Tour de Corse à la Voile en Équipage : demi-tour mais plaisir entier !

Touristes s’abstenir ! Ce mot d’ordre n’a jamais été tant à propos que sur la 22ème édition du Tour de Corse à la Voile en Équipages. En même si les touristes se sont abstenus, des conditions météos particulièrement soutenues ont amené le comité de course à prendre de sages décisions pour ne pas envoyer au “casse-pipe”, les 58 équipages aguerris au départ.

Premier report jeudi 15 octobre, aperçu dans le port de Bonifacio avec 30 nœuds en rafales sur les pontons le matin. L’organisation annonce la prise d’une nouvelle décision dans l’après-midi. Le départ sera finalement donné vendredi 16 à la mi-journée pour un “demi-tour” à l’Est de la Corse, très relativement abrité : un parcours de 140 milles aller/retour entre Bonifacio et Campoloro situé à 20 milles sous Bastia.

Parmi les candidats au départ, des IRC4 d’une trentaine pieds côtoient les Swan 601, Open 60, Tp52, Gp42 et autres “géants” qui n’en vivront pas pour autant une course confortable, seulement un peu plus courte. Seuls 4 bateaux ne pourront aller jusqu’au bout, ce qui vient démontrer s’il en était besoin que le choix de l’organisation était le bon.

Pas de record à battre cette année donc autour de l’Ile de Beauté. Team Vision Future, le Tp 52 récemment acquis par Jean-Jacques Chaubard est le plus rapide en temps réel (18:16:10), devant le Swan 601 de Gérard Logel Arobas qui arrive 6 minutes plus tard, et Gonnagitcha 2, l’Open 60 mené par Philippe Monnet.

En temps compensé, victoire toute classe pour Glen Ellen V qui poursuit une saison rayonnante. Gageons que la conclusion de cette dernière au Trophée Dominique Sémac, organisé par l’UNM le weekend prochain, aura des airs de fête pour les Marseillais. Doublé Championnat et Trophée Offshore en IRC 2 pour l’équipage de Dominique Tian qui s’offre ainsi une nouvelle entrée au Championnat de France des Équipages IRC 2015 qui se tiendra à La Rochelle du 13 au 14 novembre, soit une 6ème finale en 7 ans !

Second du classement toute classe, et premier IRC 1, le Gp 42 de Philippe Rivière Génapi s’adjuge aussi la première place au Trophée Offshore en Équipages ainsi qu’au Championnat après avoir participé à 8 épreuves de la saison. L’équipage est lui aussi invité pour un rodéo en Grand Surprise sur le CFE 2015.

En IRC 3, après la Massilia Cup et la Semaine de Porquerolles Gilles Pages et son Sun Fast 3600 Tip remportent en Corse une troisième victoire sur le Championnat 2015 et s’assurent la première place au Championnat … Et au Trophée Offshore.

Enfin en IRC 4, il faut souligner les quatrième et cinquième places Overall des Sun Fast 3200 Tam-Tam (Franck Paillet) et Epsilon (Cédric Faron). On a retrouvé dans cette classe plusieurs bateaux passés à l’équipage à la fin de la saison en double, avec un succès certain. Si Desperado, le Sun Fast 3200 de Jean-Christophe Cascailh remporte le Trophée Offshore, rien n’est acquis en ce qui concerne le Championnat. Tout dépendra ici du nombre de bateaux qui participeront au Trophée Dominique Sémac et de qui participera… Mathématiquement et en tenant compte de toutes les probabilités, les 4 premiers bateaux du classement provisoire peuvent encore remporter le Championnat…

 

Image : Tour de Corse 2014 ©Yotof – www.yotof.com

Tour de Corse en Equipage : 59 bateaux dans les Starting Blocks

C’est aujourd’hui que sera donné le départ du 22ème Tour de Corse à la Voile en Équipage et sans escale. 59 bateaux prendront le départ de cette course mythique organisée par le Yacht Club de Bonifacio, l’un des points d’orgues du Championnat Méditerranée Équipages IRC-UNCL.

Nous retrouverons en autres sur la boucle :

- en IRC1 le Gp42 Génapi, leader du Championnat Méditerranée Équipages, le nouveau Team Vision Future (Tp 52) et le Swan 601 Arobas,

- en IRC2 un trio d’A40Rc formé par Glen Ellen V (1er du Championnat), Géranium Killer et Artufl, le Xp44 Alizée (second du Championnat), son sistership Amber Miles et le Vismara 46 Magic Twelve,

- En IRC3, les Sun Fast 3600 Tip (1er du Championnat), Euro-Voiles et Give Me Five 40, l’Imx40 Jacanda et le First 35 Tahina Socafluid Dpmf,

- En IRC4, le Jod35 Géronimo , deux Jpk 10.10 et pas moins de 5 Sun Fast 3200, le Maxi 10.50 Boulinou et le Dufour 34 Meltem, vainqueur du Championnat 2014 dans cette classe.

Comme le veut la tradition, les coureurs ont voté hier soir pour décider du sens de rotation autour de l’Ile de Beauté. Les fichiers météo forcent le choix et c’est logiquement un départ vers l’Ouest qui a recueilli la majorité des scrutins.

