque à bord de l’Ocean Fifty Primonial avec Sébastien Rogues, le récent vainqueur de la Transat Jacques Vabre. Et si la forme n’est pas encore arrêtée, les projets ne manquent pas pour retrouver à l’œuvre ce marin pugnace et talentueux.


Equipages de choc : tous les chemins mènent à la Snim
Ce sont des fidèles de l’épreuve, mais ils sont attendus cette année avec une attention toute particulière. Tout juste débarqué du cargo qui doit le ramener dans les tous premiers jours du mois d’avril à Gênes, le JPK 10.10 Hathor V va rentrer dans un planning au chausse-pied pour être en état de prendre le départ de la Snim ; ses deux co-skippers, les frères Paul et Patrick Van Gaver, qui viennent de boucler leur toute première traversée de l’Atlantique à l’occasion de la Transquadra vont tout faire pour être au départ. « La Snim c’est incontournable ! » évoque Paul « c’est mon enfance, ma jeunesse, mon club, c’est tout quoi ! La Snim, ce sont les plus beaux bateaux de la Méditerranée. On ne peut pas rater ça, et c’est pour cela que je tiens absolument à ce que le bateau soit prêt, et bien préparé » ajoute-t-il, conscient que le timing joue en sa défaveur. Quelques images de sa Transquadra illustrent le bonheur qu’ont pris les deux co-équipiers. Entre anecdotes et faits de mer, le passage du détroit devant le port de Tanger après Gibraltar, le saut d’une baleine sortie de l’eau de toute sa masse et retombée dans un fracas, des surfs tout-en-glisse ou le franchissement de la ligne d’arrivée : des moments forts et inoubliables ! Quelques moments d’angoisse et de frissons aussi, lors de la première étape, entre les Baléares et la côte espagnole, pris dans un phénomène météo inexpliqué, possiblement associé à un effet de foehn. « D’un seul coup le vent s’est arrêté, s’est renversé, et on a eu une rafale autour de 40 nœuds qui a couché le bateau, avec un air chaud brûlant, comme un sèche-cheveux. Ça a recommencé 3 ou 4 fois, avec même des arrivées de libellules et de papillons, en pleine nuit. Quand le phénomène revenait, on entendait un espèce de bruit qui ressemblait à un torrent furieux ».
Pas le genre d’histoires à démobiliser la jeune génération pour autant, comme le prouvent Victor Bordes Laridan et l’équipage des Minots de la Nautique, qui s’aligneront au départ de leur seconde Snim avec la ferme volonté de renouveler la victoire de l’année dernière, dans l’épreuve comme dans le championnat qu’ils ont remporté haut la main. Le jeune skipper, qui fêtera ses 20 ans cette année, espère également briller dans le championnat Duo. Pour relever ce défi lors d’autres régates, il embarquera comme barreur et tacticien aux côtés de Sébastien Henri à bord de Télémaque 2, le JPK 10.10que le champion de Trail a acquis l’an dernier pour se mettre à la voile, avec une étonnante détermination.
Pour la seconde année, le coach sportif continuera sa découverte de la régate en disputant la Snim en double avec l’une des révélations du dernier Vendée Globe, le skipper mayennais Maxime Sorel.


Sous spi
De jeunes arbitres dans les coulisses de la 56ème
Faisant suite à l’appel de la Commission Régionale d’Arbitrage de la Ligue Voile Paca-Sud, reconnue par la FFVoile, la Société Nautique de Marseille a décidé d’intégrer trois jeunes âgés de 14 à 18 ans ayant candidaté par la filière dans l’organisation de la Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée. Le but de l’opération est d’aider au recrutement et au renouvellement des bénévoles dans tous les secteurs de l’arbitrage : comité de cours, juges, jaugeurs, mouilleurs, viseurs, à terre et sur l’eau.


Informations Championnats UNCL 2022 Méditerranée : Actualités

Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 2022 – 56e édition –
organisée par la Société Nautique de Marseille
Jeudi 15 avril : Confirmation des inscriptions contrôle de jauge
Vendredi 15 avril : 15h mise à disposition en mer
départ de la grande course pour les 0, 1, 2, 3, solos et duos (en fonction de la météo)
Samedi 16 avril : 11h mise à disposition en mer
Dimanche 17 avril : 11h mise à disposition en mer
Lundi 18 avril :  11h mise à disposition en mer, dernier départ possible 15h30