La 22ème édition s’annonce musclée, voire très musclée … 60 nœuds enregistrés cette nuit à la Giraglia, 30 dans le port de Bonifacio ce matin, 35 prévus sur la ligne à midi, heure programmée du départ dans l’Avis de Course. La flotte est à cette heure sous Aperçu, en attente de conditions plus « clémentes » en milieu d’après-midi.

NDLR1, 12h00, 15/10/2015 : Le pavillon L a été envoyé, prochaine décision à 18h00

NDLR2, 10h15, 16/10/2015 : La météo est plus maniable ce matin dans les Bouches, il reste 25 nœuds établis, rafales à 35 qui vont disparaitre lentement dans la journée. le départ sera donné aujourd’hui à 12h00, vers l’Est, pour un parcours aller/retour de 140 milles vers Campoloro (20 MN sous Bastia).

Suivez la course en direct sur le nouveau site du Tour de Corse, www.tourdecorse.eu.

Le Tracking démarrera au moment du départ.

Consultez la liste des inscrits ICI.

_______


- Image : Tour de Corse 2014 ©Yotof – www.yotof.com

Championnat Méditerranée Équipages IRC-UNCL : les classements après la Giraglia

Organisé par le Yacht Club Italiano et la Société Nautique de Saint-Tropez, la Giraglia s’est déroulée du 17 au 20 juin, sur un parcours traditionnel entre Saint-Tropez et Gènes, avec en point d’orgue, le passage du rocher mythique au large de l’Ile de Beauté. 156 IRC ont participé à cette 63ème édition : 37 IRC1, 55 IRC2, 32 IRC3, 16 IRC4, 3 en Solo et 15 bateaux inscrits en Double, l’épreuve étant pour la première fois au calendrier du Championnat Double IRC-UNCL 2015.

 

Coup de chapeau à Igor Simic et l’équipage d’ESIMIT EUROPA II. Le plan Reichel Pugh s’adjuge une quatrième fois le meilleur temps réel sur la Giraglia. Arrivé un peu plus d’une heure après le bateau slovène, c’est un autre “géant”, MAGIC CARPET 3 (photo en introduction),le Wallycento de Lindsay Owen Jones, qui remporte l’édition 2015 en temps compensé.

Il s’en est fallu de peu pour qu’Adrien Follin et GIVE ME FIVE ne mettent tout le monde d’accord. Arrivé plus de 17h00 après le premier en temps réel, le Melges 32 s’intercale en temps compensé entre MAGIC CARPET 3 et ESIMIT EUROPA II, à 11min28sec seulement du Wallycento. Et ce n’est pas la seule performance française, on retrouve notamment 5 bateaux tricolores dans le Top 10 (2ème GIVE ME FIVE, 5ème PMSIPILOT, 6ème TIP, 9ème GLEN ELLEN V, 10ème DESPERADO)

Nos Championnats intègrent les résultats de la Giraglia. Pas de problème pour le classement du Championnat Double qui ne comporte qu’une seule classe. Concernant le Championnat Équipages, nous nous basons sur le classement toutes classes de la Giraglia duquel sont exclus les bateaux DNC. Puis les bateaux sont répartis conformément au découpage en quatre classes du règlement du Championnat.

En IRC1, Jean-Luc Boixel place GÉNAPI en dixième position de la Giraglia. Le Gp 42 se maintient en tête du classement du Championnat Méditerranée Équipages, mais il a déjà disputé plus de cinq courses, tout comme COYOTE, le BC 52 de Michel Reynaud, actuel troisième de notre classement avec 6 courses au compteur. Absent de la Giraglia, TEAM VISION FUTURE, actuel second, reste en position très favorable avec seulement quatre courses emmagasinées pour l’instant et seulement 23 points de retard sur son sistership. Le Mediterranean Trophy étant annulé, il reste encore trois courses dans notre Championnat, dont deux au large, de belles opportunités pour pas mal de bateaux qui sauront peut-être les saisir.

En IRC2, GLEN ELLEN V, quatrième de la Giraglia dans sa classe, reste en tête du Championnat Équipages avec 7 courses disputées. Neuvième à la Giraglia, ALIZÉE, le Xp 44 de Laurent Camprubi ne fait pas assez bien pour inquiéter dans l’immédiat le A40 RC. Après sa victoire aux 100 Milles de Port Grimaud et sa place à la Giraglia, GIVE ME FIVE pourrait encore améliorer son classement en restant sur cette série de bons résultats. Le podium final reste ouvert pour la quasi-totalité du top 10 du classement provisoire, parmi lesquels quatre bateaux ont disputé moins de cinq courses.

Avec sa seconde place en IRC 3 à la Giraglia, le Sun Fast 3600 de Gilles Pages TIP, en tête du classement du Championnat depuis les Hyères Series, creuse encore un peu l’écart avec JIN TONIC SEQUEL, le A 35 de Bernard Daurelle et TAHINA SOCAFLUID DPMF, le First 35 de Pierre-Alain tocci, actuels deuxième et troisième du Championnat avec 6 courses engrangées. TIP fait figure de favori à trois épreuves de la fin de notre compétition, mais il n’est pas totalement à l’abri. Le podium reste ouvert, WEEKEND MILLIONAIRE et EURO-VOILES notamment, actuels 6ème et 7ème avec 4 participations, sont en position favorable pour améliorer leurs classements respectifs.