Partenaires de l’organisation
LA BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
EDF
VILLE DE MARSEILLE
AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL
REGION SUD
FFVOILE
UNCL
YACHT CLUB DE FRANCE
OFFICE DE LA MER
USHIP
SEA YOU
VOILERIE BMS


Organisation
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Pierre Sathal, vice-président en charge de la régate
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques

Site internet : www.lanautique.com
Facebook : lanautique
Facebook Snim : La SNIM
Twitter : @La_Nautique
Instagram : lanautique

 
Relations Presse
Maguelonne Turcat
+33 6 09 95 58 91
magturcat@gmail.com

Photo : Piérick Jeannoutot

Festival ARMEN à Saint-Tropez, réduit mais intense ! ELEA et CACHOU à l’honneur

Communiqué de presse final 14 mars 2022

Face au fort coup de vent qui s’est invité à la fête lors du second week-end, la 44ème édition du Festival ARMEN s’est clôturée un peu plus tôt samedi 12 mars 2022 lors de la soirée des équipages. Près de soixante voiliers et plus de deux-cent cinquante équipiers ont participé à ce bel évènement qui allie la voile, le ski et l’art. 

Lors de la remise des prix, en présence des élus de la Ville de Saint-Tropez, Michel Perrault, adjoint à la culture et au patrimoine, Laurent Petit, Conseiller municipal attaché à la politique évènementielle, du Président du Yacht Club du Lavandou, Christophe Caussil, de la sculptrice et organisatrice de l’exposition d’art du Festival Armen, de Cécile de Kock, le Président de la Société Nautique de Saint-Tropez, Pierre Roinson a tenu à remercier les nombreux équipages pour leur participation et leur fidélité, l’équipe permanente de la SNST, les bénévoles en mer et à terre, les partenaires annuelle de la SNST et plus particulièrement la cave Torpez, De Colombe Immobilier et la banque SMC. Sans oublier la municipalité de Saint-Tropez, Madame le Maire, Sylvie Siri pour leur soutien sans faille et la Ville du Lavandou, son Port et le Yacht Club qui ont accueilli pour la première fois l’épreuve.

En dépit de l’annulation des deux jours de régates, le directeur de course, Georges Korhel a pu établir les différents classements en rapport aux épreuves d’art, de ski et de voile. Un beau mélange de sport et de culture, le tout agrémenté de moments festifs comme la soirée des équipages qui a clôturé en beauté la manifestation ! Prochaine épreuve pour la Société Nautique de Saint-Tropez, les Dames de Saint-Tropez, un rendez-vous plein de charme et d’élégance avec la participation de navigatrices à bord de magnifiques voiliers de tradition… 

ELEA de Danièle Vanhove remporte le Trophée ARMEN et le Trophée Hermann

Lors du premier week-end, les 5 et 6 mars, les concurrents ont effectué une course aller-retour de Saint-Tropez au Lavandou dans des conditions de vent variables, soit plus de 40 miles nautiques. Une nouvelle escale et un très bel accueil au Lavandou qui a fait l’unanimité. Vendredi 11 mars, l’épreuve de ski a rassemblé près de quarante concurrents à Isola 2000. L’occasion de se mesurer sur un autre terrain et de partager de bons souvenirs. Côté Art, un équipier bar bateau devait réaliser une œuvre d’art sur le thème cette année « L’art dans toutes ses cordes ». Ces œuvres ont été exposées et notées lors de l’exposition d’art organisée par Cécile de Kock Salle Jean Despas.  

En cumulant les points de toutes les épreuves, l’équipage d’Antibes sur ELEA de Danièle VANHOVE remporte le Trophée ARMEN (Art-Ski-Voile).

Ayant effectué au slalom un temps total de 1 min 37 sec 99 avec le meilleur temps du groupe (46 sec 55), Enzo et Flavio Sessegolo du bateau ELEA remportent l’épreuve Ski cumulant les deux meilleurs temps. Ils remportent le Challenge André Hermann (Ski-Voile) avec un séjour d’une semaine à Isola 2000 offert par De Colombe Immobilier.

CACHOU de Guy Curnillon, premier Voile et Art rafle le Trophée René Perrier

Le voilier tropézien CACHOU de Guy Curnillon termine premier aux points en Voile toutes classes confondues. Notamment premier à l’épreuve d’Art avec le coup de cœur du public, il remporte également le Trophée du Challenge René Perrier (Art-Voile). 

VITO 2 et EXPRESSO dominent en IRC 

Les départs furent rapides et musclés samedi de Saint-Tropez et dimanche du Lavandou et les batailles n’ont pas manqué de piment tout au long du parcours de plus de 40 nautiques (aller-retour).