Jean-Christophe Cascailh sur DESPERADO (Sun Fast 3200) remporte la Giraglia en IRC4 pour la première participation du bateau à une épreuve du Championnat cette année. Ici encore, le nombre de participations sera déterminant pour la fin du Championnat. Actuel leader malgré son OCS à la Giraglia et avec 6 courses disputées, Pascal Muller et son A31 FIRSTY 3 voient revenir Antoine Illes et ALMOGAVER à moins de 10 points de son tableau arrière. Troisième IRC4 à Gènes, le X34 ne compte que quatre participations. Troisième avec uniquement trois courses au compteur, le Sun Fast 3200 de Christelle Renaud, TEAM CAPTAIN NASON’S, reste dans le match. La première place devrait se jouer entre ces trois bateaux, et le suspens pourrait bien se maintenir jusqu’au Trophée Dominique Sémac.

La prochaine épreuve du Championnat Méditerranée IRC-UNCL 2015 sera la Palerme Monaco, organisée par le Yacht Club de Monaco du 21 au 26 août. Après cette course, nous ferons un point sur les classements des Trophées Offshore et Inshore avant la dernière épreuve de chacune de ces compétitions qui composent le Championnat.

___________


- Photo : Rolex / Carlo Borlenghi

- Vidéo : UNCL – Madeleine Sassy

100 MILLES en IRC du YCIPG : Belle édition en Équipage et en Double

En avant première de la course elle-même, Gilles MOSSE, Président du Yacht Club International de Port Grimaud et toute l’équipe du Club ont offert aux nombreux membres de l’UNCL, et aux équipages, le désormais traditionnel cocktail UNCL –PROPIRC –YCIPG dans les très agréables salons du Yacht Club, surplombant le bassin central de Port Grimaud.

 

Après un petit mot de bienvenue de Gilles MOSSE, le Correspondant local de l’UNCL et de PROPIRC informait l’assemblée sur les projets en cours, les prochaines évolutions du programme de courses, le découpage des classes débattu pour 2016, sujets à l’ordre du jour de la réunion des clubs partenaires de l’UNCL réunis le 27 juin 2015 à Marseille. Après ces paroles, l’assistance appréciait un buffet remarquablement garni et agrémenté de produits locaux que les plus gourmands prenaient d’assaut.

Les discussions sur les projets et évolutions de nos Championnats animaient les débats de la soirée, avant que chacun aille emmagasiner quelques heures de sommeil en vue de la prochaine nuit de navigation, car après deux années difficiles (conditions météorologiques trop légères) et contrairement aux prévisions de quelques devins locaux, l’édition 2015 des 100 Milles de Port Grimaud allait se dérouler normalement.

Les organisateurs avaient appliqué le principe de précaution en choisissant un parcours plus court tout en conservant une distance intéressante (75 milles environ – Départ de Port Grimaud, contournement de Porquerolles, retour vers Port Grimaud), et une fermeture tardive de la ligne (Dimanche 18 h) pour que tous les bateaux puissent finir. Malgré quelques passages à niveau, la flotte ne n’est jamais vraiment « arrêtée » et le premier bateau en temps réel a coupé la ligne le dimanche matin à 5h00, le dernier en tout début d’après-midi.

Les Doubles ouvraient le bal avec un premier départ dans un vent d’est de 5-6 nœuds, parfait pour une sortir du Golfe de Saint-Tropez dans de bonnes conditions. Puis s’élançaient les bateaux du Championnat Équipages.

Le vent prenait de la droite au cours de la journée : sud-est ; puis sud et enfin sud-ouest, 6 à 10 nœuds, le tout sous 30°C et un soleil de plomb. Après de nombreux bords tactiques au près serré, la flotte atteignait Porquerolles à partir de la fin de l’après-midi. Le Comité y effectuait un pointage intermédiaire. Le retour vers Port Grimaud souvent sous spi et toujours sous les étoiles, avec une brise hésitante en direction mais néanmoins présente, fut plaisant pour qui se plaçait dans la bonne veine de vent, aléa qui fait le charme des courses méditerranéennes en cette période.

Au lever du jour les plus rapides, Gp 42 et autre Melges 32, coupaient la ligne. Conformément au règlement du Championnat Équipages, le classement devait se faire toutes classes du fait du nombre insuffisant de bateaux, notamment en IRC1, 2 et 4. Adrien Follin et son Melges 32 GIVE ME FIVE remportaient brillamment l’épreuve devant le Sun Fast 3200 de Christelle Renaud TEAM CAPTAIN NASONS et le Gp 42 de Jean-Luc Boixel GÉNAPI.

En Double, Guy Claeys et Morgan Lepetit s’imposaient sur EXPRESSO (A31) après une entrée remarquée dans le Championnat avec une troisième place aux Hyères Twin Series. Roland Montagny et Kevin Barcelo sur le Sun Fast 3200 NAUTIPLUS GÉROUL, puis Damien Lapauw et Birgit Carstens sur le Xp33 PAUCLÉMAX, venaient compléter ce premier podium en Double sur les 100 Milles de Port Grimaud.

Peut être « refroidis » par les conditions des années précédentes, certains ne se sont pas présentés sur la ligne de l’édition 2015. Celle-ci aura pourtant révélé, s’il en était besoin, tout l’intérêt de ce parcours ainsi que l’aptitude des organisateurs à gérer les aléas qui entourent l’organisation et le déroulement d’une course au large. Merci au YCIPG pour sa persévérance, son sens de l’accueil et de la convivialité …

 

Annulation du Mediterranean Trophy 2015

Les organisateurs du MEDITERRANEAN TROPHY nous font savoir que faute de financement suffisant, ils ne seront pas en mesure d’organiser cette épreuve initialement prévue 2ème quinzaine de Juillet et inscrite au calendrier du Championnat IRC- UNCL 2015

 

Ils déplorent amèrement cette situation et regrettent de ne pouvoir être au rendez-vous estival de cette magnifique épreuve.

Ils s’excusent auprès des équipages ayant programmé cette course de les contraindre à annuler ce beau périple qu’est le MEDITERRANEAN TROPHY

Ils espèrent, pour l’avenir trouver des solutions afin que renaisse cette épreuve.

 

17ème Semaine de Porquerolles : suspens et final grandiose

Organisée par le Yacht Club de Porquerolles et l’International Yacht Club de Hyères, la Semaine de Porquerolles, dont la 17ème édition s’est déroulée du 13 au 17 mai, est l’un des plus beaux évènements nautiques de Méditerranée. Spectacle garanti en baie d’Hyères, entre le duel des 12 MJI, Ikra et Sovereign, et la première manche du Championnat d’Europe des Soto 40, survolée par Pedro Mendonça et l’équipage de Bigamist. Les 57 IRC en lice ont eux aussi assuré le show, durant les 8 (Groupe 1) à 9 manches (Groupe 2) qu’ils ont pu disputer grâce à un comité de course toujours au top et la fantastique organisation de la Semaine, présidée cette année par le Yacht Club de Porquerolles.

 

Jeudi 14, le comité de course compose avec un vent instable et parvient à lancer 3 bananes à deux tours pour les 4 séries. Le lendemain, la Méditerranée offre un joli coup de mistral dont elle a le secret, 30 nœuds à 9h00 du matin… Les courses du jour sont annulées et Nathalie Péberel explique : « Dès ce matin, nous avons souhaité prendre une décision rapide et définitive, pour ne pas aller de report en report et faire patienter inutilement des régatiers qui sont de toute façon d’accord pour ne pas courir dans ces conditions casse-bateaux. Le vent est violent, la mer est formée : ça ne sert à rien d’y aller. Nous avons déjà validé trois manches hier et les conditions seront beaucoup plus maniables demain et dimanche. Nous pourrons courir les deux jours. » Effectivement, samedi quatre nouveaux parcours tactiques se déroulent dans des conditions parfaites. Dimanche en clôture, un vent léger d’une dizaine de nœuds et un soleil aussi brillant que la veille, offrent une conclusion inoubliable à cette belle semaine.

porquerolles_1

Dans le Groupe 1 (4 IRC1 et 25 IRC2), Jean-Jacques Chaubard et TEAM VISION FUTUREremportent une nouvelle fois la Semaine de Porquerolles, malgré un départ anticipé sur la dernière manche du samedi qui aurait pu coûter cher aux Tropéziens, sous la pression d’un excellent AMBER MILES (Xp44), mené par Vadim Yakimenko, brillant second de cette 17ème édition, et de Jérôme Stubler sur le Swan 42 NY RAVING SWAN, qui complète le trio gagnant. Coups de chapeau également à AROBAS (Swan 601 – Gérard Logel) et ALIZÉE (Xp44) qui terminent ex aequo au pied du podium.

porquerolles_2Les 28 IRC 3 s’en sont eux aussi donnés à cœur joie. Leader à l’issue de la première journée avec 2 manches gagnées, le Sun Fast 3600 TIPconfirme le samedi en terminant chacune des quatre manches dans le Top 10. Une belle régularité qui permet à l’équipage skippé par Gilles Pages de reléguer son premier poursuivant, Yves Ginoux et son Farr 36 WEEKEND MILLIONAIRE, à 8 points avant la dernière journée. Un dauphin qui reste sous la pression du First 35 de Pierre Alain Tocci TAHINA SOCAFLUID DPMF. JACANDA (Imx 40 – Christian Dupont) conserve néanmoins des chances de bousculer l’ordre établi, tout comme JIN TONIC SEQUEL (A35 – Bernard Daurelle), ou X PRESSO (Xp 38 – Patrick Poli). Dimanche, TIP n’est pas à son niveau des deux journées précédentes et offre à WEEKEND MILLIONAIRE une opportunité que l’équipage d’Yves Ginoux ne manque pas de saisir. Le Sun Fast 3600 de Gilles Pages obtient la victoire finale, mais ex aequo avec le Farr 36 et au bénéfice du nombre de manches remportées. Au terme des deux dernières manches très disputées, JACANDA vient compléter le podium, avec un point d’avance sur X PRESSO et TAHINA SOCAFLUID DPMF, et deux sur JIN TONIC SEQUEL.

porquerolles_3

« Un final grandiose et un classement très serré » selon Marc Creusefond, Président de la 17èmeSemaine de Porquerolles, « une parfaite complémentarité entre les deux clubs organisateurs, une grande compétence des bénévoles et un sens de la convivialité hors pair » selon Olivier Richard, Président du IYCH, la Semaine de Porquerolles n’a pas failli à sa réputation. Assurément, la 18ème édition, du 4 au 8 mai 2016, se déroulera dans le même esprit.