De Saint-Tropez au Lavandou, les voiliers ont principalement navigué au portant, entrainés par un bon vent d’Est et une houle parfois brisante. Ce parcours plus long qu’à l’accoutumée (auparavant Saint-Tropez – Cavalaire) a généré de nombreuses manœuvres stratégiques, virements de bord, empannages, envois de spi, Code O… avant l’arrivée raccourcie par le comité de course, face au vent mollissant, au niveau du Cap Nègre.

Le second jour, du Lavandou à Saint-Tropez, ce fut un départ encore mouvementé, pour ne pas dire chaud, au prés dans 15-20nds avec une petite houle. Une nouvelle occasion d’assister à de belles joutes nautiques entre les concurrents du Festival ARMEN qui ont effectué 23 nautiques jouant avec le temps variable et les zones plus ventées avant une belle arrivée sous spi devant Saint-Tropez. 

Au classement général après les deux courses, l’équipage tropézien sur VITO 2 de Gian Marco Magrini sort vitorieux dans le groupe IR2 devant IMAGINE de Gérard Marchetti de la SNST et 4D de Frédéric Nicolas.

Du Côté des IRC 3 et 4, c’est un habitué des podiums, Guy Claeys sur EXPRESSO qui l’emporte devant TEAM CAPTAIN NASON S de Christelle Renaud et FALABRAC 2 de Frédéric Peroche.

CACHOU, MAJOLAN et SENSATION 2 en tête de leur groupe Osiris-HN

Du côté des grands Osiris HN, c’est l’équipage tropézien sur CACHOU de Guy Curnillon qui s’impose à égalité de points avec NUTELLA de Max Laout suivi par MIKALA de Serge Ehrardt. 

Du côté du groupe OSG, l’équipage de Christian Le Floch sur MAJOLAN l’emporte devant L’AUTRE FEMME de Lionel Michon et la MICHE de Maggie Kolodiege.

Dans le groupe Osiris HN R, le figaro SENSATION 2 de Thibaut Garnotel de la Société Nautique de Saint-Tropez arrive en tête du classement devant ALTAIR de Jean-Marie Bisbal et BARADOZ de Xavier Bellouard.

Victoire de APHEA IV de Rémi Grasset pour l’œuvre artistique !  

Côté Art, une très belle exposition d’Art organisée par Cécile de Kock a réuni plusieurs peintres et sculpteurs de talent du 4 au 13 mars 2022 à la salle Jean Despas. Un beau succès avec de nombreux visiteurs qui ont également pu admirer les œuvres des concurrents sur le thème cette année de « L’art dans toutes ses cordes ». Le vote du jury a sélectionné la création de l’équipier du voilier APHEA IV qui remporte le prix pour l’Art. Le voilier IMAGINE de Gérard Marchetti a reçu le prix du Vote du Public.

LES CLASSEMENTS :

TROPHEES:

– TROPHEE ARMEN 1er combiné ART MER NEIGE : ELEA de Danièle Vanhove (SR Antibes)

– CHALLENGE RENE PERRIER 1er combiné ART VOILE(avec le classement du jury) : CACHOU de Guy Curnillon (SN Saint-Tropez)

– CHALLENGE ANDRE HERMANN 1er combiné SKI VOILE : ELEA de Danièle Vanhove (SR Antibes)

– SKI 1er bateau SLALOM : BATEAU ELEA avec Enzo et Flavio Sessegolo avec le meilleur temps en 46s et 55è 

– CONCOURS D’ART Vote du public : IMAGINE de Gérard Marchetti (SN Saint-Tropez) Vote du jury : APHEA IV de Rémi Grasset 

– VOILE, TOUTES CLASSES CONFONDUES : CACHOU de Guy Curnillon (SN Saint-Tropez)

CLASSEMENT VOILE

OS G

1-    MAJOLAN – CHRISTIAN LE FLOCH (SN SAINT TROPEZ)

2-    L’AUTRE FEMME – LIONEL MICHON (SN SAINT-TROPEZ)

3-    LA MICHE – MAGGY KOLODIEGE (CN SAINTE MAXIME)

OS P

1-    CACHOU – GUY CURNILLON (SN SAINT TROPEZ)

2-    NUTELLA – MAX LAOUT (CN LA NAPOULE)

3-    MIKALA – SERGE EHRHARDT ( SN SAINT-TROPEZ/ IYC SAINT-RAPHAEL)

OS R

1-    SENSATION – THIBAUT GARNOTEL (SN SAINT TROPEZ)

2-    ALTAIR – JEAN-MARIE BISBAL (CN SAINT RAPHAEL)

3-    BARADOZ – XAVIER BELLOUARD (YC DE FRANCE) 

IRC 2

1-    VITO 2 – JEAN FRANCOIS CHEVALIER (SN SAINT TROPEZ)

2-    IMAGINE – GERARD MARCHETTI (SN SAINT TROPEZ)

3-    COULEUR SOLEIL – BERNARD MARIN (SN SAINT-TROPEZ)

IRC 3 et 4

1-    EXPRESSO – GUY CLAEYS (SN SAINT TROPEZ)

2-     TEAM CAPTAIN NASON’S – CHRISTELLE RENAUD (CN SAINTE MAXIME) 

3-    FALABRAC 2 – FREDERIC PEROCHE (CN LA NAPOULE)

Partenaires : DE COLOMBE IMMOBILIER, CAVE TORPEZ, YACHT CLUB DU LAVANDOU, ISOLA 2000, SUZUKI MARINE.

Chloé de Brouwer

Communication 

Photos: Jean-Louis CHAIX / Société Nautique de Saint-Tropez

Lien vers album photo : https://photos.app.goo.gl/MaogdVnzX5R3a2cf9


Nouveau Port- BP 72 
83992 Saint-Tropez
LD : 0033(0)4 94 97 90 34 
 
www.societe-nautique-saint-tropez.fr/
www.lesvoilesdesaint-tropez.fr/ 

40ème Massilia Cup 1-2-3 avril 2022 : L’éco-navigation en tête à la bouée !


Ouverture de la saison, le CNTL-Marseille donnera le coup d’envoi des championnats IRC Méditerranée équipages et solo des régates phocéennes le 1er avril prochain. Pour sa 40ème édition, les organisateurs de cette grande classique, qui mêle amateurs et spécialistes, souhaitent hisser une cause majeure : l’écoresponsabilité. Particulièrement concernés par le contact avec la fragilité du milieu marin dans la pratique de leur sport, les régatiers sont, de plus en plus, autant d’ambassadeurs des bonnes pratiques de la protection, tout comme l’emblématique parrain de cette édition anniversaire.


Des balises autonomes géopositionnées

Réduire l’impact des activités humaines sur la nature est une quête en profondeur qui incite à remettre en question des habitudes dans le but d’en diminuer la trace carbonée. La démarche inclut bien entendu la suppression du plastique à usage unique par l’utilisation de fontaines à eau et de gourdes, et l’adoption du « zéro papier » par le comité de course. Mais le CNTL-Marseille, toujours en quête d’innovation, franchit un nouveau cap en introduisant les bouées dynamiques de la flotte de MC Marine Concept pour la première fois dans une régate d’habitables sur le plan d’eau de la Métropole. Le système est basé sur des marques qui se déplacent de manière autonome grâce à des moteurs électriques et gardent ensuite la position demandée, et présente trois avancées majeures :
* réduire l’impact sur les fonds du fait de l’absence de mouillage
* réduire l’utilisation de bateaux à moteur ; le mouilleur 2.0 déplace sa bouée sans déplacement physique
* élargir la zone de mouillages possibles en rade sud  au-dessus des récifs artificiels grâce à ce système de surface, un argument qui n’échappera pas aux organisateurs des futurs JO de 2024 sur ce même plan d’eau.

Sébastien Audigane : montrer le cap
Peu de supports et de plans d’eau ont échappé à la prolifique carrière de navigateur de Sébastien Audigane, sur une ou plusieurs coques : Figaro, Barcelona World Race, Trophée Jules Verne, records de l’Atlantique… Avec 6 passages du Cap Horn, cet infatigable et valeureux skipper, licencié au CNTL-Marseille et parrain de la 40ème Massilia Cup, est maintenant engagé dans un nouveau défi. Si la sensibilisation à la fragilité du milieu maritime s’est imposée peu à peu au cours des vingt dernières années, elle est aujourd’hui omniprésente dans le milieu de la course au large . « La prise en compte des écosystèmes n’est pas nouvelle pour nous, comme pour les alpinistes par exemple » explique l’Ambassadeur d’Entrepreneurs pour la Planète qui vient de boucler la Transat Jacques Vabre sous cette bannière « Ce qui est important, c’est de participer à la prise de conscience. C’est une histoire d’éducation et nous avons un rôle très important à y jouer. ». Un message que le marin – dont le talent n’a d’égal que la modestie – compte bien partager lors de la Massilia Cup, qu’il viendra soutenir, comme au cours de son dense programme en IMOCA, en qualité de co-skipper et de coach auprès de deux équipes ayant pour but de participer à la prochaine édition du Vendée Globe : le projet amateur de Nicolas Rouger Demain, c’est loin à Sète et le team Alva Yachts de l’Allemand Jörg Riechers, avec lequel Sébastien Audigane avait bouclé la Barcelona World Race en 2015.