Consultez les classements du Championnat Méditerranée Équipages IRC1, IRC2, IRC3(classement IRC4 inchangé), dont les 100 Milles en IRC organisés par le Yacht Club International de Port Grimaud les 6 et 7 juin seront la neuvième étape. À cette occasion, Gilles Mosse, Président du YCIPG, L’UNCL et PropIRC seront heureux de retrouver tous les fidèles de l’épreuve autour d’un cocktail dinatoire le vendredi 5 juin.

banniere-de-logos_400

____________


- Images : Semaine de Porquerolles 2015 ©www.gilles-clement.com

 

HYÈRES SERIES : 27 IRC et un nouveau succès pour le IYCH

L’international Yacht Club de Hyères enchaine les succès ! Record de participation battu aux Hyères Series les 9 et 10 mai avec 27 IRC sur la ligne de départ. Un très beau plateau, de la convivialité, de la compétition, des conditions au top… Le IYCH a chaleureusement remercié tous les régatiers des Hyères Series et leurs a donné rendez-vous pour la Semaine de Porquerolles, co-organisée par l’IYCH et le Yacht Club de Porquerolles du 13 au 17 mai.

 

Répartis en 2 groupes (IRC 1 et 2 – 9 bateaux, IRC 3 et 4 – 18 bateaux), les IRC ont disputés 6 courses au cours de ce weekend dans des conditions quasi parfaites en baie d’Hyères. Les concurrents ont uniquement eu à patienter un peu Dimanche matin avant qu’Éole ne daigne se lever.

Dans le premier Groupe, Alizée (Xp44 – Laurent Camprubi) a pris le meilleur sur Glen Ellen V(A40RC – Joël Xiberras) et Vito 2 (A40RC – Gian Marco Magrini). Dans un ordre sensiblement différent, on retrouve également ces bateaux sur le podium du Championnat Méditerranée Équipages en IRC 2.

Dans un second groupe bien représenté, Tahina Socafluid (Pierre Alain Tocci) s’offre son premier Grand Prix de l’année. Second à un point du leader, Tip (Sun Fast 3600 – Gilles pages) s’empare de la tête du classement du Championnat Méditerranée en IRC 3. Christian Dupont et son Imx 40 Jacanda complètent le podium hyérois. De belles performances également au cours du weekend pour des bateaux comme weekend Millionaire, Euro-Voiles ou Tuara

Dès demain, une soixantaine d’IRC (IRC1, 2 et 3), parmi lesquels une grande majorité des concurrents des Hyères Séries, sont attendus à Porquerolles pour la 17ème édition de la Semaine de Porquerolles qui se déroulera cette année sous la présidence du Yacht Club de Porquerolles. Les Soto40, classe invitée, disputeront la première manche de leur Championnat d’Europe qui se déroule en 4 actes.

Classements du Championnat Méditerranée Équipages IRC1, IRC2, IRC3, IRC4

À nouveau en perspective, du beau spectacle sur l’eau avec des parcours construits et côtiers, exigeants et techniques pour une flotte de qualité qui en redemande, un rassemblement du haut niveau méditerranéen, et ce en toute convivialité.

__________

– Images : Antoine Beysens – IYCH

 

SNIM 2015 : 50 ans bien soufflés !

La SNIM 2015, Sport et Rock’n Roll … Nous avons eu les deux ! Faisant face à toutes les situations, la Société Nautique de Marseille a joyeusement soufflé les cinquante bougies de la SNIM, et la météo des premiers jours l’a bien aidée à le faire. Attendue chaque année, la SNIM est déjà la sixième étape du Championnat Équipages IRC-UNCL 2015. Il n’est pas d’anniversaire sans cadeau : une forte croissance des inscrits par rapport à l’an dernier (104 IRC, 18 Grand Surprise) vient récompenser la qualité d’organisation et la convivialité de la SNM. Une telle vitalité à cinquante ans, ça donne juste envie !

 

Un programme, c’est fait pour être modifié !

Jeudi 2 avril, Éole joue avec les nerfs des Marseillais, beaucoup de bateaux en convoyage vers la Cité phocéenne sont à la peine. Même le VOR 70 SFS, ne se risque pas à passer le Cap Sicié. WALLYÑO (Wally 60) annonce qu’il ne viendra pas, ce qui réduit le groupe IRC1. Dans la soirée, Philippe Peytou évoque l’idée de lancer un prologue le lendemain. Pas question de priver de cinquantième les quelques bateaux manquant à l’appel vendredi matin. Le prologue se concrétise, Philippe Faure en Rade Nord (IRC 1, 2, 3) et Jérôme Nutte en Rade Sud (IRC4, IOR, Sportboat et Grand Surprise) proposent des parcours côtiers, tandis que les derniers arrivants regagnent le Vieux Port au fil de la journée, ravis de découvrir leur place de ponton indiquée par un sticker au nom de leur bateau. L’accueil de La Nautique s’exprime dès cette première intention que les concurrents apprécient. Pour les IOR, Sportboats et Grand Surprise, pas de prologue car tout le monde est là.