En bref
IRC Vintage : une première à la Massilia !
Une nouvelle classe a fait son apparition dans le championnat UNCL : l’IRC Vintage. Son but, regrouper et faire courir les anciens bateaux de la flotte IOR et RORC construits entre 1965 et 1994. Une trentaine de bateaux en Méditerranée sont susceptibles de répondre à ces critères. Fidèle à son souhait d’ouverture, La Massilia Cup sera l’un des tous premiers événements à l’intégrer à son programme. 

Informations Championnats UNCL 2022 Méditerranée : Actualités



La Massilia Cup 2022 – 40e édition – organisée par le CNTL
–               Parrainée par Sébastien Audigane
–               Du vendredi 1er au dimanche 3 avril
–               Ouverte aux IRC (solo et équipages), OSIRIS, IRC Vintage, Monotypes (Surprise, Grand Surprise  J70 et SB20) et à la classe 1 mètre VRC
–               Inscrite aux Championnats Méditerranée Equipages IRC, au Championnat Solo Méditerranée IRC – UNCL et au Championnat de France Voile Entreprise de la ligue Sud
–               Championnat de Méditerranée de la classe Surprise
–               Plus de 100 bateaux
–               Régates en rade de Marseille pour les équipages
–               Course 100 milles nautiques au départ de Marseille pour les solitaires (cinquième édition)




Cercle Nautique et Touristique du Lacydon
Franck Recoing, président du CNTL
Yves Ginoux, vice-président, responsable du pôle voile
Francis Habert, responsable de la commission communication
Samuel Cartier, responsable des événements nautiques


www.cntl-marseille.com
Facebook – page massilia cup
Twitter – @CNTLMarseille
Instagram – cntlmarseille

Les mesures sanitaires en vigueur au moment de l’événement seront appliquées à la manifestation

Relations Presse
Maguelonne Turcat 06 09 95 58 91
magturcat@gmail.com

Photo Yohan Brandt

56ème Snim 15-18 avril : Le grand rendez-vous de printemps !

Mardi 15 février

Renvoyer toute la toile ! Tel est bien le programme de la 56ème Snim qui aura lieu du 15 au 18 avril prochain, ravivant le spectacle et les couleurs flamboyantes du traditionnel grand rassemblement pascal dans la cité phocéenne. La Société Nautique de Marseille et ses équipes, sous la houlette de son président, Henri Escojido, sont en ordre de marche pour accueillir dans les meilleures conditions possibles la fine fleur de la régate et de la course au large au cœur du Vieux-Port, comme dans les célèbres rades qui serviront de plan d’eau aux épreuves de voile des Jeux Olympiques.

135 ans de régates à Marseille !
Les coups de canon de la 56e Snim retentiront avec un écho particulier cette année : la création de la Société Nautique de Marseille remonte au 12 février 1887, et c’est au printemps de la même année – il y a 135 ans – qu’a été donné le départ de la première régate organisée par la SNM.
L’épreuve est ouverte aux monotypes et aux IRC – solos, duos et équipages – et compte pour le Championnat IRC Méditerranée 2022. Une grande course pour les IRC 0, 1, 2, 3, solos et duos est prévue au programme le vendredi 15 avril si la météo favorable, avec possibilité de report le samedi ou dimanche.

Une succession inédite
Après plus d’un an et demi d’attente et de report dus à la situation sanitaire, moins de six mois vont séparer les deux éditions de la Snim, dont la 55ème a finalement été disputée pendant le week-end du 1er novembre 2021. En dépit de l’adversité, la réussite de cette dernière a néanmoins prouvé l’attachement des coureurs à cette grande classique marseillaise et à son club organisateur. La revanche n’attendra donc pas pour la centaine d’équipages, et les tenants du titre, comme leurs dauphins et leurs poursuivants, vont se retrouver avec beaucoup d’envie sur le plan d’eau d’un début de saison plus conforme aux attentes, aussi sportive et conviviale que possible.