Course de Nuit, pas course de nuit ? Trop de vent, puis pas assez… Finalement elle n’aura pas lieu cette année, sans trop de regret puisque cela permettra de valider plus de courses pour “rattraper” le prologue… Et puis cela permettra aussi de passer deux soirées bien animées sur le Vieux Port, devant le Nul Part Ailleurs, partenaire de La Nautique situé à deux pas du pavillon flottant, avec samedi soir Pasta Party, Open Bar et un concert de Rock fidèle à l’esprit de la cinquantième SNIM organisé en partenariat avec RTL2. Concernant le Dimanche soir, … tout allait bien jusqu’au troisième but du PSG… Après aussi, mais c’était quand même mieux avant.

À chaque instant de la SNIM, les bénévoles de La Nautique, les comités de course, le comité d’organisation, se montrent extrêmement attentifs et disponibles, le tout dans une atmosphère joyeuse et détendue. Les modifications du programme s’enchainent et tout le monde s’adapte sans broncher. Sur l’eau c’est à couteau tiré, mais pour des retrouvailles plus chaleureuses et conviviales à terre en soirée.


- Météo à choix multiples pour des courses variées

Sur les trois jours de la compétition, les concurrents auront eu le loisir de goûter à un florilège bien orchestré, un ventilo calé à 20 nœuds de Sud Ouest et plus avec un peu de houle le samedi, moins d’air le dimanche et le lundi, avec un plan d’eau parfait. Les parcours construits et les quelques côtiers s’enchainent magistralement, les conditions de jeu sont idéales et les régates offrent un spectacle magnifique de part et d’autre du Frioul.

En Rade Nord, les 6 IRC1 et 19 IRC2 sont regroupés au sein d’une série unique. Pour les “gros” IRC 1, notamment SFS le Volvo 70 de Lionel Péan ou COYOTE, le Tp52 de Michel Reynaud, pas facile de faire parler la puissance du bateau sur des parcours tactiques souvent courts car le comité de course doit aussi tenir compte des variations du vent et souhaite éviter de trop nombreuses modifications. Les parcours côtiers viennent rééquilibrer le jeu.

snim_avril_1

Samedi matin, dans des conditions soutenues qu’ils affectionnent particulièrement, ce qui est encore plus décevant pour eux, le Swan 601 de Gérard Logel AROBAS(rupture de tuff luff) et le Grand Soleil 54 de Jean-Yves Thomas TY SOLEIL (rupture de hale-bas de GV) perdent toute chance de victoire en se privant d’une journée de compétition.Aux avant-postes, nous allons vite retrouver des noms bien connus.

snim_avril_2Jean-Jacques Chaubard et l’équipage de TEAM VISION FUTURE (ci-dessus) allongent la foulée dès les premières courses et remportent “sereinement” la SNIM en s’adjugeant plus de la moitié des manches. Second du groupe et premier IRC 2, l’A40 RCGLEN ELLEN V (ci-contre), mené par Jöel Xiberras, est celui qui résiste le mieux aux Tropéziens. Laurent Camprubi complète le podium sur le Xp44 ALIZÉE.

Avec 31 bateaux au départ, l’IRC3 est très bien représentée en Rade Nord. On y retrouve notamment une armada d’A35 et de Sun Fast 3600 aux côtés de bateaux dont la compétitivité s’est confirmée au fil des ans, First 35, Farr 30 ou 36, Dufour 36… Le premier jour dans la brise, si les Sun Fast 3600 EURO-VOILES (Denis Infante) etTIP (Gilles Pagès) font jeu égal avec Jin Tonic Sequel, l’A35 de Bernard Daurelle prend un léger avantage le dimanche et le concrétise définitivement le lendemain. Dans cette classe, des bateaux comme WEEKEND MILLIONNAIRE, TAHINA SOCAFLUID ou DARE DARE ont aussi bien montré qu’ils avaient le potentiel de gagner une SNIM, tout comme CHENAPAN, l’A35 v2 de Gilles Caminade, malheureusement victime d’un démâtage suite à collision lors de la seconde course.

En Rade Sud, à l’abri relatif des Iles du Frioul, évoluent les IRC 4, IOR, Sportboat, ainsi que les 18 Grand Surprise de Teamwinds qui s’en donnent à cœur joie.

snim_avril_3S’ils restent discrets à terre, les IOR ont néanmoins leur place bien à eux dans cette édition anniversaire. Les 10 bateaux engagés assurent un spectacle de toute beauté pour les amoureux de bosses, creux, bastaques et tableaux arrière suffisamment pincés pour égayer les bords de portant sous spi dans la brise. Les bateaux disputent un côtier par jour. L’IRC étant bien adaptée aux anciens IOR, tout le monde défend chèrement sa chance sur l’eau, jusqu’à la victoire fisnim_avril_4nale de Franck Bourriot et l’équipage de KERTIOS 3 (ci-contre), un plan Mauric de 1973, devant , l’Aphrodite 101 superbement restauré par son propriétaire, Marc Devèze et FANTOMEde Frédéric Breysse, l’un des deux magnifiques Drac 10.50 engagés sur la SNIM. Jean-Christophe Calicchio et son Samouraï JEAN DE RÉAL, doté du plus petit rating de la série, terminent au pied du podium.

En IRC4, le Jpk 10.10 SUN DAY (ci-dessous) de Frédéric Niçaise s’impose avec 3 victoires de manche et malgré un OCS qui aurait pu lui coûter cher.

snim_avril_5Mais les Bandolais ont su réagir sur les deux dernières courses, coiffant ainsi sur le fil leurs deux adversaires les plus pressants. Comme l’an dernier, Antoine Illes et son X34 ALMOGAVER doivent se contenter de la seconde place tandis qu’ATLOG, l’A31 de Christophe Heurtault termine sur la troisième marche du podium après un très bon début de compétition. Notons également la victoire de Stéphane Sollari et son Soling PAGO dans une Classe Sport réduite qui comportait 4 bateaux.

Les coureurs de La Nautique auront bien honoré leur club pour cette cinquantième : Jin Tonic vainqueur en IRC 3, Glen Ellen V et Alizée, second et troisième en IRC 1&2, Kertios, Mô et Fantome sur le podium en IOR, c’est tout bon pour le classement national du meilleur club IRC ! Mais la saison est encore longue et il est trop tôt pour les pronostics. Après cette étincelante SNIM, les étraves se dirigent à présent vers la baie d’Hyères qui va connaître un mois de mai intense sous le signe de l’IRC avec à suivre la Hyères Twin Race (2-3 mai, Championnat Double), les Hyères Series (8-9 mai) et la Semaine de Porquerolles (14-17 mai).

Consultez les classements du Championnat Méditerranée Équipages IRC-UNCL 2015 :IRC1, IRC2, IRC3, IRC4.



- Photos : SNIM 2015 © Pierick Jeannoutot

 

Massilia Cup : Haut niveau et régate pour tous

La Massilia Cup ouvre la saison de régates IRC à Marseille. C’est la quatrième étape du Championnat Méditerranée Équipages IRC-UNCL 2015. Organisé par le Cercle Nautique et Touristique du Lacydon, du 20 au 22 mars, l’évènement est idéalement placé à 15 jours du weekend pascal. Malgré une journée de régates annulée, le vent faisant défaut, les 39 IRC ont pu disputer quatre manches en rade de Marseille.

 

Vendredi 20 mars, une fois n’est pas coutume, Marseille se réveille sous les nuages et l’éclipse de soleil passe quasiment inaperçue. Les prévisions de vent ne sont guère rassurantes, celui-ci s’annonce faible et instable pour la première journée de régates.

massilia_cup_1Les 40 IRC se retrouvent sur la ligne en début d’après-midi pour le départ d’un parcours côtier autour de l’archipel du Frioul (12 milles pour les IRC 1&2, 10 pour les IRC3 et IRC4) au cours duquel le vent faible piège les bateaux dans les zones de pétole, et subit d’incessantes bascules propres à chauffer les neurones des tacticiens les plus aguerris. A l’arrivée, près de 2 heures séparent les premiers des derniers en temps réel.

Géranium Killer (A40 RC – Pascal Fravolo) en IRC 1&2,Euro-Voiles (Sun Fast 3600 – Denis Infante) en IRC 3 etAlmogaver (X34 – Antoine Illes) sont les vainqueurs du jour.

En soirée, coureurs et organisateurs se retrouvent autour de Bernard Flory, président du CNTL, pour une chaleureuse cérémonie d’ouverture.

massilia_cup_2Samedi, de fortes rafales sont rapidement étouffées par les ondées en début de matinée, un vent plus stable en direction (Est, Nord Est) et se maintenant entre 10 et 20 nœuds attend les 40 IRC pour trois parcours tactiques en rade Sud. Cela va se jouer à la vitesse et au placement, sans les désagréments “pétoleux” de la veille.

En IRC 1&2, Énergie Groupe Fastwave (J111 – Laurent Charmy) remporte la première course devant Alizée (Xp44 – Laurent Camprubi), et Glen Ellen V (A40RC – Dominique Tian). Puis Team Vision Future (Gp 42 – Jean-Jacques Chaubard), Champion de France IRC 2014, se ressaisit en remportant les deux dernières manches du jour devant Glen Ellen, qui reste en tête du classement provisoire, et Alizée.

En IRC 3, un autre Sun Fast 3600 succède à Euro Voiles en tête de la flotte. Deux fois premiers, une fois second accroché par Chenapan 3 (A35 V2 – Gilles Caminade) dont les premiers bords en course en Méditerranée sont prometteurs, la performance de Tip et de l’équipage mené par Gilles Pages est sans appel, tandis que la régularité de Jin Tonic Sequel (A35 – Bernard Daurelle) lui offre la troisième place du classement provisoire.