Informations Championnats UNCL 2022 Méditerranée : Actualités


Semaine Nautique Internationale de la Méditerranée 2022 – 56e édition –
organisée par la Société Nautique de Marseille
Jeudi 15 avril : Confirmation des inscriptions contrôle de jauge
Vendredi 15 avril : 15h mise à disposition en mer
départ de la grande course pour les 0, 1, 2, 3, solos et duos (en fonction de la météo)
Samedi 16 avril : 11h mise à disposition en mer
Dimanche 17 avril : 11h mise à disposition en mer
Lundi 18 avril :  11h mise à disposition en mer, dernier départ possible 15h30

Partenaires de l’organisation
LA BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE
VILLE DE MARSEILLE
AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE
CONSEIL DEPARTEMENTAL
REGION SUD
FFVOILE
UNCL
YACHT CLUB DE FRANCE
USHIP
SEA YOU
VOILERIE BMS

Organisation
Société Nautique de Marseille
Henri Escojido, président
Pierre Sathal, vice-président en charge de la régate
Chantal Benigni, responsable des événements nautiques

Site internet : www.lanautique.com
Facebook : lanautique
Facebook Snim : La SNIM
Twitter : @La_Nautique
Instagram : lanautique


Relations Presse
Maguelonne Turcat
+33 6 09 95 58 91
magturcat@gmail.com

Photo : Piérick Jeannoutot


La Porquerolle’s Race de retour en baie de Hyères, du 25 au 29 mai 2022

Après deux années de grande frustration liée à l’annulation des éditions 2020 et 2021 pour raison sanitaire, le Yacht Club de Porquerolles se réjouit d’annoncer le lancement de la Porquerolle’s Race 2022, du 25 au 29 mai prochain.
Renouant avec le plaisir d’enchainer des régates toujours aussi disputées sur le plan d’eau idyllique de la baie de Hyères, l’autre bonne nouvelle est le soutien confirmé du Groupe CIS au rang de Partenaire Principal de l’événement.

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes et en ligne sur le site du Yacht Club de Porquerolles !

Le week-end de l’Ascension est un rendez-vous incontournable pour le Yacht-Club de Porquerolles qui relance la deuxième édition d’une Porquerolle’s Race, tant attendue. Cette nouvelle édition promet de réunir un prestigieux plateau au départ de cette course majeure inscrite au Championnat UNCL Méditerranée 2022.

500 marins sur l’eau ! Avis de course
Fort du soutien continu des institutions locales (Ville de Hyères, Métropole TPM), le Yacht Club de Porquerolles attend une cinquantaine d’équipages. Quelques 500 marins devraient ainsi se retrouver sur l’eau pour le bonheur de s’affronter lors de régates au plus haut niveau.
L’avis de course de la Porquerolle’s Race précise que celle-ci est ouverte à tous les monocoques jaugés IRC (exception faite des sportboats) ainsi qu’aux majestueux 12 MJI, les anciens voiliers de l’America’s Cup, mais aussi aux impressionnants monocoques de la Class40′.
Inscrite au calendrier d’un Championnat UNCL Méditerranée complet cette année, l’épreuve se déroulera comme d’habitude sur le magnifique plan d’eau de la baie de Hyères et autour des îles d’or. Les régates 2022 s’annoncent intenses et seront probablement serrées dans toutes les classes. Enfin et comme à l’habitude, l’épreuve espère bien renouer avec les soirées animées et les moments de convivialité dont le Yacht Club de Porquerolles a le secret.

Inscrivez-vous en ligne dès à présent !

Pour prendre part à la Porquerolle’s Race 2022, il suffit de vous inscrire en ligne sur le site www.yachtclubporquerolles.fr  en déposant vos dossiers d’inscription complets (certificat de jauge, licences, liste d’équipage et règlement). Votre inscription doit parvenir au Yacht Club de Porquerolles avant le 15 mai 2022.Conformément à l’avis de course, la validation des inscriptions définitives se fera le mercredi 25 mai, puis les courses auront lieu du jeudi 26 mai au dimanche 29 mai, sur des parcours construits ou côtiers.

AVIS DE COURSE              INSCRIPTIONS

Informations Championnat UNCL 2022 Méditerranée en équipages : Méditerranée en équipages

E_RACEHD@WIP3AFF_2022_A4-01-724x1024.jpeg.

©-Eric-Vally-YC-Porquerolles

Contact événement
Yacht Club de Porquerolles
Aurélie Lhuillier
0494583449
yachtclub-porquerolles@wanadoo.fr