En IRC 4, Almogaver remporte le premier parcours banane, mais subit les retours d’Ilogan(Dufour 34 – Pierre Perdoux), Atlog (A31 – Christophe Heurtault) et Nautiplus Géroul (Sun Fast 3200 Roland Montagny) sur les deux dernières courses. Au classement provisoire, 3 bateaux sont à 6 points sur le podium, avantage à Almogaver (2 victoires de manche) devant Ilogan (vainqueur de la dernière course) et Atlog, avec Nautiplus Géroul embusqué à deux points.

Dimanche, après 3 heures passées sous la pluie et malgré toutes les tentatives du Comité de course, la flotte regagne le Vieux Port : 3 nœuds de vent ne sont décidément pas suffisants pour régater ! On en restera donc là, les résultats de la veille devenant classement final.

La Massilia Cup vient ajouter une trentaine de bateaux dans les classements du Championnat Méditerranée Équipages IRC-UNCL 2015 (IRC1, IRC2, IRC3, IRC4) qui s’étoffent au fil de compétitions. Gageons que la cinquantième Semaine Internationale de Méditerranée, organisée par la Nautique du 3 au 6 avril, lui donnera encore plus de consistance.

MC15_bandeau-partenaires_web


- Photos :
Yohann Brandt


- Vidéo :
UNCL – Madeleine Sassy

 

 

50ème SNIM : Sport & Rock’n Roll & IOR

Organisée par la Société Nautique de Marseille, du 3 au 6 avril, la 50èmeSNIM promet un plateau IRC copieusement garni. Bertrand de Broc en est le parrain et inscrira pour la première fois son nom sur l’épreuve marseillaise. Au programme, des parcours construits et côtiers choisis parmi la trentaine de tracés concoctés par l’organisation, et une grande course qui pourrait se révéler décisive. Pour cette édition anniversaire, hommage à la Jauge IOR qui a tant participé à la réputation de la SNIM voici quelques décennies. Aux côtés des séries classiques IRC (1, 2, 3, 4) évoluera une classe IOR IRC. La SNIM est aussi un rassemblement de monotypes parmi lesquels la flotte des Grand Surprise sera la plus représentée.

 

SNIM_1La SNIM possède une place à part dans le cursus de tous les coureurs. Comme le Spi Ouest France Intermarché en Atlantique, c’est LE rendez-vous pascal à ne pas manquer. Accueil, festivités, qualité des parcours et de l’organisation en mer comme à terre, la flotte IRC Méditerranéenne répond massivement présente. Cette année, cinquantenaire oblige, on s’attend à une SNIM « ++ » !


- Plus de son !

On vient faire la SNIM pour naviguer bien sûr, mais aussi pour faire la fête, une fête du cinquantenaire qui s’accordera au diapason du Rock’n Roll, musique dont personne ne connait la date de naissance exacte… sauf les Marseillais pour qui, c’est sûr, le Rock est véritablement né il y a cinquante ans, à Pâques, quelque part entre le Vieux port et le Château d’If. Blague à part, ce mélange sportif et musicale promet d’être détonnant !


- Plus de courses !

9 manches courues lors de la SNIM 2014 ! Un record à battre… Weather permitting, les IRC 1, 2 et 3 devraient disputer une grande course avec arrivée de nuit. Attention aux concurrents de ces séries : soyez vigilants quand aux règles de sécurité imposées par l’avis de course et le type de parcours.


- Plus de tradition

SNIM_2Voile et tradition sont intimement liés et la cinquantième SNIM s’en fera la vitrine. Il y a un demi siècle, la première édition de ce qui allait devenir ce grand rassemblement nautique était disputée en IOR, jauge internationale dont sont issus les fameux Tonners. Si l’IOR a disparu, l’IRC offre un cadre idéal à ces bateaux pour continuer à jouer les premiers rôles face aux dessins plus récents. Pour cette cinquantième, Two, One, ¾, Half et Quarter Tonners évolueront ensembles et assureront plus que le spectacle au sein d’une classe IOR IRC.

- Plus de niveau

SNIM_3Il sera au moins aussi bon que lors des éditions précédentes ! Dans chaque série, les ténors affichent leur volonté de victoire à la SNIM comme un objectif majeur. Team Vision Future, vainqueur 2014 et à nouveau favori cette année, se verra opposer de sérieux adversaires au sein d’une classe purement IRC1 (pas de regroupement). Il en sera de même pour Glen Ellen V à domicile en IRC2, série dans laquelle l’arrivée de nouveaux bateaux vient pimenter les débats. Le début de saison en IRC3 laisse entrevoir une légère redistribution des cartes au sein de la classe. Ici également, de nouvelles unités semblent bien décidées à bouleverser l’ordre établi, et ce pour le plus grand plaisir de tous. Enfin en IRC 4, Almogaver, le X34 d’Antoine Illes, vainqueur de la SNIM 2014 et très convainquant lors de la dernière Massilia Cup, sera probablement marqué de près, entre autres par une armada de Sun Fast 3200 et d’A31. C’est avec l’IRC 3 l’une des classes les plus nombreuses et peut-être la plus piégeuse…


- Et bien plus encore !!!

Rendez-vous dans une semaine sur le Vieux Port !

_______

- Photos : Piérick Jeannoutot (photo départ triangle IOR Gérard Mincone)

- Suivez la 50ème SNIM sur Facebook et sur Twitter.